Parcourir Tag

France

Une journée en enfer

C'était écrit : la France joue son avenir en élite mondiale face au promu, la Grande-Bretagne. La tension est extrême, la concentration aussi. Les Britanniques ciblent ce match depuis le début, alors que les Français ont tenté de surprendre en cours de tournoi, sans réussite - la faute à trop d'erreurs techniques et mentales. Pour autant, les Bleus restent favoris (voir l'édito). La mission est simple : jouer en patrons. Philippe Bozon a savamment entretenu le suspense dans les cages. Alors que l'option Buysse semblait…

La tête ailleurs ?

Le match de ce dimanche soir a tout du casse-tête. En cas de victoire, les Bleus seraient officiellement maintenus en élite. Mais face à une formation qui joue les premiers rôles et que la France n'a battu qu'une fois en neuf tentatives (5-1 en 2017 à Paris), ne faut-il pas garder des forces pour le match de lundi contre la Grande-Bretagne ?

Un espoir trop vite éteint

Après la défaite contre le Canada, la France affronte une Slovaquie en pleine déprime. Les locaux savent que leurs rêves de quarts de finale sont devenus une douce utopie et que même un sans-faute sur la fin de tournoi ne suffira peut-être pas. Le pays appelle à la démission du staff et critique fortement la préparation mentale : depuis trop d'années, l'équipe craque en fin de match et gaspille de solides avantages au score. Les deux défaites à une poignée de secondes de la fin contre le Canada et l'Allemagne mettent le pays…

Une différence de rigueur

La France et l'Allemagne ne s'aiment pas trop, sur la glace. On se souvient de derniers matchs très tendus, à commencer par le dernier aux Mondiaux, celui de 2016, que la France avait remporté 3-2 aux tirs au but. Un an plus tôt, à Prague, l'Allemagne avait gagné 2-1 un match très accroché. Cette fois encore, l'enjeu est important entre deux pays proches au classement mondial. Forte de ses deux victoires initiales, la formation germanique peut légitimement prétendre aux quarts de finale, et se prépare à un choc contre la…

Au bout du suspense

Les Bleus débutent par un match qui s'annonce très équilibré face au Danemark. Les deux pays se valent au classement mondial et sont tout autant décimés par les absences de leurs meilleurs joueurs. Lors de leur dernière confrontation au Mondial, les Français s'étaient imposés 6-2 : c'était à Minsk, en 2014, une victoire qui avait lancé leur course aux quarts de finale. C'est un peu le même scénario qui se dessine pour les deux équipes aujourd'hui. Le niveau relevé de ce groupe A laisse à penser que le perdant risque de…
risus Nullam consequat. nec id Phasellus mattis dictum libero ut Praesent dolor.