Publicité

La Slovaquie ne croit pas pouvoir se sauver toute seule

La Slovaquie n'a toujours pas assuré son maintien. Une victoire de l'Italie contre le Danemark peut provoquer une égalité à trois qui sauverait les Transalpins. Or, comme les Danois ne peuvent pas descendre, les Slovaques, avant-derniers, seraient comparés à l'avant-dernier de l'autre groupe, actuellement le Bélarus... qui n'est donc pas sauvé non plus.

Slovaquie EtatsUnis 170514 115Même hors course pour les quarts de finale, les Slovaques ont donc tout intérêt à prendre des points dans leurs dernières rencontres. Ils sont privés pour ce match du défenseur Adam Jánošík, suspendu pour une charge à la tête sur Namestnikov qui n'avait pas été sifflée. Les Américains, qu'ils ont battus en prolongation l'an passé au dernier match, sont censés être plus prenables que la Russie, injouable.

Les États-Unis ont néanmoins densifié leur effectif avec deux joueurs des Rangers de New York : Jimmy Hayes, placé sur la ligne de Gaudreau, et leur meilleur défenseur en play-offs Brady Skjei, qui forme une paire d'excellents patineurs avec Charlie McAvoy.

Après avoir tué une première pénalité, les Américains frappent les premiers. Dylan Larkin essaie de surprendre Július Hudáček en tour de cage, mais le gardien pose sa plaque. Le palet repoussé revient alors à Clayton Keller dans le slot pour l'ouverture du score. L'attaquant slovaque Tomáš Matoušek, qui a vu Keller passer à côté de lui en coup de vent, sera cloué sur le banc par son coach jusqu'à la fin du match...

Slovaquie EtatsUnis 170514 225Les Slovaques essaient de réagir en deuxième période. Ils sont installés en zone offensive et lancent au but... mais quand Johnnny Gaudreau se saisit du rebond, il lance une contre-attaque à toute allure et conclut un une-deux magnifique avec le joker Kevin Hayes.

La Slovaquie reprend espoir à la mi-match en prouvant qu'elle sait aussi mener des contre-attaques rapides. Libor Hudáček attaque la cage et Martin Gernát met le rebond du revers dans les filets déserts. Belle explosion de joie du jeune Gernát... qui est malheureusement pour lui protagoniste d'un but encaissé six minutes plus tard : Christian Dvorak est dans le coin et utilise un une-deux avec Gaudreau derrière le but pour se débarrasser de lui et se placer face au but pour inscrire le 1-3 du revers. En fin de tiers, les Slovaques n'arrivent pas à sortir de leur zone : Jacob Trouba contre Marcel Haščák à la ligne bleue, va jusqu'au but et trouve un trou laissé à son poteau par Július Hudáček.

Si même son gardien craque, c'est que rien ne va plus pour la Slovaquie... Son frère Libor Hudáček offre le but suivant en début de troisième période avec une passe transversale en zone neutre. Kevin Hayes intercepte cette passe risquée, renverse le jeu et offre une cage ouverte à Johnny Gaudreau.

But Etats Unis 170514 133La discipline qu'avait maintenu les Slovaques ne tient plus, ils commettent des mauvais gestes par frustration. Avec Michal Sersen en prison pour dureté, Anders Lee passe tranquillement dans le dos de Gernát et dévie un service de Jack Eichel (1-6).

Les Slovaques s'enfoncent de plus en plus, et ils sont même repassés derrière le Bélarus à la différence de buts... Ils croisent les doigts pour que le Danemark vienne à leur secours et se croient incapables de gagner leur dernier match. Il y a peu, la Slovaquie se pensait capable de battre n'importe qui sur un match. Aujourd'hui, elle a perdu toute confiance en elle-même. Pessimisme déprimant ou lucidité ? Le débat s'engage autour des réactions du gardien et de l'entraîneur.

Les Américains, eux, sont au contraire dans une spirale positive. Ils en sont à cinq victoires consécutives, ce qui ne leur était arrivé que deux fois dans l'histoire des championnats du monde, en 1931 et en 1990. Et ils affronteront la Russie pour la première place de la poule, un match qui les fait déjà saliver.

Désignés joueurs du match : Mário Bližňák pour la Slovaquie et Kevin Hayes pour les États-Unis.

But Johnny GAUDREAU 170514 142 700

Commentaires d'après-match

Jeff Blashill (entraîneur des États-Unis) : "Le match était plus serré que le score final ne l'indique. À 2-1, Jimmy Howard fait un arrêt important, on ne sait pas ce qui se serait passé. La Slovaquie est une équipe bien structurée et dure à jouer. Notre effort est bon. Nous devons améliorer notre gestion du palet et éviter les pertes de palet. Brady Skjei et Kevin Hayes ont bien joué, surtout qu'ils ont voyagé hier. Kevin Hayes et Johnny Gaudreau ont joué ensemble au Boston College, ils ont une bonne alchimie ensemble. Bjugstad a été également bon sur cette ligne. Brady est un sacré défenseur. Ce sont deux bonnes pièces qui s'ajoutent à un noyau solide."

