Félicitations, c’est un Kraken !

1 285

La nouvelle franchise de Seattle a dévoilé aujourd’hui son nom, logo et ses futurs uniformes.

L’attente aura été longue. Dix-neuf mois après avoir reçu le feu vert de la NHL, le staff de Seattle, mené par son dirigeant Tod Leiweke, a donc annoncé le choix de « Kraken » et de couleurs bleues agrémentées de touches de rouge.

Un « S » stylisé représente Seattle, et comporte un tentacule et un oeil rouge inquiétant, sur un fond bleu sombre. Ce « S » reprend en partie le style du logo des Seattle Metropolitans, champions 1917.

Le kraken, animal mythique des fonds marins, provient du folklore scandinave. Le céphalopode peuple les légendes des navigateurs depuis des siècles. La menace sur la glace sera-t-elle à la hauteur de la réputation ?

La vice-présidente chargée du marketing Heidi Dettmer a expliqué que le choix de Kraken, très populaire auprès des fans, a été validé en début d’année. Depuis, l’équipe travaillait sur le logo alternatif et les éléments secondaires pour les maillots domicile et extérieur avec l’équipementier Adidas. On y trouve par exemple un trident, qui reprend la célèbre Space Needle de Seattle. Une tour immédiatement habillée du drapeau…

« Noble » et « fort », tels étaient les mots d’ordre demandés par le manager général Ron Francis.

D’autres noms avaient été proposés dans un grand sondage, dont « Emeralds », « Metropolitans », « Totems », ou « Evergreens ». Un groupe de supporters avait même poussé pour l’obtention du nom de « Thunderbirds », qui appartient à l’équipe junior en WHL. Le nom de « Sockeyes », lui, appartenait à une autrice de romans de hockey… érotiques.

Paranoïaque à l’idée d’être trahis, le staff a fait acheter plusieurs noms de domaines Internet, ainsi que déposé plusieurs marques (Kraken, Sockeyes, Evergreen, Renegades) afin de monter un rideau de fumée. Dettmer tenait même un tableur avec les noms de toutes les personnes ayant signé un accord de confidentialité afin de conserver le secret.

Le nom et le logo auraient dû être dévoilés courant juin, mais la pandémie de Covid-19 avait incité le staff à décaler l’annonce. Finalement, c’est ce mercredi qu’une vidéo évoquait l’annonce du logo : des pêcheurs et leur chien tirant un filet dans le Puget sound, et repêchant une sirène de but prise dans les algues, avec en fond sonore la corne de brume d’un ferry.

Prochaine étape pour la franchise : continuer à étoffer son staff avant la draft NHL 2021, ainsi que la draft d’expansion qui lui permettra de piocher un joueur dans chacune des autres franchises de la ligue (Vegas sera exempt) et les débuts sur la glace, dans une arena encore en travaux.

Celle-ci portera le nom de « Climate Pledge », un nom acheté par Jeff Bezos, dirigeant d’Amazon, avec l’ambition de construire la première patinoire éco-responsable. Les mauvaises langues diront « greenwashing » tant la tentaculaire entreprise ne pratique guère l’écologie au quotidien…

Et bien sûr, finir de payer le chèque de 650 millions de dollars pour entrer dans la ligue – dernier versement en mars 2021…

Les commentaires sont fermés.

venenatis at in ut ut ipsum lectus risus ultricies Aenean