L’équipe-type de Ligue Magnus de janvier 2020

Le repositionnement au centre de Damien Fleury cette saison n’a pas perturbé ses statistiques, il continue de faire la différence individuellement grâce à un gros lancer et quelques actions individuelles dont il a le secret. Son association « tricolore » avec Treille et Valier marche de mieux en mieux et il a été le meilleur marqueur de Ligue Magnus en janvier (7 buts et 9 assists, soit 16 points). Le voilà qui reprend place dans l’équipe-type.

Après un début de saison où il s’illustrait plus par ses qualités de passes, Alex Aleardi se transforme petit à petit en buteur et a vraiment pris son envol (8 buts et 7 assists). Cela en fait le meilleur candidat à l’aile droite car sa ligne avec Kearney et Champagne continue de super bien tourner. Sur l’aile gauche, Nicolas Deschamps a été le joueur le plus créatif de l’attaque rouennaise, le plus constant aussi pendant tout le mois. Bon faiseur de jeu, il gagnerait à plus utiliser son lancer précis et puissant.

Dans les cages, Quentin Papillon signe de plus en plus régulièrement des performances solides. Il a blanchi Gap et Angers ce mois-ci, il a réussi un gros match à Bordeaux et il a encore mené la vie dure à son ancienne équipe de Rouen même si l’invincibilité des Scorpions contre les Dragons a pris fin. La première saison comme titulaire en Ligue Magnus du jeune gardien français est une pleine réussite et la cinquième place actuelle de Mulhouse est la grande surprise du championnat.

La défense de Rouen s’est retrouvée à sept hommes depuis le recrutement du joker Barker, et après avoir un temps tourné à onze attaquants, le coach Fabrice Lhenry a été obligé de faire tourner un arrière en tribune (Dusseau puis Chakiachvili). Dans ces lignes arrières qui disposent de beaux potentiels individuels, Chad Langlais (Rouen) reste un élément essentiel : il apporte des points en avantage numérique, et n’a pas connu une seule fiche négative en terminant le mois à +9.

Emil Bagin est aussi un défenseur offensif (7 points ce mois-ci) mais il a aussi été défensivement efficace en janvier avec une belle fiche de +4. Revenu en novembre sur la Côte d’Azur (où il était déjà passé en 2017/18), le Slovaque a contribué au bon mois de Nice qui a marqué 1,5 point par match (contre 0,8 sur les trois mois précédents). C’est sans doute trop tard pour revenir dans les play-offs, mais les Aigles auront ainsi placé un des leurs dans une équipe-type mensuelle. Des représentants de 10 des 11 clubs y auront figuré, il ne manque donc que Briançon… Un baroud d’honneur en février ?

L’équipe-type de janvier 2020 : Quentin Papillon (Mulhouse) ; Emil Bagin (Nice) – Chad Langlais (Rouen) ; Nicolas Deschamps (Rouen) – Damien Fleury (Grenoble) – Alex Aleardi (Grenoble).