Présentation de la NHL 2021 – la division Centrale (4/4)

Division Centrale "Discover" Carolina Hurricanes Départs : D Trevor van Riemsdyk, G Anton Forsberg, A Justin Williams, D Joel Edmundson Arrivées : C Jesper Fast, D Joakim Ryan Favorite des amateurs de statistiques avancées, les Hurricanes de Carolina font figure de favoris pour une place dans le top-4 de cette division Centrale bricolée. On y trouve en effet des équipes de la Métropolitaine, de l'Atlantique et de la Centrale. Les joueurs de Rob Brind'Amour affichent il est vrai de très belles références au chapitre de…

Présentation de la NHL 2021 – la division Nord (3/4)

Division Nord "Scotia" Les Canadiens en rêvaient : la NHL l'a fait. La pandémie de Covid-19 a contraint le Canada et les États-Unis à fermer leur frontière aux travailleurs "non essentiels". Les joueurs professionnels sont ainsi soumis à une quarantaine de quinze jours. Pour éviter des délais intenables, la NHL a choisi de placer les sept équipes canadiennes dans la même division. Les obstacles existaient tout de même. Il aura fallu se montrer patient et démontrer la bonne volonté des équipes auprès des autorités sanitaires

La défense américaine musèle le Canada

Le Canada n'a encaissé que quatre buts, et aucun à 5 contre 5. Le favori invaincu du tournoi, fort de ses 19 joueurs draftés au premier tour en NHL, espère bien soulever l'or encore une fois, à domicile. Mais les États-Unis restent sur trois victoires de suite face à leur voisin et comptent bien jouer les casse-pieds. Leur défaite inaugurale contre la Russie est bien loin, désormais. L'équipe joue de mieux en mieux au fil du tournoi.

La Finlande en bronze

La Russie n'a pas brillé contre le Canada, mais peut s'appuyer sur son bilan parfait lors des matchs pour le bronze : huit apparitions, huit victoires. La Finlande reste cependant un adversaire à surveiller par sa capacité à accrocher les meilleurs, et à revenir au score lorsqu'elle est menée. Une équipe de Finlande toujours aussi populaire au pays : près de deux millions de spectateurs devant la demi-finale !

Kaliyev délivre les Américains en demi-finale

Les États-Unis ont dominé leur quart de finale avec maîtrise, mais se voient offrir un défi plus compliqué en demi-finale : la Finlande. Car c'est leur adversaire le plus frustrant : battus en finale U18 2018, en finale 2019 et en quarts 2020 par les Nordiques, les Américains ont faim de revanche. Sept joueurs ont connu ces désillusions, dont le gardien Spencer Knight, dont le rôle sera crucial aujourd'hui. En face, la Finlande, accrocheuse, a renversé le favori suédois en quarts. Face à une génération qu'elle a déjà…

Les États-Unis maîtrisent la Slovaquie

Forts de deux blanchissages de suite, les Américains sont grandissimes favoris. Leur équipe domine ses matchs avec une forte possession de palet, à l'image du meilleur pointeur du tournoi, Trevor Zegras. En face, la Slovaquie s'est révélée bien plus compétitive qu'attendue et décroche donc les quarts de finale. Il faudra de nouveaux exploits de son gardien Šimon Latkóczy pour viser plus - sur les traces d'un certain Denis Godla, dernier gardien slovaque à avoir mené son équipe à la médaille.

La défense propulse le Canada en demi-finale

16-2. 3-1. 10-0. 4-1. Le Canada n'a pas fait de détail dans ce tournoi, avec une attaque de feu et une défense de fer, qui n'a concédé aucun but à cinq contre cinq. Pour autant, le staff se méfie d'une équipe tchèque accrocheuse, qui a piégé la Russie en tour préliminaire. Des Tchèques qui ont alterné le chaud et le froid, blanchissant Russes et Autrichiens, mais encaissant sept buts face aux Suédois et Américains. Le Canada est privé d'Alex Newhook, blessé, contraignant André Touriginy à chambouler ses lignes. Par…

Un Mondial junior mis sous cloche

La fédération internationale de hockey a annulé tous les tournois internationaux de la saison 2020-2021 sauf quatre : le Mondial U18 masculin, le Mondial élite féminin, le Mondial élite masculin, qui doit se tenir à Riga et Minsk en mai – même si la capitale biélorusse est en révolution – et le Mondial junior masculin, qui débute ce jeudi 24 décembre à Edmonton.

Tampa Bay, comme une évidence

Dallas est en mode survie : après avoir remporté le match 5 en double prolongation, les Texans vont devoir impérativement gagner ce sixième match sous peine de voir le Lightning soulever la coupe Stanley.

Perry prolonge la finale

Première chance : Tampa Bay mène trois victoires à une et peut soulever la coupe à l'issue de ce cinquième match. L'expérience de "bulle" NHL, réussie sur le plan de l'organisation, n'aura pas été simple. Si aucun cas de covid-19 n'a été détecté, la difficulté de vivre l'éloignement des familles, l'ennui parfois, auront largement pesé. C'est dire que ce titre 2020 aura été l'un des plus durs à conquérir. Tampa Bay peut-il sortir en vainqueur de cette bulle dès ce soir ?

Dallas foudroyé

Le match 3 est souvent décisif dans l'histoire de la finale de coupe Stanley : après une égalité 1-1, 75% des équipes ayant gagné le 3e match remportent le trophée. Cette fois encore, les deux équipes fourbissent leurs armes. Ni Dallas, ni Tampa Bay n'ont réussi à produire 60 minutes constantes dans cette finale.

Le Lightning égalise

Tampa Bay doit réagir après son non-match en ouverture de la finale. Le seul troisième tiers de qualité ne peut effacer les difficultés des deux premiers. Steven Stamkos semble proche du retour : il a participé à l'entraînement matinal, mais n'est pour autant pas aligné pour ce match. Cooper repasse à six défenseurs et douze attaquants, insérant Carter Verhaeghe en quatrième ligne. Luke Schenn et Zach Bogosian sont en tribunes ; Jan Rutta dispute son premier match depuis des mois.
velit, Phasellus libero amet, felis risus