Allemagne

drapeauClassement IIHF : 10e (2016).
25 201 licenciés (7 196 hommes, 2 359 femmes, 15 646 juniors).
247 patinoires (dont 45 en plein air).

Organisation des championnats : DEL (autonome de la fédération avec délégation officielle), DEL2, Oberliga puis ligues régionales. Juniors (U20, U17, U15).

La présentation du championnat allemand 2015/16

Le bilan du championnat allemand 2015/16.

La page du championnat d'Allemagne 2015/16.

Le palmarès du championnat.

Grands joueurs : Gustav Jaenecke, Otto Schneitberger, Erich Kühnhackl, Dieter Hegen, Udo Kießling, Marco Sturm.

Grands clubs : Adler Mannheim, Eisbären Berlin, Düsseldorfer EG, Cologne (KEC), EV Füssen, SC Riessersee.

Catégorie : Allemagne

Benoît prend Laporte

Élu entraîneur de l'année en DEL au printemps dernier, Benoît Laporte n'aura finalement tenu que trois mois dans son nouveau poste à Ingolstadt, tombé à l'avant-dernière place du classement après une cinglante défaite 1-5 vendredi soir contre Cologne, qui sort tout doucement de sa propre crise. Les supporters d'Ingolstadt réclamaient la tête de Laporte depuis plusieurs semaines, et ils ont bloqué l'entrée des VIP après le match pour réclamer la démission des dirigeants. Ceux-ci tenaient au même moment une réunion de crise, et le lendemain matin, l'entraîneur était congédié. Ses indemnités doivent être conséquentes puisque ce sont elles qui rendaient le club réticent à prendre une décision aussi coûteuse.
Catégorie : Allemagne

Émotions autour de Robert Müller

Le hockey allemand a été choqué cette semaine à la lecture du principal hebdomadaire d'information du pays Der Spiegel. Le médecin qui a opéré le gardien Robert Müller y révélait en effet, avec l'accord de son patient, que la tumeur au cerveau dont il était atteint est incurable et qu'il le savait depuis la première opération. La seconde intervention de cet été n'avait donc pour but que de retarder l'échéance, l'espérance de vie moyenne des personnes atteintes de cette maladie ayant déjà été dépassée. Müller, quant à lui, a insisté pour qu'on ne lui parle de hockey et poursuit l'entraînement pour reprendre le jeu encore une fois.
Catégorie : Allemagne

Quatre internationaux suspendus

Il y a trois semaines, la DEB révélait que huit internationaux (dont Sascha Goc, Philipp Gogulla et Manuel Klinge) avaient commis une infraction au code anti-dopage en ne prévenant pas de leur localisation, ce qui avait empêché un contrôle anti-dopage inopiné. Dans le communiqué, il était précisé incidemment qu'une deuxième infraction du même type vaudrait trois mois de suspension. On pouvait interpréter cela comme une mise en garde aux athlètes de la part d'une fédération accusée de laxisme en haut lieu lors de l'affaire Busch.

Mais cela devient plus sérieux puisqu'on a appris qu'ils sont plusieurs à avoir manqué deux rendez-vous. Aleksander Polaczek (Nuremberg), Daniel Kreutzer et Robert Dietrich (Düsseldorf), ainsi que l'internationale féminine Andrea Lanzl sont donc suspendus trois mois. Dietrich devrait y échapper de fait, puisque les Nashville Predators, avec qui il était sous contrat en restant jouer au DEG, venaient de lui ordonner de venir passer la saison en Amérique pour l'observer de près après sa blessure. En revanche, l'ex-capitaine de l'équipe nationale Kreutzer a déclaré vouloir contester la décision juridiquement.
Catégorie : Allemagne

Busch suspendu deux ans

Alors qu'on pensait l'affaire Busch définitivement close, mais elle a rebondi hier lorsque le Tribunal Arbitral du Sport de Lausanne a suspendu l'international allemand qui avait claqué la porte sur un contrôleur anti-dopage arrivé impromptu. Toutes les instances allemandes s'étaient mis d'accord sur son cas, mais l'Agence Mondiale Anti-dopage a fait appliquer ses règles qui prévoient deux ans pour un contrôle manqué, qui ne peut être rattrapé quelques heures plus tard car l'athlète a pu utiliser des techniques masquantes dans l'intervalle. Florian Busch a eu simplement droit à deux mois de rabais, un pour avoir accepté sa sentence initiale (amende et travaux d'intérêt général), l'autre pour avoir renoncé au Mondial 2009.

