Slovaquie – Norvège (Championnats du monde de D1A femmes)

Photo Nicolas Leborgne
189

Ce n’est pas l’entrée en matière la plus facile. Slovaquie et Norvège visent la montée, et manquer la première marche du tournoi ruinerait sans aucun doute leurs prétentions. La Slovaquie, régulièrement placée, n’arrive plus à remonter depuis longtemps. La Norvège, depuis onze ans à ce niveau, n’a jamais réussi à franchir le cap vers l’élite. Autant dire que la rencontre s’annonce tendue…

Coup pour coup

L’intensité est au rendez-vous d’entrée. Et la Norvège ne rate pas son entame. On joue depuis une minute et Emilie Kruse décale Lene Tendenes. L’arrière de Linköping fixe sa vis-à-vis pour s’ouvrir une ligne de tir et décoche un lancer mi-hauteur, dévié en route, qui échappe à la mitaine d’Andrea Orolinová (0-1).

Les deux équipes se rendent coup pour coup. Le patinage est fluide et rapide, et les tirs de loin s’enchaînent des deux côtés. Les rebonds sur la balustrade créent parfois des opportunités et la Norvège manque d’en profiter à deux reprises avec des incursions dans l’enclave d’Orolinová à la recherche de déviations. Simone Martina Bednarik, servie par Nicol Lucák-Čupková, menace pour sa part Ena Nystrøm d’un tir dans l’axe, avant que sa capitaine ne concède deux minutes.

Les joueuses de Thomas Pettersen débutent cet avantage numérique par une volée à droite et le rebond est bloqué. Linea Holterud Olsson essaie à son tour du même endroit, puis Ingrid Morset allume de la bleue et Orolinová repousse. La pénalité est tuée, mais la Slovaquie a bien reculé. Pourtant, une incursion de Korenkova provoque deux minutes contre Thea Jorgensen. Une chance exploitée en deux temps. La Slovaquie met le feu à l’enclave une première fois, où de nombreuses joueuses des deux camps entrechoquent leurs crosses à la recherche d’un palet bondissant. La Slovaquie récupère et redonne à la capitaine Lucák-Čupková, qui allume de la bleue en hauteur. Là encore, c’est le feu dans l’enclave et Ištocyová finit par trouver le palet dans une forêt de joueuses et à le pousser dans le but (1-1).

Ce but donne des ailes aux Slovaques, actives en zone offensive. La Norvège se retrouve à jouer les contres : Andrea Dalen bloque un tir et file sur l’aile droite, avant de trouver la crosse d’Orolinová d’un lancer excentré. La fin de tiers se dispute sur un rythme extrêmement élevé, mais les deux équipes parviennent à repousser le jeu vers l’extérieur. Après dix minutes plutôt norvégiennes, les dix suivantes furent plutôt slovaques. Autant dire que le 1-1 après vingt minutes semble logique.

Action sur le but norvégien
Photo Nicolas Leborgne

La Norvège passe devant

Le deuxième tiers débute par une incursion slovaque qui contraint Eva Nystrøm à un grand écart spectaculaire. La Norvège réplique par un premier tir flottant qui touche trois joueuses avant de filer juste à côté, puis une action chaude dans le slot, où deux Slovaques se jettent sur la ligne à l’aide de leur gardienne. Une frayeur… mais pas de but. Pas plus de réussite pour Lotte Pedersen entre les cercles à l’issue d’un joli mouvement collectif. Karline Pedersen confirme le bon élan norvégien avec un revers en pivot qui échoue sur la botte de la portière slovaque.

Ce temps fort se poursuit avec un retard de jeu slovaque. Les Rouges et Bleu s’installent et essaient de beaux mouvements placés. Les deux minutes entières dans le camp adverse ne suffisent cependant pas, et la Slovaquie survit. La pression ne retombe pas pour autant. Brunvold profite d’un écran mais le cadre se dérobe. Après treize minutes norvégiennes, la Slovaquie sort enfin la tête de l’eau à la faveur d’une pénalité dans la zone neutre. Ingrid Berge sortie pour faire trébucher, les joueuses à la double-croix foulent enfin la glace du côté adverse. Un tir lointain puis un de Hlinkova en angle fermé lancent les hostilités. Lucia Haluskova manque elle aussi sa chance avec un tir voilé dans les dernières secondes de supériorité. Dans la foulée, le contre norvégien provoque une faute slovaque, un accrochage de Matejkova…

La Norvège cette fois-ci ne manque pas l’aubaine. Le palet circule bien, écarte la défense et laisse Ingrid Berge toute seule devant le but. L’attaquante de Norwich University reprend à bout portant une passe latérale d’Emilie Kruse (1-2). De quoi virer en tête à la pause.

