Slovaquie - Suisse (1er janvier 2002)

 

Quart de finale du championnat du monde junior 2001/2002.

Les premières minutes du jeu montrèrent deux équipes qui avaient peur d'ouvrir le jeu. Les Slovaques furent incapables d'être dangereux dans un premier jeu de puissance alors que Lukas Gerber (Fribourg) servait une pénalité pour retenir après 1'53". Les deux équipes eurent chacune une grosse occasion à la dixième minute. Tout d'abord Nüssli eut trop peu de temps pour contrôler le palet devant Hamerlík, puis quelques secondes plus tard Kopecký était envoyé seul, mais Tobias Stephan repoussa le palet. Le jeu de puissance slovaque ne parut pas très convaincant tout au long du tiers-temps. Leurs trois supériorités ne créérent quasiment aucun danger, quant aux Suisses, ils eurent un court avantage numérique en toute fin de tiers et purent tirer plusieurs fois sur Hamerlík qui dut laisser des rebonds dangereux, mais ils ne surent pas les exploiter.

Le reste de la supériorité en début de deuxième période ne posa pas de problème au forechecking slovaque qui ne laissa plus de temps aux Suisses pour s'installer en zone offensive. Après avoir tué facilement une autre pénalité, les Slovaques envoyèrent Svatoš et Skladaný en 2 contre 1, mais la reprise de ce dernier passa à côté et les deux gardiens pouvaient encore prétendre à un blanchissage. Les Slovaques prirent lentement la maîtrise du match et repoussèrent les Suisses dans leur zone. Ils ripostèrent grâce à la présence physique de Nüssli derrière le but, qui passa du revers à Patrik Bärtschi dont la reprise ouvrit le score. Dans la foulée, la Suisse continua à presser une équipe slovaque confuse et obtint un 3 contre 1 sur lequel Hamerlík fut heureux de voir le palet s'envoler au-dessus de ses buts. Les Slovaques purent réparer les dégâts quand Svatoš réagit promptement lorsque le palet rebondit sur le corps de Nüssli qui avait bloqué un tir de Jurcina. C'est son sixième but du tournoi, à la grande satisfaction des observateurs de l'Avalanche du Colorado, qui l'avait drafté. Les Slovaques faillirent prendre la tête quand un tir de Michal Macho qui semblait filer vers le but termina sa course sur le poteau au grand soulagement des Suisses.

La Suisse fit une bonne reprise dans une troisième période qui vit un jeu plus ouvert et plus d'actions partant d'un but vers l'autre. Kopecký se retrouva libre devant Stephan qui repoussa superbement sa tentative du revers. Dans l'autre camp, Déruns vit son slap finir au-dessus des cages, pas une nouveauté pour les Suisses dans ce match. Ambühl se créa une bonne occasion en jeu de puissance mais la crosse de Hamerlík put atteindre le palet alors que le joueur de Davos tentait de le feinter. Un tir de poignet de Monnet depuis le cercle d'engagement fut capté par le gant du gardien slovaque. La Suisse était maintenant dominatrice et une supériorité numérique helvète donna beaucoup de travail à Hamerlík, notamment sur un nouveau tir de poignet de Monnet. Les Suisses n'avaient certainement rien à envier aux Slovaques qui abordaient cette rencontre comme favoris. On atteignait les cinq dernières minutes était perceptible, le match pouvant basculer sur une action de Sutter ou sur une contre-attaque slovaque. Mais, avec 155 secondes à jouer, les Suisses concrétisèrent leurs occasions quand Monnet trouva un trou de souris dans une forêt de joueurs. Cependant les Slovaques réussirent à se reprendre dès la minute suivante. Stephan ne put se saisir du palet et le rebond fut mis au fond par Tomaš Malec à la grande joie des supporters slovaques en extase. La première prolongation de ce tournoi déciderait de l'équipe qualifiée.

Les Slovaques durent d'abord survivre une fin de pénalité avant que l'on puisse suivre 8'35" de hockey palpitant à cinq contre cinq. Mais ce ne fut pas le cas, puisque Luboš Velebný fut pénalisé pour crosse haute avec 3'31" à tenir. La tactique slovaque basée sur le forechecking empêcha une nouvelle fois les Suisses de faire long feu en zone offensive. Hamerlík détourna un tir d'Ambühl alors que Tobias Stephan resta tout aussi solide en sortant deux bons sauvetages qui permettaient aux blancs de rester dans le match. Après 8'05", les Slovaques se retrouvèrent de nouveau en infériorité. La foule ne partageait pas l'opinion de l'arbitre et un énorme grondement se fit entendre. L'expulsion d'Ambühl pour dureté restaura l'égalité et les deux groupes de supporters chantèrent les penaltys à venir.

