Championnats du monde 1996

 

Mondial A (du 21 avril au 5 mai 1996 à Vienne, Autriche)

Les quatre premiers de chaque groupe en quarts de finale, les derniers en barrages pour le maintien.

Groupe A

21 avril
Allemagne - Russie 1-2 (0-1,1-1,0-0)
Canada - Slovaquie 3-3 (0-0,1-2,2-1)
22 avril
Autriche - États-Unis 1-5 (0-1,1-2,0-2)
Russie - Slovaquie 6-2 (2-1,0-0,4-1)
23 avril
États-Unis - Allemagne 4-2 (1-2,1-0,2-0)
Autriche - Canada 0-4 (0-1,0-3,0-0)
24 avril
Allemagne - Canada 5-1 (1-0,2-1,2-0)
25 avril
Autriche - Slovaquie 2-1 (1-1,1-0,0-0)
États-Unis - Russie 1-3 (1-1,0-1,0-1)
26 avril
Autriche - Allemagne 0-3 (0-0,0-0,0-3)
Russie - Canada 6-4 (2-2,1-1,3-1)
27 avril
États-Unis - Slovaquie 4-3 (2-1,2-0,0-2)
28 avril
Autriche - Russie 0-6 (0-0,0-4,0-2)
Canada - États-Unis 5-1 (0-0,3-1,2-0)
29 avril
Slovaquie - Allemagne 4-1 (0-0,3-0,1-1)

Classement : 1 Russie 10, 2 États-Unis 6, 3 Canada 5, 4 Allemagne 4, 5 Slovaquie 3, 6 Autriche 2.

La Russie et sa ligne d'attaque Karpov-Yashin-Kozlov domine aisément ce groupe devant les Nord-Américains. Le Canada, s'il a battu le voisin américain, a été humilié 5-1 par l'Allemagne. L'Autriche réalise un exploit contre la Slovaquie, mais celle-ci se sauve des barrages pour le maintien le dernier jour en battant l'Allemagne 4-1. À domicile, les Autrichiens se retrouvent donc contraints de lutter pour garder leur place en groupe A.

 

Groupe B

21 avril
République Tchèque - Suède 3-1 (0-0,0-0,3-1)
Finlande - Norvège 1-1 (0-0,0-1,1-0)
22 avril
France - Italie 5-6 (1-2,1-2,3-2)
23 avril
Italie - Norvège 4-0 (0-0,3-0,1-0)
Finlande - République Tchèque 2-4 (0-1,1-2,1-1)
24 avril
Suède - France 2-1 (1-1,1-0,0-0)
Norvège - République Tchèque 2-2 (1-1,1-0,0-1)
25 avril
France - Finlande 3-6 (0-0,1-5,2-1)
Suède - Italie 3-3 (1-1,1-1,1-1)
26 avril
Italie - Finlande 2-9 (0-3,0-1,2-5)
27 avril
République Tchèque - France 9-2 (2-1,6-0,1-1)
Suède - Norvège 3-0 (1-0,1-0,1-0)
28 avril
Italie - République Tchèque 5-9 (1-2,2-3,2-4)
Finlande - Suède 5-5 (1-2,3-2,1-1)
29 avril
Norvège - France 3-1 (2-1,0-0,1-0)

Classement : 1 République Tchèque 9, 2 Finlande 6, 3 Suède 6, 4 Italie 4, 5 Norvège 4, 6 France 0.

Accrochée par les Norvégiens, la République Tchèque, emmenée par sa formidable "ligne bleue" Patera-Procházka-Vejvoda, est néanmoins apparue impressionnante dans cette poule, d'autant que les Finlandais et les Suédois ont eux aussi concédé des nuls à des équipes plus faibles. La Norvège a écśuré Finlandais et Tchèques avec sa défense et son gardien Robert Schistad, mais la déroute contre l'Italie (0-4) constituait un retard irrémédiable pour les quarts de finale. Les Français, trop indisciplinés, sont ressortis fanny malgré une belle résistance contre la Suède. Ils ont mal négocié leur entrée en matière contre une Italie plus réaliste et se sont heurtés à un mur infranchissable face à la solide défense norvégienne, aguerrie aux luttes pour le maintien.

