Championnats du monde 1998

 

Qualifications pour le Mondial A

 

Mondial A (du 1er au 17 mai 1998, à Zurich et à Bâle)

Les équipes sont réparties en quatre poules de 4 : les deux premières de chaque poule accèdent au tour final, la dernière devra repasser par les poules de qualification pour accéder au mondial A l'an prochain, tandis que les troisièmes disputeront une poule de maintien.

Groupe A (1er, 3 et 5 mai)

République Tchèque - Japon 8-2 (2-0,3-0,3-2)
Allemagne - Belarus 2-4 (0-1,2-1,0-2)
République Tchèque - Belarus 4-2 (1-0,1-1,2-1)
Allemagne - Japon 5-1 (0-1,3-0,2-0)
Japon - Belarus 4-6 (1-3,1-3,2-0)
République Tchèque - Allemagne 8-1 (2-0,3-1,3-0)

Classement : 1 République tchèque 6, 2 Belarus 4, 3 Allemagne 2, 4 Japon 0.

Dans une poule facile, les Tchèques n'ont jamais été inquiétés (seul point d'ombre : la blessure du gardien Roman Cechmanek contre le Belarus). Ils seront rejoints dans le tour final par le Belarus, qui continue sur la lancée de Nagano. Outre le fait que l'invitation d'office (ou presque) des Japonais fausse la hiérarchie mondiale, on peut se demander si c'est vraiment leur rendre service. Le Mondial B peut aussi avoir du bon...

 

Groupe B (1er, 3 et 5 mai)

Canada - Autriche 5-1 (2-0,0-0,3-1)
Italie - Slovaquie 1-2 (1-2,0-0,0-0)
Slovaquie - Canada 2-2 (0-0,0-1,2-1)
Italie - Autriche 5-1 (0-0,2-0,3-1)
Autriche - Slovaquie 1-5 (0-3,0-2,1-0)
Canada - Italie 5-2 (2-1,2-1,1-0)

Classement : 1 Canada 5 (+7), 2 Slovaquie 5 (+5), 3 Italie 2, 4 Autriche 0.

Les Canadiens montrent déjà leurs limites en concédant le nul à des Slovaques qui avaient pourtant été inquiétés par les Italiens dans le match décisif pour la qualification. Les Autrichiens, eux, n'ont pas vu le jour.

 

Groupe C (2, 4 et 6 mai)

Suède - France 6-1 (4-0,1-1,1-0)
Suisse - États-Unis 2-5 (0-2,0-2,2-1)
France - États-Unis 3-1 (0-1,3-0,0-0)
Suisse - Suède 2-4 (0-1,1-2,1-1)
États-Unis - Suède 1-6 (0-2,1-2,0-2)
Suisse - France 5-1 (1-0,2-1,2-0)

Classement : 1 Suède 6, 2 Suisse 2, 3 États-Unis 2, 4 France 2.

Magnifique exploit des Français qui battent les États-Unis pour la première fois en match officiel. Mais exploit inutile car deux buts de Jenni dans les dernières minutes du match Suisse - France envoyaient les Tricolores à la dernière place... et les Helvètes en quarts de finale au nez et à la barbe des Américains.

 

Groupe D (2, 4 et 6 mai)

Russie - Kazakhstan 8-4 (2-1,5-1,1-2)
Finlande - Lettonie 6-0 (1-0,5-0,0-0)
Lettonie - Russie 5-7 (1-4,1-2,3-1)
Finlande - Kazakhstan 4-0 (1-0,1-0,2-0)
Kazakhstan - Lettonie 2-7 (1-1,0-5,1-1)
Russie - Finlande 4-2 (0-1,3-0,1-1)

Classement : 1 Russie 6, 2 Finlande 4, 3 Lettonie 2, 4 Kazakhstan 0.

Ce groupe, de loin le plus difficile, a été dominé par les Russes, même s'ils se sont fait une frayeur en laissant les Lettons revenir de 2-6 à 5-6. La Finlande, malgré sa défaite finale, s'est rassurée défensivement. Pour le Kazakhstan, les exploits de Nagano paraissent déjà loin...

 

 

Poule de maintien (8, 10 et 11 mai)

Les deux premiers sont qualifiés pour le Mondial A 1999.

États-Unis - Allemagne 1-1 (0-0,0-0,1-1)
Italie - Lettonie 1-1 (0-0,1-0,0-1)
Allemagne - Lettonie 0-5 (0-4,0-0,0-1)
Italie - États-Unis 4-0 (2-0,1-0,1-0)
Allemagne - Italie 4-4 (3-2,0-1,1-1)
Lettonie - États-Unis 3-2 (0-1,1-0,2-1)

Classement : 1 Lettonie 5, 2 Italie 4, 3 Allemagne 2, 4 États-Unis 1.

