Suisse – Biélorussie (Mondial U20, groupe B)

Battue la veille par la Suède, la Biélorussie doit se remobiliser pour l’un des matchs les plus importants du tournoi : le duel contre la Suisse, sans aucun doute l’équipe qui leur est la plus accessible dans ce groupe B. Un succès aurait de lourdes conséquences dans la course au maintien. Cependant, les Helvètes sont habitués aux quarts de finale et n’ont pas joué lors de la première journée.

Une fraîcheur qui se lit d’entrée, la Suisse dominant globalement le premier tiers. Le capitaine Eggenberger donne l’exemple et déborde sur l’aile droite, sans parvenir à tromper la vigilance de Grishenko. Le portier bloque aussi le rebond pris par Helm. Peu après, Maillard slalome au cercle droit et le relais de Simic contraint le gardien à un nouvel arrêt. La passe de Simic dans le slot trouve encore Maillard, stoppé.

La pression suisse débouche sur le premier but du match après huit minutes de jeu. Müller sort le palet vers Riva à la bleue, qui lance dans la foule. Le palet est cafouillé dans le slot et Müller est crédité du but, marqué par le patin de Deryabin (1-0). À deux minutes de la pause, la Suisse gagne une mise au jeu et un tir aboutit sur Marco Miranda au deuxième poteau : la cage est grande ouverte, mais il tire sur la jambière étendue de Grishenko. Faute d’avoir creusé l’écart, les Helvètes se font piéger sur une rare occasion biélorusse. Après un travail au fond, le palet revient sur Gabrus à la bleue, qui décale sur sa gauche Martynyuk. Le tir du défenseur met le feu dans l’enclave et le capitaine Sushko se saisit du rebond en deux temps (1-1).

La Suisse accentue sa domination au deuxième tiers et manque un deux-contre-un lorsque Helm choisit le tir, avec Geisser à sa gauche. Grishenko parvient à bloquer la rondelle. Un peu plus tard, Simic prend le jeu à son compte et, après une bonne charge, permet à son camp de s’installer sur une longue séquence ponctuée de plusieurs tirs dangereux. Un centre en retrait de Simic ligne de fond tape ainsi le masque du gardien, puis le poteau, puis la jambière, mais ne rentre pas. Leuenberger et Jäger se heurtent eux aussi au portier biélorusse sur une action venue de la gauche. La Biélorussie attend un faire trébucher de Kurashev pour enfin porter le danger sur le but de Wüthrich. Le tir de Sharangovich en tête de cercle est dégagé. Le tiers se termine sur un lancer de Nussbaumer, dévié du bout du gant par Grishenko.

Tout se décante donc au cours de l’ultime période. Un surnombre suisse permet tout d’abord à la Biélorussie de prendre les devants. Sushko, au cercle, lance au but et Litvinov bataille sur le rebond. Finalement, Bovbel devance la défense et trompe le gardien helvète (1-2). Malheureusement pour les bBlancs, l’avance sera de courte durée. Yeryomenko veut donner derrière la cage à son compère Martynyuk, mais celui-ci, un peu indolent, est surpris par Leuenberger. Celui-ci peut centrer devant la cage vers Nussbaumer, sans aucune opposition devant Grishenko (2-2). Il n’y avait aucun danger et la Biélorussie commet là une grossière erreur défensive : aucun repli des attaquants… La joie du buteur n’a d’égale que le soulagement de toute une équipe, à douze minutes de la fin.

Libérée par cette égalisation, la Suisse enfonce le clou. Miranda lutte contre la balustrade suite à une mise au jeu en zone neutre et fixe la défense. Maillard récupère le palet et file au but, entraînant la défense, mais il donne en retrait à Kurashev. Ce dernier ne dispose que d’un petit espace, suffisant pour une volée qui frappe la barre et trompe Grishenko (3-2). La Biélorussie tue une pénalité en fin de rencontre et sort son gardien pour la dernière minute, s’offrant une ultime chance : un tir de la bleue hors cadre, et Bovbel ne parvient pas à reprendre le palet revenu devant la cage.

La Suisse s’offre une victoire particulièrement précieuse : elle la sauve probablement de la relégation et lui permet d’envisager les quarts de finale. Pour la Biélorussie, les plus gros poissons restent sur sa route et il faudra sans aucun doute un duel au couteau face au dernier de l’autre groupe…

Désignés joueurs du match : Valentin Nussbaumer (Suisse) et Maksim Sushko (Biélorussie)

 

Suisse – Biélorussie 3-2 (1-1, 0-0, 2-1)
Mercredi 27 décembre 2017, 15h. Key Bank Center de Buffalo (USA). 5224 spectateurs.
Arbitrage de Mikael Sjoqvist (SUE) et Stephen Thomson (USA) assistés de Dustin McCrank (CAN) et Emil Yletyinen (SUE)
Pénalités : Suisse 4′ (0′, 2′, 2′), Biélorussie 2′ (0′, 0′, 2′)
Tirs : Suisse 39 (16, 14, 9), Biélorussie 29 (11, 7, 11)

Récapitulatif du score
1-0 à 08’07 » : Müller
1-1 à 18’34 » : Sushko assisté de Martynuyk et Gabrus
1-2 à 44’25 » : Bovbl assisté de Litvinov et Sushko (sup. num.)
2-2 à 48’12 » : Nussbaumer assisté de Leuenberger
3-2 à 51’16 » : Kurashev assisté de Maillard et Miranda

Suisse

Attaquants
Marco Miranda (A) – Philipp Kurashev – Nicolas Müller
Justin Sigrist – Andre Heim – Nando Eggenberger (C)
Guillaume Maillard – Valentin Nussbaumer – Axel Simic
Dario Rohrbach – Sven Leuenberger – Ken Jäger
Marco Cavalleri

Défenseurs
Tobias Geisser – Nico Gross (A)
Elia Riva – Dominik Egli
Tim Berni – Davyd Barandun
Simon LeCoultre

Gardien :
Philip Wüthrich

Remplaçant : Matteo Ritz (G). Réserviste : Akira Schmid (G)

Biélorussie

Attaquants
Ivan Drozdov – Ilya Litvinov – Igor Martynov
Viktor Bovbel – Yegor Sharangovich (A) – Maksim Sushko (C)
Sergei Pishuk – Dmitri Grinkevich – Vladislav Ryadchenko (A)
Aleksandr Lukashevich – Artyom Anisimov – Arseni Astashevich
Vladislav Mikhalchuk

Défenseurs
Dmitri Burovtsev – Vladislav Sokolovski
Dmitri Deryabin – Vladislav Yeryomenko
Andrei Gostev – Vladislav Martynyuk
Vladislav Gabrus

Gardien :
Andrei Grishenko

Remplaçant : Dmitri Rodik (G). Réserviste : Nikita Tolopilo (G)

BiélorussieMondial U20Suisse