Catégorie de navigation

Italie

Classement IIHF : 19e (2018).5726 licenciés (1343 hommes, 432 femmes, 3951 juniors).70 patinoires (dont 12 en plein air). Résultats des années passées : 2018, 2017, 2016, 2015, 2014, 2013, 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001, 20001924 Grands clubs : Bolzano.  

Une patinoire s’effondre sous la neige

Le toit de la patinoire de Vipiteno (Sterzing en allemand), dans le Haut-Adige italien, s'est effondré vers 7 heures ce matin, sous le poids de la neige. Il n'y a eu aucun blessé : les Broncos, l'équipe d'Alps HL, s'y entraînait encore hier soir. Le bâtiment semble complètement détruit. Or, cette Weihenstephan Arena avait justement été rénovée il y a seulement deux ans, en 2019, pour remédier à des défauts de construction. Elle aurait donc dû tenir l'épaisseur de neige (30 centimètres), qui n'a rien d'anormal dans le…

Luciano Basile évolue à ValPusteria dans le cœur du hockey italien.

Luciano Basile est devenu célèbre, en France, après ses nombreuses victoires avec Briançon et Gap. Il a maintenant marqué l’histoire du championnat de France et reste comme l’un des meilleurs meneurs d’équipe de ces quinze dernières années. Ses nombreux contacts à l’étranger lui ont permis aussi d’avoir une vision plus globale du hockey international et des méthodes de gestion d’équipe. Aujourd’hui, c’est dans le sud-Tyrol, le sommet du hockey italien, marqué par l’histoire culturelle autrichienne, que le coach exerce.…

Varèse, le hockey italien fait appel à un Français

L’Italie est au programme de cette interview avec Claude Devèze qui est allé répondre à une offre du club de Varèse. Afin de savoir comment se passe l’activité du hockey là-bas, nous avons décidé de prendre contact avec lui. Varèse est aussi une place importante du hockey italien, qui par le passé, à remporté deux titres de champion national élite en 1987 et 1989, atteint la poule finale en 1991 (4e) et enfin joué la finale de 1995 face à Bolzano. Les années 2000 ont été plus compliquées en repartant en bas de l’échelon du…

L’histoire complète du hockey sur glace en Italie

Hockey Archives a complété l'histoire complète illustrée du championnat italien de hockey sur glace. Vous pouvez ainsi naviguer de saison en saison, avec par exemple les jalons suivants : https://www.hockeyarchives.info/Italie1925.htm (premier championnat grâce à un entraîneur français) https://www.hockeyarchives.info/Italie1938.htm (mise en place de la politique d'autarcie fasciste) https://www.hockeyarchives.info/Italie1953.htm (grandes heures du derby milanais) https://www.hockeyarchives.info/Italie1957.htm…

Coppa Italia ad un sorprendente Valpellice

I pronostici erano tutti per loro: Renon e Val Pusteria, le due squadre altoatesine che stanno dominando il campionato, quelle mentalmente più attrezzate e con il vantaggio di giocare sulla pista di Brunico, nel cuore della Val Pusteria.

En Série A (élite italienne), il en reste huit

Tel est le hockey italien, à prendre ou à laisser, et ça va bien quand on retrouve en septembre les équipes inscrites en juillet. Le championnat 2015/16 se jouera entre Asiago (champion sortant), Cortina, Fassa, Gherdeina, Renon, Valpellice, Val Pusteria et Vipiteno. En élargissant le regard au-delà de l'Elite, on découvre que Bolzano joue encore en Autriche et que quatre clubs (Milan, Appiano, Egna et Caldaro) se sont auto-rétrogradés en série B.

In Serie A (o, se preferite, in Elite) restano in otto

Questo è l’hockey di casa nostra, prendere o lasciare, va bene quando a settembre ritrovi al via le squadre iscritte a luglio. Lo scudetto 2015/16 se lo giocheranno: Asiago (campione uscente), Cortina, Fassa, Gherdeina, Renon, Valpellice, Val Pusteria e Vipiteno. Allargando lo sguardo oltre l’Elite si scopre che il Bolzano gioca ancora in Austria e che quattro società (Milano, Appiano, Egna e Caldaro) si sono autoretrocesse in B.

Bolzano, Renon, Eagles, Egna : quelle saison pour le Haut-Adige !

Bolzano remporte l'EBEL pour son début en ligue autrichienne (huit équipes d'Autriche et une chacune pour l'Italie, la République Tchèque, la Slovénie et la Hongrie) ; Renon conquiert son premier scudetto en gagnant l'élite A, nouvelle dénomination du championnat italien ; les filles de l'E.V. Bozen Eagles triomphent pour la première fois en EWHL (ligue féminine d’Europe centrale qui en est à sa dixième édition) ; Egna s'impose en INL, deuxième division autrichienne où ont aussi joué des formations slovènes…

Bolzano, Renon, Eagles, Egna: che stagione per l’Alto Adige!

Il Bolzano Sudtirol vince la EBEL al suo esordio nella lega austriaca (otto squadre dall’Austria e una ciascuno da Italia, Rep. Ceka, Slovenia e Ungheria); il Renon/Ritten conquista il suo primo scudetto vincendo la Elite A, la nuova denominazione del campionato italiano; le ragazze dell’E.V.Bozen Eagles trionfano per la prima volta nella EWHL (lega femminile dell’Europa centrale giunta alla decima edizione); l’Egna si impone nella INL, seconda lega austriaca dove hanno giocato anche le formazioni slovene e quelle…

Italie : parapapunzipunzipun

Parapapunzipunzipun, ainsi chante Paolo Conte, chanteur au succès international, dans certaines de ses ritournelles, et parapapunzipunzipun est presque tout ce qu'on peut dire du hockey italien à l'abord de la saison 2013/14. Depuis des années à la merci d'un sort bizarre et maléfique par la bêtise de sa fédération et le goût du contentieux de ses clubs, l’italhockey réussit toujours à se faire mal : cette fois il a perdu en route dix clubs entre série A et A2. Una birra fa gola di più (une bière donne envie de plus)...…

Italia : parapapunzipunzipun

Parapapunzipunzipun, così canticchia Paolo Conte, chansonnier di successo internazionale, in alcuni suoi ritornelli, e parapapunzipunzipun è quasi tutto ciò che si può dire dell’hockey italiano al via della stagione 2013/14. Da anni in balia di una sorte bizzarra e cattiva per l’insipienza della federazione e la litigiosità dei club, l’italhockey riesce sempre a farsi del male: questa volta ha perso per strada dieci società tra serie A e A2.

Asiago s’adjuge le championnat n°79

Honneur à Asiago qui conquiert son quatrième titre (après 2001, 2010 et 2011), honneur à Valpellice qui a su tenir tête dans quatre des cinq rencontres. Que la finale ait été équilibrée était prévisible : la Valpe avait l'avantage de commencer à la maison, les Vénètes opposaient un meilleur équilibre psycho-physique grâce à une saison moins stressante que celle de leurs adversaires. Les facteurs déterminants qui ont donné le scudetto aux joueurs de John Parco sont deux fins de match (dans le premier et le cinquième), un…
neque. libero. vel, sed sit accumsan Donec massa ante.