Division 2 – quarts de finale, match 2 : Morzine et Annecy au rendez-vous

467

A l’issue du week-end dernier, Morzine-Avoriaz, Annecy et Meudon avaient la possibilité de décrocher la qualification ce samedi à domicile, Courchevel-Méribel-Pralognan à l’extérieur. Deux équipes ont atteint l’objectif tandis que les deux autres sont conduites en match décisif, ce dimanche.

Morzine-Avoriaz accueillait Roanne avec la ferme intention de se défaire enfin de cet adversaire qui leur a causé bien des tracas par le passé. Et les Pingouins démarraient fort dans cet objectif avec l’ouverture du score du russe Evgenii Muratov, imité par Valentin Coffy. Dans les derniers instants de la premièPre période, Aurélien Haaser débloque le compteur des Renards. A mi-match, Coffy redonne deux buts d’avance aux siens, juste avant de gagner le banc de prison. N’ayant plus d’autres choix que de prendre tous les risques, Gabriel Escudero va sortir deux fois Steven Catelin de sa cage, mais cela se soldera par deux nouveaux buts des locaux, œuvres de Michael Nolan et Mark Shroyer (5-1). Direction les demi-finales pour les Pingouins, toujours aussi ambitieux et qui n’ont pas connu la défaite encore dans ces play-offs.

Leur ancien dauphin de la poule B, Annecy, accueillait Villard de Lans pour prendre également le chemin des demi-finales. Mais fidèles à leurs habitudes, les Ours jouaient leur chance à 100% et réussiront un premier tiers de rêve, soldé par des buts de Thomas Ruel, Maël Lecomte et Pavel Kordule. Restés aux vestiaires durant le premier vingt, les Chevaliers du Lac se réveillaient enfin à mi-match, bien aidés par une double supériorité numérique qui permettra à Victor Vitton-Mea de marquer deux fois. C’est également en power-play qu’ils inscriront le but de l’égalisation, par Raphaël Papa. Loin de se contenter de cela, les Annéciens pousseront dans les dernières minutes pour ne pas subir l’incertitude des prolongations. Et sur une faute de Quentin Scolari, Benjamin Arnaud obtient un tir de pénalité, qu’il transforme au détriment de Benjamin Accarier pour inscrire le but de la qualification (4-3). Pour la troisième saison consécutive en retirant le championnat arrêté avant ce stade l’année dernière, Annecy rejoint les demi-finales de Division 2.

Ce dernier carré est également l’objectif affiché de Meudon, en ballotage très favorable après sa victoire le week-end dernier à Toulouse Blagnac. Les jeux du puissance ont été efficaces dans le premier tiers-temps, avec Albin Torstensson pour les Comètes et Flaury Bermond pour les Bélougas. L’expérimenté Thibault Buils offrait à Toulouse son premier avantage du match, annihilé un temps par Valérian Mathieu, mais repris par Yanick Riendeau avant de retourner aux vestiaires. Dans un troisième tiers-temps débridé, Antoine Mony égalisait pour les Meudonnais mais Riendeau laissait les Toulousains devant. Dans la foulée Valérian Mathieu égalisait une dernière fois… mais ce sont bien les visiteurs qui décrocheront la victoire, sur un dernier but d’Ugo Boccassini (4-5). Première défaite des Comètes à domicile cette saison, qui devront retourner sur la glace aujourd’hui face à des Toulousains à-même de créer la surprise dans cette série.

L’équipe des montagnes russes dans ces play-offs, Valenciennes, retrouvaient Valigloo où elle doit s’imposer deux fois pour éliminer Courchevel-Méribel-Pralognan. L’ouverture du score fut l’oeuvre du défenseur canadien Olivier Binet-Bérubé, mais les Bouquetins inversaient la tendance au retour sur la glace grâce à Maxence Wagret, décidément très à l’aise sur ses terres, et Nicolas Lopes. Ce renversement digéré, les Diables Rouges reprenaient les choses en main en égalisant par Thomas Cornu, puis en reprenant l’avantage par Patrik Jaaskelainen. Un avantage décisif puisque dans les derniers instants, Samuel Hatto parachèvera le succès nordiste (4-2). Les Valenciennois sont toujours dans la course, mais vont devoir de nouveau s’employer ce dimanche pour sortir du piège.

Dans la poule de maintien, les tendances continuent de se dégager. Et l’équipe en forme, c’est décidément Courbevoie, toujours invaincue dans cette phase et qui est en passe d’assurer son maintien. Les Coqs accueillaient les Dragons de Poitiers, et débutaient dans les mêmes dispositions que les derniers matchs avec des buts de William Place et Luc Gesquiere. Ils poursuivaient ensuite dans la même voix en comptant deux nouveaux buts, par Maxime Leroux et Louis Benoist. Charly Venien sauvera l’honneur poitevin mais Adrien Sel inscrira le dernier but de la partie (5-1). Les Dragons n’ont toujours pas remporté le moindre match, et devront absolument faire un sans faute pour conserver une chance de se sauver sportivement.

Dans l’autre match, Colmar recevait l’entente Évry-Viry pour tenter de lancer son opération maintien. Cela démarrait plutôt bien dans la rencontre avec Arthur Pousse et Julien Burgert qui permettaient aux Titans de mener de deux buts en moins de quatre minutes. Les Alsaciens ne lâchaient pas la pression et inscriront deux nouveaux buts, par Enzo Poirot malgré une infériorité, et Anthony Conti. Les Jets débloqueront leur compteur dans les dix dernières minutes par Thomas Gautron, mais cette réaction sera bien trop tardive pour revenir au score (4-1). Première victoire colmarienne dans cette poule de maintien, pour revenir à trois points de l’adversaire du soir.

La Division 2 sur Hockey Archives

(Illustration : Benjamin « Instant Pics »)les etoiles de la d2

Les commentaires sont fermés.