L’équipe de France commence un nouveau cycle par une victoire

543

Ce sont les quatre principales nations éliminées des Jeux olympiques qui se retrouvent à Jesenice ce week-end : France, Autriche, Bélarus et Slovénie (en effet on ne citera pas encore la Norvège parmi les déçus des JO puisque l’IIHF désormais présidée par Luc Tardif lui a demandé de se préparer au cas où la Chine serait jugée pas au niveau dans les tout prochains jours). Ces quatre équipes ne sont pas conviées à un groupe de parole pour ressasser leur déception, mais elles sont là pour lancer un nouveau cycle.

Dans le camp de l’équipe de France, après Antonin Manavian qui a mis un terme définitif à sa carrière, deux autres joueurs ont fait connaître au sélectionneur leur retraite internationale : le gardien Florian Hardy et le défenseur Kévin Hecquefeuille. On attend particulièrement Sebastian Ylönen et Enzo Guebey qui peuvent passer pour de possibles successeurs. Il n’y a pas de nouveau sur la glace ce soir : tous ont déjà porté le maillot bleu. On recense en revanche deux nouveaux visages sur le banc : le second gardien Julian Junca, comme prévu, et l’invité-surprise Julien Vauclair ! L’ancien défenseur international suisse a été invité comme adjoint ponctuel par Philippe Bozon dont il fut le coéquipier au HC Lugano (club dont Vauclair est actuellement responsable du scouting).

2021 11 11 slo fra2La Slovénie prend le meilleur début de match. Après sept minutes, Aljaž Predan abat un gros travail derrière la cage pour gagner son duel face à Fabien Colotti et faire la passe en retrait pour le but de Jaka Sodja (1-0).

La première occasion française majeure survient après douze minutes lorsque Kévin Dusseau arrive devant la cage pour tirer du revers sur un bon service de Valentin Claireaux. Žan Us fait l’arrêt mais la vitesse de Jordann Perret a provoqué la faute de Jezovšek sur cette séquence. Ce premier avantage numérique, les Bleus le transforment de belle manière : sur une action partie de Claireaux, le capitaine Sacha Treille se pose non seulement en écran devant le gardien mais sert aussi de relais dos au but pour une petite passe en retrait vers Bastien Maia qui marque en deux temps sur son revers (1-1, image de droite ci-dessus).

2021 11 11 slo fra3Les unités spéciales sont la satisfaction française de cette première période. Pendant que Kévin Bozon est en prison pour avoir fait trébucher Kuralt, on peut saluer le travail de Floran Douay pour gratter et sortir le palet. La France continue quand même de subir le jeu à 5 contre 5 en cette fin de premier tiers… sauf la dernière minute. Bastien Maia joue jusqu’à la fin, vole le palet à Nejc Stojan et donne en retrait à Hugo Gallet monté dans le slot (1-2, image de gauche). Les cinq joueurs qui avaient encaissé le premier but se rattrapent et se congratulent avant de rentrer au vestiaire.

Au début du deuxième tiers-temps, Enzo Guebey donne un coup de crosse dans les jambes toujours aussi vives d’Anže Kuralt (ex-Épinal, Grenoble et Amiens). L’activité de Perret est décidément utile dans toutes les situations de jeu : c’est lui qui contre par deux fois le palet puis finit par le dégager lors de cette infériorité numérique. La France semble bien maîtriser le match, mais Guebey retourne en prison : il a raté le palet en faisant une passe derrière sa ligne de fond et a alors accroché l’autre ancien Spinalien, Ken Ograjenšek, venu s’emparer de ce palet au forechecking. Les Bleus tuent cette pénalité mais elle casse un peu leur dynamique. La Slovénie reprend la main et égalise : Aljoša Crnovič dribble Perret, fixe Guebey et sert Jaka Šturm seul à droite de la cage avec l’angle grand ouvert (2-2). Les Bleus finissent encore cette période par une dernière minute en zone offensive, mais sans but à la sirène cette fois.

