Allemagne – Slovaquie (Deutschland Cup, finale)

106

Le dernier match de la Deutschland Cup en est aussi la finale entre deux équipes comptant deux victoires. La Slovaquie a en effet elle aussi battu la Russie B (3-1) grâce à des buts de Samuel Takáč (encore !), Adrian Holešinský et Samuel Buček. Ce dernier a été autorisé à rejouer après de nouveaux tests négatifs. Contrairement à leurs camarades de chambre « libérés », les deux joueurs positifs au Covid-19 (Krivošík et Baláž) sont rentrés à la maison. Deux joueurs de Trenčín, Marek Valach et Jakub Minárik, ont été rappelés à leur place pour avoir enfin une équipe complète.

L’Allemagne a aussi perdu deux joueurs en cours de tournoi, Daniel Pietta et Tim Wohlgemuth, ce qui explique l’arrivée en joker de Tobias Eder, entré dans l’équipe aujourd’hui. Si Jenike avait tenu la cage face aux Russes, on remarque que Toni Söderholm refait confiance à Dustin Strahlmeier, qui a blanchi la Suisse. Deux titularisations en deux jours, donc, pour le gardien de Wolfsburg qui est peut-être en train de s’imposer pour une place olympique.

Même si l’affluence post-Covid est de nouveau très décevante, cela n’empêche pas les Allemands d’offrir un début de match tonitruant aux spectateurs qui sont là : Leo Pföderl gagne le premier engagement face à Krištof, puis va se placer devant la cage à moitié ouverte pour conclure après un tir de Marcel Noebels. 14 secondes pour encaisser le premier but : le malheureux gardien Filip Belányi se souviendra de ses débuts en équipe nationale de Slovaquie ! Six minutes plus tard, le premier trio allemand frappe à nouveau. C’est Tobias Rieder qui part à 2 contre 1 avec Noebels et double la mise après un une-deux parfait. Rieder se procurera même un breakaway mais il ne frappera que le poteau.

Après ce premier tiers-temps raté, la Slovaquie se montre bien meilleure à la pause. Samuel Buček rattrape le temps perdu quand il était cas contact, il est le premier à tromper Strahlmeier dans ce tournoi, depuis le cercle gauche. Pavol Regenda a une belle occasion dans la même position mais échoue sur le gardien. Après quelques minutes où les équipes se neutralisent, les premières pénalités peuvent débloquer la situation. Celle de Tobias Fohrler derrière la cage allemande n’est pas exploitée. Quand Takač part en prison (faire trébucher), les Allemands ne parvient pas à installer leur jeu de puissance… sauf en toute fin de pénalité quand un tir de Dominik Bittner dans le trafic finit sa course au fond des filets.

L’Allemagne a donc même la réussite avec elle, et on ne voit guère comment la Slovaquie pourrait remonter deux buts au dernier tiers. L’équipe-hôte ne cherche pas à réinventer l’eau chaude, elle se contente de contrôler le jeu en défense et d’attendre les contre-attaques, comme celle de Daniel Fischbuch qui ne conclut pas en solitaire. Lucas Dumont concède une pénalité pour obstruction, mais Strahlmeier arrête le tir le plus dangereux de Buček. Au retour à 5 contre 5, Tobias Rieder intercepte un palet à la ligne rouge centrale, part seul face au gardien Filip Belányi et place un tir sous la transversale pour porter le score définitif à 4-1.

Son seul tournoi de préparation olympique est donc un franc succès pour l’Allemagne, qui remporte la Deutschland Cup pour la première fois depuis 2015.

Désignés joueurs du match : Tobias Rieder pour l’Allemagne et Michal Krištof pour la Slovaquie.

