Le premier adversaire des Bleus au Mondial est solide

Le Danemark, qui jouera un match-clé contre la France en ouverture du championnat du monde, pratique d'abord sa défense dans ce début de préparation. Il faut dire que la résurrection de la Coupe nordique lui vaut d'affronter des adversaires de haut vol, d'abord la Finlande et maintenant la Suède. Le coup d'envoi est repoussé d'un quart d'heure parce que l'équipe danoise a été bloquée dans le trafic pour rejoindre la patinoire d'Odense. Les spectateurs se consolent avec le show de "Ducky", la palmipède mascotte du dernier…

L’équipe-type de D1 élue par ses entraîneurs

L’équipe élue : Quentin Papillon (Caen) / Philippe Bureau-Blais (Cergy) - Alexandre Perron-Fontaine (Brest) / Mikulas Bicha (Mont-Blanc) - Alexandre Demers (Briançon) - Samuli Kivimäki (Brest).L’analyseTous les entraîneurs de D1 ont été consultés avant la finale pour déterminer l’équipe-type de Division 1, qui vient conclure une saison marquée par le titre remporté par les Diables Rouges de Briançon.Un quatuor de feuQuatre joueurs se détachent assez nettement aux yeux des techniciens de l’antichambre de…

Nerveux avant la purge

Les Tchèques ont peu renforcé leur équipe pour le moment. Seul le défenseur Jan Štencel est arrivé du Kometa Brno, éliminé en demi-finale d'Extraliga, car son coéquipier expérimenté, le champion du monde 2010 Ondrej Nemec, se donne 5% de chances de participer au Mondial : le sélectionneur lui a laissé une semaine pour se rétablir avant de le rappeler. L'attaquant de NHL Filip Chytil est bien là mais il n'a pas encore le feu vert médical des Rangers pour jouer dans l'immédiat, et le dernier arrivé Martin Zaťovič est dans la…

Le bilan des Bleues au Mondial avec Betty Jouanny

Le Mondial féminin 2019 s'est achevé sur un énième sacre des Américaines, lors d'un dénouement intense mais également confus contre la Finlande. Un Mondial élite qui a accueilli pour la première de l'histoire la France, qui a montré qu'elle avait sa place parmi les meilleurs. Bilan des Bleues avec une témoin privilégiée. Il y a six ans, l'équipe de France féminine quittait le troisième échelon mondial pour la Division 1A. Le début d'une sacrée ascension sur l'échiquier mondial, sous la houlette du sélectionneur Grégory…

En équipe nationale sans avoir joué de la saison

Mathias Bau Hansen a été blessé toute la saison, et a pourtant invité au camp d'entraînement du Danemark pour le championnat du monde. C'est un beau geste de la part de l'équipe nationale envers celui qui avait subi une rupture de la rate au deuxième match du Mondial l'an passé et n'avait plus jamais joué depuis.Et si ce n'était pas qu'une invitation généreuse ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce grand gabarit semble avoir retrouvé la forme. Mis directement dans le bain en étant placé sur la première ligne, Bau…

Allemagne – Slovaquie (Euro Hockey Challenge 2019, groupe B, match 2)

Allemands et Slovaques changent de décor pour leur seconde confrontation, passant de la petite patinoire de Kaufbeuren au stade olympique de Garmisch, mais les équipes restent identiques, hormis des interversions mineures. Une minute de silence est respectée avant le coup d’envoi à la mémoire de Ján Starší, décédé le jour même à l’âge de 85 ans, ancien joueur slovaque de renom et surtout entraîneur de la Tchécoslovaquie, deux fois titrée aux championnats du Monde (1976, 1977) et bronzée aux Jeux d’Innsbruck. Les locaux se

Il revient après avoir évité l’amputation

Après une victoire sans souci sur l'Autriche au premier match, les Tchèques ont fait le voyage à Linz sans leur première ligne, laissée au repos au pays. L'autre changement est la titularisation du gardien Jakub Kovář, que l'on n'avait plus vu sous le maillot national depuis le premier match de la saison internationale à Prague. Et pour cause... Un kyste s'était alors formé dans son pied gauche. Il s'agissait en fait d'une inflammation pré-existante depuis un an que le gardien tchèque avait négligé de bien soigner et qui…

Le rêve touché du doigt

Samedi, la Finlande a réussi une performance historique en devenant la première sélection non nord-américaine de l'histoire à se hisser en finale des Mondiaux féminins. En un match, les Finlandaises ont bousculé trois décennies d'hégémonie américano-canadienne au sommet du monde. Vingt-quatre heures après cette partie dantesque, l'explosion de joie des Naisleijonat, l'embrassade du coach Pasi Mustonen sur la glace et les larmes de la doyenne de l'équipe Riikka Sallinen (45 ans), les émotions doivent se digérer car il reste…