Catégorie de navigation

Hockey sur glace

La force tranquille russe

Seule sélection ne comptant aucune défaite à ce jour dans la compétition, la Russie enverrait un message fort en cas d’invincibilité durant toute la phase de poule. Le chemin est toutefois encore long puisqu’il reste à affronter la Suisse et la Suède. La Nati a concédé sa première défaite hier face à la Suède (4-3) et tâchera de présenter le meilleur visage possible dans l’optique d’aller chercher la meilleure place en vue des quarts de finale.

Les États-Unis condamnent le pays hôte

Les États-Unis sont l'ennemi à abattre pour la Slovaquie qui peut espérer se qualifier en cas de double échec de la bannière étoilée sur ses deux dernières sorties du groupe. Si bien que, le temps d'un match, l'Allemagne, qui avait pourtant frustré le pays hôte mercredi, évolue presque à domicile, la Steel Aréna toute entière encourageant avec ferveur toute offensive des aigles et sifflant à l'inverse les incursions américaines. De quoi se regonfler le moral après une cuisante défaite la veille contre le Canada.

L’Autriche sabote volontairement son match

Le sélectionneur tchèque Miloš Říha continue de faire tourner sa deuxième et sa quatrième ligne, en chantier. Palát recule de l'une à l'autre au profit de Jaškin, tandis que Filip Chytil, le jeune centre des New York Rangers, retourne en tribune avec le défenseur Michal Moravčík, qui a eu tendance à prendre trop de pénalités stupides. C'est un match idéal pour des réglages car l'Autriche a clairement fait le choix de privilégier le match capital pour le maintien, demain face à l'Italie. Son entraîneur Roger Bader pouvait…

La Slovaquie ravit son public

La Slovaquie n’a plus rien à perdre. Ses espoirs de quart-de-finale s’amenuisent au fil des matches et il faudrait maintenant que les États-Unis soient vaincus sur leurs deux dernières rencontres et qu’elle remporte évidemment les siens. Alors, contre la Grande-Bretagne, toujours bredouille et qui a subi près de 250 tirs cadrés depuis le début de tournoi, il ne reste plus qu’à la Double-Croix à amuser la galerie. Les deux pays ont déjà croisé le fer il y a deux semaines en préparation et cela s’était soldé par un 6-1 en…

L’étoile Nylander

L’affiche est alléchante au possible : conditionnés à une qualification à minima pour les quarts de finale, les Suisses et les Suédois abordent la rencontre avec des objectifs divers. La Nati commence son passage au révélateur. Jusqu’alors invaincue après quatre rencontres, il reste à la formation helvète à affronter les têtes de groupe, et cela débute ce soir face à la Suède.

1 but marqué, 45 encaissés

Depuis le début, le Mondial de la Norvège prenait une tournure inquiétante. Mais au bénéfice de leur victoire, non sans frayeur, contre l'Autriche 5-3, la troupe de Petter Thoresen peut souffler, elle a fait un grand pas vers le maintien. Pour autant, avec encore deux matchs à disputer dans ce tour préliminaire, ce maintien n'est pas encore assuré, et il serait de bon ton pour les Scandinaves de prendre les points contre l'équipe la plus perméable de ce Mondial 2019, l'Italie. 38 buts en 5 matchs, c'est ce qu'ont concédé…

Le Mondial est Stone

Avec déjà 12 points, l'Allemagne a décroché l'une des quatre places qualificatives en quarts de finale. La défaite du Danemark plus tôt dans l'après-midi a éliminé un concurrent, et la Slovaquie, qui pourrait revenir à égalité, ne peut la doubler - le but de Draisaitl à trente secondes de la fin a assuré aux hommes de Toni Soderholm la différence de buts particulière.

La Russie ne se laisse pas mettre en bière

Des photos d'un dîner de l'équipe russe lundi soir dans le restaurant "Iasai" de Bratislava ont été publiées avec délectation sur un site slovaque. Des photos montrent des bières (et des carafes d'eau) sur la table, mais les "journalistes d'investigation" locaux auraient déterminé que 160 verres de bière auraient été commandés pour 24 joueurs, soit l'équivalent de 3 litres par personne. Ilya Vorobyov a qualifié d'absurdes ces "révélations". Il s'agissait d'un dîner autorisé dont les joueurs sont rentrés tôt, et ils avaient…

Premier point pour Jack Hughes

Depuis sa défaite initiale contre le pays hôte, les États-Unis et leur pléiade de joueurs de NHL ont fait le boulot sans donner l’impression de s’employer. Qu’en sera-t-il contre le Danemark, que ses performances en dents de scie maintiennent encore dans la course aux quarts de finale ? Nicklas Jensen inquiète déjà Cory Schneider, d'abord en angle fermé à droite puis sur une reprise à bout portant dans le slot. Le goalie des Devils bloque les deux tentatives. Le Danemark, poussé par un public venu nombreux ce samedi midi,…
quis libero eget commodo sem, diam et, Nullam vulputate,