Gap - Rouen (Ligue Magnus, finale, match 2)

Rouen a déjà réussi son démarrage de finale avec une victoire à l’extérieur. Maintenant les Rapaces de Gap se trouvent devant leurs responsabilités pour égaliser dans la série, gagner en efficacité et corriger les erreurs vues la veille. Gap a démontré que sur son patinage et sur l’intensité, il était possible de perturber des Dragons en confiance. Une belle revanche se prépare ce soir.

L’infirmerie continue de garder Anthony Rech, Kristaps Bazevics mais Dimitri Thillet est sur le retour. Du côté de Rouen, Olivier Dame-Malka revient sur la glace.



GapRou21Grosse pression devant les buts de Sabourin pour commencer le match (1’12). Gap entame la partie avec de la vitesse et Yorick Treille fauche Bouvet en pleine course avec le palet. Mais Rouen bien qu’en infériorité continue de gêner avec Colotti qui récupère un palet en zone offensive oublié en route. Le shoot vient frapper la base du poteau et provoque un regroupement dangereux devant Fouquerel. Sitôt le palet évacué, King réceptionne la rondelle et la loge en pleine lucarne (3’23 : 1-0).

Les Dragons répondent avec de lourdes charges à l’image de Sacha Treille. Agressivité et vitesse rouennaise qui engage des combats dans la bande pour la récupération du puck. Yorick Treille shoote à la cage. Le puck est dévié et provoque encore une pression devant le portier. Yorick Treille revient et joue auprès pour loger le palet sur Fouquerel (6’47). Patrick Koudys y va de son lancer et le rebond est repris par Miller (7’02). C’est Bouvet qui répond dans un contre à deux ; il reprend en one-timer bien décalé de la cage (8’09). Gap monte en vitesse et Rouen est pris de court. Chakiachvili accroche Mc Eachen qui entre en zone offensive à pleine vitesse pour installer le jeu. Rouen paie encore l’infériorité. King arrive en vitesse dans le slot et dans sa chute envoie le puck en pleine lucarne (10’33 : 2-0).

GapRou22Mais pas le temps de rigoler que Dan Koudys shoote et fait provoquer un gros rebond. Le jeu tourne autour de la cage et Lampérier envoie le palet frapper la barre rentrante (11’51 : 2-1). Rouen est toujours en vie dans la partie.

Dan Koudys manque de peu d’égaliser avec une déviation qui va se loger juste sous les bottes de Fouquerel (14’52). Encore une fois le jeu défensif rouennais est efficace avec des tirs bloqués et des récupérations de pucks. Jordann Perret tient le choc dans les bandes pour conduire le palet. Rouen obtient une supériorité numérique, vite annihilée par la faute grossière, une nouvelle fois, de Yorick Treille. Une charge dans le dos sur Fouquerel ramène les équipes à quatre contre quatre. Le tiers se termine sur une grosse tension entre les deux équipes.



GapRou23Deuxième vingt. À peine le coup d’envoi est donné que Gap est pénalisé pour accrocher. Une double supériorité se profile pour Rouen. Gap va faire le job pour repousser les assauts. Miller provoque un gros lancer dont le rebond est nettoyé (22’17).

Le jeu se projette des deux côtés à grande vitesse. Joris Bedin est présent devant la cage de Gap et tire à côté dans une action de but extra chaude (23’28). Dan Koudys se jette sur un lancer et rejoint son banc en souffrance. Isackson prend ses aises dans la zone offensive et installe le jeu. Son shoot est dévié et Da Costa place le palet entre le poteau et le portier, dans un trou de souris (24’15 : 3-1).

Gap est cette fois en réussite et parvient à chaque fois à faire le break. Gros jeu défensif de Jesse Craige qui intercepte la ligne de passe d’un palet qui allait droit vers Sacha Treille. Ringrose seul dans le slot rate une grosse occasion. Il envoie le palet à côté (26’41). Gap continue sur sa lancée et retrouve de bonnes dispositions. Carr longe la bande et change de bord avec une passe sur Essery. Plein centre il tire directement dans le plastron (28’07). Les Rapaces s’imposent dans les duels. Mais sur une action rapide des Dragons, Hussey est accroché devant la cage. Un tir de pénalité qu’il va transformer en pleine lucarne (30’02 : 3-2). Une nouvelle fois Rouen concrétise dans un moment fort adverse.

Bernier se replace devant la cage et est accroché par Coulombe juste devant Sabourin. Gap impose son jeu tout en vitesse et pousse devant la cage. Les actions se succèdent au retour à 5. Treille dans le bouclier (25’04), Lampérier shoote en entrée de zone (35,27). Sur une mise au jeu gagnée en zone offensive, Isackson tire sur le gardien et le palet rebondit dans la cage (37’46 : 4-2). Le tiers se termine sur cette fantastique partie qui va d’un camp à l’autre et propose beaucoup de jeu et d’actions.



