Publicité

Les Américains en quart de finale, pas une évidence

L'enjeu de ce match de mi-journée entre Lettonie et États-Unis est très important : le vainqueur de ce match sera qualifié pour les quarts de finale.

Lettonie EtatsUnis 170513 053Quand on écoutait les hockeyeurs américains après leurs dernières rencontres, on avait pourtant l'impression que cette qualification était acquise. Mis en confiance par trois victoires d'affilée, ils parlaient uniquement d'obtenir la meilleure place possible pour un bon tableau. Assez condescendants envers les petites équipes, ils ne se montraient intéressés que par le défi représenté par de gros adversaires comme la Suède, avec leurs homologues de NHL.

La Lettonie n'a certes qu'un joueur de NHL (Girgensons en troisième ligne), mais les États-Unis feraient mieux de se méfier d'une équipe qui a commencé son Mondial par trois victoires et est en confiance. S'ils perdent ce match dans le temps réglementaire, ils auraient 3 points de retard sur la Lettonie, et pourraient voir l'Allemagne revenir à hauteur dès ce soir. Or, ils auraient alors perdu contre ses deux adversaires directs et devraient alors récolter 4 points sur leurs dernières rencontres (Slovaquie et Russie) pour se mettre à l'abri d'une cruelle désillusion.

Lettonie EtatsUnis 170513 042On ne sait pas à quel point ils en ont conscience en début de match. Les Lettons sont bien placés, ils évitent que les Américains prennent de la vitesse en zone neutre. Les meilleures occasions sont à mettre au crédit des Baltes.

Roberts Bukarts est le Letton qui compte le plus de tirs cadrés depuis le début du tournoi, et il montre encore pourquoi aujourd'hui tant il va à la cage. Après quatre minutes, il dévie en l'air un centre sans angle de Meija, sans succès. À mi-tiers, il perce encore la défense, mais tire dans la poitrine de Connor Hellebuyck. Il manque juste à Roberts Bukarts la précision dans le dernier geste pour convertir cet effort constant vers le but adverse : on le verra plus tard en fin de tiers avec un revers un peu faible en conclusion d'une belle contre-attaque.

Lettonie EtatsUnis 170513 010L'ouverture du score vient de celle qu'on n'attend pas, la quatrième ligne grenat. Envoyé en tribune au match précédent après des prestations décevantes, Maris Bicevskis file sur l'aile droite et centre du revers pour Teodors Blugers qui, à bout portant, marque son premier but et son premier point en équipe nationale !

La Lettonie contrôle bien cette avance, même en infériorité numérique. Coupable d'un faible effort défensif sur le but encaissé, Johnny Gaudreau est le seul à créer du danger offensif, mais fait face à une défense compacte. Son tir en pivot dans un trafic pas possible touche juste le poteau. Les Baltes virent logiquement en tête à la pause.

Lettonie EtatsUnis 170513 061Le coup d'envoi de la deuxième période est pour le moins étonnant. Sur l'engagement, Roberts Bukarts envoie au fond. Le palet frappe la balustrade et revient sur Andris Dzerins qui le donne à Kaspars Daugavins. Le capitaine letton, frustré par la mitaine de Hellebuyck en début de match, prend sa revanche de près. 2-0 en seulement sept secondes !

Une supériorité numérique de la Lettonie est gâchée car Dzerins fait trébucher Hanifin. Le mouvement de tête horizontal de Bob Hartley sur le banc en dit long sur son avis à propos de cette faute bête... Les Baltes s'installent pourtant également à 4 contre 4, sans conclure. Danny DeKeyser fauche ensuite la jambe de Rihards Bukarts, mais malgré l'avantage numérique, les Lettons n'arrivent toujours pas à achever leur adversaire.

Lettonie EtatsUnis 170513 106Alors que les États-Unis ne se sont encore procuré aucune occasion en neuf minutes en deuxième période, un palet anodin envoyé en angle très fermé par Anders Lee est dévié au premier poteau par J.T. Compher, mal couvert par Girgensons. Le match est relancé, mais Clayton Keller est sanctionné pour une crosse haute en entrant en zone offensive. Indrasis tire dans la botte droite de Hellebuyck, Cibulskis y gagne un rebond en cage ouverte et la Lettonie reprend deux buts d'avance.

La protection d'un score n'est toujours pas le point fort de la Lettonie, qui est dépassée par l'activité américaine en fin de période. Ralfs Freibergs et Miks Indrašis auraient dû dégager le palet qui traîne entre eux dans l'enclave. Au lieu de ça, ils sont si passifs qu'ils laissent Nick Schmaltz et Nick Bjugstad prendre deux tirs consécutifs et réduire la marque.

