Grenoble – Rouen (Ligue Magnus, demi-finale, match 1)

34

Rouen réalise le coup parfait

Qualifiés en cinq rencontres face aux Gothiques d’Amiens, les Brûleurs de Loups n’ont pas eu à attendre très longtemps pour connaître leur adversaire en demi-finale : Rouen faisait finalement respecter la logique du classement en éliminant Angers en six rencontres. Les Grenoblois ont donc bénéficié de quelques jours de repos supplémentaires alors que leurs adversaires n’ont terminé leur série que vendredi et ont dû se déplacer à Grenoble dans la foulée. La fraîcheur sera donc du côté grenoblois alors que les Rouennais auront de leur côté l’avantage d’être plus dans le rythme de la compétition.

2017 03 14 Grenoble Rouen1Brûleurs de Loups et Dragons se sont déjà affrontés à cinq reprises cette saison. Avantage aux Isérois qui se sont imposés trois fois en Ligue Magnus dont un spectaculaire 9-2 à Pôle Sud ainsi que les deux rencontres à l’Ile Lacroix (3-2 et 2-0) alors que les Normands ne l’ont emporté que lors de la toute première rencontre à Pôle Sud (4-3 après prol.). Enfin, en finale de la coupe de France à Bercy, c’est Grenoble qui s’était imposé encore une fois après prolongation (3-2), prenant ainsi sa revanche sur la finale de l’édition précédente. Pour le premier match de cette série, les Brûleurs de Loups sont toujours privés de Camilo Miettinen alors que les Dragons se présentent au complet.

Premier tir de la rencontre pour Sacha Treille qui teste Horak dès la première minute. Le portier grenoblois, qui a souvent réussi contre Rouen cette saison, se rassure. Visiblement les Dragons ne semblent pas éprouver la moindre fatigue et ont même l’ascendant alors que les Brûleurs de Loups ont du mal à retrouver le rythme de la compétition. Après cinq minutes que l’on pourrait qualifier de « round d’observation », Rouen fait souffler le chaud sur la cage de Horak mais sur une contre-attaque, Chouinard décale parfaitement Rodman sur la droite : sa reprise est repoussée par Sabourin mais les Rouennais n’arrivent pas à ressortir le palet de la zone défensive : Goličič ramène le palet sur la cage, Rodman dévie au passage et trompe Sabourin (1-0, 06’01 »).

2017 03 14 Grenoble Rouen2Dans la foulée, Miller est contraint d’accrocher Texier en zone offensive. L’occasion pour Grenoble d’enfoncer le clou en supériorité numérique, notamment sur une très bonne passe de Rodman pour Hardy monté aux avant-postes, mais qui rate le palet. Les Brûleurs de Loups restent entreprenants à cinq contre cinq en maintenant le palet en zone offensive. Rouen reste dangereux à l’image d’une offrande Miller pour Perret en contre-attaque. En faisait trébucher Baazzi, Thinel offre une deuxième supériorité numérique à Grenoble. Mais sur l’engagement, une passe entre Hardy et Chouinard est interceptée par Dan Koudys qui fonce vers la cage grenobloise, il sert en retrait Damien Raux qui ajuste Horak à bout portant (1-1, 12’36 »).

Les Grenoblois essaient de rattraper leur bévue mais ils ne trouvent pas d’ouverture et Rouen revient à cinq contre cinq. Et une faute de Rodman sur Miller permet même aux visiteurs d’évoluer pour la première fois en avantage numérique. Après quelques tentatives de près, les Dragons finissent pas s’installer en zone offensive. Sur une très belle combinaison en triangle, Lampérier, devant le slot, ressort le palet pour Miller qui passe instantanément à Yorick Treille, dont le tir sans contrôle surprend Horak (1-2, 17’12 »). Sonnés, les Brûleurs de Loups tentent de réagir, sans grande efficacité car Rouen campe dans les derniers instants dans la zone grenobloise. Les Dragons virent en tête à la première pause.

2017 03 14 Grenoble Rouen3Réaction obligatoire pour les hommes d’Edo Terglav en début de deuxième tiers-temps, mais c’est Rouen qui campe dans la zone grenobloise et obtient une pénalité de Rodman qui accroche Sacha Treille. Deuxième supériorité numérique pour les Dragons qui avaient bonifié la première. Après une bonne circulation du palet entre Langlais et Miller, Horak est contraint à un arrêt délicat de la jambière. Mais les Rouennais se font surprendre en entrée de zone par Rohat qui pousse le palet en zone neutre, Arnaud s’en saisit, s’échappe seul face à Sabourin et marque d’une belle lucarne (2-2, 22’40 »).

