Amiens - Dunkerque (20 août 2002)

 

Match amical préparant la saison 2002/2003.

Tout donnait l'avantage aux Gothiques ce 20 août pour le match de préparation entre Dunkerque et Amiens : reprise de l'entraînement pour les Gothiques depuis plus de quinze jours, alors que les Corsaires n'ont repris que depuis le 15 août ; beaucoup de jeunes et nouveaux joueurs ainsi qu'un nouvel entraîneur à Dunkerque, alors qu'à Amiens l'effectif a tout de même une ossature existante de l'année précédente et des recrues de talent et de niveau international.

Dès le coup d'envoi les deux équipes montrent leurs intentions : ne pas être là pour figurer mais pour aller de l'avant et mettre en place leur jeu et leurs lignes. Le jeu est assez physique dans les coins. Après plusieurs tentatives de part et d'autre, c'est Amiens qui ouvre le score par un "ex-nouveau Gothique" François Rozenthal (qui revient après une saison passée en Suède dans le club de Björklöven où son frère Maurice est resté) assisté de Julien Marcos et Laurent Gras (11'03"). Les Corsaires, eux, se mettent à "corser" le jeu et deux de leur joueur sont pénalisés et permettent aux amiénois d'évoluer à 5 contre 3, sans en profiter. Mais ces derniers doublent le score par Arto Kulmala assisté de Anthony Mortas et Brice Chauvel (16'08"). Buts suivis par de nouveaux énervements du côté nordiste et deux nouvelles pénalités leur sont à nouveau infligées. Le tiers se terminera sur le score de 2 à 0.

Le deuxième tiers débute de la même façon que le précédent et Dunkerque se prend de nouveau une pénalité sur laquelle Amiens n'alourdit pas le score. Les Gothiques se trouvent de mieux en mieux et sur une assistance de Laurent Gras, François Rozenthal marque une nouvelle fois (30'47"). Un peu plus tard, alors que Mickaël Brodin est en prison, Anthony Mortas (ex-Rémois) alourdit le score sur une assistance de François Rozenthal (34mn05s). Mickaël Brodin achève sa pénalité et revient sur la glace, Frédéric Brodin lui glisse le palet à la bleue ; passe décisive puisque Mickaël (ex-Rémois lui aussi) vient crucifier en break le portier dunkerquois (34'57"). Un peu plus d'une minute plus tard, il remet ça sur une assistance de Karl Dewolf (36'14") et ceci en supériorité numérique. Le tiers se terminera sur le score de 6 à 0.

Le troisième tiers lui se fera quasiment à sens unique, les Gothiques mettront un septième but par Julien Marcos assisté de Gras et Bergqvist (45'21"). Puis Antoine Richer remplace le gardien Antoine Mindjimba par Didier Drif (ex-Saint-Gervais) qui n'a pas eu d'arrêt à faire dans les dix dernières minutes de jeu. Et pour terminer ce match, François Rozenthal enfoncera le clou et réussira le hat-trick sur une passe de Marcos (57'42"). Le match se termine sur le lourd score de 8 à 0. Mais les Corsaires (qui seront un peu plus en jambes) auront à corps de se rattraper dans dix jours chez eux contre ces mêmes Gothiques.

A noter pour Amiens que sur les huit buts marqués, six l'ont été par des recrues.

Compte-rendu de Pat Guillemont

 

Le match de ce soir fut un match de reprise brouillon entre deux équipes ayant un voire deux niveaux d'écart. On ne doit qu'au début de saison qu'un si petit (sic) écart au tableau de marque finale. Dunkerque a résisté une dizaine de minutes avant de sombrer à la mi-match. Découragés par le quatrième but amiénois inscrit pendant un jeu de puissance, les Corsaires ont montré leurs limites tactiques, techniques et physiques. Cela fait beaucoup pour un membre du "Super 16" même en match amical.

