La Suède s'est trouvée un duo magique en attaque

La Suède est maintenant au complet. Henrik Lundqvist est d'emblée titulaire pour s'habituer à la grande glace avant les rencontres éliminatoires.

Danemark Suede 170514 513Comme Nicklas Bäckström est le dernier arrivé, le staff lui a laissé le choix de jouer ce match selon l'énergie qu'il sentait avoir après le voyage. Il a souhaité participer et est au centre d'un trio avec l'autre joker Oscar Lindberg et la pépite William Nylander : ce dernier est le nouveau grand talent offensif de la Suède, le meilleur depuis Bäckström justement.

Ce match est observé en particulier pour la lutte pour la relégation : tout point du Danemark relèguerait l'Italie et sauverait les Slovaques.

La Suède démarre pleine de confiance. Après deux minutes, un tir de Joel Eriksson Ek échappe à la mitaine de George Sørensen. Le palet atterrit derrière la cage, où Oliver Lauridsen le récupère mais le perd sous la pression d'Eriksson Ek. La passe en retrait de Marcus Krüger sert alors le capitaine Joel Lundqvist qui trouve une lucarne parfaite (0-1). William Nylander a une belle chance de doubler la mise en breakaway, mais il tire dans la botte gauche de Sørensen.

Danemark Suede 170514 436 700

Nikolaj Ehlers a une occasion encore plus énorme d'égaliser à la douzième minute après avoir pris de vitesse un Brodin trop avancé : son tir passe entre les bottes de Henrik Lundqvist, frappe le poteau... et longe la ligne de but sans rentrer (photo ci-dessus).

Les Danois n'ont pas tout perdu puisque Brodin par en prison pour avoir donné un coup de crosse au moment du tir. Les Suédois sortent alors de leur match en se mettant à enchaîner les pénalités inutiles : nouveau cinglage de Hedman dans la foulée, puis accrochage inutile de Landeskog en fin de tiers.

Danemark Suede 170514 711Les Suédois semblent relâchés et peu concentrés alors qu'ils n'ont qu'un but d'avance. Les Danois s'installent encore en zone offensive, même à cinq contre cinq. Un slap contré arrive sur le revers de Morten Poulsen seul face à la cage, mais Henrik Lundqvist sort bien pour repousser le danger.

Le jeu placé n'est décidément pas le fort des Danois. Peu après la mi-match, un surnombre et un accrochage de Krüger leur donne une minute entière à 5 contre 3 : ils ne tirent qu'une fois dans ce laps de temps...

But William NYLANDER 170514 550Juste après avoir tué les pénalités, la Suède réplique en action installée. John Lindberg sert William Nylander, oublié dans le dos de la défense, qui contourne avec aisance le gardien George Sørensen (0-2, photo).

Incursion danoise avec Mikkel Aagaard qui percute de plein fouet le gardien Henrik Lundqvist sans faire entrer le palet.

Retour à l'attaque suédoise et au festival William Nylander : il fait le tour de la zone offensive avec la crosse collée au palet et, grâce à une passe sous la crosse de Markus Lauridsen, initie un une-deux magistral avec Bäckström devant la cage. Le plongeon désespéré du gardien n'y peut plus rien (0-3, photo ci-dessous).

But William NYLANDER 170514 578La Suède continue de dominer et de mettre en place de belles actions, mais il y a du déchet technique dans son jeu, dans les passes et dans les contrôles. Les Danois restent mobiles et pressent bien leurs adversaires. Ils obtiennent un 3 contre 2 sur un repli défaillant de Hedman. Les passes sont parfaitement exécutées et Henrik Lundqvist sauve une première fois en gagnant son face-à-face avec Morten Madsen. Mais lorsque le palet échappe à la crosse d'Ekman-Larsson, Nikolaj Ehlers s'en empare et passe en retrait à Madsen qui marque cette fois en pleine lucarne.

Le jeu est ouvert des deux côtés, Gabriel Landeskog est en 2 contre 1 et choisit de lancer... Poteau ! Deux minutes plus tard, un Nikolaj Ehlers décidément sensationnel fait le tour complet de la zone offensive sur son revers et donne une passe parfaiten pour Markus Lauridsen. 2-3, le match est complètement relancé.

But Danemark 170514 697Néanmoins, quarante secondes plus tard, Julian Jakobsen part en prison pour cinglage. On espérait de Nicklas Bäckström qu'il revitalise le jeu de puissance suédois en panne, et justement, il marque en reprenant dans le cercle droit une passe transversale de John Klingberg. Ce but assure définitivement la victoire.

