Canada - Allemagne (Mondial 2017, quart de finale)

Malgré sa première place dans le groupe de Paris, le Canada a été obligé de se déplacer à Cologne pour affronter le pays organisateur chez lui.

Canada Allemagne 170518 754Ce transfert anticipé n'est pas forcément pour lui déplaire. Les Canadiens ont bien l'intention de passer le week-end à Cologne, et préfèrent faire le voyage avant le quart de finale qu'avant la demi-finale qui pourrait les opposer à la Russie.

Tout le monde attend ce choc au sommet... sauf le public de Cologne qui rêve d'un exploit de l'Allemagne. Si elle est souvent en difficulté contre la vitesse russe, celle-ci ne craint généralement pas le défi physique nord-américain. L'Allemagne entre bien dans son match en portant le danger dans le camp adverse, même si le tir en angle de Plachta est assez facile pour Calvin Pickard.

Canada Allemagne 170518 781La première grande occasion est canadienne : la reprise en angle fermé de Ryan O'Reilly frappe le poteau avant que Philipp Grubauer ne se saisisse du palet. Sean Couturier, au second poteau, n'arrive pas à cadrer en redirigeant le bon centre de la droite de Matt Duchene.

Le Canada monopolise de plus en plus le palet et s'installe souvent en zone offensive, cherchant ostensiblement des déviations. Celle de Giroux est la plus dangereuse pour Grubauer.

Canada Allemagne 170518 866Les mises en échec allemandes sont parfois très dures. Les duels se font de plus en plus intenses, et l'Allemagne n'y cède pas un pouce. Le Canada, un temps décontenancé de se faire autant bouger, reprend peu à peu le contrôle de la rondelle. La patience est depuis des années devenue un atout maître de cette équipe canadienne, jamais inquiète de la résistance rencontrée.

L'opportunité se présente à quatre minutes de la fin du premier tiers-temps quand Patrick Reimer accroche Colton Parayko au passage de la ligne bleue. Ce premier avantage numérique aboutit à un but : passe du revers de Ryan O'Reilly derrière la cage pour la reprise de Mark Scheifele dans la lucarne opposée (1-0). Le rouleau-compresseur canadien se met en route en deuxième période avec 11 tirs à 0 en huit minutes.

Canada Allemagne 170518 996Alors que son équipe achève une supériorité numérique, Mitch Marner, subissant peut-être une faute, perd le contrôle de son bâton en zone offensive et est pénalisé une crosse haute. Mais même à 4 contre 5, les rouges sont les plus dangereux. À sa sortie de prison, Marner se joint à une contre-attaque à 3 contre 2 et se présente devant Grubauer, qui fait un arrêt in extremis de la jambière gauche.

Totalement dominés, les Allemands sont incapables de suivre les changements de position des attaquants canadiens. Ryan O'Reilly est chassé sur une mise au jeu en zone offensive, puis Claude Giroux est lui aussi trop rapide pour la gagner... vers O'Reilly qui tire dans la lucarne opposée. Le coup de sifflet de l'arbitre a déjà retenti à ce moment : deux minutes de pénalité à Giroux pour retard de jeu sur l'engagement. Cette pénalité (très inhabituelle mais dans les règles) fait sortir le coach canadien Jon Cooper de ses gonds.

Canada Allemagne 170518 1174Malgré ce second jeu de puissance, toujours aucun tir cadré allemand dans cette période... mais l'égalisation n'est pas loin de survenir. Un slap de Dennis Seidenberg, chronométré à 152 km/h, touche l'extérieur du poteau !

On revient à cinq contre cinq et le Canada s'installe encore : Mark Scheifele gagne le palet dans la bande, Mike Matheson envoie à la cage de la ligne bleue et Jeff Skinner convertit le rebond du revers (2-0). Les compteurs affichent 20 tirs à... 1, de la zone neutre, en fin de tiers, pour sauver les apparences. Grubauer, sollicité de toutes parts, réalise un grand match.

Canada Allemagne 170518 1168Le début du troisième tiers-temps est beaucoup plus équilibré. David Wolf prend 2'+10' pour une charge à la tête. Sur l'avantage numérique, après son poteau en début de match, Ryan O'Reilly tire cette fois sur la barre transversale !

D'un coup de bâton pour la soulever, Brayden Schenn réussit à faire décoller la crosse de Yannic Seidenberg à six mètres de haut (sans exagération) : deux minutes de prison pour interférence. Cette pénalité, tout comme celle de Killorn pour dureté dans la foulée, pourrait relancer totalement le match, mais elle est tuée comme les autres par le travail de Couturier, qui touche même le poteau sur un contre-attaque.

L'Allemagne n'est guère arrivée à entrer en zone pendant ses supériorités numériques... mais marque au contraire pendant une infériorité (concédée pour un surnombre). Christian Ehrhoff envoie en échappée Yannic Seidenberg qui embarque Pickard dans sa feinte et lui glisse le palet sous les jambières (2-1). L'exploit paraît possible, la foule ranimée.