2021 11 11 slo fra4Le but gagnant est inscrit après une minute et demie au troisième tiers-temps : Fabien Colotti gagne l’engagement en zone neutre, du côté de la ligne bleue française, puis s’avance pour relayer en une touche la très belle longue passe de Romain Bault et permettre ainsi à Floran Douay d’entrer en zone sur l’aile droite. Colotti est ensuite à la réception du centre de Douay après être passé dans le dos de la défense (3-2, image de droite).

La France s’applique ensuite à défendre, à serrer les lignes, à faire corps devant le palet, et à se projeter en contre-attaque. Même si Jordann Perret manque la cage vide à deux mètres à la dernière minute, parce que l’ex-Niçois Kristjan Čepon est venu le gêner dans son dos, l’important est que l’équipe de France ait su construire puis préserver cette victoire. Une Marseillaise supplémentaire – après celle du début de match et celle des féminines au Tournoi de qualification olympique – termine donc cette belle journée d’ensemble pour le hockey sur glace français.

Commentaires d’après-match :

Sacha Treille (capitaine de la France) : « C’était un match dur, rapide, avec beaucoup de jeunes joueurs. Le match était équilibré et aurait pu aller des deux côtés. À la fin nous obtenons la victoire, c’est bon pour nous pour un premier match. On joue match après match, mais bien sûr, nous voulons gagner chacun d’entre eux. On joue tôt contre l’Autriche demain, donc on veut bien récupérer maintenant et on espère continuer ainsi. »

 

Slovénie – France 2-3 (1-2, 1-0, 0-1)
Jeudi 11 novembre 2021 à 19h00 à la Podmežakla de Jesenice. 120 spectateurs.
Arbitrage de Boštjan Groznik et Gregor Režek assistés de Matej Arlič et Tadej Snoj.
Pénalités : Slovénie 4′ (2′, 2′, 0′) ; France 8′ (2′, 6′, 0′).
Tirs : Slovénie 27 (9, 7, 11) ; France 26 (9, 11, 6).

Évolution du score :
1-0 à 07’18 : Sodja assisté de Predan et Svetina
1-1 à 13’56 : Maia assisté de Treille et Claireaux (sup. num.)
1-2 à 19’59 : Gallet assisté de Maia
2-2 à 33’12 : Šturm assisté de Crnovič
2-3 à 41’26 : Colotti assisté de Douay

Slovénie

Attaquants :
18-12-92 Ken Ograjenšek (A) – Nik Simšič – Anže Kuralt (C, +1)
98-97-81 Blaž Tomaževič – Žan Jezovšek (4′) – Tadej Čimžar
42-93-20 Jaka Šturm (-1) – Luka Kalan (-1) – Gregor Koblar (-2)
94-19-61 Erik Svetina (+1) – Aljaž Predan (+1) – Jaka Sodja (+1)

Défenseurs :
95-4 Aljoša Crnovič (+1) – Aleksandar Magovac (A, +1)
76-44 Kristjan Čepon – Miha Logar (+1)
96-8 Nejc Stojan (-2) – Žiga Urukalo (-2)
6 Mark Čepon (+1) – [Logar]

Gardien :
33 Žan Us [sorti à 59’07]

Remplaçants : Val Usnik (G), Rok Kapel. En tribune : Matic Podlipnik (D).

France

Attaquants :
72-12-94 Jordann Perret (-1) – Valentin Claireaux (A, -1) – Tim Bozon (A)
77-90-22 Sacha Treille (C) – Gabin Ville – Guillaume Leclerc
29-20-17 Floran Douay (+1) – Fabien Colotti (+1) – Bastien Maia
24-64-15 Kévin Bozon (2′) – Jordann Bougro – Lou Bogdanoff

Défenseurs :
5-8 Enzo Guebey (-1, 4′) – Hugo Gallet
11-91 Aziz Baazzi – Romain Bault (+1)
28-6 Kevin Dusseau – Vincent Llorca
74 Thomas Thiry (2′)

Gardien :
Sebastian Ylönen

Remplaçant : Julian Junca (G). En tribune : Fabien Bourgeois (D), Dylan Fabre, Rudy Matima (A).

Les commentaires sont fermés.