Bordeaux - Gap (Ligue Magnus, demi-finale, match 3)

Pour ce troisième match des demi-finales, Gap se rend à Bordeaux pour une double confrontation contre les Boxers. Les deux premiers matchs qui se sont tenus à l'Alp'Arena n'ont pas permis à une équipe de prendre l'avantage. Rapaces et Boxers ont à coeur de de prendre les devants dans cette série disputée.

La patinoire est bien remplie, le public a répondu présent : 3150 spectateurs garnissent les travées de Mériadeck. Un groupe de supporters gapençais est venu jusqu'en Gironde et compte donner de la voix pour encourager les Rapaces. Côté bordelais, on peut toujours compter sur L'Esprit Boxers pour supporter les locaux.

L'infirmerie des deux adversaires est garnie. Bordeaux doit composer avec l'absence de Matthias Terrier et de Nicolas Besch. Les Gapençais doivent, quant à eux, se passer de Kristaps Bazevics, de David Labrecque et de Dimitri Thillet.

Les Rapaces répondent présents

À l'engagement, Bordeaux se rend directement dans la zone offensive et fait le siège du but adverse, mais les Hauts-Alpins réussissent à se dégager et à mettre, à leur tour, la pression sur Ylönen. Le tout début de cette période ressemble à un ping-pong où, chacune leur tour, les deux équipes s’installent dans le camp adverse.

KINGkevin201609148481Dès la quatrième minute, les esprits s'échauffent et l'on sent, pendant toute cette première période, une certaine tension entre Gap et Bordeaux. La maîtrise du jeu est bien du côté des Rapaces : ils coupent les lignes de passe bordelaises et ne quittent pas le camp des Boxers. Tour à tour, Thomas Carr (7'), Kevin King (8') et Kevin Da Costa (10') lancent vers le filet, mais Ylönen lit bien le jeu et stoppe les tentatives gapençaises.

Tomas Rubes est envoyé en prison (14’26). Gap s'installe en zone bordelaise mais Patrick McEachen s'embrouille et laisse le palet derrière la ligne bleue. Anthony Rech tente à son tour d'ouvrir le score, mais le portier bordelais répond encore présent.

C'est au tour de Kevin King d'être sanctionné de deux minutes pour avoir accroché Rubes (17’37). Bordeaux ne réussit pas à rester durablement dans la zone de Gap mais une belle combinaison entre Francis Charland et David Gilbert manque de donner l'avantage aux locaux. Peu après cette tentative, Cédric Di Dio Balsamo récupère le palet et remonte la patinoire, mais son tir est stoppé par le portier des Boxers.

La première période s'achève et bien que le score soit resté vierge, on note la domination des Haut-Alpins. L'équipe est plus pressante, plus appliquée dans ses passes. Gap a tiré 11 fois au but alors que les Bordelais ne l'ont fait que quatre fois.

Gap prend son envol

Le début de la seconde période est marquée par une pénalité sifflée contre les Gapençais, plus précisément contre Marc-André Bernier pour cinglage (20’39). Bordeaux ne profite pas de cette supériorité numérique car dix secondes plus tard, c’est au tour de Francis Charland d’être sanctionné pour obstruction sur Essery (20’52).

Troisième minute, Maurin Bouvet se présente devant la cage bordelaise, bien servi sur la gauche par Marc-André Bernier. Son tir est bloqué par Ylonen mais Bouvet reprend le palet devant le portier et marque (23’01 : 0-1). L’ouverture du score récompense la domination gapençaise et montre la fébrilité de la défense bordelaise : quatre Boxers entourent Bouvet mais n’ont pas réussi à lui subtiliser la rondelle.

desrosiersLa réaction bordelaise ne se fait pas attendre. Ylönen récupère le palet derrière son but, le laisse à Côté qui le transmet à Desrosiers à la ligne bleue des Rapaces ! Il s’avance et marque d’une superbe lucarne (25’01 : 1-1). La combinaison est parfaite et l’égalité est faite.

Gap n’est pas sonné par ce but et va remettre la pression. Raphaël Faure récupère la rondelle sur sa ligne bleue défensive, remonte en longeant la bande jusqu’à la gauche du but bordelais et tente sa chance. Ylonen repousse mais la défense bordelaise ne récupère pas le palet qui se retrouve sur la crosse de Branishav Rehus. Il passe côté droit à Sean Ringrose qui trompe le portier des Boxers (26’20 : 1-2). Belle action des Rapaces, et quelle erreur de la défense bordelaise !

Les Haut-Alpins sont supérieurs dans cette deuxième période ; l’équipe a la main sur le palet et ne laisse aucun répit à la cage bordelaise. À l’inverse, Bordeaux peine à enchaîner les passes et ne parvient pas à mettre la pression sur le but de Fouquerel. Malgré une pénalité contre Thomas Carr (qui a bougé volontairement le but gapençais à 29’59), les Boxers n’arrivent pas à rester autour de la cage adverse.

