La Suède vexée attend du renfort défensif NHL

Le second match de la Lettonie en Suède commence encore plus mal que le premier.

On joue depuis trente secondes et Miks Indrašis ose une passe interdite à travers l'enclave, qu'intercepte Johan Ryno. Le défenseur Kristaps Sotnieks est contraint à la faute, mais c'est un tir de pénalité, que Ryno transforme. Le rythme est élevé avec des changements courts, et la Lettonie est encore victime d'une perte de palet de sa première ligne, à la ligne bleue offensive. André Petersson part en contre-attaque, feinte superbement Kristaps Zile et décoche un tir du poignet dans le haut du filet pour un 2-0 magnifique.

MEIJA Gints 130207 309L'action suivante est beaucoup moins belle. Alors que Victor Ejdsell vient de tirer au but, Gints Meija le charge à l'épaule au niveau de la tête et se voit logiquement infliger une pénalité de match. La Lettonie pourrait sombrer complètement, mais résiste cinq minutes en infériorité numérique. En fin de période, Vitālijs Pavlovs ne conclut pas une belle occasion servie dans le but par Indrašis. Celui-ci a été atteint par une crosse haute de Burström et les Baltes finissent le premier tiers-temps à cinq contre quatre.

Le match est devenu très tendu et presque chaque arrêt de jeu près d'une cage se finit en altercation. Oskars Batņa obtient son premier point en équipe nationale en servant de derrière la cage Ronalds Ķēniņš qui décale Indrasis à la recherche d'une réhabilitation. C'est ensuite au tour de Mario Kempe d'aller se doucher prématurément à cause d'un cross-check dans le dos d'un adversaire. Edgars Kulda égalise à 4 contre 4, et Indrasis fait définitivement oublier son erreur initiale grpace au travail de Robert Bukarts qui a attiré deux joueurs adversaires en situation de 5 contre 3. La Lettonie a retourné le match en sa faveur (2-3).

En troisième période, la pression suédoise est énorme mais Elvis Merzļikins est excellent dans les cages baltes. La défense lettonne fait bonne figure et arrive même à lancer quelques contre-attaques dangereuses. Johan Ryno, très actif dans ce match, arrive quand même à égaliser à cinq minutes de la fin au rebond d'un tir d'Omark.

La prolongation à 3 contre 3 est animée mais reste sans but. L'unique pénalty est ensuite inscrit par Indrasis qui dribble aisément Viktor Fasth pour devenir définitivement le héros de la soirée. C'est la deuxième fois de l'histoire que la Lettonie gagne en Suède.

GUSTAFSSON Erik Ne le 15 12 1988 160519 1404En plus de la défaite, la Suède perd ses éléments les uns après les autres : Daniel Brodin hier, l'invité-surprise Victor Ejdsell aujourd'hui, mais surtout Erik Gustafsson : le défenseur de l'Avangard Omsk s'est lui aussi blessé et ne pourra pas participer aux championnats du monde où il était considéré comme un titulaire sûr.

La Suède au Mondial s'appuiera donc majoritairement sur ses défenseurs de NHL. Quatre d'entre eux ont déjà accepté l'invitation, Victor Hedman, John Klingberg, Alexander Edler et Anton Strålman. Un point d'interrogation subsiste autour d'Ekman-Larsson, qui n'a pas fini la saison NHL et est rentré en Suède après le décès de sa mère : sera-t-il mentalement prêt à se remettre au hockey ? Les cas de Niklas Hjalmarsson et Erik Karlsson pourraient également être ouverts après le premier tour des play-offs NHL.

Mais si les Scandinaves n'ont pas leur équipe finale, la victoire de la Lettonie n'en reste pas moins remarquable parce qu'elle ne disposait que de deux attaquants majeurs, Indrašis et Ķēniņš. En effet, plusieurs joueurs sont convalescents : Martins Karsums s'est fait opérer du genou et reste incertain. Kaspars Daugaviņš, blessé à la main, et Andris Džeriņš, qui s'était cassé le nez en demi-finale d'Extraliga tchèque, devraient reprendre la glace mardi. L'attaquant de NHL Zemgus Girgensons doit quant à lui arriver en fin de semaine, et ne devrait a priori pas jouer contre la France.