La Lettonie passe tout près du 4-2 (il y aura même appel à la vidéo a posteriori) et les Américains retournent aussitôt à l'attaque. Jacob Trouba passe derrière la cage et prend un tir en angle. Merzlikins laisse un rebond que Johnny Gaudreau reprend sous la barre pour égaliser peu avant la pause (3-3).

USAfan 170513 159Les Américains dominent plutôt une troisième période au jeu assez ouvert, où le palet va d'une cage à l'autre. C'est le cas à quatre minutes de la fin quand Teodors Blugers, servi à 2 contre 1, est stoppé par le poke-check de Hellebuyck... qui récolte une mention d'assistance puisque, sur la contre-attaque, le lancer d'Andrew Copp échappe à la mitaine savonneuse d'Elvis Merzlikins.

Bob Hartley sort son gardien. Au lieu de simplement tirer, Roberts Bukarts tente une passe difficile vers Janis Sprukts bien placé au poteau opposé, mais Dylan Larkin intercepte le palet et le dégage... directement dans la cage vide (5-3). Maintenant, oui, les États-Unis sont quasiment assurés des quart de finale et peuvent rêver d'un beau parcours.

Le jeune gardien de la Lettonie, Elvis Merzlikins, a craqué et mal choisi son jour pour faire un mauvais match. Malgré son poste très exposé, le portier de Lugano n'est pas le seul responsable de la défaite. L'inefficacité offensive n'a pas permis à la Lettonie de se mettre à l'abri, et la passivité défensive a aidé les premiers buts américains. Les Baltes risquent fort de jouer la qualification à quitte ou double à leur dernier match de poule face à l'Allemagne.

Désignés joueurs du match : Oskars Cibulskis pour la Lettonie et Andrew Copp pour les États-Unis.

Lettonie EtatsUnis 170513 046 700
 

Lettonie - États-Unis 3-5 (1-0, 2-3, 0-2)
Samedi 13 mai 2017 à 12h15 à la Lanxess Arena de Cologne. 17936 spectateurs.
Arbitrage de Stefan Fonselius (SUE) et Brett Iverson (CAN) assistés de René Jensen (DAN) et Gleb Lazarev (RUS).
Pénalités : Lettonie 6' (2', 2', 2'), États-Unis 8' (0', 8', 0').
Tirs : Lettonie 23 (8, 9, 6), États-Unis 33 (8, 10, 15).

Évolution du score :
1-0 à 11'23" : Blugers assisté de Bicevskis
2-0 à 41'48" : Daugavinš assisté de Džerinš et Ro. Bukarts
2-1 à 29'00" : Compher assisté de Lee
3-1 à 31'37" : Cibulskis assisté d'Indrašis (sup. num.)
3-2 à 33'44" : Bjugstad assisté de Schmaltz et Keller
3-3 à 38'37" : Gaudreau assisté de Trouba et Bjugstad
3-4 à 56'38" : Copp assisté de Hellebuyck
3-5 à 58'58" : Larkin (cage vide)


Lettonie

Attaquants :
Roberts Bukarts (-1) - Andris Džerinš (-1, 2') - Kaspars Daugavinš (C, +1, 2')
Rihards Bukarts (-1) - Janis Sprukts (A, -2) - Miks Indrašis (-2)
Ronalds Keninš (-1) - Zemgus Girgensons (-2) - Gunars Skvorcovs (-1)
Maris Bicevskis - Teodors Blugers (-1) - Gints Meija

Défenseurs :
Kristaps Sotnieks (-1) - Arturs Kulda (A, -1)
Guntis Galvinš (-1) - Oskars Cibulskis
Uvis Janis Balinskis (-1) - Ralfs Freibergs (-1)

Gardien :
Elvis Merzlikins [sorti de 58'13" à 58'58"]

Remplaçant : Ivars Punnenovs (G), Janis Jaks (D), Kristofers Bindulis (A). En tribune : Janis Kalninš (G), Vitalijs Pavlovs (A), Frenks Razgals (A).

États-Unis

Attaquants :
Johnny Gaudreau (+1) - Jack Eichel - Anders Lee (+1, 2')
Brock Nelson (A, -1) - Dylan Larkin (A) - Nick Schmaltz
Nick Bjugstad (+2) - Christian Dvorak (+1) - Clayton Keller (+2, 2')
J.T. Compher (+1) - Andrew Copp (+2) - Jordan Greenway

Défenseurs :
Noah Hanifin (+1) - Connor Murphy (C, +1)
Danny De Keyser - Jacob Trouba
Charlie McAvoy (+2) - Trevor Van Riemsdyk (+2)
Daniel Brickley

Gardien :
Connor Hellebuyck

Remplaçants : Jimmy Howard (G), Anders Bjork.

Lettonie EtatsUnis 170513 070 700