Zdeno Cíger (entraîneur de la Slovaquie) : "Ils étaient la meilleure équipe, ils avaient plus de vitesse. Nous avons joué de façon trop compliquée, nous manquons de simmplicité. Pas les Américains. Nous savions que nous devions marquer et nous avons commus des erreurs. Cela fait trois jours que Laco a des problèmes musculaires au dos, il ne peut en aucun cas jouer. Cela fait longtemps que Jaro Janus n'a pas joué. Les gens peuvent me maudire, mais ils ne voient pas à l'intérieur du vestiaire. C'est compliqué pour un gardien de rentrer dans un tel match. Malheureusement, nous sommes dans une situation difficile. Il semble que nous sommes tous supporters du Danemark. Il faudra minimiser les erreurs contre la Suède. Il faut être réalistes, nous n'avons pas la qualité de nos adversaires. C'est un niveau différent. J'essaie de faire avec. Je ne souhaite à personne d'être à ma place dans de telles circonstances."

Július Hudáček (gardien de la Slovaquie) : "Je crois fermement que les Danois vont nous aider à nous maintenir dans l'élite. Nous n'avons pas de chance de gagner contre les Suédois. Nous aborderons ce match avec un esprit combatif, mais la qualité n'est pas là. L'entraîneur Cíger n'a pas eu d'autre choix que d'appeler cette équipe. Les joueurs d'Extraliga [tchèque] affrontent des joueurs de meilleurs championnats. Même s'il y avait Mike Babcock comme coach et Carey Price dans les buts, la qualité des adversaires serait un autre monde. On aurait dit des joueurs de NHL contre des juniors. Même les Lettons ont des joueurs de qualité de KHL. Nous, on a ce que le Slovan a. Ce sont des questions qui doivent trouver des réponses. Tout le système du hockey slovaque craint. Rien de compétent n'a été fait pendant quinze ans et on va donc passer quinze ans à lutter pour le maintien."

Slovaquie EtatsUnis 170514 177 700

 

Slovaquie - États-Unis 1-6 (0-1, 1-3, 0-2)
Dimanche 14 mai 2017 à 16h15 à la Lanxess Arena de Cologne. 13267 spectateurs.
Arbitrage de Jan Hribik (TCH) et Tobias Wehrli (SUI) assistés d'Andreas Malmqvist (SUE) et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Slovaquie 10' (0', 2', 8'), États-Unis 8' (4', 0', 4').
Tirs : Slovaquie 20 (7, 11, 2), États-Unis 28 (10, 8, 10).

Évolution du score :
0-1 à 08'12" : Keller assisté de Lee et Skjei
0-2 à 25'57" : Gaudreau assisté de Hayes
1-2 à 30'40" : Gernát assisté de L. Hudáček et Dravecký
1-3 à 36'04" : Dvorak assisté de Gaudreau
1-4 à 38'01" : Trouba
1-5 à 42'16" : Gaudreau assisté de Hayes
1-6 à 47'23" : Lee assisté d'Eichel et Hanifin (sup. num.)


Slovaquie

Attaquants :
Marcel Haščák (-1) - Mário Bližňák (-1) - Michel Miklík (A, -1)
Andrej Kudrna - Lukáš Cingeľ (-1, 2') - Tomáš Hrnka
Pavol Skalický - Libor Hudáček (-1) - Vladimir Dravecký (C, -2)
Andrej Šťastný (-3) - Tomáš Zigo (-1, 2') - Tomáš Matoušek (-1) puis Jakub Suja à 08'12"

Défenseurs :
Peter Trška (-3, 2') - Peter Čerešnák (-1, 2')
Juraj Mikuš (A) - Martin Gernát (-2)
Michal Sersen (-1, 2') - Michal Čajkovský (-1)

Gardien :
Július Hudáček

Remplaçant : Jaroslav Janus (G), Eduard Šedivý (D). En réserve : Jan Laco (G, dos), Adam Jánošík (suspendu), Dávid Skokan (blessé).

États-Unis

Attaquants :
Brock Nelson (A, -1) - Dylan Larkin (A, -1, 2') - Nick Schmaltz
Anders Lee (+2) - Jack Eichel (+2) - Clayton Keller (+2)
Kevin Hayes (+3) - Nick Bjugstad (+2, 2') - Johnny Gaudreau (+2)
Andrew Copp - Christian Dvorak (+1, 2') - J.T. Compher
Jordan Greenway

Défenseurs :
Noah Hanifin (+1) - Connor Murphy (C)
Danny De Keyser (2') - Jacob Trouba (+1)
Charlie McAvoy (+3) - Brady Skjei (+4)
Trevor Van Riemsdyk (-1)

Gardien :
Jimmy Howard

Remplaçant : Connor Hellebuyck (G). En réserve : Daniel Brickley, Anders Bjork.

Slovaquie EtatsUnis 170514 046 700