Championnats du monde 1983

 

Mondial A (du 16 avril au 2 mai 1983 à Munich, Dortmund et Düsseldorf, RFA)

Premier tour

16 avril à Dortmund
URSS - Allemagne de l'est 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Allemagne de l'ouest - Suède 1-5 (1-1,0-2,0-2)
16 avril à Düsseldorf
Tchécoslovaquie - Finlande 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Canada - Italie 6-0 (2-0,1-0,3-0)

17 avril à Dortmund
Suède - Canada 3-2 (1-1,2-1,0-0)
Tchécoslovaquie - Allemagne de l'est 6-1 (1-0,1-1,4-0)
17 avril à Düsseldorf
URSS - Finlande 3-0 (1-0,1-0,1-0)
Allemagne de l'ouest - Italie 4-0 (1-0,1-0,2-0)

19 avril à Dortmund
URSS - Canada 8-2 (4-1,2-1,2-0)
Italie - Allemagne de l'est 1-3 (1-2,0-1,0-0)
19 avril à Düsseldorf
Tchécoslovaquie - Suède 4-1 (2-1,2-0,0-0)
Allemagne de l'ouest - Finlande 4-3 (3-2,1-0,0-1)

20 avril à Dortmund
Allemagne de l'est - Suède 4-5 (0-1,2-3,2-1)
Allemagne de l'ouest - URSS 0-6 (0-2,0-2,0-2)
21 avril à Dortmund
Canada - Tchécoslovaquie 3-1 (0-1,0-0,3-0)
Italie - Finlande 2-6 (0-3,2-0,0-3)

22 avril à Dortmund
Canada - Finlande 5-1 (2-1,3-0,0-0)
Allemagne de l'ouest - Allemagne de l'est 4-3 (1-1,1-1,2-1)
23 avril à Dortmund
URSS - Tchécoslovaquie 5-1 (1-1,1-0,3-0)
Suède - Italie 5-1 (1-1,1-0,3-0)

24 avril à Dortmund
Suède - Finlande 4-4 (0-2,2-1,2-1)
URSS - Italie 11-1 (4-1,5-0,2-0)
24 avril à Munich
Canada - Allemagne de l'est 5-2 (3-1,1-1,1-0)
Allemagne de l'ouest - Tchécoslovaquie 3-3 (1-0,0-3,2-0)

25 avril à Munich
Allemagne de l'est - Finlande 6-4 (1-1,1-1,4-2)
Allemagne de l'ouest - Canada 1-3 (0-0,1-2,0-1)
26 avril à Munich
Tchécoslovaquie - Italie 11-0 (3-0,4-0,4-0)
URSS - Suède 5-3 (1-1,4-2,0-0)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 URSS              14   7  0  0   41-7   +34
2 Canada            10   5  0  2   26-16  +10
3 Tchécoslovaquie    9   4  1  2   30-15  +15
4 Suède              9   4  1  2   26-21  +5
5 RFA                7   3  1  3   17-23  -6
6 RDA                4   2  0  5   19-28  -9
7 Finlande           3   1  1  5   20-28  -8
8 Italie             0   0  0  7    5-46  -41

 

Classement des Championnats d'Europe (6 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 URSS              12   6  0  0   33-5   +28
2 Tchécoslovaquie    9   4  1  1   29-12  +17
3 Suède              7   3  1  2   23-19  +4
4 RFA                7   3  1  2   16-20  -4
5 RDA                4   2  0  4   17-23  -6
6 Finlande           3   1  1  4   19-23  -4
7 Italie             0   0  0  6    5-40  -35

Ce classement ne prend en compte que les rencontres entre équipes européennes. L'URSS est championne d'Europe.

