Le SKA Saint-Pétersbourg au bord du sacre

Vendredi se disputait le quatrième acte de la finale KHL, avec désormais le SKA Saint-Pétersbourg en bonne position.

Si le CSKA Moscou a chuté au deuxième tour des playoffs de la Coupe Gagarine, éliminé par le Lokomotiv Yaroslavl, les deux autres mastodontes de la KHL sont parvenus à atteindre indemnes la finale. 

C'est le SKA Saint-Pétersbourg qui s'est chargé d'écarter le Lokomotiv de la course à la Coupe Gagarine, aisément en quatre manches. Et le champion 2015 défie le champion 2016 puisque le Metallurg Magnitogorsk, sacré aux dépens du CSKA de Stéphane Da Costa l'année dernière, a rejoint pour la troisième année consécutive la finale de la KHL.

KOSHECHKIN Vasili 110512 345C'est Magnitka qui a l'avantage de la glace, mais le MMK l'a perdu d'entrée puisque le SKA a remporté le match 1. Si le Metallurg était par parvenu à égaliser dans la série, les Pétersbourgeois ont repris les devants en s'imposant 2-1 lors du match 3, donc à Saint-Pétersbourg. Un match 3 longuement indécis puisque Evgeni Dadonov a donné la victoire au SKA après 92'45" de jeu, ce qui constitue la partie la plus longue disputée en finale sous l'ère KHL.

Alors que la série finale a débuté avec le jeune Igor Shestyorkin, la sensation de la saison régulière, devant les filets pétersbourgeois, Mikko Koskinen a repris le flambeau depuis le match 3. Vasili Koshechkin a lui participé à tous les matchs des Métallurgistes dans ces playoffs 2017 mais pour autant il n'est pas exempt de tous reproches. Lors de la manche précédente, le gardien de 34 ans a encaissé un but marqué depuis la ligne rouge... comme il y a un an lors de la finale 2016 contre le CSKA, le but avait été inscrit à l'époque par Stéphane Da Costa.

Mais dans ce match 4, c'est bien le portier finlandais du SKA qui s'incline le premier après... 27 secondes. Le SKA bafouille sa première présence en zone défensive, Evgeni Biryukov à la bleue bloque le dégagement, Sergei Mozyakin récupère et sert à l'opposé Viktor Antipin qui effectue un somptueux lancer pour battre Koskinen (0-1, 00'27"). Le défenseur de Magnitka inscrit là le but le plus rapide de l'histoire de la finale de la Coupe Gagarine. Dadonov et Barabanov tenteront bien d'inquiéter Koshechkin mais le gardien du Metallurg tient bon et permet à son équipe de conserver son avantage après le premier tiers-temps.

Toutefois, cet avantage ne va pas durer bien longtemps à l'entame de la deuxième période. Magnitogorsk est acculé en défense, l'essai de Vadim Shipachyov passe à quelques centimètres mais celui-ci retente sa chance quelques secondes plus tard, et cette fois-ci le défenseur Dinar Khafizullin profite du rebond (1-1, 22'39"). La rencontre est relancée et à la 25e minute, l'une et l'autre équipe aurait pu reprendre les devants, un tir en pivot de Platonov pour MMK, un lancer balayé de Zubarev pour SKA.

KOSKINEN Mikko 160506 442Mais en fin de seconde période, le danger se rapproche sérieusement sur le but de Koskinen. D'abord par Zaripov, puis par Kosov, le Finlandais a le dernier mot, mais il s’inclinera quelques minutes plus tard. Oskar Osala profite d'un dégagement de Tommi Santala pour embrayer sur une contre-attaque côté gauche, se défait de la présence de Khokhlachev et place un tir dans un trou de souris que n'avait pas couvert Koskinen (1-2, 34'14"). Le Metallurg Magnitogorsk est en passe de mener encore au score avant la pause, encore faut-il tuer un faire-trébucher de Kovár à deux minutes du deuxième intermède. Et il faut un Koshechkin impérial pour arrêter les occasions de Kovalchuk, Koskiranta et Belov.

