Amiens – Mulhouse (Ligue Magnus, 34e journée)

253

Amiens – Mulhouse, ou une affiche de l’indécision. Ces deux formations ont soufflé le chaud et le froid depuis le début de saison, et peinent à enchaîner depuis plusieurs matchs. Elles restent d’ailleurs sur une défaite ce mardi face à Angers pour Amiens (0-3) et à Grenoble pour Mulhouse (5-2). La partie du jour doit donc servir de relance pour l’une des deux équipes. Les joueurs d’Anthony Mortas sont nichés à mi-classement, plutôt décrochés par le top-5 (huit points de retard sur Gap) tout en menant un groupe « d’outsiders » peuplé de Nice et de Bordeaux. Les objectifs sont un peu différents pour les Alsaciens qui ont adapté leurs objectifs à la pénalité reçue de six points. L’ambition première est de tenter d’accrocher la huitième place à l’issue de la saison régulière, garantissant le maintien sportif. Une victoire aujourd’hui, face à un adversaire qui leur réussit bien en général, serait une pierre à cet édifice.

amiens mulhouse 14 janv 2022 (33)

Des deux côtés, la rencontre s’engage avec des absents et des ajustements nécessaires. Le polyvalent Joey West est replacé en défense, et voit Tiala porter le danger directement sur la cage de Morrone. Le palet circule vite en ce début de match, sans lancer probant jusqu’à un bon tir cadré de Romand, et une tentative depuis l’aile de Sabatier. Et alors que la jeune première ligne alsacienne s’offre une opportunité collective, le palet est perdu et atterrit sur Bruche qui part en un contre un. Il profite de sa vitesse pour feinter Morrone et ouvrir le score (1-0, 5’54).

amiens mulhouse 14 janv 2022 (7)

Mulhouse tente de réagir dans la foulée. Vix ne cadre pas sa première tentative, puis bute sur Buysse. C’est ensuite Boutin qui quitte sa défense pour tenter de tromper Buysse, mais le gardien international place la botte au bon endroit. Les Gothiques procèdent par à-coups et Tiala bute sur le dernier rempart mulhousien, avant un bel essai de Mugnier de l’autre côté de la glace. Les hommes d’Alexandre Gagnon ont alors leur première opportunité après une faute de Gibb. Et cette supériorité numérique ne durera qu’une poignée de secondes. Mulhouse remporte la mise au jeu, le palet passe de droite à gauche et Pistilli termine le travail d’un tir puissant (1-1, 12’36).

Les Amiénois essaient de riposter et une combinaison entre Bruche et Naas est proche de tromper Morrone. Ils peuvent évoluer à leur tour en supériorité quand Labelle est sanctionné. Après trente bonnes secondes de forecheck alsacien, les Gothiques installent enfin le jeu de puissance et prennent plusieurs opportunités comme Bruche ou Pacheco, mais ils ne convertissent pas et Buysse doit légèrement dévier un palet en fin de jeu pour stopper un contre adverse. La fin de période est en faveur des Samariens, mais la sirène retentit sur un logique score de parité.

amiens mulhouse 14 janv 2022 (3)

Le match reprend sur les mêmes intentions de part et d’autre, mais avec une possession plutôt mulhousienne. Rousseau est bien décalée et oblige le gardien amiénois à un arrêt spectaculaire, puis Pearce réussit un sacré numéro individuel depuis la gauche défensive vers la droite offensive, résistant à la pression adverse pour prendre un lancer en bout de course. Quand Amiens parvient pour la première fois de la période à s’installer en zone offensive, Coulaud prend un lancer depuis la bleue sur lequel intervient Morrone de la botte, mais Plagnat a suivi au rebond et redonne l’avantage à son équipe (2-1, 25’25).

C’est un coup sur le casque d’Hecquefeuille et consorts, et les Gothiques d’accélérer pour essayer de se donner de l’air au tableau. Simonsen part défier Morrone en un contre un, mais bien que spécialiste de l’exercice, c’est le gardien qui réalise un superbe arrêt, et Boivin ne convertit pas au rebond. Bruche, très en jambes dans ce match, trouve ensuite le logo du natif de Lorraine, qui stoppe encore en grand écart un essai de Leclerc. Sous la pression, Mulhouse trouve peu d’opportunités, surtout que Bault annihile un contre grâce à son jeu de corps. Cruchandeau peut lancer pour sa part, mais Buysse fait la déviation nécessaire. Morrone brille à son tour, en s’imposant devant Bault, et doit s’employer à nouveau quand Pistilli rejoint le banc. Sabatier le sollicite, mais Amiens doit se méfier car Germond part en contre sans convertir. Et sur le retour à cinq, Desbiens récupère un palet à mi-glace, feinte son homologue et lance sous le gant de Buysse pour une nouvelle égalisation (2-2, 36’13).

Les deux équipes auront eu leur temps fort dans cette période, et les vingt dernières minutes s’annoncent alors des plus indécises.

amiens mulhouse 14 janv 2022 (27)

Très vite après la relance, Amiens vérifiera l’adage du jamais deux sans trois quant aux prises d’avantage : Hecquefeuille s’emmêle les pinceaux derrière la cage sous la pression notamment de Boivin, et c’est Romand qui se retrouve dans le décalage pour mettre à défaut Morrone (3-2, 41’46).

