La Norvège enchaîne contre les Pays-Bas

Photo Nicolas Leborgne
180

Pas le temps de se reposer : après un match très disputé hier soir, la Norvège remet le couvert contre le promu néerlandais. Les Pays-Bas n’ont pas fait de complexes face à l’Autriche, qu’ils ont bousculé jusqu’aux tirs au but, dans une prestation opportuniste – et avec plus de quarante arrêts pour Eline Gabriele.

Très solides la veille, les Norvégiennes chercheront à éviter le piège. Reste à voir si les Oranje en ont encore sous le pied après les efforts consentis lors de ce match d’ouverture.

Un premier tiers équilibré

Les Nordiques entament pied au plancher, avec une première action de Bialik depuis le cercle droit. Mais sur un revirement tout près du but, Tjin-A-Ton frôle l’ouverture du score ! Une perte de palet au pire endroit possible… Barbier enchaine avec un tir dévié en tête de cercle. Puis, un bon travail le long de la bande permet à Zwarthoed, derrière la cage, de servir Dijkema oubliée dans le slot. Nystrøm sauve son camp de l’épaule ! Les Néerlandaises ne sont pas venues en touristes.

Malheureusement ce manque de réalisme coûte cher. Sur la présence suivante, Brunvold finit le travail de Thea Jørgensen devant la cage (1-0). Bialik manque de doubler la mise sur un tour de cage, mais Gabriele étend sa jambière pour un superbe arrêt.

Loin de se démobiliser, les Pays-Bas tentent crânement leur chance. Wielenga sort du coin et menace encore Nystrøm. Le match est rythmé, avec encore un tir de Brunvold en force, juste au dessus. Dans la foulée, Kruse assène une charge puissante sur Schollaardt et reçoit logiquement deux minutes.

Les joueuses de Marco Kronenburg s’appuient sur Kayleigh Hamers pour créer le danger ; Emily Even teste également la mitaine de la gardienne. Malgré des chances et cette domination territoriale, le score ne change pas. Les minutes qui suivent sont tout aussi favorables aux Pays-Bas, à l’instar d’un centre fort devant le but, qui voit Wielenga percuter Nystrøm à la recherche du rebond.

Hamers est cependant punie pour cinglage peu après. Efficace, la Norvège double la mise lorsque Emma Bergesen tire du cercle droit. Lotte Pedersen, en écran, dévie le palet (2-0).

Plié ? Loin de là ! Une relance envoie Hamers dans la neutre. En un-contre-un, elle fixe sa défenseure et réalise une passe-abandon pour Savine Wielenga. Celle-ci se présente seule devant Nystrøm et trouve la cible d’un tir précis (2-1). Il ne reste qu’une poignée de secondes lorsque Tjin-A-Ton vient inutilement charger une Norvégienne contre la bande. Lene Tendenes a tout juste le temps d’expédier un tir dangereux sur la mise au jeu, avant le retour des deux équipes aux vestiaires.

Action sur le but néérlandais
Photo Nicolas Leborgne

 

La Norvège sanctionne son adversaire

Le deuxième tiers débute donc par 1’52 de supériorité norvégienne. Bien installé, le jeu de puissance teste Gabriele de la droite, par Haug Hansen. Puis, un bon jeu libère Fischer entre les cercles, mais son tir échoue sur le masque de la gardienne. La Norvège met le feu à l’enclave dans la foulée. Le palet est dégagé et les lignes changent, mais pas la domination sur ce jeu de puissance. La bataille dans l’enclave fait rage et le palet finit au fond des filets dans la confusion. Un but attribué à Lotte Pedersen (3-1).

Les Pays-Bas accusent le coup. Un tir d’Andrea Dalen au cercle gauche prend une trajectoire curieuse sur une déviation, et finit en lucarne opposée (4-1). Gabriele, visiblement épuisée par le match de la veille et qui avait eu du mal à se relever après le troisième but, laisse sa place à Claudia van Leeuwen. Celle-ci est rapidement en action, avec deux arrêts, dont un tir de l’aile gauche signé Jorgensen.

Après quelques présences offensives intéressantes, les Pays-Bas se font piéger avec faire trébucher concédé par Huisman. Il ne faut que quinze secondes à la Norvège pour assommer le match par Line Bialik Øien (5-1).

Les Pays-Bas subissent de plus en plus, n’obtenant que quelques coups d’éclats en contre, comme ce tir de Wielenga en deux-contre-un. L’essentiel du jeu est norvégien, avec une capacité des Nordiques à attaquer la cage pour tenter des déviations dans le slot. Hamers cherche à relancer son équipe. La joueuse de Stocksund en Suède provoque un faire trébucher et installe le jeu de puissance. Aucun tir, et au contraire un 2-contre-1 mené par Haug Hansen. Van Leeuwen se jette bien pour sauver son camp.

La Norvège laisse venir sur cette fin de deuxième tiers. La possession néerlandaise n’aboutit qu’à peu de tirs, avec des essais hors cadre de Zwarthoed ou de loin de Even. La Norvège est cependant très forte pour repousser son adversaire dans sa zone. Elle impose une présence interminable à la défense, gênant la relance et usant un effectif néerlandais moins dense. Dans la dernière minute, Wielenga, intenable, transperce la neutre et Nystrøm doit intervenir de la plaque. Une pénalité est sifflée sur la sirène contre les Pays-Bas.