 

Quarts de finale

30 avril
États-Unis - Suède 3-2 (1-0,2-2,0-0)
Finlande - Canada 1-3 (1-1,0-2,0-0)
1er mai
Russie - Italie 5-2 (2-0,2-1,1-1)
République Tchèque - Allemagne 6-1 (2-0,1-0,3-1)

Le vent du nord s'est brusquement tu et les Suédois et les Finlandais, les deux finalistes de la saison précédente, rentrent prématurément au bercail à cause de formations nord-américaines qui ont réussi à trouver une bonne cohésion. Le jeu plus physique qu'a tenté d'imposer l'entraîneur suédois Kent Forsberg n'a pas inquiété les Américains, trop contents que les Scandinaves leur fassent un tel cadeau dans le choix des armes. De plus, les joueurs de la Tre Kronor se plaignent de ce que Forsberg et son assistant Tommy Tomth ne sont pas assez démonstratifs et expansifs, ce qui crée des problèmes de compréhension dans les changements de ligne et la définition des unités spéciales.

 

Demi-finales (3 mai 1996)

États-Unis - République Tchèque 0-5 (0-3,0-0,0-2)
Canada - Russie 2-2 a.p. (0-2,2-0,0-0,0-0) (3-2 aux tirs au but)

Rapidement menés 0-2, les Canadiens poussent les Russes à une séance de tirs au but et Yanic Perreault marque le penalty décisif après un long suspense. De leur côté, les Tchèques plient rapidement la match en marquant deux buts dans la troisième minute.

 

Match pour la troisième place (4 mai 1996)

Russie - États-Unis 3-4 a.p. (2-0,1-2,0-1,0-1)

Les Américains, plus motivés, retrouvent le podium mondial après 34 ans de disette grâce à un but en prolongation de Rolston. La campagne russe, pourtant bien entamée, se termine en fiasco. Comme en demi-finale, les Russes ont pourtant pris très tôt l'avantage (2-0 après 5 minutes) avant de céder à l'usure.

 

Finale (5 mai 1996)

République Tchèque - Canada 4-2 (1-1,1-1,2-0)

Robert Lang et Steve Thomas signent tous deux un doublé dans un match où les deux équipes se donnent parfaitement la réplique. Mais Procházka inscrit le but de la victoire à seulement 19 secondes de la fin, avant que Kucera ne marque dans le but vide. Les Tchèques remportent la couronne mondial à l'issue d'un championnat dominé de bout en bout.

 

 

Barrage pour la maintien (1er et 2 mai 1996)

Autriche - France 3-6 (0-1,3-3,0-2)
Autriche - France 3-6 (2-2,0-3,1-1)

Vainqueurs des Suisses en barrage l'année précédente, les Autrichiens ne peuvent cette fois pas éviter la relégation, devant leur public. En l'absence d'Andreas Puschnig blessé au genou en janvier, ils souffrent d'une lacune au poste de centre.

 

Meilleurs marqueurs

                             B  A  Pts
 1 Yanic Perreault     CAN   6  3   9
 2 Robert Lang         TCH   5  4   9
 3 Aleksei Yashin      RUS   4  5   9
   Sergueï Berezin     RUS   4  5   9
 5 Teemu Selänne       FIN   5  3   8
   Travis Green        CAN   5  3   8
 7 Robert Reichel      TCH   4  4   8
   Bruno Zarrillo      ITA   4  4   8
   Dmitri Kvartalnov   RUS   4  4   8
10 Pavel Patera        TCH   3  5   8

Meilleur gardien : Roman Turek (République Tchèque).

Meilleur défenseur : Alexeï Zhitnik (Russie).

Meilleur attaquant : Paul Kariya (Canada).

Trophée du fair-play : République Tchèque.

