Publicité

Allemagne

drapeauClassement IIHF : 10e (2016).
25 201 licenciés (7 196 hommes, 2 359 femmes, 15 646 juniors).
247 patinoires (dont 45 en plein air).

Organisation des championnats : DEL (autonome de la fédération avec délégation officielle), DEL2, Oberliga puis ligues régionales. Juniors (U20, U17, U15).

La présentation du championnat allemand 2015/16

Le bilan du championnat allemand 2015/16.

La page du championnat d'Allemagne 2015/16.

Le palmarès du championnat.

Grands joueurs : Gustav Jaenecke, Otto Schneitberger, Erich Kühnhackl, Dieter Hegen, Udo Kießling, Marco Sturm.

Grands clubs : Adler Mannheim, Eisbären Berlin, Düsseldorfer EG, Cologne (KEC), EV Füssen, SC Riessersee.

Catégorie : Allemagne

Programme "à la russe" pour Cologne et Kevin Hecquefeuille

Après avoir obtenu sa licence en DEL sous conditions, le club de Cologne, qui a toutes les peines du monde à obtenir des prêts auprès des banques, jouera demain son premier match de pré-saison, la première étape d'un programme très copieux qui étonne toute l'Allemagne.
Catégorie : Allemagne

Busch suspendu deux ans

Alors qu'on pensait l'affaire Busch définitivement close, mais elle a rebondi hier lorsque le Tribunal Arbitral du Sport de Lausanne a suspendu l'international allemand qui avait claqué la porte sur un contrôleur anti-dopage arrivé impromptu. Toutes les instances allemandes s'étaient mis d'accord sur son cas, mais l'Agence Mondiale Anti-dopage a fait appliquer ses règles qui prévoient deux ans pour un contrôle manqué, qui ne peut être rattrapé quelques heures plus tard car l'athlète a pu utiliser des techniques masquantes dans l'intervalle. Florian Busch a eu simplement droit à deux mois de rabais, un pour avoir accepté sa sentence initiale (amende et travaux d'intérêt général), l'autre pour avoir renoncé au Mondial 2009.

Le hockeyeur des Eisbären de Berlin est maintenu suspendu jusqu'en février 2011. Mais la sentence sera-t-elle appliquée par la DEL ? L'avocat du joueur se prépare à une bataille juridique si elle s'avisait de le faire.
Catégorie : Allemagne

R.I.P. Robert Müller

On savait depuis plusieurs mois que la tumeur au cerveau de Robert Müller était entrée dans une phase plus sévère et que le mal était incurable. Sa volonté de revenir s'entraîner n'avait pas vu vaincre l'évolution de son cancer et il était rentré dans sa famille dans sa ville natale de Rosenheim. La triste nouvelle que l'on craignait est tombée avec le communiqué officiel de son dernier club, Cologne, qui a annoncé que l'ancien gardien était décédé hier. Le KEC a précisé en même temps que le numéro 80 ne serait plus jamais attribué.

 

Robert Muller

Catégorie : Allemagne

Düsseldorf en finale

Il y avait moins de six mille spectateurs hier soir pour connaître le second finaliste de DEL, dans une patinoire de Hanovre qui peut en contenir dix mille. La hausse des prix pratiquée en play-offs par les dirigeants des Scorpions a outré les supporters, notamment la suppression des tarifs réduits (étudiants, etc) qui aboutissait à un triplement du prix de la place pour certains clients.

Le match 4, joué à Düsseldorf avec un taux de remplissage pas meilleur, s'était conclu en faveur des locaux par un but en prolongation controversé d'Adam Courchaine, qui avait les deux patins dans la zone du gardien. L'entraîneur battu Hans Zach a poussé une colère, les images lui ont donné raison, et la DEL a décidé de changer le duo arbitral prévu pour le cinquième match décisif. Même s'ils avaient bien dirigé le match jusqu'à cette action litigieuse, Daniel Piechaczek et l'Américain Rick Looker ont été remplacés hier par deux collègues.

