Les Bleues s’offrent leur finale

Victoire française contre la Slovaquie - photo Nicolas Leborgne
449

Victorieuses en ouverture, les Françaises peuvent éliminer la Slovaquie de la course olympique et s’offrir leur « finale » rêvée contre la Suède. Pour cela, il faudra se débarrasser de cette défense accrocheuse, qui a longtemps tenu la dragée haute aux fusées suédoises jeudi soir.

La France débute bien, avec une première présence autoritaire. Marion Allemoz traverse la défense à droite et son tir est repoussé. L’action se poursuit derrière la cage, sans que la remise ne trouve personne. Mais les Bleues sont dans le coup, et la ligne suivante se montre efficace. Estelle Duvin récupère, passe derrière la cage, contourne toute la défense en remontant entre les cercles et profite du trafic imposé par Chloé Aurard devant la gardienne pour expédier une merveille de tir précis en pleine lucarne (1-0). Début idéal pour les Françaises !

211113 action slovaque
Action de Romana Rosecka – photo Nicolas Leborgne

L’agressivité tricolore domine la partie. Le pressing sur la porteuse de palet et le jeu vers l’avant aboutissent à une nouvelle chance du duo Mesplèdes-Barbirati, et lance des présences constantes en attaque. Les Bleues chassent les rebonds et tirs contrés dans l’enclave, et font reculer la Slovaquie.

Ce temps fort s’interrompt pour une pénalité de Marie-Pierre Pelissou. Caroline Baldin reste solide sur sa ligne face au tir lointain de Nicol Lucák-Čupková, puis sort la mitaine devant Janka Hlinková. La défense tient parfaitement le choc grâce à ce pressing agressif, et, peu après, Duvin provoque un faire trébucher grâce à son repli défensif.

Le jeu de puissance peine cependant à s’installer. Hormis un tir sur tour de cage de Allemoz, le danger est réduit. Ce n’est que dans les dernières secondes que, sur un revirement, les Bleues remontent vite le palet. Lara Escudero trouve Athéna Locatelli lancée, dont le tir est bloqué par la gardienne slovaque Nikola Zimková.

Les Françaises maîtrisent ce premier tiers (8-3 au tir). Les transitions sont bien plus précises. Sur une belle remontée, Julia Mesplèdes percute sur l’aile gauche et son tir s’écrase sur la barre transversale. Un nouveau lancer au centre laisse un rebond, et, quelques instants plus tard, la Slovaquie en souffrance concède encore une pénalité de Lívia Kúbeková. Malgré une présence insistante et quelques palets bloqués par la défense, la France ne creuse pas l’écart.

Les minutes qui suivent témoignent de la domination tricolore. Agressives à l’échec-avant, elles sortent proprement le palet, cantonnent le jeu slovaque à l’extérieur et virent en tête à la pause, 1-0, et surtout un 13-3 au tir assez impressionnant.

211113 duvin action
Estelle Duvin – photo Nicolas Leborgne

 

Le retour au jeu se montre plus favorables aux Slovaques. Elles remportent quelques mises au jeu et Romana Halušková, servie en retrait, voir le cadre se dérober sur un tir dangereux. Le compteur de tirs grimpe avec un double arrêt de Baldin devant Maskaľová puis Hlinková. Les Bleues assèchent vite ce temps fort. Sur l’action suivante, Aurard met le feu dans la défense. Son tir est dévié, Ištocyová n’arrive pas à dégager et Gwendoline Gendarme lance ras glace derrière la gardienne masquée (2-0).

Un but qui met fin aux séquences offensives slovaques. Les Bleues repartent vers l’avant avec des relances sereines et frôlent le troisième but avec un tour de cage d’Estelle Duvin. Le duo Barbirati-Mesplèdes donne ensuite le tournis à la défense en petit périmètre, forçant la gardienne à repousser un tir. Košecká trouve de son côté la plaque de Baldin, avant que Hlinková ne soit sanctionnée pour un faire trébucher.

211113 duvin leskovjanska
Estelle Duvin et Emilia Leskovjanka – photo Nicolas Leborgne

Un peu maladroites jusque là, les Bleues réalisent un jeu de puissance de bien meilleure facture, avec une pluie d’occasions sur des tirs de loin ou des passes transversales. Baudrit manque le coche à deux reprises, et la portière slovaque s’arrache sur plusieurs rebonds dangereux.