 

 

Poule finale (28, 30 avril et 2 mai 1983 à Munich)

URSS - Suède 4-0 (2-0,2-0,0-0)
Canada - Tchécoslovaquie 4-5 (1-2,2-3,1-0)
Suède - Canada 1-3 (0-1,1-1,0-1)
Tchécoslovaquie - URSS 1-1 (0-0,0-1,1-0)
Tchécoslovaquie - Suède 4-1 (0-0,4-0,0-1)
URSS - Canada 8-2 (1-1,3-0,4-1)

Classement (3 matches)

                    Pts  V  N  D   BP-BC  Diff
1 URSS               5   2  1  0   13-3   +10
2 Tchécoslovaquie    5   2  1  0   10-6   +4
3 Canada             2   1  0  2    9-14  -5
4 Suède              0   0  0  3    2-11  -9

Les points de la première phase ne sont pas conservés contrairement à l'année précédente, et cela permet aux Tchécoslovaques de menacer les intouchables Soviétiques, puisque Jirí Hrdina répond à Sergueï Makarov en égalisant. Mais ce match nul suffit aux Soviétiques qui s'assurent le titre à la différence de buts. La domination de l'URSS est telle que sa fameuse première ligne est sélectionnée intégralement dans l'équipe-type du tournoi.

Avec cette dix-neuvième couronne de champion du monde, l'URSS égale le record du Canada. De plus, les Soviétiques en sont maintenant à quarante-deux matches consécutifs d'invincibilité en match officiel, battant là aussi la marque établie par le Canada entre 1937 et 1949 (39 matches). Après que son équipe a encaissé une deuxième défaite écrasante des siens sur le même score de 2-8 en clôture du tournoi, le centre canadien Marcel Dionne explique qu'affronter les Soviétiques, c'est comme "jouer contre une équipe de Wayne Gretzkys".

 

Poule de maintien (27, 29 avril et 1er mai 1983 à Munich)

Allemagne de l'ouest - Italie 5-4 (1-1,2-2,2-1)
Allemagne de l'est - Finlande 6-2 (1-0,1-1,4-1)
Italie - Allemagne de l'est 3-1 (0-0,2-0,1-1)
Allemagne de l'ouest - Finlande 2-4 (0-2,2-2,0-0)
Finlande - Italie 4-4 (1-1,2-3,1-0)
Allemagne de l'ouest - Allemagne de l'est 7-3 (1-0,2-2,4-1)

Classement cumulé (10 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 RFA               11   5  1  4   31-34  -3
2 RDA                6   3  0  7   29-40  -11
3 Finlande           6   2  2  6   30-40  -10
4 Italie             3   1  1  8   16-56  -40

En poule de maintien, les résultats du premier tour sont conservés, et la belle réaction d'orgueil de l'Italie est donc vaine et trop tardive, ne pouvant pas empêcher pas son retour en groupe B.

 

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A Pts
1 Sergueï Makarov      URS   9  9  18
2 Vladimir Krutov      URS   8  7  15
3 Jirí Lala            TCH   9  5  14
4 Igor Larionov        URS   5  7  12
  Erich Kühnhackl      RFA   5  7  12
6 Aleksei Kasatonov    URS   1 10  11
7 Vyacheslav Fetisov   URS   3  7  10
8 Igor Liba            TCH   2  8  10
9 Marcel Dionne        CAN   6  3   9
  Anssi Melametsä      FIN   6  3   9

Meilleur gardien : Vladislav Tretiak (URSS).

Meilleur défenseur : Aleksei Kasatonov (URSS).

Meilleur attaquant : Jirí Lala (Tchécoslovaquie).

Trophée du fair-play : Allemagne de l'est.

Équipe-type élue par les journalistes : Vladislav Tretiak (URSS) ; Vyacheslav Fetisov (URSS) - Aleksei Kasatonov (URSS) ; Vladimir Krutov (URSS) - Igor Larionov (URSS) - Sergueï Makarov (URSS).

Deuxième équipe-type : Jirí Králík (TCH) ; Paul Reinhart (CAN) - Craig Hartsburg (CAN) ; Andreï Khomutov (URSS) - Marcel Dionne (CAN) - Jirí Lála (TCH).