Ceux-ci ont eu rapidement de l'exercice, surtout au niveau de l'extension du bras en direction de la cage, puisqu'il n'a fallu que 8 secondes à Matt Dzieduszycki pour ouvrir le score pour les Scorpions de Hanovre. Mais en fin de tiers, le capitaine local Dan Lambert perd le palet devant Brandon Reid, et Courchaine égalise. Au deuxième tiers-temps, Hanovre a deux belles occasions, par des anciens joueurs de Düsseldorf : Kathan se voit refuser un but après recours à la vidéo, et Tore Vikingstad manque une cage vide. Mais le reste du temps, c'est le DEG qui domine, même si Reid ne trouve que la barre. Il a donc fallu attendre le troisième tiers pour que Tino Boos perde un palet en zone offensive et Düsseldorf parte à 3 contre 2 pour le tir du poignet gagnant de Rob Collins. Le score final a été clos à 1-3 par Reid dans les filets déserts.

Düsseldorf rejoint donc en finale les Eisbären de Berlin, qualifiés dès dimanche : Mannheim avait mené 4-2 et touché le poteau pour un potentiel 5-2, mais avait finalement perdu le match 4-6. Les Berlinois restent favoris face à un DEG qui sort de deux séries rendues à leur durée maximale (7 matches en quart de finale et 5 en demi-finale).
Catégorie : Allemagne

Hambourg renversant

Le tour préliminaire des play-offs a été étendu cette année en cinq manches au lieu de trois en DEL, ce qui ne fait pas vraiment l'affaire des six équipes directement qualifiées pour les quarts de finale puisqu'elles subissent une longue pause de douze jours.
Catégorie : Allemagne

Top/flop européen de novembre 2008 : Nuremberg (flop)

Günther Hertel, le patron des "Sinupret Ice Tigers", le club de Nuremberg rebaptisée du nom d'un sirop pour la toux, avait cassé l'euphorie régnant dans l'équipe en janvier dernier par des déclarations mettant en doute la pérennité de son investissement. Il a remis ça la semaine dernière, pointant du doigt une fois de plus le trop faible intérêt de Nuremberg - spectateurs et environnement économique inclus - pour son équipe de hockey. Il a rappelé, une fois de plus, qu'il n'avait plus l'intention de renflouer les comptes de sa poche. Mais cette fois, il criait "au loup" pour de vrai...

Lundi 24, la DEL ouvrait une enquête sur les conditions d'obtention de la licence du club : Aichinger, la propre compagnie de Hertel, n'aurait-elle servi de sponsor que pour passer l'examen ? Les discussions tenues pendant le week-end n'ont pas permis de vrais partenaires nouveaux. Mercredi, ce sont les Sinupret Ice Tigers qui déposaient le bilan ! Un administrateur judiciaire devait être nommé, après trois mois dans la saison. Le président de la DEL Gernot Tripcke s'empressait de lui téléphoner pour lui faire savoir que la ligue était "très intéressée" pour que l'équipe mène la saison à son terme. Le contraire serait un rude coup à l'image d'une DEL déjà tourmentée. Quant à Hertel, en voyage d'affaires à l'étranger, il brille par son absence dans ce chaos...

Et les joueurs dans tout ça ? Ils ont appris la nouvelle au retour de leur "meilleure prestation à l'extérieur de la saison", selon leur manager Otto Sykora. Mais vendredi, contre la lanterne rouge Duisburg dont le président venait d'annoncer que tous les joueurs seraient virés à la fin de la saison, ils ont été remontés de 2-0 à 2-3 au dernier tiers-temps, en restant comme des "pylônes" sur les trois buts encaissés, selon leur entraîneur Andreas Brockmann. Ce dimanche, ils ont obtenu une victoire à Iserlohn sur un but en prolongation de Petr Fical. Ils restent neuvièmes, qualifiables en play-offs... si le club existe encore.

