Les Oilers limogent Peter Chiarelli

Ce mercredi 23 janvier, le "Chief Executive Officer" des Oilers d'Edmonton, Bob Nicholson, a annoncé le limogeage du manager général Peter Chiarelli. La fin d'une longue période de tension entre le staff et les supporters, et la fin d'une ère qui aura laissé tous les observateurs perplexes.

La Russie met fin au rêve suisse

La Russie n'a plus remporté l'or depuis 2011 : battus en demi-finale 2-1 par les États-Unis, les joueurs de Valeri Bragin vont devoir se contenter du bronze. La Suisse aura réussi son tournoi mais sa combativité n'aura pas suffi à décrocher la deuxième médaille de son histoire, après le bronze de 1998. C'est finalement la troisième fois qu'ils terminent quatrièmes (2002, 2010).La Russie maîtrise son début de match et ouvre le score après moins de cinq minutes. Servi sur la droite, Slepets exploite l'espace qui lui

La Finlande se couvre d’or

Les Américains remporteront quoi qu'il arrive leur quatrième médaille de suite, dans une finale qui s'annonce explosive. Les deux pays se sont affrontés au premier tour - victoire américaine 4-1 - et les joueurs se connaissent bien. Cinq Américains ont joué le Mondial l'an dernier, et sept Finlandais. Les deux pays se sont par ailleurs affrontés en finale U18 au printemps dans un match d'anthologie…Le premier tiers est équilibré, et chargé d'occasions franches. Vainionpaa, servi de derrière la cage, échoue sur

Mondial junior, 5e journée – 2 pénaltys simultanés… pour rien

Suisse - Russie 4-7La Suisse aura manqué de réaliser une jolie performance pour ce dernier match du tour préliminaire. Après avoir mené une bonne partie du match, les Helvètes se sont fait punir en équipes spéciales et s'inclinent nettement contre les Russes. Ces derniers joueront la première place du groupe contre le Canada demain. La Suisse débutait par un but de Marco Lehmann, à l'affût d'un rebond, du revers, dès la première minute. À l'origine de l'action, un débordement motivé de Leuenberger. Peu après un tir…

Mondial junior, 3e journée – Farabee voit triple

République Tchèque - Russie 1-2 (0-1, 1-1, 0-0) Dominateurs à égalité numérique, les Tchèques s'inclinent curieusement : la Russie a marqué deux fois en infériorité numérique. Le gardien russe Pyotr Kochetkov a finalement tenu la distance, ne s'inclinant que sur un but en supériorité. Les Tchèques débutaient bien, exploitant leur vitesse pour se créer des chances. Krystof Hrabik, intenable, doublait un défenseur pour une première chance, avant de percer l'arrière-garde pour servir Martin Kaut pour une deuxième occasion…