Slovaquie – Russie B (Deutschland Cup 2017, 3e journée)

Venue en Bavière avec un effectif jeune et peu expérimenté, la Slovaquie se retrouve pourtant en position de défendre son titre à l’amorce de la dernière journée du tournoi. La mission s’annonce toutefois très compliquée car il lui faudra venir à bout d’une équipe de Russie dite « B » mais quand même très impressionnante les deux jours précédents contre l’Allemagne et les États-Unis. La rigueur défensive affichée depuis vendredi par la Double-Croix suffira-t-elle à contenir les assauts de la Sbornaïa ? Une chose est sûre : le vainqueur de la rencontre sera également le vainqueur de la Deutschland Cup 2017.

Les Russes n’ont disposé que de quinze heures de répit depuis la fin de leur duel contre les États-Unis mais ils affichent une fraicheur étincelante dès le coup d’envoi de la rencontre. Marek Čiliak, le troisième gardien slovaque testé en Allemagne, est déjà mis à contribution sur des raids offensifs russes menés avec technicité et rapidité. C’est le cas sur l’ouverture du score lorsque Aleksei Makeyev dévie dans l’enclave la passe express d’Alexander Khokhlachyov (0-1, 3’17).

Pris à froid, les Slovaques réagissent et la partie se dispute alors sur un rythme intense, le palet passant d’un camp à l’autre sans temps morts. Malgré tout, les Russes démontrent une supériorité technique et physique qui leur permet de porter plus souvent le danger en zone adverse. Kirill Semyonov rate de peu le break, sa tentative embrassant le poteau droit slovaque.

Semyonov se rend coupable d’une crosse haute sur le visage de Patrik Lamper et est imité sept secondes plus tard par Artyom Blazhievsky, fautif sur Marek Hecl, offrant alors une incroyable occasion à la Double-Croix d’évoluer à cinq contre trois pendant presque deux minutes. Les bleus capitalisent alors au maximum : Marcel Haščák égalise d’abord en reprenant au vol le rebond de la frappe de Martin Bakoš (1-1, 24’28) puis Marek Ďaloga donne l’avantage aux siens d’un tir balayé dans le rond droit (2-1, 25’39).

La sélection « olympique » se remet vite de cet impromptu retournement de situation. La frappe dans l’axe de Khokhlachyov est malencontreusement déviée par le patin de Peter Ölvecký vers Makeyev qui égalise au poteau droit (2-2, 32’22). L’ailier du Vityaz Podolsk réalise même le triplé avant la pause, profitant d’une parade acrobatique de Čiliak suivie d’un cafouillage devant sa zone de but (3-2, 38’57).

Les deux formations ont chacune une énorme occasion de but dans les premières minutes du troisième acte : la bombe d’Igor Ozhiganov lâchée entre les deux cercles est contenue par le gardien slovaque, le face-à-face Matej Paulovič/Vasily Koshechkin est lui aussi remporté par le portier russe. Les velléités de la Double-Croix sont toutefois ralenties par trois infériorités concédées dans l’ultime quart d’heure et, sur le troisième poyer-play russe, Mikhail Naumenkov valide le succès de son équipe en Deutschland Cup d’un puissant slapshot dans le cercle droit (2-4, 58’29).

Désignés joueurs du match : Peter Ölvecký (Slovaquie) et Aleksei Makeyev (Russie)

Commentaires d’après-match (source : hokejportal.net)

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « Je suis très fier de mon équipe et de ce qu’elle a montré pendant le tournoi. Pour la troisième fois de suite, je dois louer la performance de notre gardien, il a été aussi bon que les deux autres. On va encore disputer un autre tournoi en décembre pendant lequel on va tester d’autres joueurs. »

Lukáš Cingel (attaquant de la Slovaquie) : « On a tâché de se préparer au mieux pour affronter les Russes, on savait qu’ils allaient beaucoup patiner et que le jeu de puissance est efficace. C’est dommage d’avoir encaissé un but aussi rapidement mais on s’est ressaisis et on a joué une rencontre équilibrée. »