Commentaires d’après-match :

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « Les gars étaient très très concentrés. Tous voulaient se présenter et étaient curieux de la nouvelle saison internationale. Nous avons déjà beaucoup gagné, juste par la mentalité des gars. Nous avions un plan de jeu tactique différent aujourd’hui, les gars l’ont bien appliqué. Quand une équipe gagne un match décisif par 4-1, elle mérite des félicitations. Chaque joueur a fait un boulot formidable. »

Marco Nowak (capitaine de l’Allemagne) : « Je suis très fier de l’équipe. Je dois d’abord exprimer ma reconnaissance d’avoir reçu la confiance de tous pour pouvoir porter le C. Ce fut une très belle semaine. Nous avons joué un hockey très fort pendant trois rencontres, nous n’avons rien lâché. Respect aux gardiens qui ont joué un tournoi fantastique. Beaucoup ont dû se désister, d’autres ont eu leur chance. Depuis le premier jour, tout le monde a donné 110% à l’entraînement comme en match. Nous avons beaucoup de joueurs allemands de classe, là-bas en NHL et aussi ici, qui dominent la ligue. Ce sera dur pour le sélectionneur de décider qui prendre avec cette profondeur. Je sais exactement la qualité des défenseurs que nous avons en Allemands. Je vais tout donner. Ce serait le plus grand rêve d’être là aux Jeux olympiques. »

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « Je suis fier des gars, ils ont travaillé dur et ils ont essayé de battre les Allemands chez eux. Le but après seulement quelques secondes nous a évidemment marqués. Nous n’avons pas reculé et nous avons payé notre trop grande agressivité. Le deuxième tiers était meilleure, mais contre une telle équipe c’est difficile de revenir »

 

Allemagne – Slovaquie 4-1 (2-0, 1-1, 1-0)
Dimanche 14 novembre 2021 à 14h30 à la Yayla Arena de Krefeld. 2309 spectateurs.
Arbitres : Andris Ansons (LET) et Stephen Reneau (USA) assistés de William Hancock II (USA) et Jonas Merten (ALL).
Pénalités : Allemagne 4′ (0′, 2′, 2′) ; Slovaquie 2′ (0′, 2′, 0′).
Tirs : Allemagne 22 (11, 7, 4) ; Slovaquie 30 (6, 11, 13).

Évolution du score :
1-0 à 00’14 : Pföderl assisté de Noebels et Rieder
2-0 à 05’38 : Rieder assisté de Noebels
2-1 à 25’50 : Buček
3-1 à 38’43 : Bittner assisté de T. Eder (sup. num.)
4-1 à 55’31 : Rieder

Allemagne

Attaquants :
Marcel Noebels (A, +3) – Leonhard Pföderl (+3) – Tobias Rieder (+3)
Stefan Loibl – Lean Bergmann – Daniel Fischbuch
Sebastian Uvira (-1) – Manuel Wiederer (-1) – Lucas Dumont (-1, 2′)
Taro Jenztsch – Tobias Eder – Alexander Ehl

Défenseurs :
Fabio Wagner (+1) – Marco Nowak (C, +1)
Jonas Müller – Kai Wissmann
Konrad Abeltshauser (-1) – Tobias Fohrler (2′)
Johannes Huss (+2) – Dominik Bittner (A, +1)

Gardien :
Dustin Strahlmeier

Remplaçant : Hendrick Hane (G). En réserve : Andreas Jenike (G), Torsten Ankert (D), Yasin Ehliz, Patrick Hager (A).

Slovaquie

Attaquants :
Filip Mešár (-2) – Michal Krištof (A, -2) – Samuel Takáč (-2, 2′)
Adrian Holešinský – Milos Roman – Pavol Regenda
Patrik Hrehorčák (+1) – Dávid Gríger (+1) – Samuel Buček (+1)
Jakub Minárik (-1) – Juraj Šiška (-1) – Marek Valach (-1)

Défenseurs :
Peter Čerešňák (C, -1) – Samuel Kňažko (-1)
Daniel Gachulinec (-1) – Mislav Rosandič (A, -1)
Martin Vitaloš (+1) – Michal Ivan (+1)
Dávid Mudrák (-1) – Patrik Koch (-1)

Gardien :
Filip Belányi

Remplaçant : Matej Tomek (G).

Les commentaires sont fermés.