Équipe-type des journalistes : Roman Turek (TCH) ; Alekseï Zhitnik (RUS) - Michal Sýkora (TCH) ; Paul Kariya (CAN) - Robert Reichel (TCH) - Otakar Vejvoda (TCH).

Deuxième équipe-type : Curtis Joseph (CAN) ; Drahomír Kadlec (TCH) - Glen Wesley (CAN) ; Sergueï Berezin (RUS) - Alekseï Yashin (RUS) - Kevin Stevens (USA).

 

 

 

Mondial B (du 10 au 20 avril 1996 à Eindhoven, Pays-Bas)

10 avril
Lettonie - Grande-Bretagne 6-5 (1-1,4-4,1-0)
Pologne - Japon 3-3 (1-1,1-1,1-1)
Pays-Bas - Danemark 0-3 (0-1,0-2,0-0)
Suisse - Belarus 2-4 (1-1,0-1,1-2)
11 avril
Japon - Lettonie 1-6 (0-1,0-2,1-3)
Grande-Bretagne - Suisse 2-7 (1-1,0-3,1-3)
12 avril
Danemark - Pologne 3-4 (1-1,1-2,1-1)
Pays-Bas - Belarus 2-3 (0-0,2-1,0-2)
13 avril
Lettonie - Danemark 5-3 (1-2,3-1,1-0)
Suisse - Japon 7-2 (2-1,2-1,3-0)
Grande-Bretagne - Pologne 4-2 (2-0,1-2,1-0)
14 avril
Pays-Bas - Grande-Bretagne 2-6 (0-2,1-3,1-1)
Lettonie - Belarus 4-1 (0-1,3-0,1-0)
15 avril
Danemark - Suisse 1-10 (0-1,0-3,1-6)
Pologne - Belarus 3-6 (3-2,0-2,0-2)
Japon - Pays-Bas 1-2 (0-0,1-1,0-1)
16 avril
Lettonie - Pologne 4-2 (1-1,1-0,2-1)
Japon - Grande-Bretagne 3-3 (0-3,3-0,0-0)
17 avril
Belarus - Danemark 6-1 (0-0,5-1,1-0)
Suisse - Pays-Bas 5-1 (0-0,3-0,2-1)
18 avril
Pologne - Suisse 2-5 (0-1,1-2,1-2)
Pays-Bas - Lettonie 3-15 (1-8,1-4,1-3)
19 avril
Belarus - Japon 7-2 (3-1,2-1,2-0)
Grande-Bretagne - Danemark 5-1 (2-1,2-0,1-0)
20 avril
Belarus - Grande-Bretagne 2-4 (1-2,1-1,0-1)
Danemark - Japon 2-2 (1-2,1-0,0-0)
Suisse - Lettonie 1-1 (0-0,1-0,0-1)
Pologne - Pays-Bas 2-2 (1-2,0-0,1-0)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Lettonie          13   6  1  0   41-16  +25
2 Suisse            11   5  1  1   37-13  +24
3 Belarus           10   5  0  2   29-18  +11
4 Grande-Bretagne    9   4  1  2   29-23  +6
5 Pologne            4   1  2  4   18-27  -9
6 Danemark           3   1  1  5   14-32  -18
7 Pays-Bas           3   1  1  5   12-35  -23
8 Japon              3   0  3  4   14-30  -16

La Suisse, qui espérait remonter en groupe A, se retrouve dans un groupe B rendu plus ardu par la présence des nations issues de l'ex-URSS. Battue d'entrée par le Belarus, elle se heurte à la défense lettonne et à un excellent Arturs Irbe le dernier jour, laissant aux Baltes la promotion en groupe A grâce au but égalisateur d'Oleg Znarok.

Le Japon, malgré des nuls contre le Danemark, la Pologne et surtout la Grande-Bretagne, est relégué en groupe C à cause de sa défaite contre le pays organisateur, les Pays-Bas (1-2), dans une égalité à trois.