Miroslav Šatan (manager de l’équipe de Slovaquie) : « En premier lieu, nous voulions voir en action certains joueurs. Tout s’inscrit dans un processus défini. L’entraîneur Ramsay a construit quelque chose mais nous n’étions pas sûrs avant le tournoi si cela allait se concrétiser sur la glace. On a été agréablement surpris, les joueurs ont rapidement assimilé le système de jeu et on a même gagné deux matchs grâce à ça. Ils ont donc vu que ça pouvait marcher. J’estime que peut-être la moitié de l’effectif présent en Allemagne ira aux Jeux Olympiques. Mais j’ai bien dit peut-être. »

 

Slovaquie – Russie B 2-4 (0-1,2-2,0-1)
Dimanche 12 novembre 2017 à 13h15 au Curt-Frenzel-Stadion d’Augsbourg. 5190 spectateurs.
Arbitrage de Lasse Kopitz et Andre Schrader assistés de Kilian Hinterdobler et Tobias Schwenk (tous ALL)
Pénalités : Slovaquie 8′ (2′, 0′, 6′) ; Russie 14′ (2′, 12′, 0′)
Tirs : Slovaquie 32 (10, 14, 8) ; Russie 37 (12, 11, 14)

Évolution du score :
0-1 à 03’17 : Makeyev assisté de Khokhlachyov et Osnovin
1-1 à 24’28 : Haščák assisté de Bakoš (double sup. num.)
2-1 à 25’39 : Ďaloga assisté de Paulovič et Krištof (double sup. num.)
2-2 à 32’22 : Makeyev assisté de Khokhlachyov et Fyodorov
2-3 à 38’57 : Makeyev assisté de Fyodorov et Osnovin
2-4 à 58’29 : Naumenkov assisté de Khokhlachyov et Ozhiganov (sup. num.)

Slovaquie

Attaquants
Marek Hecl (-2) – Peter Ölvecký (C, -2) – Marek Hovorka (-2)
Miloš Bubela – Martin Bakoš – Marcel Haščák
Patrik Lamper (2′, -1) – Tomáš Marcinko (A, 2′, -1) – Lukáš Cingel (2′, -1)
Matúš Sukeľ – Michal Krištof – Matej Paulovič

Défenseurs
Peter Čerešňák (-1) – Michal Čajkovský (A, -1)
Adam Jánošík – Juraj Mikuš
Ladislav Romančík (-1) – Martin Gernát (-1)
Juraj Valach (2′, -1) – Marek Ďaloga (-1)

Gardien :
Marek Čiliak [sorti à 58’41]

Remplaçant : Ján Laco (G). En réserve : Patrik Rybár (G), Juraj Bezúch, Boris Sádecký (A).

Russie B

Attaquants :
Konstantin Okulov – Andrei Svetlakov – Andrei Kuzmenko
Artyom Fyodorov (A, +2) – Aleksei Makeyev (+3) – Alexander Khokhlachyov (+2)
Ilya Mikheyev – Kirill Semyonov (2’+2′) – Dmitry Kagarlitsky (C, 2′)
Vyacheslav Osnovin (+2)
Sergei Shumakov

Défenseurs :
Vladislav Provolnev (2′) – Artyom Blazhievsky (2’+2′, +1)
Rushan Rafikov – Albert Yarullin (+2)
Mikhaïl Naumenkov (+1) – Igor Ozhiganov (+1)
Pavel Koledov (2′, +1)

Gardien :
Vasily Koshechkin

Remplaçant : Ilya Samsonov (G). En réserve : Alexander Yeryomenko (G), Yegor Yakovlev, Aleksei Vasilievsky (D), Ilya Kablukov, Maksim Karpov, Evgeni Ketov, Nikolai Prokhorkin, Viktor Tikhonov (A).

Deutschland CupRussie BSlovaquie