Canada Allemagne 170518 1030Le plus impressionnant est sans doute la manière dont le Canada gère cette fin de match. Sans jamais douter ou vaciller, il applique un forechecking incroyable qui ne laisse pas la moindre seconde aux Allemands pour réfléchir. Ceux-ci tiennent le choc de l'intensité, ils ne commettent pas de grosses erreurs sous la pression. Mais de là à pouvoir construire le jeu, surtout dans ces conditions, il y a un monde. Son équipe est tellement étouffée que Marco Sturm n'arrivera à sortir son gardien qu'à dix secondes de la fin.

Petite victoire par le score, grande par la démonstration de force. Quand les phases finales commencent, le Canada ne laisse plus rien au hasard. 2-1 en quart de finale, c'était le résultat contre la Lettonie en quart de finale des Jeux olympiques de Sotchi. Soit le moment-clé à partir duquel ce Canada-ci a dominé le hockey mondial avec ses nouveaux atouts : possession du palet, assurance totale, maîtrise du temps et de l'espace. La demi-finale contre la Russie s'annonce vraiment grandiose.

Canada Allemagne 170518 1043Désignés joueurs du match : Mark Scheifele pour le Canada et Philipp Grubauer pour l'Allemagne.

Meilleurs joueurs du tournoi selon leur entraîneur : Christian Ehrhoff, Dennis Seidenberg et Leon Draisaitl.

Commentaires d'après-match

Mark Scheifele (attaquant du Canada) : "Nous nous construisons à chaque match, en tant que joueur et en tant qu'équipe, c'est ce que nous devons faire sur ce tournoi. Nous avons franchi une nouvelle étape mais nous devons en franchir bien d'autres, aussi longtemps que le tournoi continue. Jusqu'à présent, nous prenons beaucoup de plaisir, et nous espérons en prendre encore davantage."

Franz Reindl (président de la fédération allemande et du comité d'organisation) : "On ne peut être que fier de sortir ainsi du tournoi contre le champion du monde. J'ai vraiment senti que l'équipe voulait aller en demi-finale, mais le Canada était très fort, d'une autre classe. Bien sûr, j'aurais préféré que ce match aussi soit à guichets fermés, mais avoir plus de 16000 spectateurs, c'est génial. Nous savons combien les quarts de finale sont difficiles à vendre. Personne ne peut les planifier. Les faits plaident pour Marco Sturm, je souhaite que l'on prolonge son contrat. Il a réveillé les émotions dans l'équipe nationale. C'est super de voir que les joueurs sont heureux d'être dans le vestiaire. Il a formé un staff qui prend parfaitement soin de l'équipe."

Canada Allemagne 170518 1097 700
 

Canada - Allemagne 2-1 (1-0, 1-0, 0-1)
Jeudi 18 mai 2017 à 20h15 à la Lanxess Arena de Cologne. 16653 spectateurs.
Arbitrage de Jan Hribik (TCH) et Daniel Stricker (SUI) assistés de Judson Ritter (USA) et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Canada 8' (0', 4', 4') ; Allemagne 18' (2', 2', 4'+10').
Tirs : Canada 50 (15, 20, 15) ; Allemagne 20 (7, 1, 12).

Évolution du score
1-0 à 17'11" : Scheifele assisté de O'Reilly et Marner (sup. num.)
2-0 à 38'08" : Skinner assisté de Matheson et Scheifele
2-1 à 53'21" : Y. Seidenberg assisté d'Ehrhoff (inf. num.)
 

Canada

Attaquants
Nathan MacKinnon - Mark Scheifele - Jeff Skinner (+1)
Ryan O'Reilly (A) - Claude Giroux (C, 2') - Wayne Simmonds
Alex Killorn (2') - Sean Couturier - Matt Duchene (A)
Travis Konecny - Brayden Point - Mitch Marner (-1, 2')
Brayden Schenn (-1, 2')

Défenseurs
Marc-Édouard Vlasic (A) - Colton Parayko
Jason Demers - Calvin de Haan
Michael Matheson (+1) - Josh Morrissey (+1)
Chris Lee (-1)

Gardien :
Calvin Pickard (G)

Remplaçant : Chad Johnson (G). Blessé : Tyson Barrie (D, jambe gauche)

Allemagne (2' pour surnombre)

Attaquants :
Yasin Ehliz - Leon Draisaitl (2') - Patrick Reimer (2')
Brooks Macek - Patrick Hager - Matthias Plachta
Yannic Seidenberg - Dominik Kahun - Marcus Kink (A, -1)
David Wolf (2'+10') - Frederik Tiffels - Felix Schütz Gerrit Fauser

Défenseurs :
Denis Reul - Christian Ehrhoff (C, +1)

Moritz Müller (+1) - Dennis Seidenberg (A)

Konrad Abeltshauser (-1) - Frank Hördler (-1)
Justin Krueger [une présence] Gardien : Philipp Grubauer [sorti de sa cage à 59'50"]

Remplaçant : Thomas Greiss (G). Absents : Danny aus den Birken (G), Tobias Rieder (ligaments du pied droit), Philip Gogulla.

Canada Allemagne 170518 817 700