François Paquin se reçoit le palet sur le nez et sort pour la fin de la période. Gap tente par plusieurs fois sa chance et Rehus profite d’une erreur de relance de la défense des Boxers pour récupérer la rondelle et faire une passe côté gauche à Christian Isackson. Ce dernier feinte un tir, puis tire et le palet passe au-dessus de l’épaule d’Ylönen (38’32 : 1-3).

À la fin de ce deuxième tiers, les Rapaces ont pris une longueur d’avance. Ils ont tiré deux fois plus souvent au but que les Girondins et se sont montrés plus pressants et plus réalistes.

Un réveil trop tardif

Au retour des vestiaires, Bordeaux décide de passer à la vitesse supérieure et se montre beaucoup plus menaçant que sur les deux premiers tiers. Dans les premières minutes, Gilbert se présente devant Fouquerel, mais ça passe à côté. Puis c’est Rubes qui tente par deux fois, mais le gardien gapençais est vigilant et dévie les tentatives.

ESSERYkyle201609148537Peter Valier récupère le palet derrière le but bordelais et le transmet à Desrosiers, côté gauche à la ligne bleue gapençaise. Ce dernier donne à Vincent Kara devant le but, qui tire et trompe Clément Fouquerel (43’44 : 2-3). Bordeaux revient dans le match et concrétise son temps de domination.

Pierre Crinon est pénalisé pour avoir donné un coup de genou à Gilbert (47’54), les Girondins vont alors s’installer autour du but des Rapaces. Tout à tour, Lionel Tarantino, Ilpo Salmivirta et Vincent Kara essayent de marquer mais ils ne trouvent pas le fond des filets. Un peu plus tard, Christian Isackson écope de 10 minutes de pénalité pour attitude anti-sportive (51’34), Gap va donc devoir faire sans lui jusqu’à la fin du match.

La fin de la partie offre de belles actions de la part des deux équipes, Bordeaux essayant de créer l’égalité et les Rapaces voulant tuer le match. Les deux dernières minutes voient une pression énorme mise par les locaux, Ylönen est sorti pour les soixante dernières secondes. Mais tous les efforts des Boxers butent contre une solide défense gapençaise et un très bon Fouquerel. Le score final reste donc de 3 à 2 en faveur des Haut-Alpins.

En imposant son jeu et son rythme pendant les deux premières périodes, Gap réussit à prendre les devants dans la série. Bordeaux, malgré un troisième tiers bien solide, peut nourrir des regrets. Ce match n’était pas celui des supériorités numériques : aucune n’a réussi à tirer profit des pénalités.

Les étoiles du match sont Kyle Essery pour les Rapaces et Julien Desrosiers du côté des Boxers.

 

Bordeaux - Gap 2-3 (0-0, 1-3, 1-0)
Samedi 18 mars 2017 à 18h15 à Mériadeck. 3150 spectateurs
Arbitres : M. Bliek et Gremion, assistés de M. Caillot et Goncalves
Pénalités : Bordeaux 4’ (2’, 2’, 0’) ; Gap 18’ (2’, 4’, 2’+10’).
Tirs : Bordeaux 22 (4, 9, 9) ; Gap 38 (11, 17, 10)

Évolution du score :
0-1 à 23'01" : Bouvet assisté de Bernier et Rech
1-1 à 25'01" : Desrosiers assisté d’Ylonen
1-2 à 26'20" : Ringrose assisté de Rehus et Faure
1-3 à 38'32" : Isackson assisté de Rehus et Craige
2-3 à 43'44" : Kara assisté de Desrosiers et Valier
 

Bordeaux

Attaquants :
Francis Charland - Ilpo Salmivirta - Peter Valier
David Gilbert - Félix Petit - François Bouchard
Aima Rambelo - Tomas Rubes - Julien Desrosiers
Lionel Tarantino - Julien Guillaume - Vincent Cadren
Vincent Kara

Défenseurs :
François Paquin - Johathan Janil
Jean-Philippe Coté - Andrei Esipov
Kévin Dusseau - Maxime Moisan

Gardien :
Sebastian Ylonen

Remplaçant : Victor Goy. Absents : Matthias Terrier, Nicolas Besch

Gap

Attaquants :
Anthony Rech - Sean Ringrose - Branislav Rehus
Kévin Da Costa - Maurin Bouvet - Marc-André Bernier
Benoît Valier - Kyle Essery - Christian Isackson
Marius Serer - Kevin King - Cédric Di Dio Balsamo
Cédric Blache

Défenseurs :
Pierre Crinon - Raphaël Faure
Thomas Carr - Patrick McEachen
Maxwell Ross - Jesse Craige
Loïc Chapelier

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant : Aurélien Bertrand. Absents : Kristaps Bazevics, David Labrecque et Dimitri Thillet