Derrière, les Bleues continuent à camper dans la zone adverse. Barbirati garde le palet et lance Duvin, qui réalise une présence ébouriffante de technique. La défense résiste de justesse, avant de subir une nouvelle vague. Cette fois, c’est Emmanuelle Passard, servie en retrait, qui échoue de peu.

Ces longues minutes à asphyxier l’équipe adverse n’ont pas abouti au troisième but, et la Slovaquie y croit encore. Košecká est oubliée au marquage, seule entre les cercles. Servie en retrait, elle ne trompe pas Baldin, qui s’est parfaitement avancée. La France rentre au vestiaire avec un 21-14 au tir dans un tiers temps où la Slovaquie s’est rebiffée, et surtout un 2-0 au score.

211113 passard action
Emmanuelle Passard – photo Nicolas Leborgne

Le troisième tiers reprend sur un rythme moins intense. La France gère son avantage et son effort, sans concéder grand chose à une formation slovaque qui manque de précision en attaque. Côté offensif, les Tricolores combinent bien et Chloé Aurard mystifie encore sa défenseure… Romana Halušková termine sur le banc des punis.

Le jeu de puissance, rare bémol de la rencontre, ne donne rien, malgré un bon centre de Lara Escudero vers Clara Rozier dans l’enclave – hors cadre. Mais les minutes défilent sans occasion slovaque… Il faut attendre la dixième minute pour revenir dans la zone de Caroline Baldin, lorsque Anouck Bouché concède une pénalité.

Mais il ne peut rien arriver aux Bleues dans ce match. Un palet dégagé dans la neutre permet à Lore Baudrit de faire parler sa pointe de vitesse. Elle gagne son duel face à Nicol Lucák-Čupková et glisse le palet entre les jambes de Zimková (3-0).

Clara Rozier
Clara Rozier – photo Nicolas Leborgne

Le jeu de puissance slovaque continue et Chloé Aurard bloque un tir à bout portant. L’attaquante de Northeastern s’écroule et reste au sol, avant de rentrer au banc avec l’aide d’un soigneur. Le jeu reprend et Baldin s’impose sur les essais slovaques, sans trembler. Alors que Emmanuelle Passard remplace Aurard sur sa ligne pour une présence offensive longue durée, Léa Villiot est sanctionné pour une crosse trop haute et replace les Slovaques en supériorité. Il reste 6’29 et Tomáš Segíň pose son temps mort.

La Slovaquie pousse et Baldin doit à nouveau s’employer, avec l’aide de son poteau droit. Mais une défenseure s’est couchée sur le rebond : tir de pénalité. Nicol Lucák-Čupková s’avance, et ne manque pas sa chance entre les jambières (3-1).

Les Bleues reculent, et il faut une Caroline Baldin attentive pour maîtriser les tirs lointains et quelques rebonds. La Slovaquie est passée devant au compteur de tirs, illustration d’un tiers français passé en gestionnaire d’énergie. Les dernières minutes sont mieux maîtrisées, avec une meilleure conservation du palet. Une ultime parade de Baldin à quelques secondes de la fin clôture le score : les Bleues ont leur finale.

La Slovaquie est donc éliminée de la course olympique. La France jouera sa qualification contre la Suède demain, quel que soit le résultat du soir contre la Corée du sud. Les Bleues ont atteint leur objectif minimum, mais la qualité entrevue sur cette rencontre laisse espérer une rencontre compétitive. Le jeu de transition fut bien meilleur qu’au match d’ouverture, avec une intensité et un échec-avant de grande qualité. Il faudra cependant gagner en discipline et améliorer le jeu de puissance. Les Françaises se sont offerts, ce samedi, le droit de rêver.

Désignées joueuses du match : Caroline Baldin (France) et Lívia Kúbeková (Slovaquie)

211113 baldin arret sadecka
Arrêt de Caroline Baldin devant Rebecca Sadecka – photo Nicolas Leborgne

Commentaires d’après-match :

Lívia Kúbeková (défenseure de la Slovaquie) : « Nous voulions commencer fort et marquer les premières, mais les Françaises l’ont réussi. Nous ne pouvons rien espérer en ne jouant pas soixante minutes. Nous n’avons bien joué qu’un tiers, voire dix minutes. Il faudra corriger cela demain. »

Tomáš Segíň (entraîneur de la Slovaquie) : « Nous avons encaissé un but rapide et très mal défendu en premier tiers. L’attaque ne fonctionnait pas, et ce fut à peu près pareil en deuxième tiers temps. Nous avons mieux réussi à mettre de la pression au troisième tiers, nous avons eu nos chances mais leur gardienne a très bien joué. »