 

Meilleurs marqueurs

                               B  A Pts
1 Peter Jaks             SUI   4  6  10
  Aleksandr Andrievski   BLR   4  6  10
3 Manuele Celio          SUI   4  5   9
4 Harijs Vitolinš        LET   3  6   9
  Igors Pavlovs          LET   3  6   9
  Aleksandrs Kercs       LET   3  6   9

Meilleur gardien : Reto Pavoni (Suisse).

Meilleur défenseur : Samuel Balmer (Suisse).

Meilleur attaquant : Aleksandr Andrievski (Belarus).

Trophée du fair-play : Pays-Bas.

Équipe-type : Reto Pavoni (SUI) ; Samuel Balmer (SUI) - Sergejs Chudinovs (LET) ; Aleksandr Andrievski (BLR) - Harijs Vitolins (LET) - Olegs Znaroks (LET).

 

 

 

Mondial C (du 22 au 31 mars 1996 à Jesenice et Kranj, Slovénie)

22 mars
Roumanie - Croatie 9-2 (2-0,2-1,5-1)
Estonie - Chine 13-2 (4-2,4-0,5-0)
Ukraine - Hongrie 4-1 (0-0,3-1,1-0)
Slovénie - Kazakhstan 2-4 (1-1,0-2,1-1)
23 mars
Hongrie - Kazakhstan 2-7 (0-2,1-4,1-1)
Slovénie - Roumanie 4-1 (1-0,1-1,2-0)
Chine - Ukraine 2-7 (0-3,0-0,2-4)
Estonie - Croatie 10-2 (2-1,7-1,1-0)
25 mars
Slovénie - Estonie 6-3 (3-1,1-1,2-1)
Ukraine - Croatie 11-1 (4-0,3-1,4-0)
Roumanie - Hongrie 3-5 (1-2,1-1,1-2)
Kazakhstan - Chine 15-0 (2-0,6-0,7-0)
26 mars
Chine - Roumanie 3-11 (0-5,3-5,0-1)
Kazakhstan - Croatie 12-0 (6-0,2-0,4-0)
Hongrie - Estonie 5-5 (0-2,2-1,3-2)
Slovénie - Ukraine 2-4 (1-3,0-0,1-1)
28 mars
Roumanie - Estonie 2-3 (0-1,0-1,2-1)
Croatie - Chine 4-6 (1-3,1-1,2-2)
Kazakhstan - Ukraine 3-2 (0-0,2-2,1-0)
Slovénie - Hongrie 4-3 (1-1,1-1,2-1)
29 mars
Ukraine - Roumanie 7-2 (0-2,3-0,4-0)
Croatie - Hongrie 0-10 (0-4,0-1,0-5)
Estonie - Kazakhstan 0-7 (0-4,0-1,0-2)
Slovénie - Chine 10-2 (2-1,5-0,3-1)
31 mars
Ukraine - Estonie 5-2 (1-1,3-0,1-1)
Slovénie - Croatie 13-2 (4-0,6-1,3-1)
Roumanie - Kazakhstan 4-3 (1-1,1-1,2-1)
Chine - Hongrie 2-8 (1-2,0-5,1-1)

Classement (7 matches) :

                   Pts   V  N  D   BP-BC Diff
1 Kazakhstan        12   6  0  1   51-10  +41
2 Ukraine           12   6  0  1   40-13  +27
3 Slovénie          10   5  0  2   41-19  +22
4 Hongrie            7   3  1  3   34-25  +9
5 Estonie            7   3  1  3   36-29  +7
6 Roumanie           6   3  0  4   32-27  +5
7 Chine              2   1  0  6   17-68  -51
8 Croatie            0   0  0  7   11-71  -60

Malgré une étonnante défaite contre la Roumanie (3-4), le Kazakhstan est promu en groupe B grâce à sa victoire 3-2 sur l'Ukraine, qui n'a pu faire venir que trois de ses expatriés (Alipov, Kulabulhov et Malkov) malgré les contacts pris avec les Shiriaev, Litvinenko, Betsenko et consorts. Battue 4-6 par la Chine dans le match décisif pour le maintien, la Croatie est reléguée en groupe D.