Tirs de pénalité :

La feinte de Fabian Sutter fut repoussée par les jambières de Hamerlík.

Tomaš Kopecký partit de la droite pour pour conclure en beauté un revers qui porta les Slovaques en tête 1-0.

Monnet ne fut pas autoriser à tirer car il purgeait une méconduite sifflée contre Tobias Stephan qui voulait empêcher Kopecký de fêter son tir au but réussi devant le banc suisse. Monnet fut remplacé par Nüssli qui ne put se ressaisir du palet pour placer son revers derrière Hamerlík.

Le tir faiblard de Marek Svatoš fut facilement détourné par Tobias Stephan.

Celui de Raeto Raffainer s'envola au-dessus du but et le score était toujours de 0-1.

Michal Macho trouva la crosse de Tobias Stephan qui nettoya la palet.

La déviation d'Andreas Camenzind égalisa lorsque le palet passa diagonalement au ras de la glace derrière Hamerlík.

Ivan Kolozváry passa près mais le gant de Stephan put le maintenir dehors.

Sven Helfenstein décocha un rapide tir du poignet dans la lucarne droite pour donner à la Suisse un très important avantage.

František Skladaný devait alors marquer pour maintenir la Slovaquie dans le match, mais son tir passa à côté et on vit 19 joueurs suisses surgir de leur banc comblés.

Joeri Loonen

Commentaires d'après-match :

Julius Supler (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous avons très bien joué dans ce tournoi jusqu'à présent. Nous étions bons en défense, rapides, avec deux excellents gardiens. Je suis fier de mes joueurs. Je tiens seulement à signaler une nouvelle fois la performance de l'arbitre. Il n'est pas très habituel de siffler une pénalité pour retard de jeu à la fin de la prolongation."

Tomas Kopecký (élu meilleur joueur de la Slovaquie) : "Je veux remercier tous ceux qui nous ont soutenus. Nous avons réussi à construire une belle &ecute;quipe ici, mais nous avons manqué de chance sur la fin."

Jakob Kölliker (entraîneur de la Suisse) : "Je veux féliciter les Slovaques pour ce match aussi serré, mais je pense que nous étions meilleurs durant les 70 minutes. Ils avaient un excellent gardien et un très bon jeu en zone défensive, ce qui explique que le match ne se soit décidé qu'aux tirs au but."

 

Slovaquie - Suisse 2-2 (0-0, 1-1, 1-1) / 1-2 aux tirs au but
Mardi 1er janvier 2002 à 14h30 à Pardubice. 3200 spectateurs.
Pénalités : Slovaquie 16' (2', 4', 6', 4), Suisse 24' (6', 4', 0', 4'+10').
Tirs : Slovaquie 26 (5, 8, 8, 4), Suisse 33 (9, 10, 11, 3).

Évolution du score :
0-1 à 31'07" : P. Bärtschi assisté de Nüssli
1-1 à 33'56" : Svatoš (sup. num.)
1-2 à 57'25" : Monnet
2-2 à 58'01" : Malec assisté de Holecko et Pohanka
 

Slovaquie

Attaquants :
Miroslav Kristín (+1) - Michal Macho - František Skladaný (C, 2')
Peter Holecko (+1) - Peter Gajdoš* - Marek Svatoš (-2, 2')
Tomáš Oravec (-2) - Tomáš Kopecky (-2) - Igor Pohanka (+1)
Michal Kolarík* - Ivan Kolozváry - Tomáš Jasko* (2')

* sortis de l'alignement à 20'00" pour jouer à trois lignes

Défenseurs :
Peter Frühauf - Luboš Velebný (2')
Richard Stehlík (-2) - Milan Jurcina (-2)
Stanislav Hudec (+1, 2') - Karol Sloboda (2')
Tomáš Malec (+1, 2') - Radovan Sloboda (2')

Gardien :
Peter Hamerlík

Remplaçant : Peter Budaj (G).

Suisse

Attaquants :
Sven Helfenstein (+2, 2') - Andreas Camenzind (C, +1) - Thibaut Monnet (A, +1, 10')
Thomas Déruns (2') - Emanuel Peter - Raffaele Sannitz
Raeto Raffainer (A) - Fabian Sutter (2') - Deny Bärtschi
Thomas Nüssli - Andres Ambühl (2') - Patrik Bärtschi

Défenseurs :
René Back - Beat Forster (-1)
Beat Gerber (+1) - Lukas Gerber (+2, 2')
Jürg Dällenbach - Lukas Baumgartner
Tim Ramholt (2') - Severin Blindenbacher

Gardien :
Tobias Stephan (2')

Remplaçant : Matthias Schoder (G).

 

Retour aux Championnats du monde juniors