GapRou24Troisième vingt ; Rouen est sanctionné dés le début de période. Mais Guenette récupère le palet et reporte le jeu devant la cage de Fouquerel. Lampérier fait la déviation, la rondelle atterrit dans le plastron du portier gapençais. Des erreurs de contrôle de palet perturbent l’installation du jeu de puissance gapençais. Et Rouen s’acharne à ressortir tous les pucks. Retour a égalité numérique et Bernier envoie un puissant tir que Sabourin dévie, en hauteur, de la mitaine, et la rondelle rebondit sur la balustrade derrière la cage (45’15). À noter le pressing de Valier qui s’impose dans les bandes. Jordann Perret organise un 2 contre 1. Il transmet la passe devant les cages, mais Fouquerel coupe la ligne de passe et capte de la mitaine pour avorter l’occasion de but (46’51). Une grosse bataille s’engage dans les coins et les Normands récupèrent le puck. Le contre rapide est conclu par Sacha Treille avec un palet qui passe sous Fouquerel en plein mouvement (47’16 : 4-3).

Mais Gap ne se laisse pas démonter et retourne au charbon ! Les bleus profitent d’un énorme trou défensif. Isackson, associé à Da Costa fait de nouveau le break (48’09 : 5-3).

La partie prend encore plus d’impact physique ; le petit et solide Essery fait chuter le grand Sacha Treille. Les pénalités s’enchaînent, pas toujours judicieusement sifflées, à l’image de Ross qui venant chercher le palet dans la crosse de Sabourin est pénalisé pour un cinglage pas évident. La conséquence est directe, Gap subit une double infériorité et Rouen a l’occasion de revenir dans le match. Fouquerel construit un véritable mur et bloque tous les tirs à la perfection. Les Rapaces gagnent cette bataille et repousse les Dragons. Ringrose se couche même sur un tour de cage des Rouennais.

Au retour à cinq le jeu monte encore d’un cran en vitesse et Gap parvient à garder le palet ; Jesse Craige shoote de la bleue et le palet s’écrase sur la barre (56’19). Jusqu’au bout Gap tient sa victoire. Le temps mort pris par Fabrice Lhenry et la sortie du gardien n’y change rien. Gap tient sa vengeance et remet les pendules à l’heure.

Maintenant il s’agit d’aller défier les Dragons à l’île Lacroix samedi et dimanche. Rouen attend Gap de pied ferme, il faudra savoir subir la pression et tenter de prendre une victoire à l’extérieur.



Réactions d’après match :

Luciano Basile (coach de Gap) : « Je suis content. On peut perdre cette série-là, ce n’est pas ça le plus important. Je ne veux pas perdre l’identité qu’on a pris toute la saison à construire. (...) J’espère qu’on va y rester fidèle jusqu’au bout ! Cette année je pense qu’il y a deux endroits où on a peut-être été la meilleure équipe en France en déplacement (...) On est très bon sans le palet. On sait qu’on va être privé de palet là bas. On sait jouer sans le palet et on sait jouer en déplacement. Il n’y a pas de souci on sera prêt ! (...) Ce soir on a joué avec énormément d’émotion, de passion. (...) On a vu qu’avec Rouen il ne faut pas leur laisser un centimètre, une demi-seconde, parce que c’est de loin l’équipe la plus talentueuse en France. Il faut être agressif à tout moment comme on l’a été ce soir. Soit en zone offensive avec un pressing ou en en zone défensive où il ne faut pas les laisser s’installer. »


Gap – Rouen 5-3 (2-1, 2-1, 1-1)
Mercredi 29 mars 2017 à 20h30 – Alp’arena. 2624 spectateurs
Arbitres : MM. Barcelo et Barbez assistés de MM. Margry et Caillot
Pénalités : Gap 8' (2', 4', 2') – Rouen 16' (6', 2', 8').
Tirs : Gap 33 (11, 10, 12) – Rouen 29 (9, 8, 12).

Évolution du score :
1-0 à 03’23" : King assisté de Craige et Bouvet (sup. num.)
2-0 à 10’33" : King assisté de Isackson et Fouquerel
2-1 à 11’51" : Lampérier assisté de Hussey et Matheson
3-1 à 24’15" : Da Costa assisté de Isackson et Ross
3-2 à 30’02" : Hussey (tir de pénalité)
4-2 à 37’46" : Isackson assisté de King et Da Costa
4-3 à 47’16" : S. Treille asisté de Lampérier et Guénette
5-3 à 48’09" : Isackson assisté de Da Costa et King


Gap

Attaquants :
Marc-André Bernier - Sean Ringrose - Branislav Rehus
Marius Serer - Kevin King - Cédric Di Dio Balsamo
Kevin Da Costa - Maurin Bouvet - Christian Isackson
Kyle Essery - Dimitri Thillet - Dave Labrecque
Benoît Valier

Défenseurs :
Jesse Craige - Max Ross
Thomas Carr - Patrick Mc Eachen
Raphaël Faure - Pierre Crinon
Loic Chapelier

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant: Aurélien Bertrand (G). Absents : Anthony Rech, Kristaps Bazevic

Rouen

Attaquants :
Sacha Treille - François-Pierre Guénette - Loïc Lampérier
Yorick Treille - Fabien Colotti - Damien Raux
Dan Koudys - Matt Hussey - Marc-André Thinel
Jordann Perret - Adam Miller - Joris Bedin
Vincent Nesa

Défenseurs :
Chad Langlais - Aurélien Dorey
Florian Chakiachvili - Mark Matheson
Patrick Coulombe - Patrick Koudys
Olivier Dame-Malka

Gardien :
Dany Sabourin

Remplaçant : Quentin Papillon (G)