Brest – Mont-Blanc (Division 1, 6e journée)

324

Avalanche de buts sur les Yétis.

Battus deux fois consécutivement à domicile (une fois en championnat, une fois en coupe), les Albatros souhaitent retrouver la voie du succès qu’ils n’ont aucun mal à trouver loin de leur nid où ils sont invaincus. Des modifications sont encore à prévoir dans cet effectif puisque les arrivées du Canadien Nick McParland et d’un autre attaquant (dont l’identité est inconnue) ont été annoncées cette semaine. McParland est bien arrivé mais n’est pas encore qualifié pour le match de ce soir.

Face à eux se dressent les Yétis qu’on a plaisir à retrouver en Division 1. Associations de clubs faisant de la formation une priorité, l’équipe du Mont-Blanc allie jeunesse française entourée de cadres nationaux (l’inoxydable Richard Aimonetto par exemple) et étrangers (la fine lame Mikulas Bicha notamment). On ne peut qu’avoir un profond respect pour un club qui donne des responsabilités à des jeunes espoirs y compris à des postes clés comme celui de gardien.  Lucas Mugnier, 18 ans, cède néanmoins sa place à Raphaël Sanyas dans les cages ce soir. Peut-être pour le préserver avant le match U20 Elite du lendemain à Angers.

La rencontre ne pouvait pas plus mal débuter pour eux puisque sur le premier lancer du match, Jaroslav Kristek déjoue Sanyas d’une déviation astucieuse après seulement douze secondes (1-0 à 0’12’’). Mont-Blanc ne se décourage pas pour autant puisque Ruby stoppe de justesse la tentative de Bicha qui était parti en échappée (2’12’’).

L’attaquant Tchèque, auteur de 20 buts (!) en play-off de Division 2 l’an passé, est très actif. Il est l’auteur d’au moins la moitié des tirs de son équipe dans cette période. Mont-Blanc n’existe cependant essentiellement qu’au travers de ce bloc et ne parvient pas à profiter de trois jeux de puissance au premier tiers pour revenir au score.

Le jeu est ouvert et plutôt agréable à regarder même si l’intensité physique n’est pas de mise. Sanyas est tout d’abord sauvé par son poteau sur un revers en pleine course de Lagarde (6’10’’). Mais les Albatros profitent des trous et des mauvaises relances défensives de la part des Yétis pour s’envoler. Kristek s’offre un doublé d’un lancer millimétré en lucarne (2-0 à 11’13’’). Puis Lubin dévie un centre de son capitaine Jonathan Avenel. Le palet tape l’intérieur du poteau et ressort aussitôt. Stéphane Rousselin valide le but malgré les contestations adverses (3-0 à 13’53’’).

Mont-Blanc demeure actif comme en témoigne le nombre de tirs adressés sur la cage de Rubin. Mais les chiffres sont parfois trompeurs car peu sont véritablement dangereux. Brest semble assommer définitivement le match avec deux nouveau buts (Lagarde à 23’34’’ et Graham Avenel à 28’06’’) pour porter l’estocade à 5-0 avant la mi-match. Sylvain Codère fait rentrer sa quatrième ligne par la suite. C’est dire la confiance locale sur l’issue du match tant l’entraineur Canadien est frileux depuis le début de saison sur l’usage de la dernière ligne.

Les charges ne sont pas légion dans la rencontre. Les pénalités proviennent pour la plupart de crosses ayant tendance à accrocher ou faire tomber les joueurs. Les Albatros sont sanctionnés à plusieurs reprises en la matière et finissent par le payer par l’intermédiaire de Ville Vepsäläinen qui troue Ruby d’un lancer sur réception (5-1 à 32’45’’). La fin de la période est marquée par le vol plané de Graham Avenel fauché par Bicha en plein élan (38’). Le Tchèque est sanctionné de deux minutes et on ne reverra pas l’attaquant français du match.

L’intensité baisse encore d’un cran dans une ultime période jouée à un rythme de sénateur. Sur une mise en jeu gagnée en zone offensive par Kolodziejczyk, l’international Belge trouve un Jan Kana libre comme l’air devant l’enclave pour le 6-1 (45’28’’).