Désignés joueurs du match : André Pettersson pour la Suède et Gunārs Skvorcovs pour la Lettonie.

Commentaires d'après-match

Bob Hartley (entraîneur de la Lettonie) : "C'est une importante victoire pour notre équipe d'avoir pu remonter d'un 0-2. Elvis Merzļikins nous a sauvés de plusieurs buts. Le deuxième tiers-temps a été notre meilleure performance dans ce cycle de tests. Les Suédois ont réussi à égaliser, mais les gars ont travaillé dur. Je suis fier de la performance et de l'état d'esprit de l'équipe."

Rickard Grönborg (entraîneur de la Suède) : "Un grand match pour nous. C'était une guerre et c'est pour ça que l'on joue ces matches. Ils pratiquent un jeu différent, physique et pas toujours réfléchi, et c'est important pour nous de nous y confronter avec notre technique."

 

Suède - Lettonie 3-3 (2-0, 0-3, 1-0, 0-0) / 0-1 aux tirs au but
Samedi 15 avril 2017 à 13h30 à la Scania Rinken de Södertälje. 2374 spectateurs.
Arbitrage de Andreas Harnebring et Mikael Andersson (SUE) assistés d'Anders Nyqvist et Daniel Persson (SUE).
Pénalités : Suède 35' (4', 6'+25', 0'), Lettonie 37' (2'+25', 8', 2').
Tirs : Suède 38 (10, 10, 13, 5), Lettonie 28 (7, 12, 4, 5).

Évolution du score :
1-0 à 00'32" : Ryno (tir de pénalité)
2-0 à 10'09" : A. Pettersson assisté de Ryno et Omark
2-1 à 28'16" : Indrasis assisté de Batna et Kenins
2-2 à 33'15" : Skvorcovs assisté de E. Kulda
2-3 à 36'27" : Indrasis assisté de Ro. Bukarts (double sup. num.)
3-3 à 54'17" : Ryno assisté d'Omark et A. Pettersson

Tirs au but :
Suède : Omark (manqué), A. Pettersson (manqué), Ryno (manqué).
Lettonie : Indrasis (réussi), Ro. Bukarts (manqué).
 

Suède

Attaquants :
André Petersson - Johan Ryno (+1, 2') - Linus Omark
Richard Gynge (4') - Patrik Zackrisson (2') - Alexander Bergström
Petter Emanuelssson - Emil Pettersson - Dennis Everberg
Mario Kempe (-1, 25') - Pär Lindholm (-1) - Victor Ejdsell

Défenseurs :
Oscar Fantenberg - Eric Martinsson
Sebastian Aho (-1) - Niclas Burström (-1, 2')
Calle Rosén - Philip Holm

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Joacim Eriksson (G). En réserve : Niklas Svedberg (G), Jonas Ahnelöv, John Norman. Blessés : Erik Gustafsson, Daniel Brodin.

Lettonie

Attaquants :
Miks Indrašis - Māris Bičevskis (-1) - Ronalds Ķēniņš
Roberts Bukarts (6') - Gatis Gricinskis - Rihards Bukarts
Edgars Kulda (+1) - Oskars Batņa (+1) - Frenks Razgals
Gunārs Skvorcovs (+1) - Vitālijs Pavlovs - Gints Meija (25')
Roberts Lipsbergs (2')

Défenseurs
Artūrs Kulda - Kristaps Sotnieks (+1)
Oskars Cibuļskis (+1) - Uvis Jānis Balinskis (+1)
Kristaps Zīle (-1) - Ralfs Freibergs (-1, 2')
Jānis Jaks (+1, 2')

Gardien
Elvis Merzļikins

Remplaçants : Jānis Kalniņš (G). En tribunes : Ivars Punnenovs (G), Kristofers Bindulis, Aleksandrs Jerofejevs, Koba Jass.