Comme l'Allemagne vieillissante, les Américains démotivés devront repasser par les qualifications en novembre... mais avec quelle équipe, au beau milieu de la saison des ligues professionnelles américaines ?

 

 

Tour final

Les deux premières équipes de chaque poule sont qualifiées pour les demi-finales.

Poule 1 (7, 9 et 10 mai)

Belarus - Canada 2-6 (0-0,1-5,1-1)
Suède - Finlande 1-0 (0-0,1-0,0-0)
Canada - Finlande 3-3 (1-0,1-1,1-2)
Suède - Belarus 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Canada - Suède 1-7 (1-2,0-2,0-3)
Finlande - Belarus 5-2 (0-0,4-0,1-2)

Classement : 1 Suède 6, 2 Finlande 3 (+2), 3 Canada (-2), 4 Belarus 0.

Après Nagano, nouvelle désillusion pour les Canadiens, boutés hors des demi-finales après avoir été humiliés par les Suédois (1-7). Ces derniers continuent leur parcours sans faute (6 victoires en 6 matches) alors que les Finlandais comptent déjà deux défaites et un nul.

 

Poule 2 (7, 9 et 10 mai)

Slovaquie - République Tchèque 0-1 (0-1,0-0,0-0)
Suisse - Russie 4-2 (0-0,2-0,2-2)
Suisse - République Tchèque 1-3 (0-1,1-2,0-0)
Russie - Slovaquie 6-1 (1-0,1-0,4-1)
République Tchèque - Russie 2-2 (0-0,2-1,0-1)
Suisse - Slovaquie 1-1 (1-1,0-0,0-0)

Classement : 1 République Tchèque 5, 2 Suisse 3, 3 Russie 3, 4 Slovaquie 1.

Déjà tout heureux de se retrouver dans le tour final, les Suisses réalisent un exploit plus grand encore en infligeant une défaite indiscutable aux Russes et en se qualifiant pour les demi-finales, comme en 1992. Ils se découvrent aussi en David Aebischer, jeune (20 ans) et talentueux gardien, un nouveau héros.

 

 

Demi-finales (12 et 14 mai)

Suisse - Suède 1-4 (0-1,0-0,1-3)
Suisse - Suède 2-7 (0-4,0-1,2-2)

République Tchèque - Finlande 1-4 (1-1,0-1,0-2)
République Tchèque - Finlande 2-2 (0-0,1-0,1-2)

La volonté et le soutien du public ne suffisent pas et les Suisses s'inclinent logiquement face aux Suédois. Mais les Finlandais, qui ont remplacé Jarno Myllys par Ari Sulander dans les buts, créent la surprise en venant à bout des Tchèques.

 

Match pour la troisième place (15 mai)

Suisse - République Tchèque 0-4 (0-0,0-3,0-1)

 

Finale (16 et 17 mai)

Suède - Finlande 1-0 (0-0,0-0,1-0)
Suède - Finlande 0-0 (0-0,0-0,0-0)

La finale nordique se révèle triste à mourir entre deux équipes avant tout occupées à défendre. C'est sur un unique but, sur un tir de la bleue de Johan Tornberg, que le titre se joue. Peltonen a pourtant égalisé à la fin du premier match, mais l'arbitre américain Alex Dell a sifflé trop tôt et le but ne peut pas être validé. La Suède fête ainsi son septième titre, qu'elle doit à son entraîneur, Kent Forsberg, à son fils Peter, la star des Colorado Avalanche, et surtout à son gardien Tommy Salo, qui n'a encaissé aucun but sur les deux manches de la finale. Comme à Nagano, l'équipe disposant du meilleur gardien a gagné...

 

 

Meilleurs marqueurs

                          MJ   B  A Pts
 1 Peter Forsberg    SUE   7   6  5  11
 2 Mats Sundin       SUE  10   5  6  11
 3 Raimo Helminen    FIN  10   2  9  11
 4 Ville Peltonen    FIN  10   4  6  10
 5 Radek Belohlav    TCH   9   6  3   9
 6 Pavel Patera      TCH   9   6  3   9
 7 Viktor Kozlov     RUS   9   6  3   9
 8 Sergueï Berezin   RUS   6   5  4   9
 9 Olegs Znaroks     LET   6   6  2   8
10 Mikael Renberg    SUE  10   5  3   8

Meilleur gardien : Ari Sulander (Finlande).