La Suède n'a pas livré un match plein, mais elle a découvert que la combinaison de ses deux meilleurs attaquants fonctionnait bien : même s'ils n'avaient joué ensemble qu'au hockey de rue (car Bäckström a habité chez le papa Michael Nylander en arrivant en NHL), William Nylander et Nicklas Bäckström ont semblé parfaitement se trouver, pendant que le troisième homme Oscar Lindberg faisait le travail de l'ombre dans les bandes.

Danemark Suede 170514 479Si certains Suédois n'aiment pas l'attitude du fils Nylander, presque envieux de sa facilité technique qui tient plus du prototype du hockeyeur russe que scandinave, il a sans doute fait taire les jaloux ce soir.

Toutes les lignes n'ont cependant pas autant brillé. Carl Söderberg en particulier est toujours fantomatique. Les entraîneurs l'ont maintenu en place car c'est un joueur d'émotion qui a besoin de confiance, mais il n'en a plus aucune cette saison. Si Omark a servi de fusible ce soir, il n'est pas sûr que cela reste le cas.

Le Danemark, pour sa part, a reçu la même leçon que la France plus tôt dans la journée à Paris : impossible de battre une grande nation si on est inefficace en supériorité numérique. Son jeu à cinq contre cinq et le talent d'Ehlers doivent lui permettre normalement d'être au-dessus de l'Italie. C'est ce que toute la Slovaquie espère...

Désignés joueurs du match : Nikolaj Ehlers (photo ci-dessous) pour le Danemark et William Nylander pour la Suède.

Danemark Suede 170514 656 700

 

Danemark - Suède 2-4 (0-1, 0-2, 2-1)
Dimanche 15 mai 2017 à 20h15 à la Lanxess Arena de Cologne. 10314 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek (ALL) et Stephen Reneau (USA) assistés de Lukas Kohlmüller (ALL) et Peter Sefcik (SVK).
Pénalités : Danemark 4' (0', 2', 2') ; Suède 12' (6', 4', 2').
Tirs : Danemark 21 (5, 8, 8) ; Suède 33 (13, 12, 8).

Évolution du score
0-1 à 02'19" : J. Lundqvist assisté de Krüger et Eriksson Ek
0-2 à 35'20" : W. Nylander assisté de J. Klingberg et Lindberg
0-3 à 39'06" : W. Nylander assisté de Bäckström
1-3 à 49'11" : Madsen assisté d'Ehlers
2-3 à 55'17" : M. Lauridsen assisté d'Ehlers et Regin
2-4 à 57'31" : Bäckström assisté de J. Klingberg et W. Nylander (sup. num.)


Danemark

Attaquants :
Nikolaj Ehlers (+2) - Peter Regin (A, +2) - Morten Madsen (A, +2)
Nichlas Hardt - Julian Jakobsen (2') - Frederik Storm (-1)
Morten Poulsen (-1) - Morten Green (C) - Mads Christensen (-1)
Patrick Russell (-1) - Mikkel Aagaard (-3) - Mathias Bau (-2)

Défenseurs :
Jesper B. Jensen - Nicholas B. Jensen
Emil Kristensen - Markus Lauridsen (-1)
Oliver Lauridsen (-2, 2') - Matias Lassen
Philipp Bruggisser (+1)

Gardien :
George Sørensen [sorti à 58'15"]

Remplaçants : Sebastian Dahm (G), Nicolai Meyer (A). En réserve : Simon Nielsen (G), Nicolai Weichel (D), Steffen Klarskov (A).

Suède (2' pour surnombre)

Attaquants :
Gabriel Landeskog (A, 2') - Victor Rask - Elias Lindholm (2')
William Nylander (+2) - Nicklas Bäckström (+2) - Oscar Lindberg (+2)
Carl Söderberg (-1) - William Karlsson (-1) - Dennis Everberg (-1)
Joel Lundqvist (C) - Marcus Krüger (2') - Joel Eriksson Ek

Défenseurs :
Victor Hedman (A, 2') - Anton Strålman (+1)
Oliver Ekman-Larsson (-1) - Jonas Brodin (-2, 2')
Alexander Edler (+2) - John Klingberg (+2)
Philip Holm

Gardien :
Henrik Lundqvist

Remplaçants : Eddie Läck (G), Carl Klingberg. En réserve : Viktor Fasth (G), Joakim Nordström (malade), Linus Omark.

Danemark Suede 170514 461 700