 

 

 

Mondial B (du 21 au 31 mars 1983 à Tokyo, Japon)

21 mars
Japon - Yougoslavie 3-2 (0-0,2-1,1-1)
Norvège - Roumanie 5-3 (3-1,2-2,0-0)

22 mars
Pologne - Norvège 7-1 (4-1,1-0,2-0)
Autriche - Suisse 8-8 (2-3,3-2,3-3)
États-Unis - Yougoslavie 13-2 (1-0,6-0,6-2)

23 mars
États-Unis - Roumanie 6-2 (1-0,1-1,4-1)
Japon - Suisse 3-3 (1-1,2-1,0-1)

24 mars
Pologne - Yougoslavie 12-2 (4-1,3-0,5-1)
Autriche - Norvège 3-2 (1-1,2-0,0-1)
Japon - Roumanie 6-2 (2-1,1-0,3-1)

25 mars
Autriche - Pologne 5-5 (2-2,2-0,1-3)
États-Unis - Suisse 5-2 (0-0,2-0,3-2)

26 mars
Roumanie - Yougoslavie 7-7 (3-2,2-3,2-2)
Japon - Norvège 4-5 (1-3,2-1,1-1)
27 mars
Pologne - Suisse 6-4 (4-1,1-2,1-1)
États-Unis - Autriche 3-3 (1-2,1-0,1-1)

28 mars
Norvège - Yougoslavie 6-2 (1-2,1-0,4-0)
Roumanie - Suisse 4-3 (2-1,2-1,0-1)
États-Unis - Pologne 6-2 (0-1,6-0,0-1)
Japon - Autriche 5-5 (1-1,2-0,2-4)

30 mars
Autriche - Roumanie 12-2 (1-0,6-1,5-1) 
Suisse - Yougoslavie 4-1 (1-0,3-0,0-1)
États-Unis - Norvège 8-2 (2-1,5-0,1-1)
Japon - Pologne 1-2 (0-1,1-0,0-1)

31 mars
Norvège - Suisse 8-1 (2-1,4-0,2-0)
Autriche - Yougoslavie 5-2 (2-1,2-1,1-0)
Pologne - Roumanie 9-0 (4-0,1-0,4-0)
Japon - États-Unis 1-12 (0-4,0-2,1-6)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 États-Unis        13   6  1  0   53-14  +39
2 Pologne           11   5  1  1   43-19  +24
3 Autriche          10   3  4  0   41-27  +14
4 Norvège            8   4  0  3   29-28  +1
5 Japon              6   2  2  3   23-31  -8
6 Suisse             4   1  2  4   25-35  -10
7 Roumanie           3   1  1  5   20-48  -28
8 Yougoslavie        1   0  1  6   18-50  -32

Les États-Unis sont promus en groupe A. La Roumanie et la Yougoslavie sont relégués en groupe C.

Les trois premiers sont qualifiés pour les Jeux Olympiques, la Norvège doit d'abord passer par un barrage de qualification.

 

Meilleurs marqueurs

                           B  A Pts
1 Gregory Holst      AUT   8  8  16
2 Andrzej Zabawa     POL   7  9  16
  Wieslaw Jobczyk    POL   7  9  16
4 Andrei Hachula     POL   8  5  13
5 Mike Fidler        USA   6  7  13
6 Orjan Lovdal       NOR   6  6  12
7 Bill Gilligan      USA   3  9  12
8 John Harrington    USA   5  6  11

Équipe-type élue par les journalistes : Jim Craig (USA) ; Ron Wilson (USA) - Craig Norwich (USA) ; Wieslaw Jobczyk (POL) - Greg Holst (AUT) - John Harrington (USA).

Trophée du fair-play : Japon.