Il reste vingt minutes à tenir pour Magnitka. Mais décidément, les débuts de période ne sont pas le fort du Metallurg. Le SKA Saint-Pétersbourg égalise de nouveau après à peine une minute et demi en troisième période. L'action débute avec une superbe charge à la hanche d'Andrei Zubarev qui stoppe net Kosov, elle se poursuit en contre-attaque avant de se conclure... par Zubarev d'un tir puissant qui en casse sa crosse (2-2, 41'28"). Magnitogorsk aura bien une chance de reprendre les commandes de la partie, mais Semin manque de précision malgré une superbe passe dans le dos de Filippi.

Une faute de Zaripov pour interférence, offrant un jeu de puissance à moins de dix minutes de la fin à Saint-Pétersbourg, sera finalement déterminante. Le défenseur très offensif Patrik Hersley frappe de la ligne bleue, Dinar Khafizullin profite une nouvelle fois d'un rebond laissé par Koshechkin (3-2, 52'05"). Khafizullin, défenseur de 27 ans pas forcément connu pour son efficacité devant le but, inscrit un doublé décisif. Le Metallurg Magnitogorsk obtiendra bien un jeu de puissance par la suite mais trop tardif, à 15 secondes de la fin. 

Déjà vainqueur à l'extérieur, le SKA Saint-Pétersbourg a maximisé ses chances à domicile en s'imposant par deux fois grâce à un jeu plus fluide et plus dynamique que le Metallurg. La formation entraînée par le sélectionneur national Oleg Znarok n'est donc plus qu'à une victoire d'une deuxième Coupe Gagarine en trois ans.


SKA Saint-Pétersbourg - Metallurg Magnitogorsk 3-2 (0-1, 1-1, 2-0).
Vendredi 14 avril 2017 au Palais de Glace de Saint-Pétersbourg. 12498 spectateurs.
Arbitrage d'Antonin Jerabek (TCH) et Aleksei Ravodin assistés de Nikita Shalagin et Dmitri Sivov.
Pénalités : SKA 6' (2', 0', 4'), Metallurg 8' (2', 2', 4').
Tirs : SKA 50, Metallurg 24.

Évolution du score :
0-1 à 00'27" : Antipin assisté de Biryukov et Mozyakin
1-1 à 22'39" : Khafizullin assisté de Shipachyov et Gusev
1-2 à 34'14" : Osala assisté de Santala
2-2 à 41'28" : Zubarev assisté de Prokhorkin et Gusev
3-2 à 52'05" : Khafizullin assisté de Hersley et Gusev (sup. num.)


SKA Saint-Pétersbourg

Attaquants :
Ilya Kovalchuk (C, -1) - Jarno Koskiranta (-1, 2') - Aleksandr Barabanov (-1)
Nikita Gusev (+1) - Vadim Shipachyov (A, +1, 2') - Evgeni Dadonov (+1)
Aleksandr Khokhlachev - Nikolaï Prokhorkin - Sergei Plotnikov
Aleksandr Dergachyov - Ilya Kablukov - Evgeni Ketov (2')

Défenseurs : 
Egor Yakovlev - Anton Belov
Roman Rukavishnikov (-1) - Patrik Hersley (-1)
Artyom Zub - Dinar Khafizullin (+1)
Andrei Zubarev (+1) - Egor Rykov

Gardien :
Mikko Koskinen 

Remplaçant : Igor Shestyorkin (G).

Metallurg Magnitogorsk

Attaquants :
Sergei Mozyakin (C, +1, 2') - Jan Kovár (+1, 2') - Danis Zaripov (A, +1, 2')
Oskar Osala - Tommi Santala - Evgeni Timkin
Yaroslav Kosov (-1) - Tomas Filippi (-1) - Aleksandr Semin (-1, 2')
Vladislav Kaletnik - Denis Kazionov - Artyom Zhelezkov
Denis Platonov

Défenseurs :
Evgeni Biryukov (A) - Viktor Antipin
Chris Lee - Aleksei Bereglazov
Yaroslav Khabarov - Sergei Tereschenko
Grigori Dronov

Gardien :
Vasili Koshechkin

Remplaçant : Ilya Samsonov (G).