Catégorie : Allemagne

Chasse gardée des ours blancs

On sait les ours blancs (Eisbären) berlinois féroces, malheur à qui s'aventurerait dans leur rivière ! La DEL, désormais, fait partie de leur enclos... Les Eisbären de Berlin sont en effet devenus hier soir champions d'Allemagne pour la quatrième fois en cinq ans. C'est une vraie dynastie qui s'installe, et elle ne devrait pas s'arrêté grâce aux recettes engendrées par sa nouvelle patinoire de 14200 places cette saison. Mais c'est à l'extérieur que les Berlinois ont remporté leur titre. Comme en demi-finale à Mannheim, ils ont renversé le match 4 de la finale en leur faveur avec trois buts au troisième tiers-temps. Les Eisbären ont su s'adapter dans cette finale en jouant plus défensivement face à une équipe de Düsseldorf redoutable par sa vitesse en contre-attaque. On vous le dit : les ours blancs ne sont pas des animaux agressifs. Mais si vous tombez sur eux, ils mordent...
Catégorie : Allemagne

Düsseldorf en demi-finale, Nuremberg vers la faillite

Les quarts de finale allemands se jouent au meilleur des 7 matches (contre 5 pour les tours suivants), et le derby rhénan est allé jusqu'au match décisif, remporté 5-0 par Düsseldorf ce soir sur Krefeld, devant 10750 spectateurs. C'est peut-être le chiffre-clé de la soirée. Le DEG n'avait jamais rassemblé plus de huit mille spectateurs cette saison, sauf pour les derbys contre Cologne et Krefeld. Ces quatre recettes comblent le trésorier et compensent la désaffection du public. Le trou dans la caisse sera moins gros que prévu, surtout que les play-offs continuent.
Catégorie : Allemagne

Wolfsburg gagne la Coupe d'Allemagne

Wolfsburg réussit la meilleure saison de son histoire, et participera bientôt à ses premiers play-offs de DEL. Les joueurs en orange ont déjà couronné cette saison d'un premier titre hier soir en remportant la Coupe d'Allemagne dans un derby de Basse-Saxe joué à domicile contre les Scorpions de Hanovre. La chance était avec les vainqueurs : le premier but de Jason Ulmer a été dévié par le patin de Vikingstad, et le troisième but de Ken Magowan par la crosse de Köppchen, là encore contre son camp. Entre-temps, le gardien Dimitri Pätzold a été gêné sur le deuxième but de Christoph Höhenleitner. Malgré ces malheurs et le 3-0 du premier tiers, les Scorpions se sont battus jusqu'au bout, relancés par un but du patin de l'ex-Morzinois Matt Dzieduszycki, mais ont perdu 5-3. Eux aussi connaissent une grande saison puisqu'ils sont deuxièmes de la DEL derrière Berlin. La Coupe d'Allemagne.
Catégorie : Allemagne

Top/flop européen d'octobre 2008 : Krefeld (top)

Depuis le titre-surprise de 2003, à l'époque des Brad Purdie, Christoph Brandner et autres Stéphane Barin, on a rarement eu l'occasion de s'extasier à Krefeld. L'équipe a lentement décliné, mais elle se retrouve aujourd'hui en tête de la DEL.

Le problème de gardien qui avait plombé la saison dernière (avec l'expérience manquée Reto Pavoni) est résolu. Scott Langkow a vite gagné la confiance du public et de son entraîneur Igors Pavlovs avec ses réflexes et son style spectaculaire.

Le capitaine letton Herberts Vasiljevs, qui n'avait plus le rendement de son titre de "joueur de l'année" en 2007, est revenu à son meilleur niveau et s'est très vite entendu avec son nouveau centre Charlie Stephens et l'autre ailier Boris Blank. À nouveau, le KEV peut compter sur une grosse première ligne, bien soutenue par les deux défenseurs slovaques Dusan Milo et Richard Pavlikovsky.

Derrière ce cinq majeur, les lignes sont équilibrées, et ce sont les jeunes qui surprennent. Krefeld est la seule équipe de DEL où deux internationaux des moins de 20 ans, Sinan Akdag et André Huebscher, ont du temps de jeu régulier, et leurs performances sont étonnamment bonnes.