 

 

 

Mondial C (du 11 au 20 mars 1983 à Budapest, Hongrie)

11 mars
France - Danemark 2-5 (0-2,0-3,2-0)
Pays-Bas - Bulgarie 7-2 (2-1,0-1,5-0)
Chine - Corée du nord 5-2 (2-2,0-0,3-0)
Hongrie - Espagne 17-2 (5-0,5-1,7-1)

12 mars
Hongrie - France 3-1 (1-0,2-1,0-0)
Corée du nord - Pays-Bas 1-11 (1-4,0-2,0-5)
13 mars
Espagne - Danemark 0-4 (0-1,0-3,0-0)
Bulgarie - Chine 1-5 (0-3,1-1,0-1)

14 mars
Hongrie - Corée du nord 14-1 (0-0,9-0,5-1)
France - Pays-Bas 0-10 (0-3,0-2,0-5)
Danemark - Bulgarie 4-5 (1-3,0-1,3-1)
Espagne - Chine 0-5 (0-1,0-1,0-3)

15 mars
Corée du nord - France 1-24 (0-8,1-7,0-9)
Hongrie - Pays-Bas 5-12 (1-5,1-6,3-1)
16 mars
Danemark - Chine 1-6 (1-2,0-4,0-0)
Bulgarie - Espagne 4-4 (0-0,2-1,2-3)

17 mars
Pays-Bas - Chine 12-1 (5-0,4-1,3-0)
France - Espagne 7-1 (1-0,3-1,3-0)
Bulgarie - Corée du nord 4-5 (1-1,1-2,2-2)
Hongrie - Danemark 0-4 (0-0,0-2,0-2)

19 mars
Hongrie - Bulgarie 7-2 (1-0,4-1,2-1)
Pays-Bas - Espagne 16-2 (4-1,7-0,5-1)
Danemark - Corée du nord 6-3 (3-1,3-2,0-0)
Chine - France 3-3 (1-0,1-0,1-3)

20 mars
Espagne - Corée du nord 8-2 (2-0,3-2,3-0)
Pays-Bas - Danemark 10-0 (2-0,4-0,4-0)
Bulgarie - France 2-4 (1-1,0-2,1-1)
Hongrie - Chine 4-3 (2-1,1-1,1-1)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Pays-Bas          14   7  0  0   78-11  +67
2 Hongrie           10   5  0  2   50-25  +25
3 Chine              9   4  1  2   28-23  +5
4 Danemark           8   4  0  3   24-26  -2
5 France             7   3  1  3   41-25  +16
6 Bulgarie           3   1  1  5   20-36  -16
7 Espagne            3   1  1  5   17-55  -38
8 Corée du Nord      2   1  0  6   15-72  -57

Les Pays-Bas, qui conservent malgré tout quelques bons Canadiens, et la Hongrie sont promus dans le groupe B. Les Hollandais accèdent en outre à un barrage de qualification olympique. La France est battue comme souvent par les physiques Danois, puis par les Hongrois qu'elle domine pourtant aux tirs, et reste en dessous de son objectif. Si elle est passée à côté de son début de tournoi, c'est que que certains de ses joueurs comme les frères Leblond sont arrivés en mauvaise condition physique, selon le sélectionneur Jacques Tremblay. Les deux Grenoblois estiment qu'ils servent de boucs émissaires.

 

Meilleurs marqueurs

                         B  A Pts
1 Tony Collard    HOL   22  8  30
2 Leo Koopmans    HOL   13 10  23
3 Guy Dupuis      FRA    8 13  21
4 Jack de Heer    HOL    8  9  17
5 André Péloffy   FRA    7 10  17

Meilleur gardien : Jan Bruysten (HOL).

Meilleur défenseur : Michel Lussier (FRA).

Meilleur attaquant : Tony Collard (HOL).

Équipe-type élue par les journalistes : Peter Kovalcsik (HON) ; Fred Homburg (HOL) - Bill Wensink (HOL) ; Leo Koopmans (HOL) - Tony Collard (HOL) - Wang Jing-Gang (CHI).

Deuxième équipe-type : Jan Bruysten (HOL) ; Brian Madsen (DAN) - Rene Laarman (HOL) ; Jack De Heer (HOL) - André Peloffy (FRA) - László Szajlai (HON).

Trophée du fair-play : Hongrie.

 

 

Les précédents championnats du monde (1982)

Les championnats du monde suivants (1985)

 

Retour aux archives