Contrairement au deuxième but, Mulhouse ne veut pas se faire dicter la loi et se projette vers l’avant, avec une tentative de Quattrone. Et cela s’avère payant puisqu’après cette alerte, Desbiens récupère un palet derrière la cage samarienne, transmet intelligemment à Perrenoud qui remet de nouveau les compteurs à égalité (3-3, 43’27).

amiens mulhouse 14 janv 2022 (4)
Les Scorpions auraient pu surfer sur la vague, mais Labelle retourne immédiatement en prison, ce qui ouvre la voie aux Amiénois pour s’installer offensivement. Si Simonsen, Gibb et Pearce ont des possibilités, Mulhouse tue sa troisième infériorité, mais la pression ne se relâche pas et Leclerc depuis la ligne bleue vient trouver la barre transversale. La domination est alors pour les Amiénois, qui se battent sur chaque possession adverse et parviennent au pressing à récupérer des palets en zone offensive.

À dix minutes du terme, Mulhouse ressort un peu et Desbiens répond à une offensive de Plagnat et Sabatier. Les locaux accélèrent encore sans toutefois parvenir à faire le siège de la cage de Morrone, d’autant que les Scorpions ont quelques chances, tels que les deux essais de Pietroniro. Amiens s’en remet au talent brut de Simonsen, qui parvient à inquiéter Morrone malgré un angle impossible. Et l’allant local se voit récompensé à cinq minutes du terme après une mise au jeu. Un lancer direct de Tiala trouve la lucarne d’un Morrone impuissant (4-3, 55’42).

amiens mulhouse 14 janv 2022 (15)

La meilleure défense est l’attaque, et pour ne pas subir la pression des visiteurs, les Gothiques font en sorte de conserver le palet en offensive, et prendre quelques lancers comme celui de Bault ou la remise de Bruche devant la cage. En difficulté, Mulhouse obtient une salvatrice supériorité numérique, bientôt transformée en double avec Morrone qui quitte sa cage. C’est tout proche de payer et la défense sauve un palet sur un lancer de Loizeau que tout le monde voyait au fond, finalement sauvé sur la ligne par Gibb. Mais une nouvelle fois, Mulhouse va craquer sur ses défauts en perdant les nerfs et se mettant à la faute par Desbiens. Le temps d’un dernier arrêt acrobatique de Buysse sur un lancer de Pistilli, et les Gothiques peuvent laisser éclater leur joie.

Dans ce match spectaculaire et riche en rebondissements, les Scorpions auront fait jeu égal avec les Gothiques, mais n’auront finalement pas su prendre un avantage qui leur aurait permis de tenir une autre conduite que celle de courir après la marque. Cela s’est finalement joué dans les détails, et peut-être dans une fraîcheur un peu plus importante côté amiénoise dans les derniers instants. Les hommes d’Anthony Mortas retourneront au jeu mardi en recevant Gap, alors que Mulhouse n’aura pas le temps de ruminer cette défaite puisqu’il faudra défier Rouen dès demain en Normandie.

Désignés hommes du match : Antonin Plagnat pour Amiens, Jonathan Desbiens pour Mulhouse

amiens mulhouse 14 janv 2022 (29)

(Illustrations de Pascal Énault)

Amiens – Mulhouse 4-3 (1-1, 1-1, 2-1)
vendredi 14 janvier 2022 à 20h30 au Coliseum d’Amiens. 1 550 spectateurs.
Arbitres : Adrien Ernecq et Savice Fabre assistés de Maxime Laboulais et Jason Thorrignac.
Pénalités : Amiens 4′ (2’, 0’, 2’) ; Mulhouse 18′ (2′, 2′, 4’+10′)
Tirs : Amiens 32 (12, 12, 8) ; Mulhouse 17 (9, 5, 3)

Évolution du score :
1-0 à 5’54 : Bruche assisté de Gibb
1-1 à 12’36 : Pistilli assisté de Desbiens et Pietroniro (sup. num.)
2-1 à 25’25 : Plagnat assisté de Coulaud et Tiala
2-2 à 36’13 : Desbiens assisté d’Esipov et Pistilli
3-2 à 41’46 : Romand assisté de Boivin
3-3 à 43’27 : Perrenoud assisté de Desbiens
4-3 à 55’42 : Tiala assisté de Sabatier

Amiens

Attaquants :
Taavi Tiala – Antonin Plagnat – Florian Sabatier
Spencer Naas – Elgin Pearce (2′) – Baptiste Bruche
Jérémie Romand (A) – Alexandre Boivin – Tomas Simonsen
Ilies Djemel – Yaniss Moktari

Arrières :
Yohan Coulaud – Dan Gibb (2’)
Skylar Pacheco – Romain Bault (C)
Nicolas Leclerc – Joey West (A)

Gardien :
Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Lucas Savoye (G). Absents : Aziz Baazzi (blessé), Stanislav Lopachuk (malade), Rudy Matima (blessé), Klemen Pretnar (malade).

Mulhouse

Attaquants :
Jordan Mugnier – Samuel Rousseau– Teemu Loizeau
Jonathan Lessard (A) – Matthew Pistilli (2’) – Milan Jurik (A)
Jonathan Desbiens (2’+10′) – Phileas Perrenoud – Olivier Labelle (4’)
Timothé Quattrone – Antonin Germond – Corentin Cruchandeau

Arrières :
Shawn Boutin – Phil Pietroniro
Jerry Laasko – Kevin Hecquefeuille (C)
Ivan Esipov – Lélian Vix

Gardien :
Anthony Morrone [sorti de 58’30 à 59’26, puis à partir de 59’38]

Remplaçant : Isaac Charpentier (G). Absents : Chad Pietroniro (blessé), Nikita Shalei (blessé).

Les commentaires sont fermés.