Catégorie de navigation

Equipes Nationales

Le classement historique du tournoi de hockey sur glace olympique. Le classement historique du championnat du monde. La saison internationale 2017/18. La présentation et le bilan des Mondiaux 2018 au Danemark. La présentation et le bilan;des Mondiaux 2017 à Cologne et Paris Les Jeux olympiques de PyeongChang.

Registre des internationaux : la lettre H

Le grand registre de tous les joueurs ayant participé à une compétition internationale élite a été mis à jour avec les nouveaux entrants de 2019, les dernières statistiques (et malheureusement les derniers décès).Dans le même temps, nous dévoilons une initiale supplémentaire : les joueurs dont le nom commence par H, qui incluent le décorateur de Jean Cocteau et le dentiste de Greta Garbo.Bien entendu, ce projet d'ampleur continue. À suivre...

Analyse des championnats du monde 2019

Il est l'heure de dresser le bilan des championnats du monde et de ses grandes tendances :- des tribunes toujours plus grandes, des glaces plus petites ?- l'incroyable exploit des "anonymes" finlandais- Kuznetsov abuse-t-il des lignes blanches, ou est-ce l'internet russe qui dépasse la ligne rouge ?- Jack Hughes sera-t-il le grand perdant du Mondial (et au fait, c'est si important d'être drafté numéro 1) ?- les larmes et frustrations de "grandes nations de hockey" qui ne veulent pas mourir- les…

Résultats et classement des Mondiaux 2019

Retrouvez notre page complétée définitive des championnats du monde 2019 : Résultats et classements des championnats du monde 2019 Notre analyse complète de ces championnats et des enseignements à en tirer sera publiée la semaine prochaine.Les groupes pour 2020 (entre parenthèses, le classement IIHF) :Groupe A (Zurich) : Russie (2), Finlande (3), États-Unis (6), Suisse* (8), Lettonie (10), Norvège (11), Italie (16), Kazakhstan (19).Groupe B (Lausanne) : Canada (1), Suède (4), République Tchèque (5), Allemagne*…

La Finlande, une équipe en or

La grande finale oppose donc les deux équipes qui ont terminé en tête du groupe de Kosice. La Finlande avait battu le Canada 3-1 en match d'ouverture, mais la formation nord-américaine n'a plus grand chose à voir. Quelques renforts, beaucoup plus d'alchimie : le plan de match du maître tacticien Jukka Jalonen devra se montrer efficace...

Une statue de bronze pour Vasilevsky

Les battus de la veille vont tenter d'évacuer la déception et de récolter une médaille - une denrée rare pour les Tchèques. Les deux entraîneurs ont dû jongler avec la fatigue et ont apporté des modifications à leurs alignements. Sergei Plotnikov fait son retour sur le banc russe. Les Tchèques changent pour leur part de gardien, avec Simon Hrubec pour débuter. Patrik Bartošák est remplaçant. Pavel Francouz, encore un peu malade, est forfait. Moravčík est blessé à l'épaule. Vrana reste 13e attaquant et le jeune joueur des…

Échec et mat

Grandissime favorite, la Russie a remporté ses huit matchs depuis le début du tournoi. La tête de série n°1 bénéficie donc du calendrier favorable : celui de jouer à 15h15, qui octroie quelques heures de repos supplémentaires au vainqueur avant la finale du dimanche.

Les petits, les obscurs, les sans-grades

La Finlande a fini deuxième de sa poule et a pu rester dans la ville où elle a joué en poule (Košice), où elle "reçoit" la Suède. Pourtant, la Tre Kronor, avec beaucoup plus de noms ronflants, reste favorite envers et contre tout, même si elle a moins bien joué jusqu'ici dans ce Mondial. Pour l'instant, Jukka Jalonen a fait un excellent travail avec une équipe peu relevée sur le papier, même si elle manque sans doute de talent pour concrétiser offensivement. Le talent, la première ligne suédoise n'en manque pas, mais elle…

Les Tchèques forcent le verrou allemand

Les Tchèques sont en quart de finale : encore dirait-on, car ils sont des habitués du genre. Il s'agit d'un des rares pays qui n'a jamais manqué ce rendez-vous. Le problème ? La route des demi-finales ne s'est pas souvent ouverte. Les dernières médailles datent de 2011 et 2012, le dernier titre de 2010. Depuis ? Quatrièmes en 2014 et 2015, battus en quarts les trois tournois suivants.

4 dixièmes de seconde décident de Canada-Suisse

Le Canada a montré un visage de plus en plus solide dans ce tournoi, compensant son absence de superstars par un effectif très homogène. Jonathan Marchessault et Mark Stone se sont imposés en meneurs offensifs. L'équipe à la feuille d'érable doit quand même se méfier d'une Suisse qui l'a battue trois fois sur les cinq dernières confrontations en championnat du monde, dont l'an passé en demi-finale. La Nati a toutefois un secteur faible cette année, son powerplay, le plus faible des qualifiés à 11%... alors que celui du…

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

tristique quis, justo Sed consectetur eget leo. ipsum