 

Meilleurs marqueurs

                          B  A Pts
1 Ivan Loginov      EST  12  5  17
2 Oleg Kriaev       KAZ   6 10  16
3 Nik Zupancic      SLO  10  4  14
4 Mihail Korsunov   EST   4  9  13
5 Toni Tislar       SLO   7  5  12

Meilleur gardien : Vitali Eremeev (Kazakhstan).

Meilleur défenseur : Tom Jug (Slovénie).

Meilleur attaquant : Anatoli Stepanichtchev (Ukraine).

Coupe du fair-play : Chine.

Équipe-type : Vitali Eremeïev (KAZ) ; Bojan Zajc (SLO) - Alekseï Troshchinski (KAZ) ; Anatoli Stepanishchev (UKR) - Nik Zupancic (SLO) - Oleg Kryaïev (KAZ).

 

 

 

Mondial D (du 25 au 31 mars 1996 à Kaunas et Elektrenai, Lituanie)

Groupe A

Yougoslavie - Australie 7-1
Espagne - Corée du Sud 1-1
Espagne - Australie 11-1
Yougoslavie - Corée du Sud 3-1
Corée du Sud - Australie 13-6
Yougoslavie - Espagne 4-3

Classement : 1 Yougoslavie 6, 2 Espagne 3 (+9), 3 Corée du Sud 3 (+5), 4 Australie 0.

Groupe B

Bulgarie - Israël 5-0 (disqualification)
Lituanie - Belgique 11-2
Belgique - Bulgarie 3-2
Lituanie - Israël 5-0 (disqualification)
Belgique - Israël 5-0
Lituanie - Bulgarie 3-0

Classement : 1 Lituanie 6, 2 Belgique 4, 3 Bulgarie 2, 4 Israël 0.

Israël a perdu ses deux premiers matches sur tapis vert pour avoir aligné deux joueurs d'origine russe, Ariel Ben-Youri et Alex Vital, dont les licences n'étaient pas en règle.

 

Poule finale

Rappel : Lituanie - Belgique 11-2
         Espagne - Yougoslavie 3-4
Yougoslavie - Belgique 5-2
Lituanie - Espagne 11-1
Espagne - Belgique 6-1
Lituanie - Yougoslavie 3-1

Classement : 1 Lituanie 6, 2 Yougoslavie 4, 3 Espagne 2, 4 Belgique 0.

Dominatrice à domicile, la Lituanie est promue en groupe C.

Poule pour la cinquième place

Rappel : Bulgarie - Israël 5-0 (disqualification)
         Corée du sud - Australie 13-6
Bulgarie - Australie 5-4
Israël - Corée du Sud 3-3
Israël - Australie 7-2
Corée du Sud - Bulgarie 6-4

Classement : 1 Corée du Sud 5, 2 Bulgarie 4, 3 Israël 3, 4 Australie 0.

 

Meilleur buteur : Dainius Bauba (Lituanie), 16 points (10 buts, 6 assists).

Meilleur gardien : Yevgeni Gusin (Israël).

Meilleur défenseur : Igor Trifunovic (Yougoslavie).

Meilleur attaquant : Dainius Bauba (Lituanie).

 

 

Qualifications pour le Mondial D

Zone Océanie (les 5 et 6 novembre 1995 à Sydney, Australie)

Australie - Nouvelle-Zélande 6-0
Australie - Nouvelle-Zélande 6-2

L'Australie s'était ainsi qualifiée pour le Mondial D.

Zone Méditerranée (du 27 au 29 janvier 1996 à Metulla, Israël)

Israël - Grèce 1-4*
Turquie - Grèce 0-19*
Israël - Turquie 19-0

* 5-0 par forfait

Ironie de l'histoire, Israël s'était ainsi qualifié pour le Mondial D car la Grèce avait été disqualifiée... elle aussi pour avoir aligné des joueurs non éligibles.

 

 

L'année précédente (1995)

L'année suivante (1997)

 

Retour aux archives