Gap – Briançon : les Rapaces en Finale de Coupe de France

Demi-finale de Coupe de France

382

Une finale de Coupe de France au bout de ce derby haut-alpin, voilà l’objectif pour ce match où le vainqueur ira défier les Ducs d’Angers à Cergy-Pontoise. Un duel bien plus équilibré que le classement en championnat ne laisse présager. Cette saison, Briançon a remporté deux des trois derbys disputés et reste même sur trois victoires consécutives à l’Alp’Arena.

Mais Gapençais et Briançonnais ne se présentent pas dans le même état de forme. Revenus dans le coup en décembre puis stoppés net par le Covid-19 début janvier, les Diables Rouges disputent leur première rencontre en 2022, n’ayant plus joué depuis le 28 décembre 2021 contre… Gap (victoire 7-2 à René Froger). De leur coté, les Rapaces ont soigné leur rentrée 2022 avec deux victoires contre Chamonix (7-2) et Angers (4-3).

La rencontre démarre sans round d’observation ni temps mort et chaque formation se projette rapidement vers l’avant. Robin Colomban puis Benjamin Lagarde signent les premières incursions. La première supériorité numérique est briançonnaise sur un « retenir » de Colotti (05’11) durant laquelle Charles Schmitt vient buter sur Junca en pleine vitesse, mais ce power-play est rapidement anéanti par une obstruction de Bazevics (05’58). À 4 contre 4, la pression est gapençaise tandis que le duo Berthon – Tomko est tout proche d’ouvrir le score en contre.

Alors que les Rapaces s’apprêtaient à profiter de quelques secondes en supériorité, Golicic file en prison (07’14). Toujours à 4 contre 4 et sur l’engagement, le tir de Thomas Carminati (photo ci-dessous) s’écrase sur le montant de Julian Junca. Sur le contre suivant, Jan Broz ferme la porte à Fabien Bourgeois. Les quelques secondes de power-play briançonnais ne donnent rien. De retour à 5 contre 5, Vasko alerte Junca à la mi-tiers tandis que le gros lancer de Dimitri Thillet est bien bloqué par le portier briançonnais, avancé. Briançon bénéficie d’une faute de Golicic (12’38) sans concrétiser. 0-0 après vingt minutes d’une grande intensité et globalement dominées par Briançon. Gap a bien contenu sans concéder de grosses occasions.

039 carminatithomas briancon 20211119

Le second acte débute plus calmement. Les deux équipes s’observent en cherchant avant tout à poser le jeu et à soigner les relances et entrées en zone. Sur une nouvelle faute de Golicic (24’27), la troisième de la soirée, Briançon se voit offrir un nouvel avantage numérique. Mais le power-play briançonnais, trop peu inspiré et imprécis, ne fait pas la différence. En contre, Sébastien Rohat est tout proche d’ouvrir le score du bout de la palette. Mais sur un palet perdu à la ligne bleue briançonnaise, Romain Gutierrez débloque le compteur pour Gap d’un tir depuis le cercle gauche sous la botte de Broz (1-0, 26’45). Après contrôle par le corps arbitral, le but est bel et bien accordé.

Briançon tente de réagir avec de deux gros lancers tandis que les Rapaces accentuent progressivement leur pression. Golicic puis Langlais alertent le gardien tchèque. Rudolf Huna croit pour sa part égaliser mais un arrêt magistral de Julian Junca, bien aidé par son poteau, sauve les siens ! Dans la foulée, Paul Joubert double la mise pour Gap lorsque la mitaine de Jan Broz relâche un tir de Romain Chapuis (2-0, 37’21). Les Rapaces mènent logiquement après après avoir pris le dessus physiquement sur les Diables Rouges.

476 golicicbostjan gap 20211105

Malgré la première incursion gapençaise, Briançon s’empare du palet en troisième période. Les Diables Rouges s’installent en zone offensive. Carminati, Huna, Tomko ou encore Schmitt s’essayent successivement. Les hommes de Daniel Sedlak jettent leurs dernières forces mais manquent de tranchant, d’efficacité et de précision à l’approche du but de Junca. Gap contrôle et contient les attaques briançonnaises. Sur un contre, Rudolf Huna fauche Dimitri Thillet qui partait seul au but (49’12). Le tir de pénalité de l’attaquant français est bloqué par Broz tandis que le vétéran slovaque écope de 10’+20′ de pénalité pour avoir contesté la décision arbitrale. Les esprits s’échauffent et Briançon sort peu à peu de son match avec une avalanche de pénalités concédées : Carminati (53’34), Torres (54’14) puis Bazevics (55’29) sont tour à tour envoyés en prison. En supériorité numérique, Gap rate de peu le troisième but mais assure l’essentiel.

074 brozjan briancon 20211119

Les hommes d’Eric Blais s’imposent 2-0 et se qualifient pour la finale face à Angers le 30 janvier prochain, au terme d’un match maîtrisé notamment défensivement. Briançon peut nourrir des regrets sur ses nombreuses occasions manquées dans le premier tiers. Les Diables achèvent un joli parcours en Coupe et se lancent désormais dans l’opération maintien en Ligue Magnus.

 

Gap – Briançon 2-0 (0-0, 2-0, 0-0)
Dimanche 16 janvier 2022 à 18h30 à l’Alp’Arena. 2000 spectateurs (plafond autorisé).
Arbitrage de MM. Barcelo et Cregut, assistés de MM. Zede et Constantineau.
Pénalités : Gap 12’ (8’, 2’, 2’), Briançon 42’ (4’, 0’, 8’+10’+20’)
Tirs : Gap 29 (6, 12, 11), Briançon 25 (7, 9, 9)

Évolution du score :
1-0 à 26’45 : Gutierrez assisté de Mickevics et Lorraine
2-0 à 37’21 : Joubert assisté de Chapuis et Bourgeois


Gap :

Attaquants :
Arturs Mickevics – Benjamin Lagarde – Romain Gutierrez
Johan Lorraine – Bostjan Golicic – Fabien Colotti
Paul Joubert – Romain Chapuis – Julien Correia
Dimitri Thillet – Sébastien Rohat – Pierre Robert

Défenseurs :
Oleg Sosunov – Fabien Bourgeois
Chad Langlais – Arnaud Faure
Axel Prissaint – Louis Cirgues

Gardien :
Julian Junca

Remplaçant : Jimmy Darier (G). Absents : Raphaël Faure (blessé, saison terminée), Mathieu Mony.

Briançon 

Attaquants :
Nicolas Ruel – Robin Colomban – Rudolf Huna
Samuel Zahradnik – Antoine Torres – Filip Hudak
Quentin Fauchon – Quentin Berthon – Benjamin Berard
Filip Vasko – Radovan Cutt – Jakub Sedlak

Défenseurs :
Slavomir Tomko – Christian Michalcin
Charles Schmitt – Kristaps Bazevics
Kevin Igier – Thomas Carminati

Gardien :
Jan Broz

Remplaçant : Olivier Richard (G). Absents : Felix Plouffe (blessé), Denis Kuperanov (non qualifié).

Les commentaires sont fermés.