Parcourir Tag

Corsaires

Brest – Dunkerque (Division 1, quarts de finale, match 2)

Les Albatros doublent la mise. Moins de 24 heures après la première rencontre, les deux équipes remettent le couvert. Pas de round d’observation ce soir, les joueurs se connaissent bien et entament la rencontre de manière plus directe. Après avoir manqué de peu le coche hier, Dunkerque est bien décidé à ramener un succès de leur déplacement dans l’ouest. Les Corsaires, comme la veille, sont globalement plus solides dans cette première période. Sur un premier jeu de puissance, c’est un poteau qui sauve de justesse Guerriero…

Brest – Nantes (Division 1, 26e journée)

Brest remporte la saison régulière  Retournement de situation il y a une semaine. La victoire bretonne à Briançon (7-6) couplée à la défaite de Cergy-Pontoise à Marseille (4-2) a redonné la place de leader à Brest. Pour cette dernière journée, un succès suffit donc aux Albatros pour empocher la saison régulière et obtenir l’avantage de la glace pour la totalité des playoffs.

Brest – Nantes (Division 1, amical)

Remise en jambes  Cela doit démanger dans les jambes des Brestois. Depuis plus de deux semaines, les Bretons n’ont que les matchs inter-équipe à se mettre sous la crosse. Souvent avare de matchs, la préparation de l’équipe du président Bounoure se contente de deux matchs amicaux contre le voisin nantais. Ces derniers ont déjà disputé cinq rencontres et sont donc, à priori, mieux rodés.

Brest – Nantes (Division 1, 19e journée)

Brest n’y arrive plus. C’est grave docteur ? Après une fin de série de victoires la semaine passée face à Briançon, Brest ne s’est absolument pas rassuré avec une Bérézina défensive de toute beauté chez l’avant-dernier, Mont-Blanc (7-5). Les Albatros ont perdu leur place de leaders mais demeurent la meilleure défense du championnat. Néanmoins ils ne vont pas le rester longtemps si cette mauvaise dynamique se poursuit. Le plus grave symptôme de cette hémorragie à l’arrière est le jeu en infériorité numérique. Sur les…

Brest – Dunkerque (Division 1, 15e journée)

Les Albatros terminent l’année en leaders La trêve de Noël est intervenue après un sixième succès consécutif pour les Albatros (5-1 face à Caen). Il est donc intéressant de se demander si elle coupe leur élan ou au contraire donne un repos bienvenu aux organismes. Toujours est-il que les mouvements se sont poursuivis jusqu’à la date limite des transactions pour les Bretons. La défense s’est retrouvée subitement décimée par la blessure pour la saison de Gaëtan Cannizzo (rupture du talon d’Achille) et les départs des cadres…

Brest – Nantes (Division 1, 17e journée)

Les Albatros aiment se faire peur Encore une fois peu de monde (325 spectateurs) au Rïnkla Stadium pour ce match qui est certes en semaine. Le contingent compte de courageux supporters nantais ayant fait le déplacement pour ce "derby". L’enjeu du match pour Brest est d’entrer dans le top 4 de la Division 1... mais avec deux ou trois matchs de plus que les équipes les entourant. Pour les Corsaires il s’agit de continuer la bonne dynamique depuis la prise de poste de Sylvain Roy (en lieu et place de l’ancien Brestois Bruno…

Brest – Dunkerque (Division 1, 9e journée)

Réaction attendue Dire que la défaite de mardi était une déception est un euphémisme. Certes en face il y avait une belle équipe vendéenne emmené par un gardien de gala, mais on pensait les Albatros capables de surmonter La Roche. Une grosse réaction est attendue afin de sortir de cette spirale négative (trois défaites sur les quatre derniers matchs de championnat). Et pour cela il faut empocher les trois points face à l’avant-dernier Dunkerque devant un public très clairsemé de 584 spectateurs (la pire affluence…

Brest – Nantes (Match amical)

Une reprise malgré tout Après une intersaison rocambolesque qu’il serait trop long à évoquer ici, revoilà les Albatros de Brest devant leur public. Enfin, ce qu’il en reste… 300 spectateurs seulement, les fidèles parmi les fidèles, ont pris place dans les gradins. La pire affluence pour l’équipe première depuis des lustres. À vrai dire, seul Bruno Maynard a dû connaître cela du temps où il fut un des rares à être restés à Brest après le deuxième (et malheureusement pas second) sabordage de l’équipe en 2004.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Phasellus id, Sed at Aliquam et, adipiscing pulvinar libero. mattis