Bien que les joueurs d'Amiens n'aient pas eu à forcer leurs talents présumés, le jeu picard n'aura pas été fluide. Les Gothiques ne sont pas tous dans la même forme et Antoine Richer a fait appel à de nombreux membres de l'équipe junior picarde qui explique en grande partie les tâtonnements des coéquipiers de Laurent Gras, notamment pendant les 2'08" de jeux qu'ils ont eu à cinq contre trois sans trouver les filets adverses ! Tout de même à Amiens, on aura remarqué le réalisme de François Rozenthal, auteur de trois buts. Associé à Laurent Gras, le revenant du Coliseum a, semble-t-il, repris ses repères. Anthony Mortas et Arto Kulmala ont créé de bonnes choses, alors que leur complice d'alignement, Brice Chauvel, a été discret pendant les deux tiers qu'il a joués. Derrière, on ne peut juger une défense qui n'a que trop rarement été inquiétée. Les jeunes Amiénois qui sont rentrés au fur et à mesure que les titulaires étaient mis au repos (Perez et B. Chauvel entre autres) ont fait bonne figure à l'image de Mickaël Brodin auteur de deux buts qui ont fini d'achever le moral des joueurs de Stéphane Sabourin.

De ces mêmes Dunkerquois très (trop) tendres, on aura apprécié le bon début de match du gardien Julien Peyre qui a cependant un peu laissé filer le cinquième but... Le capitaine Maxime Boschetti a montré plus d'allant que ses partenaires et Ghislain Folcke s'est bien comporté derrière. Néanmoins, les Corsaires apparaissent, à première vue, plus faibles que les Jets de Viry lorsque ces derniers jouaient en Elite.

Commentaires de Thierry Frechon 

 

Amiens - Dunkerque 8-0 (2-0, 4-0, 2-0)

Le 20 août 2002 à 19h30 à la petite patinoire du Coliseum d'Amiens. 1000 spectateurs environ.

Arbitres : MM. Bocquet et Hauchart.

Pénalités : Amiens 6' (0', 2', 4'), Dunkerque 16' (8', 6', 2').

Supériorités : Amiens 1/8, Dunkerque 0/3.

Évolution du score :

1-0 à 11'03" : F. Rozenthal assisté de J. Marcos et Gras.

2-0 à 16'08" : Kulmala assisté de B. Chauvel et Mortas.

3-0 à 30'47" : F. Rozenthal assisté de Gras.

4-0 à 34'05" : Mortas assisté de F. Rozenthal (inf. num.).

5-0 à 34'57" : M. Brodin assisté de F. Brodin.

6-0 à 36'14" : M. Brodin assisté de Dewolf (sup. num.).

7-0 à 45'21" : J. Marcos assisté de Bergqvist et Gras.

8-0 à 57'42" : F. Rozenthal assisté de J. Marcos.

 

Amiens :

Gardiens : Antoine Mindjimba puis Didier Drif (49'53").

Défenseurs : Frederik Bergqvist - Frédéric Brodin ; Karl Dewolf - Vincent Bachet ; Arnaud Mazzone - Denis Perez ; n19 - n21. 

Attaquants : Julien Marcos - Laurent Gras (C) - François Rozenthal ; Brice Chauvel - Anthony Mortas - Arto Kulmala ; Mickaël Brodin - Benoît Paillet - n20 ; Elie Marcos - Kévin Hecquefeuille - Jérôme Lefranc.

Absent : Luc Chauvel (blessé).

Dunkerque :

Gardien : Julien Peyre.

Défenseurs : Benoît Guillemot - Jan Lukac ; Mark Cooper - Ghislain Folcke ; Germack - Vincent Lacaes ; Alexis Thomas.

Attaquants : Jussi Haapasaari - Daniel Saint-Amant - Maxime Boschetti (C) ; Mickaël Bardet - Sébastien Trabach - Grégory Maupoint ; Frédéric Pena - Arnaud Blanchard - Benjamin N'Guyen ; Clément Thomas.

Remplaçants : Andreas Aspblad (G), n12.

Absents : Matthieu Bécuwe (?).

 

Retour aux matches amicaux