Meilleur défenseur : František Kucera (République Tchèque).

Meilleur attaquant : Peter Forsberg (Suède).

Équipe-type des journalistes : Tommy Salo (SUE) ; Frantisek Kucera (TCH) - Jere Karalahti (FIN) ; Ville Peltonen (FIN) - Mats Sundin (SUE) - Peter Forsberg (SUE).

Deuxième équipe-type des journalistes : Ari Sulander (FIN) ; Marko Kiprusoff (FIN) - Mattias Öhlund (SUE) ; Sergueï Berezin (RUS) - Pavel Patera (TCH) - Marcel Jenni (SUI).

 

 

 

Mondial B (du 15 au 26 avril 1998 à Ljubljana et Jesenice, Slovénie)

Une seule poule : les trois premiers (sans compter la Norvège, prochain organisateur) disputeront des barrages pour accéder au groupe A et le dernier est rétrogradé dans le groupe C.

Estonie - Norvège 2-1 (0-0,1-0,1-1)
Slovénie - Pologne 3-0 (0-0,2-0,1-0)
Grande-Bretagne - Ukraine 1-6 (0-2,0-1,1-3)
Pays-Bas - Danemark 0-1 (0-0,0-0,0-1)

Pays-Bas - Estonie 2-4 (2-3,0-0,0-1)
Danemark - Grande-Bretagne 1-7 (0-3,1-2,0-2)
Ukraine - Pologne 6-3 (2-1,3-0,1-2)
Slovénie - Norvège 4-3 (1-2,0-0,3-1)

Pologne - Danemark 5-5 (3-1,1-2,1-2)
Norvège - Ukraine 2-5 (0-1,1-1,1-3)
Slovénie - Pays-Bas 6-1 (2-0,3-0,1-1)
Grande-Bretagne - Estonie 4-5 (2-3,2-2,0-0)

Ukraine - Pays-Bas 10-1 (4-0,4-0,2-1)
Danemark - Norvège 2-1 (1-0,1-1,0-0)
Pologne - Estonie 3-0 (3-0,0-0,0-0)
Slovénie - Grande-Bretagne 5-3 (2-2,2-0,1-1)

Estonie - Danemark 3-3 (0-1,2-0,1-2)
Pologne - Grande-Bretagne 3-4 (0-4,2-0,1-0)
Slovénie - Ukraine 3-4 (2-1,0-2,1-1)
Norvège - Pays-Bas 4-1 (3-0,0-1,1-0)

Grande-Bretagne - Norvège 3-4 (1-1,2-2,0-1)
Estonie - Ukraine 1-3 (0-0,0-1,1-2)
Slovénie - Danemark 4-4 (2-2,1-2,1-0)
Pays-Bas - Pologne 4-5 (1-3,3-0,0-2)

Grande-Bretagne - Pays-Bas 10-3 (1-1,2-2,7-0)
Danemark - Ukraine 2-4 (0-2,1-0,1-2)
Norvège - Pologne 6-2 (1-0,3-1,2-1)
Slovénie - Estonie 3-0 (1-0,2-0,0-0)

Classement (7 matches)

                   Pts   V  N  D   BP-BC  Diff
1 Ukraine           14   7  0  0   38-13  +25
2 Slovénie          11   5  1  1   28-15  +13
3 Estonie            7   3  1  3   15-19  -4
4 Danemark           7   2  3  2   18-24  -6
5 Norvège            6   3  0  4   21-19  +2
6 Grande-Bretagne    6   3  0  4   32-27  +5
7 Pologne            5   2  1  4   21-28  -7
8 Pays-Bas           0   0  0  7   12-40  -28

Les Ukrainiens auront dominé de bout en bout ce Mondial, mais cela ne leur assure pas pour autant une place dans le groupe A, puisqu'ils devront passer par des poules de qualification en novembre. Ils y retrouveront les Slovènes, qui n'ont pas laissé passer l'occasion d'un Mondial disputé à domicile, et les Estoniens, qualifiés à l'arraché malgré une attaque indigente. Ce sont donc trois nations issues de la décomposition du bloc de l'Est qui trustent le podium aux dépens des nations longuement établies. Les Danois peuvent bien sûr regretter le carton pris face à la Grande-Bretagne (deux buts encaissés de moins et ils étaient qualifiés), mais ils ne pensaient sûrement pas battre et devancer leurs voisins norvégiens.