Slovaquie-Norvège
Photo Nicolas Leborgne

Pression slovaque

Le schéma du début de troisième tiers est similaire au deuxième. La Norvège s’installe et allume de loin, chassant les rebonds jusque dans la zone bleue. Malgré tout, la Slovaquie poursuit son bon travail pour écarter le jeu sur les bandes et bloquer bon nombre de lancers. Les joueuses de Tomas Segin profitent des contres, à l’image de Korenkova, qui s’infiltre dans le dos de la défense. Elle perd son duel en échappée contre Ena Nystrøm.

La Slovaquie monte en intensité, et va dominer tout le reste du tiers, à la recherche d’une égalisation. Cette agressivité vers l’avant expédie Bialik sur le banc des punis pour une charge illégale. Mais le jeu manque de précision et le temps défile sans occasion, jusqu’à un tir de loin de Lucia Haluskova au moment où Bialik revient sur la glace.

La Norvège recule malgré tout et laisse la Slovaquie faire le jeu. Chaque palet fait l’objet d’une féroce bataille, dans un match assez physique. Deux joueuses sont finalement sanctionnées et un quatre-contre-quatre se met en place. La Slovaquie s’installe et Bednarik, servie en retrait, voit son tir percuter la barre transversale. Nystrøm contrôle ensuite avec Lucák-Čupková à bout portant. Sur la mise au jeu, le palet surgit au ras de son poteau…

De l’autre côté, Haug Hansen lance un tir masqué que Orolinová ne peut que repousser, rare occasion d’une Norvège sur le reculoir. Lucák-Čupková parvient pour sa part à slalomer et son tir trouve le bouclier de la gardienne de Mercyhurst en NCAA. Hlinkova l’imite avec un superbe geste en entrée de zone, mais son tir manque de force. Un nouveau tir de loin manque d’être dévié par Lucák-Čupková juste devant Nystrøm, sous pression depuis de longues minutes. La gardienne maîtrise ensuite mal un palet facile, et met le feu toute seule dans son slot. Conséquences, à une minute de la fin, Tendenes a éteint l’incendie de manière illicite. Temps mort slovaque et sortie de la gardienne pour un six-contre-quatre… La Slovaquie pousse, sans réussite grâce au bon travail de la défense norvégienne pour bloquer les tirs.

La Norvège entame donc idéalement son tournoi, éliminant quasiment la Slovaquie de la course au titre. Un match âprement disputé, d’un excellent niveau technique et physique. Du très bon hockey à l’IceParc !

Désignées joueuses du match : Lívia Kúbeková (Slovaquie) et Lena Tendenes (Norvège)

Slovaquie-Norvège
Photo Nicolas Leborgne

Slovaquie – Norvège 1-2 (1-1, 0-1, 0-0)
Championnats du monde de Division 1A femmes, première journée
Dimanche 24 avril 2022, 19h30. IceParc d’Angers. 730 spectateurs.
Arbitrage de Agnese Karklina (LET) et Marie Picavet (FRA) assistées de Anina Egli (SUI) et Zora Gottlibet (HON)
Pénalités : Slovaquie 8′ (2′, 4′, 2′) Norvège 10′ (2′, 2′, 6′)
Tirs : Slovaquie 37 (12, 7, 18), Norvège 24 (11, 8, 5)

Récapitulatif du score
0-1 à 01’02 : Tendenes assistée de Kruse
1-1 à 12’29 : Ištocyová (sup. num.)
1-2 à 37’31 : Berge assistée de Kruse et Morset (sup. num.)

Slovaquie

Attaquantes
Simone Martina Bednarik – Nicol Lucák-Čupková (C, 2′) – Nikola Nemčeková
Lucia Ištocyová (-1) – Hana Fancovicova (-1) – Tatiana Korenková (-1)
Júlia Matejková (4′) – Janka Hlinková (A) – Lucia Halušková
Viktoria Maskaľová – Romana Halušková – Barbora Kapičáková

Défenseures
Lívia Kúbeková (A, 2′) – Laura Šuliková
Emilia Leskovjanská (-1) – Lucia Drábeková (-1)
Alzbieta Šuliková – Romana Košecká (A)
Sofia Vysokajová – Annamária Suráková

Gardienne : Andrea Orolinová [sortie de sa cage 59’12]
Remplaçante : Nikola Zimková

Le banc norvégien
Photo Nicolas Leborgne

Norvège

Attaquantes
Line Bialik Øien (A,2′) – Mathea Fischer – Madelen Haug Hansen (+1)
Marthe Pabsdorff Brunvold (+1) – Emilie Kruse Johansen (+1) – Andrea Dalen (A)
Tea Løkke Nyberg – Lotte Pedersen – Ingrid Holstad Berge (2′)
Une Bjelland Strandborg – Karoline Pedersen – Christina Furseth
Andrine Furulund

Défenseures
Emma Bergesen – Malin Årdal
Silje Kongstorp Johansen (2′) – Ingrid Morset (C,+1)
Thea Jørgensen (2′) – Lena Tendenes (2′, +1)

Gardienne : Ena Nystrøm
Remplaçante : Linnea Holterud Olsson

Les commentaires sont fermés.