Pour la forme Lagarde conclu un beau service de Kristek sur un deux contre un (7-1 à 47’12’’). Vepsäläinen, encore lui, adoucit légèrement la note sur une accélération conclue par un palet glissé sous Ruby (7-2 à 49’42’’). Plus rien de marquant n’est à signaler dans les dix dernières minutes d’un match plié depuis longtemps.

Brest se rassure un peu en mettant fin à une mauvaise série à domicile par une belle réussite offensive. Tout n’a pas été parfait cependant. Attention à l’indiscipline par exemple. Des pénalités à répétition (faire trébucher, accrocher) ont été signalées à leur encontre. Le jeu de puissance n’a pas été convaincant également. Il reste du travail donc.

Mont-Blanc repart logiquement bredouille de leur plus long déplacement de la saison. L’équipe semble accuser le coup après trois premiers matchs prometteurs. La défensive est notamment à pointer du doigt avec 20 buts pris sur les trois derniers matchs. Saluons tout de même le bon esprit de l’équipe qui s’est battu jusqu’au bout avec ses armes sans « pourrir » le match.

Brest – Mont-Blanc 7-2 (3-0, 2-1, 2-1)
Samedi 28 octobre 2017 à 18h40 au Rïnkla Stadium. 918 spectateurs.
Arbitrage de Stéphane Rousselin assisté de Samuel Fessier et Joffrey Yssembourg
Pénalités : Brest 12′ (6’, 6’, 0’), Mont-Blanc 16′ (0’, 4’+10’, 2‘).
Tirs : Brest 35 (19, 7, 9), Mont-Blanc 41 (15, 16, 10)
Évolution du score :
1-0 à 00’12’’ : Kristek assisté de Greverend et Stuart
2-0 à 11’13’’ : Kristek assisté de Lagarde et Stuart
3-0 à 13’53’’ : Lubin assisté de J. Avenel
4-0 à 23’34’’ : Lagarde assisté de Shapiro
5-0 à 28’06’’ : G. Avenel assisté de Kana et Kolodziejczyk
5-1 à 32’45’’ : Vepsäläinen assisté de Coulon et Aimonetto (sup. num)
6-1 à 45’28’’ : Kana assisté de Kolodziejczyk
7-1 à 47’12’’ : Lagarde assisté de Kristek et Stuart
7-2 à 49’42’’ : Vepsäläinen assisté de Aimonetto

Brest
Attaquants :
Benjamin Lagarde – Jaroslav Kristek – Adam Stuart
Bryan Kolodziejczyk (puis Lardière à 40’) – Graham Avenel (puis Kolodziejczyk à 40’) – Jan Kana
Alexandre Lubin – Erwan Pain (A) – Jonathan Avenel (C)
Jérémy Cormier – Bastien Lardière – David Fritz-Dreyssé (quatrième ligne utilisée à partir de 29’)

Défenseurs :
Clément Colombin – Kyle Shapiro
Gaëtan Cannizzo – Michal Dobron
Aurélien Gréverend (A) – Christian Weidauer
Antonin Marcelle (à 24’)

Gardien : Jordan Ruby
Remplaçants : Quentin Dubos (G), Maxime Foulon. Absent : Nick McParland (non-qualifié).

Mont-Blanc
Attaquants :
Ville Vepsäläinen – Richard Aimonetto – Arthur Colon
Victor Orset – Petr Hucko (Gautier Alvau de 26’ à 36’) – Mikulas Bicha
Julien Lebey – Pierre Vissio (Alvau à partir de 46’) – Raphaël Ranzoni (C)

Défenseurs :
Arnaud Lazzaroni – Yoann Chauvière (A)
Jaroslav Hertl – Clément Mermoux
Victor Cocar (A) – Jérémie Penz

Gardien :
Raphaël Sanyas
Remplaçants : Lucas Mugnier (G), Gregory Dufour, Thibault Masson. Absents : Léo Dutruel, Arthur Cocar, Gaëtan Villiot, Bastien Zago, Valentin Moreau.

 

Les commentaires sont fermés.

velit, ipsum diam vulputate, sem, felis ut eleifend dapibus libero pulvinar leo.