Gwendoline Gendarme (défenseure de la France) : « Nous voulions jouer fort dès le coup d’envoi, mettre de l’intensité et de l’impact physique. Nous avons réussi à être tout de suite sur elles sans les laisser respirer. Le jeu de puissance sera à améliorer demain, il faut qu’on se montre plus dangereuses et qu’on obtienne plus de chances décisives pour créer l’écart. »

Grégory Tarlé (entraîneur de la France) : « Le début de match correspond parfaitement à notre plan de match. Nous avons réussi deux tiers de très bonne qualité, notamment dans les transitions. Et nous avons su mettre de la pression sur la gardienne adverse. Puis, nous avons géré la fin de match, fait le dos rond face à une équipe qui pousse. Chloé Aurard, c’est sur un lancer, elle sera là demain. Le jeu de puissance ? Nous le gardons pour demain ! Je suis satisfait du jeu en infériorité, c’est un point fort. Même si oui, ce serait encore mieux avec moins de pénalités. Nous n’avons pas encore fait le match parfait, et nous espérons qu’il sera pour demain. Maintenant, nous allons profiter et se reconcentrer pour demain. Nous n’oublions pas le match de dimanche dernier (défaite 0-8). Ce soir nous avions deux objectifs : entrer en zone en vitesse pour des drives à la cage, et en zone offensive, entrer en rotation avec nos trois attaquantes car nous savions qu’elles auraient du mal à nous suivre. Nous avons donc bien travaillé derrière la cage pendant deux tiers. »

211113 aurard
Chloé Aurard – photo Nicolas Leborgne

France – Slovaquie 3-1 (1-0, 1-0, 1-1)
Tournoi de qualification olympique, match 2.
Samedi 13 novembre 2021, 12h. Coop Norrbotten Arena de Lulea, 112 spectateurs.
Arbitrage de Daria Abrosimova (RUS) et Annalina Nurmi (FIN) assistées de Anna Hammar (SWE) et Magdalena Cehritova (SVK)
Pénalités : France 6′ (2′, 0′, 4′), Slovaquie 8′ (4′, 2′, 2′)
Tirs : France 23 (13, 8, 2), Slovaquie 28 (3, 11, 14)

Récapitulatif du score
1-0 à 01’22 : Duvin assistée de Rozier
2-0 à 22’03 : Gendarme assistée de Aurard
3-0 à 50’18 : Baudrit (inf. num.)
3-1 à 54’05 : Lucák-Čupková (tir de pénalité)

211113 victoirefra
Victoire française contre la Slovaquie – photo Nicolas Leborgne

France

Attaquantes :
Lara Escudero – Marion Allemoz (C, +1) – Lore Baudrit (A, +1)
Estelle Duvin (+2) – Chloé Aurard (+2) – Clara Rozier (+2)
Jade Barbirati – Julia Mesplède – Anouck Bouché (2′)
Emmanuelle Passard – Morgane Rihet (A) – Betty Jouanny
Raphaelle Grenier

Défenseures :
Léa Parment (+2) – Gwendoline Gendarme (+2)
Léa Villiot (2′) – Athéna Locatelli
Marie-Pierre Pelissou (2′, +1) – Lucie Quarto (+1)
Emma Morel

Gardienne :
Caroline Baldin

Remplaçante : Margaux Mameri (G). Réserviste : Caroline Lambert (G).

Slovaquie

Attaquantes :
Lucia Ištocyová (-1) – Nicol Lucák-Čupková (C, -2) – Júlia Matejková
Tatiana Korenková (-1) – Romana Halušková (2′, -1) – Lucia Halušková (-2)
Viktoria Maskaľová – Romana Košecká – Janka Hlinková (A, 4′)
Rebeka Sádecká (-1) – Annamária Suráková – Lucia Záborská

Défenseures :
Lívia Kúbeková (A, 2′, -2) – Lucia Drábeková (-2)
Simone Martina Bednarik – Lenka Čurmová
Emilia Leskovjanská (-1) – Sofia Vysokajová (-1)
Laura Šuliková (-1) – Paula Cagáňová

Gardienne :
Nikola Zimková

Remplaçante : Andrea Orolinová (G). Réserviste : Laura Medviďová (G)

Les commentaires sont fermés.