Et de 8 pour la Russie

Deux jours après une convaincante victoire contre les Tchèques, la jeune sélection suédoise constituée par Johan Garpenlöv s’attaque au plat de résistance : la Russie.

Sept matchs, cela fait sept matchs d’invincibilité pour les Russes en sept rencontres d’Euro Hockey Tour. Une sélection russe présente à Malmö également jeune, même si elle doit se passer des services de Marat Khusnutdinov, blessé face à la Finlande. Le prometteur Khusnutdinov, 18 ans, choix de deuxième tour à la dernière draft NHL et deuxième meilleur marqueur de la Russie au dernier Mondial Junior, devra subir une opération à l’épaule après ce tournoi.

A domicile, les Suédois sont eux très en forme, ils domineront d’ailleurs largement la première période de cette rencontre, en témoigne le 10-1 en terme de tirs. Pour autant, Aleksandr Samonov, titularisé pour la seconde fois en 48 heures, permet à son équipe de préserver le score nul et vierge après le premier tiers-temps. Viktor Fasth, avec un seul tir adverse, aussi.

Mais la Tre Kronor parvient tout de même à ouvrir le score en seconde période. À la 27e minute, Daniel Viksten est à l’origine d’un beau mouvement en triangle en passant à Pontus Holmberg, posté au poteau gauche, qui remet côté opposé du revers à Emil Pettersson, qui bat un Samonov dépassé. Rappelons que le grand frère de la star NHL Elias Pettersson est actuellement le meilleur buteur et le meilleur marqueur de la SHL suédoise.

Dix minutes plus tard, la Russie égalise. Sur une mise en jeu en zone offensive remportée par les Russes, Sergei Shmelyov tire du revers, le palet part contre la bande, il est récupéré par Nikita Chibrikov, qui réalise une passe dans le dos pour Danila Moiseyev, sa frappe lobe Viktor Fasth.

Les deux équipes se neutralisent ensuite en troisième période, puis en prolongation. Et ce malgré un faire-trébucher de Butuzov sur Olofsson, mais la Tre Kronor ne profite pas de cette supériorité numérique en temps supplémentaire : Samonov ne laisse aucun angle ouvert, notamment sur la reprise de volée de Pettersson et les tirs lointains de Persson.

La séance de tirs au but a donc été nécessaire. Par un superbe dribble, Vladimir Butuzov – après avoir concédé une pénalité qui aurait pu être lourde de conséquence en prolongation – est le seul à réussir son essai, aux dépens de Viktor Fasth, qui avait arrêté les trois autres tirs russes. L’autre héros est Aleksandr Samonov, invincible en fusillade, le talentueux gardien du SKA Saint-Pétersbourg totalise 49 arrêts pour 52 tirs en 2 matchs.

La Russie enchaîne une huitième victoire consécutive cette saison durant cet Euro Hockey Tour et la victoire de tournoi lui tend encore les bras. Les Suédois, en manque de réalisme, passent à côté d’un match qu’ils pouvaient remporter.

Commentaires d’après-match

Johan Garpenlöv (entraîneur de la Suède) : « Nous étions la meilleure équipe, mais nous avons connu des difficultés à marquer des buts, en particulier en première période durant laquelle nous avons beaucoup créé. Nous avons des joueurs qui marquent beaucoup de buts chez eux [en SHL, NDLR], mais dès qu’il s’agit du niveau international, c’est plus difficile face à de meilleurs gardiens. Lorsque vous êtes la meilleure équipe et que vous ne gagnez pas, c’est dur. »

Igor Larionov (entraîneur de la Russie) : « Malgré la première période difficile, nous sommes restés calmes, nous n’avons pas paniqué en jouant par des passes courtes pour tenter de briser leur défense. Quand cela ne marchait pas, j’étais un peu déçu, il y avait parfois de la nervosité. Tout le monde a compris que le match décidait de l’issue du tournoi, une victoire réglementaire aurait permis de le remporter. Peut-être que la pression a baissé, l’équipe est jeune. Les matchs internationaux sont différents de ceux de la KHL, beaucoup de joueurs acquièrent une expérience formidable dans de telles rencontres. Les Suédois ont dominé en première période, en deuxième période nous sommes parvenus à équilibrer la partie. Chacun des gars a joué un bon match. »

Suède – Russie 1-1 (0-0, 1-1, 0-0, 0-0) / 0-1 aux tirs au but.
Samedi 13 février 2021 à 19h00 à la Malmö Arena. Huis-clos.
Arbitrage de Mikael Sjöqvist et Mikael Holm (SUE) assistés de Emil Yletyinen et Anders Nyqvist (SUE).
Pénalités : Suède 16′ (2′, 0′, 14′, 0′), Russie (4′, 2′, 0′, 2′).
Tirs : Suède 30 (10, 14, 3, 3), Russie 21 (1, 12, 6, 1).

Évolution du score :
1-0 à 26’10 » : Pettersson assisté de Holmberg et Viksten
1-1 à 36’42 » : Moiseyev assisté de Chibrikov et Shmelyov

Tirs au but :
Suède : Pettersson (non-cadré), Lundkvist (arrêté), Bengtsson (arrêté), Frödén (non-cadré), Viksten (arrêté).
Russie : Podkolzin (arrêté), Zhafyarov (arrêté), Butuzov (réussi), Chekhovich (arrêté).

Suède

Attaquants :
Emil Pettersson (A, 2’+10′) – Pontus Holmberg – Daniel Viksten
Fredrik Olofsson – Linus Fröberg – Filip Sandberg
Jesper Frödén – Andreas Wingerli (A) – Jonatan Berggren
Filip Hållander – Anton Bengtsson – Max Friberg (C, 2′)

Défenseurs :
Arvid Lundberg – Albert Johansson (2′)
Joel Persson – Gustav Backström
Jesper Sellgren – Nils Lundkvist

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Christoffer Rifalk (G). En réserve : Niklas Hansson (D), Emil Larsson (A), Daniel Zaar, Simon Ryfors (A).

Russie

Attaquants :
Ivan Chekhovich – Maksim Sorkin – Damir Zhafyarov (C)
Nikolai Kovalenko – Pavel Krasovsky (A, 2′) – Vladimir Butuzov (2′)
Vitali Kravtsov – Danila Moiseyev – Sergei Shmelyov (2′)
Vasily Podkolzin (A, 2′) – Zakhar Bardakov – Maksim Groshev
Nikita Chibrikov

Défenseurs :
Artyom Minulin – Aleksandr Alekseev (-1)
Sergei Zborovsky (+1) – Daniil Pylenkov
Daniil Zhuryavlov – Kirill Kirsanov
Daniil Misyul

Gardien :
Aleksandr Samonov

Remplaçant :  Yaroslav Askarov (G). En réserve : Daniil Tarasov (G), Marsel Ibragimov (D), Semyon Chistyakov (D), Shakir Mukhamadullin (D), German Rubtsov (A). Blessé : Marat Khusnutdinov (épaule)

Euro Hockey TourFasthRussieSamonovSuède