Il faut dire que retrouver la Norvège à la 21ème place mondiale relève du gag ! Et encore a-t-elle évité le ridicule, car après quatre journées et autant de défaites, elle se retrouvait dernière ! Évidemment, ces Mondiaux comptaient pour du beurre pour elle, car elle était qualifiée pour le Mondial A 1999 en tant que pays organisateur, mais est-ce que cela suffit à justifier pareille démotivation ?

Les Britanniques auraient pu se retrouver plus haut mais n'ont pas su gérer les matchs décisifs. Les Polonais pouvaient croire à la qualification jusqu'au dernier jour, mais les Norvégiens se révélaient trop forts pour eux. La défaite le premier jour face aux Danois dans un match alors annoncé comme décisif pour le maintien donnait le ton d'un championnat du monde raté pour les Néerlandais, qui retrouvent le groupe C pour la première fois depuis 1989, mais le Mondial A se jouait alors à huit équipes...

 

Meilleurs marqueurs

                            B  A Pts
1 Jacek Plachta       POL   6  6  12
2 Aleksandr Zinevych  UKR   6  4  10
3 Heinz Ehlers        DAN   5  5  10
4 Neil Morgan         GBR   6  3   9
5 Jens Nielsen        DAN   5  4   9

Meilleur joueur : Marjan Gorenc (Slovénie)

Meilleur gardien : Yuri Shundrov (Ukraine).

Meilleur défenseur : Tommy Jakobsen (Norvège).

Meilleur attaquant : Vadim Shakraïchuk (Ukraine).

Trophée du fair-play : Pologne.

 

 

 

Mondial C (du 22 au 28 mars, à Budapest, Székesfehérvár et Dunaújvaros, Hongrie)

Groupe A (22, 23 et 25 mars)

Roumanie - Yougoslavie 5-3 (2-0,1-2,2-1)
Lituanie - Croatie 3-2 (1-0,1-1,1-1)
Lituanie - Yougoslavie 2-0 (1-0,0-0,1-0)
Croatie - Roumanie 1-6 (0-3,1-2,0-1)
Croatie - Yougoslavie 1-1 (0-1,1-0,0-0)
Lituanie - Roumanie 3-9 (1-2,1-5,1-2)

Classement : 1 Roumanie 6, 2 Lituanie 4, 3 Yougoslavie 1 (-4), 4 Croatie 1(-6)

 

Groupe B (22, 23 et 25 mars)

Hongrie - Chine 7-1 (2-1,3-0,2-0)
Espagne - Corée du Sud 0-1 (0-0,0-1,0-0)
Hongrie - Espagne 6-1 (2-0,3-0,1-1)
Chine - Corée du Sud 6-0 (1-0,1-0,4-0)
Hongrie - Corée du Sud 6-0 (1-0,2-0,3-0)
Chine - Espagne 7-4 (2-1,3-2,2-1)

Classement : 1 Hongrie 6, 2 Chine 4, 3 Corée du Sud 2, 4 Espagne 0

 

 

Poule finale (27 et 28 mars)

Rappel : Hongrie - Chine 7-1 (2-1,3-0,2-0)
         Lituanie - Roumanie 3-9 (1-2,1-5,1-2)
Roumanie - Chine 9-3 (3-0,4-2,2-1)
Hongrie - Lituanie 14-0 (4-0,5-0,5-0)
Chine - Lituanie 4-5 (1-1,1-3,2-1)
Hongrie - Roumanie 3-2 (0-2,3-0,0-0)

Classement : 1 Hongrie 6, 2 Roumanie 4, 3 Lituanie 2, 4 Chine 0

Ces dernières années, toutes les promotions avaient été raflées par de nouvelles républiques issues de la partition de l'URSS, de la Yougoslavie ou de la Tchécoslovaquie. Maintenant que la nouvelle hiérarchie commence à se mettre en place, les anciennes nations se retrouvent à l'honneur, à l'image de la Hongrie, qui, après avoir été menée 0-2 par la Roumanie, a su renverser le score pour gagner son billet pour le groupe B. Lorsque la sirène retentit, tous les joueurs s'agenouillent devant l'auteur du but vainqueur János Ancsin, et les presque neuf mille spectateurs suivent leur exemple pour honorer ce modèle qui prend sa retraite internationale.

Un autre constat s'impose : avec le passage du Mondial A à seize équipes, le niveau général du groupe C a considérablement diminué, et seules la Hongrie et la Roumanie ont surnagé.