Le hockeyeur des Eisbären de Berlin est maintenu suspendu jusqu'en février 2011. Mais la sentence sera-t-elle appliquée par la DEL ? L'avocat du joueur se prépare à une bataille juridique si elle s'avisait de le faire.
Catégorie : Allemagne

Chasse gardée des ours blancs

On sait les ours blancs (Eisbären) berlinois féroces, malheur à qui s'aventurerait dans leur rivière ! La DEL, désormais, fait partie de leur enclos... Les Eisbären de Berlin sont en effet devenus hier soir champions d'Allemagne pour la quatrième fois en cinq ans. C'est une vraie dynastie qui s'installe, et elle ne devrait pas s'arrêté grâce aux recettes engendrées par sa nouvelle patinoire de 14200 places cette saison. Mais c'est à l'extérieur que les Berlinois ont remporté leur titre. Comme en demi-finale à Mannheim, ils ont renversé le match 4 de la finale en leur faveur avec trois buts au troisième tiers-temps. Les Eisbären ont su s'adapter dans cette finale en jouant plus défensivement face à une équipe de Düsseldorf redoutable par sa vitesse en contre-attaque. On vous le dit : les ours blancs ne sont pas des animaux agressifs. Mais si vous tombez sur eux, ils mordent...
Catégorie : Allemagne

Düsseldorf en demi-finale, Nuremberg vers la faillite

Les quarts de finale allemands se jouent au meilleur des 7 matches (contre 5 pour les tours suivants), et le derby rhénan est allé jusqu'au match décisif, remporté 5-0 par Düsseldorf ce soir sur Krefeld, devant 10750 spectateurs. C'est peut-être le chiffre-clé de la soirée. Le DEG n'avait jamais rassemblé plus de huit mille spectateurs cette saison, sauf pour les derbys contre Cologne et Krefeld. Ces quatre recettes comblent le trésorier et compensent la désaffection du public. Le trou dans la caisse sera moins gros que prévu, surtout que les play-offs continuent.
Catégorie : Allemagne

Programme "à la russe" pour Cologne et Kevin Hecquefeuille

Après avoir obtenu sa licence en DEL sous conditions, le club de Cologne, qui a toutes les peines du monde à obtenir des prêts auprès des banques, jouera demain son premier match de pré-saison, la première étape d'un programme très copieux qui étonne toute l'Allemagne.
Catégorie : Allemagne

R.I.P. Robert Müller

On savait depuis plusieurs mois que la tumeur au cerveau de Robert Müller était entrée dans une phase plus sévère et que le mal était incurable. Sa volonté de revenir s'entraîner n'avait pas vu vaincre l'évolution de son cancer et il était rentré dans sa famille dans sa ville natale de Rosenheim. La triste nouvelle que l'on craignait est tombée avec le communiqué officiel de son dernier club, Cologne, qui a annoncé que l'ancien gardien était décédé hier. Le KEC a précisé en même temps que le numéro 80 ne serait plus jamais attribué.

 

Robert Muller

Catégorie : Allemagne

Düsseldorf en finale

Il y avait moins de six mille spectateurs hier soir pour connaître le second finaliste de DEL, dans une patinoire de Hanovre qui peut en contenir dix mille. La hausse des prix pratiquée en play-offs par les dirigeants des Scorpions a outré les supporters, notamment la suppression des tarifs réduits (étudiants, etc) qui aboutissait à un triplement du prix de la place pour certains clients.

Le match 4, joué à Düsseldorf avec un taux de remplissage pas meilleur, s'était conclu en faveur des locaux par un but en prolongation controversé d'Adam Courchaine, qui avait les deux patins dans la zone du gardien. L'entraîneur battu Hans Zach a poussé une colère, les images lui ont donné raison, et la DEL a décidé de changer le duo arbitral prévu pour le cinquième match décisif. Même s'ils avaient bien dirigé le match jusqu'à cette action litigieuse, Daniel Piechaczek et l'Américain Rick Looker ont été remplacés hier par deux collègues.

Ceux-ci ont eu rapidement de l'exercice, surtout au niveau de l'extension du bras en direction de la cage, puisqu'il n'a fallu que 8 secondes à Matt Dzieduszycki pour ouvrir le score pour les Scorpions de Hanovre. Mais en fin de tiers, le capitaine local Dan Lambert perd le palet devant Brandon Reid, et Courchaine égalise. Au deuxième tiers-temps, Hanovre a deux belles occasions, par des anciens joueurs de Düsseldorf : Kathan se voit refuser un but après recours à la vidéo, et Tore Vikingstad manque une cage vide. Mais le reste du temps, c'est le DEG qui domine, même si Reid ne trouve que la barre. Il a donc fallu attendre le troisième tiers pour que Tino Boos perde un palet en zone offensive et Düsseldorf parte à 3 contre 2 pour le tir du poignet gagnant de Rob Collins. Le score final a été clos à 1-3 par Reid dans les filets déserts.

Düsseldorf rejoint donc en finale les Eisbären de Berlin, qualifiés dès dimanche : Mannheim avait mené 4-2 et touché le poteau pour un potentiel 5-2, mais avait finalement perdu le match 4-6. Les Berlinois restent favoris face à un DEG qui sort de deux séries rendues à leur durée maximale (7 matches en quart de finale et 5 en demi-finale).
Catégorie : Allemagne

Hambourg renversant

Le tour préliminaire des play-offs a été étendu cette année en cinq manches au lieu de trois en DEL, ce qui ne fait pas vraiment l'affaire des six équipes directement qualifiées pour les quarts de finale puisqu'elles subissent une longue pause de douze jours.