L’équipe-type de Ligue Magnus de novembre 2016

40

S’il y a un joueur indiscutable dans l’équipe-type de novembre, c’est Kyle Hardy. Avec Chouinard, c’est vraiment le joueur offensif clé des Brûleurs en cette première moitié de saison. Le paradoxe, c’est que c’est un défenseur même s’il joue souvent le rôle du quatrième attaquant sur la glace.

Hardy est le défenseur offensif type : gros lancer, précieux en supériorité, un sacré coup de patin qui lui permet parfois de prendre de vitesse ses propres attaquants. Jusqu’à présent son +/- était assez mauvais, signe que ses montées n’étaient pas toujours couvertes par ses coéquipiers. Mais en novembre, il a remonté sa fiche de -2 à +13, donc difficile de lui reprocher quoi que ce soit ! La complémentarité trouvée avec Sébastien Bisaillon, qui a un rôle bien plus défensif depuis qu’il est positionné à ses côtés, n’y est pas étrangère : leur paire contribue grandement contribué à l’actuel succès grenoblois.

DAMEMALKAolivier201609209335Quant à Olivier Dame-Malka, il a hissé son niveau pour convaincre Dave Henderson d’être essayé en équipe de France. Il est devenu le patron de la défense rouennaise, pourtant bien fournie en noms clinquants. Cela fait 13 matches de suite que le Franco-Canadien rend une fiche non négative et engrange des points sans jouer en power-play. Il est parvenu jusqu’à maintenant à maîtriser son agressivité malgré le grand nombre de provocations subies, et a recouvré un niveau de jeu satisfaisant, voire très satisfaisant. C’est l’arrière rouennais qui joue le plus spontanément, qui trouve rapidement une solution de passe (une qualité rare actuellement chez les défenseurs normands). Bref, il semble plus épanoui dans son nouveau rôle, dans tous les cas plus efficace, et sa sélection en équipe de France n’est pas usurpé.

Lyon a eu le calendrier le plus difficile de la ligue et est toujours deuxième, gardons donc un œil sur ses hommes forts. Le gardien slovène Matija Pintaric confirme ses performances de l’an passé à Dijon avec une belle régularité depuis le début de saison. Ses statistiques sur novembre sont impressionnantes avec 95,6% d’arrêts et deux blanchissages.

La première ligne lyonnaise est toujours dominante, et le centre Fleming a cette fois laissé sur le devant de la scène ses deux ailiers. À gauche, Samuel Takac fait preuve d’une grande régularité depuis le début de saison et n’a pas faibli en novembre (12 pts). À droite, Arturs Mickevics s’est montré assez percutant. Le Letton continue à monter en puissance après son bon tournoi de Bled, où il a marqué contre les Français.

Au centre, Félix Petit s’affirme comme l’attaquant bordelais le plus régulier : des trois recrues-phares de l’intersaison 2015, Desrosiers et Charland étaient les plus médiatiques, mais sans bruit Petit est le leader aux points de Boxers sur les deux saisons de Magnus.

L’équipe-type de novembre 2016 : Matija Pintaric (Lyon) ; Kyle Hardy (Grenoble) – Olivier Dame-Malka (Rouen) ; Samuel Takac (Lyon) – Félix Petit (Bordeaux) – Arturs Mickevics (Lyon).

La page de la Ligue Magnus

Les commentaires sont fermés.

vel, pulvinar sem, elementum ante. elit. Praesent