 

Poule de maintien (27 et 28 mars)

Rappel : Espagne - Corée du Sud 0-1 (0-0,0-1,0-0)
         Croatie - Yougoslavie 1-1 (0-1,1-0,0-0)
Corée du Sud - Croatie 1-3 (0-2,0-0,1-1)
Yougoslavie - Espagne 3-3 (0-2,3-1,0-0)
Espagne - Croatie 4-4 (2-0,1-1,1-3)
Yougoslavie - Corée du Sud 3-2 (1-0,2-2,0-0)

Classement : 1 Croatie 4 (+2), 2 Yougoslavie 4 (+1), 3 Corée du Sud 2 (-2), 4 Espagne 2 (-1)

Les Espagnols réalisent deux matchs pleins de courage face aux Yougoslaves et aux Croates, menant par deux fois 2 à 0, mais se faisant à chaque fois rejoindre. Ils sont donc relégués dans le groupe D à cause de leur défaite initiale face à leur adversaire direct, la Corée du Sud, qui était pourtant apparue un peu moins forte.

 

Meilleur marqueur : Gabor Ocskay (Hongrie), 12 points (3 buts, 9 assists).

Trophée du fair-play : Hongrie.

 

 

 

Mondial D (du 27 mars au 2 avril, à Krugersdorp et Pretoria, Afrique du Sud)

Même formule que le Mondial C.

Groupe A

Israël - Grèce 16-2 (4-1,8-0,4-1)
Afrique du Sud - Belgique 3-5 (1-0,1-4,1-1)
Belgique - Grèce 14-2 (5-0,6-0,3-2)
Afrique du Sud - Israël 1-8 (1-4,0-4,0-0)
Israël - Belgique 5-3 (2-0,2-1,1-2)
Afrique du Sud - Grèce 11-2 (2-1,5-0,4-1)

Classement : 1 Israël 6, 2 Belgique 4, 3 Afrique du Sud 2, 4 Grèce 0

 

Groupe B

Australie - Turquie 14-1 (6-0,6-0,2-1)
Bulgarie - Nouvelle-Zélande 18-1 (7-0,4-0,7-1)
Bulgarie - Turquie 20-0 (5-0,6-0,9-0)
Nouvelle-Zélande - Australie 1-10 (0-5,1-2,0-3)
Turquie - Nouvelle-Zélande 4-3 (0-1,1-1,3-1)
Australie - Bulgarie 4-4 (2-3,2-0,0-1)

Classement : 1 Bulgarie 5 (+37), 2 Australie 5 (+22), 3 Turquie 2, 4 Nouvelle-Zélande 0

 

 

Poule finale

Rappel : Australie - Bulgarie 4-4 (2-3,2-0,0-1)
         Israël - Belgique 5-3 (2-0,2-1,1-2)
Bulgarie - Belgique 4-0 (1-0,3-0,0-0)
Israël - Australie 3-6 (2-2,1-2,0-2)
Australie - Belgique 1-6 (1-3,0-2,0-1)
Israël - Bulgarie 2-4 (1-3,0-0,1-1)

Classement : 1 Bulgarie 5, 2 Australie 3, 3 Israël 2, 4 Belgique 2

C'est l'année des Balkans ! Après la Hongrie et la Roumanie dans le groupe C, c'est la Bulgarie qui domine dans le groupe D. Elle compte un incroyable revenant dans son effectif : l'ex-buteur Miltcho Nenov, qui avait pris sa retraite internationale en 1986, était devenu arbitre mais revient dans l'équipe nationale à 46 ans pour compléter la défense.

 

Poule de maintien

Rappel : Afrique du Sud - Grèce 11-2 (2-1,5-0,4-1)
         Turquie - Nouvelle-Zélande 4-3 (0-1,1-1,3-1)
Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande 5-2 (2-1,1-1,2-0)
Turquie - Grèce 4-7 (0-2,3-3,1-2)
Grèce - Nouvelle-Zélande 2-8 (0-2,1-4,1-2)
Afrique du Sud - Turquie 12-3 (3-0,2-2,7-1)

Classement : 1 Afrique du Sud 6, 2 Nouvelle-Zélande 2, 3 Turquie 2, 4 Grèce 2

 

Meilleur marqueur : Sergueï Zak (Israël), 21 points (13 buts, 8 assists).

Meilleur gardien : Viorel Radu (Roumanie).

Meilleur défenseur : Daniel Herlea (Roumanie).

Meilleur attaquant : Krisztian Palkovics (Hongrie).

Trophée du fair-play : Australie.

 

 

Les championnats du monde précédents (1997)

Les championnats du monde suivants (1999)

 

Retour aux archives