 

Des Pays-Bas épuisés

Le jeu de puissance ne donne rien malgré quelques tirs, et les Pays-Bas tentent de revenir. Malheureusement, ils perdent Savine Wielenga sur blessure. L’attaquante de Jonköping doit être aidée pour revenir au banc, visiblement touchée à la jambe.

La Norvège gère son avance sans forcer. Il ne se passe pas grand chose dans un match où les duels le long de la bande priment. Après huit minutes, Dijkema est sévèrement sanctionnée d’un faire trébucher et les Scandinaves déroulent leur jeu de puissance, avec un tir dangereux de Bialik, bien sorti par van Leeuwen. Puis, Berge, plantée en écran, manque de peu une déviation gagnante. Partie remise : quelques instants plus tard, l’attaquante de Norwich University sert Emily Kruse qui inscrit le troisième but en supériorité du jour, à la suite d’une relance de la gardienne Nystrøm (6-1).

Kruse réalise même le doublé peu après. L’attaquante de Linköping lance du cercle droit et, avec la déviation involontaire d’une défenseure, trouve la lucarne (7-1). Les Néerlandaises subissent les dernières minutes, peinant à sortir de leur zone. Seule une percée de Zwarthoed vient menacer la défense, mais la cage se dessocle au moment où Wielenga, de retour au jeu, tente de reprendre.

Une rare incursion en attaque se termine par un revirement qui envoie Christina Furseth en échappée. Son tir percute la barre de van Leeuwen. Puis, Fischer déborde sur l’aile droite et attaque la cage. En déséquilibre, elle est mise au sol et les officiels sanctionnent Even de deux minutes. L’intensité est nettement retombée et les Scandinaves ne forcent pas… sauf en cherchant un rebond inexistant sur un tir de Morset, provoquant une réaction de Noe en protection de sa gardienne. L’arrière est punie à son tour, pour 25 secondes de cinq-contre-trois. Even de retour, la Norvège continue à cinq-contre-quatre et Dalen manque une cage ouverte.

La sirène retentit sur ce cinglant 7-1, plutôt trompeur. Les Pays-Bas ont eu beaucoup d’occasions lors du premier tiers, puis du deuxième, avant de baisser de pied physiquement au troisième. La clé fut la discipline : habituées à jouer contre les hommes au pays, les Néerlandaises ont été punies pour quelques duels physiques. Parfois prises de vitesse également, elles ont du assumer bon nombre d’infériorités, usantes pour les organismes. La Norvège aura su exploiter la précision de son jeu de puissance, notamment par sa capacité à s’installer dans le slot. Deux matchs, deux victoires : la Norvège est plus que jamais en course pour la montée.

Désignées joueuses du match : Kayleigh Hamers (Pays-Bas) et Lotte Pedersen (Norvège)

Hymne norvégien
Hymne norvégien – Photo Nicolas Leborgne

 

Norvège – Pays-Bas (2-1, 3-0, 2-0)
Championnats du monde de Division 1A femmes, première journée
Lundi 25 avril 2022, 16h. IceParc d’Angers. 634 spectateurs.
Arbitrage de Henna Aberg et Johanna Tauriainen (FIN) assistées de Judith Closset (CAN) et Julia Johansson (SUE)
Pénalités : Norvège 4′ (2′, 2′, 0′) Pays-Bas 8′ (4′, 4′, 0′)
Tirs : Norvège 18 (7, 11, 0), Pays-Bas 19 (10, 9, 0)

Récapitulatif du score
1-0 à 03’45 : Brunvold assistée de Jorgensen et Kruse
2-0 à 15’07 : L. Pedersen assistée de Bergesen et Dalen (sup. num.)
2-1 à 17’33 : Wielenga assistée de Hamers
3-1 à 21’48 : L. Pedersen assistée de Dalen
4-1 à 22’38 : Dalen assistée de Haukali
5-1 à 28’34 : Bialik assistée de Dalen (sup. num.)
6-1 à 48’45 : Kruse assistée de Berge et Nystrøm (sup. num.)
7-1 à 51’11 : Kruse assistée de Brunvold et Morset

Norvège

Attaquantes
Line Bialik Øien (A) – Mathea Fischer – Madelen Haug Hansen
Marthe Pabsdorff Brunvold (+3) – Emilie Kruse Johansen (2′, +3) – Andrea Dalen (A, +3)
Tea Løkke Nyberg – Lotte Pedersen – Ingrid Holstad Berge
Andrine Furulund (-1) – Karoline Pedersen (2′, -1) – Christina Furseth (-1)
Une Bjelland Strandborg

Défenseures
Emma Bergesen (+1) – Malin Årdal (+1)
Silje Kongstorp Johansen – Ingrid Morset (C, +1)
Thea Jørgensen – Lena Tendenes
Rebekka Haukali (+1)

Gardienne : Ena Nystrøm
Remplaçante : Linnea Holterud Olsson

Pays-Bas

Attaquantes
Maree Dijkema (2′) – Savine Wielenga (C, +1) – Julie Zwarthoed
Zoe Barbier – Esther de Jong – Kimberly Collard
Isabelle Schollaardt (-2) – Bieke van Nes (A, -3) – Nicky Tjin-a-Ton (2′, -2)
Larissa Haverkorn – Roos Karst (-1)

Défenseures
Jet Milders (+1) – Kayleigh Hamers (2′, +1)
Michelle Noe (2′, -1) – Michelle van Ooijen (-1)
Hilde Huisman (2′, -2) – Emily Even (A, 4′, -1)
Britt Wortel – Mandy Flink

Gardienne :
Eline Gabriele puis Claudia can Leeuwen à 21’48

Les commentaires sont fermés.