Revigorés par cette égalisation, les Brûleurs de Loups se remettent à y croire avec Rodman dans la foulée qui teste la mitaine de Sabourin. Les débats s’équilibrent avec des occasions de part et d’autre et le palet qui va d’une cage à l’autre sur un rythme alerte. Ainsi une contre-attaque de Baylacq et Tartari est suivie rapidement d’un contre de Sacha Treille. À chaque fois, les gardiens s’imposent mais la rencontre semble pouvoir basculer d’un côté comme de l’autre. Un tir de Matheson est tout près de tromper Horak masqué par le trafic. Chakiachvili est sanctionné pour avoir retenu Gauthier et Grenoble peut évoluer en avantage numérique. Malgré une bonne circulation du palet en zone offensive, les Grenoblois n’arrivent pas à trouver de position de tir intéressante.

2017 03 14 Grenoble Rouen4De retour à cinq contre cinq, les Brûleurs de Loups continuent d’insister sur la cage rouennaise avec un bon lancer de Hardy difficilement capté par Sabourin. L’intensité baisse d’un cran dans la seconde moitié du deuxième tiers avec moins d’occasions nettes et des passes mois précises. Mais en l’espace de quelques secondes, le match aurait pu basculer : sur un premier tir de Rodman, le palet est relâché sur sa ligne par Sabourin. Puis c’est au tour de Chouinard de manquer deux grosses occasions face à une cage grande ouverte. Sur le contre, Jordan Perret se retrouve seul face à Horak, le duel est remporté par le gardien grenoblois. Un petit brassage entre Raux et Trabichet vient animer la fin du tiers alors que Rouen tente sur des tirs lointains dans le trafic à l’image de lancers de Chakiachvili et Matheson. Tartari fait passer un dernier frisson dans les rangs rouennais sur un contre ponctué par un lancer dévié par le montant de la cage rouennaise.

Les deux équipes ont vingt minutes pour se départager. Sur le coup d’envoi, Sacha Treille se rue à la cage et son gros lancer est repoussé difficilement par Horak qui subtilise le rebond à Laméprier. Les Dragons tentent de prendre le jeu à leur compte en début de troisième période mais Grenoble réagit avec un déboulé de Kuralt qui met la pression sur la cage rouennaise. Les Grenoblois concèdent quelques dégagements interdits et adoptent une posture plus défensive. Sur une bonne remontée de palet, Sacha Treille laisse en retrait à Matheson dont le lancer à bout portant est bloqué par Horak. Sur l’engagement qui suit, Chakiachvili décale Thinel le long de la bande. L’ailier rouennais lance directement à la cage et Horak est trompé par la petite déviation d’Adam Miller (2-3, 44’15 »).

2017 03 14 Grenoble Rouen5Grenoble a payé une attitude trop défensive au début de la troisième période et repart à l’attaque pour tenter de refaire son retard. Les Brûleurs de Loups font circuler le palet en zone offensive mais ont du mal à trouver une position de tir vraiment dangereuse. La défense rouennaise effectue un bon travail dans sa zone et laisse peu d’espaces aux attaquants grenoblois, contraints de tenter leur chance en position lointaine. Les Rouennais ne sont pas en reste avec des contres rapides à l’image de Perret qui bute sur Horak. La tension monte avec quelques frictions entre Marc-André Thinel et Sébastien Gauthier, appelés à se calmer en prison.

À quatre contre quatre, le jeu s’accélère avec encore plus de vitesse de part et d’autre. Sabourin et Horak, vigilants, ne laissent rien passer pendant ces deux minutes un peu folles. Le portier grenoblois doit s’employer sur un lancer de Perret pour laisser son équipe dans le match et il a même besoin de quelques instants pour récupérer après un tir sur l’épaule. Horak, décidément pas à la fête, percute Sacha Treille quelques instants plus tard. Pôle Sud croit à l’égalisation sur un 2 contre 1 entre Chouinard et Hardy mais Sabourin écarte le danger. Texier tente sa chance en contournant la cage rouennaise mais encore une fois le portier rouennais a le dernier mot. Une grosse charge de Dame-Malka sur Arnaud derrière le but rouennais donne le ton de la fin de match : la défense rouennaise se montre intraitable jusqu’à la fin alors que les Grenoblois peinent pour mettre la pression sur la cage. La sortie de Horak et le temps mort pris par Terglav dans les ultimes secondes ne serviront à rien, Rouen tenant son petit avantage jusqu’au bout.

2017 03 14 Grenoble Rouen6Première manche pour les Dragons qui réussissent un joli coup en reprenant l’avantage de la glace dès le début de la série. Pas perturbés par l’ouverture du score grenobloise contre le cours du jeu, les Rouennais ont repris les devants en fin de première période puis en début de troisième période grâce notamment à un Adam Miller très inspiré ce soir. Un dernier avantage qu’ils ont su conserver jusqu’à la fin du match grâce à une grosse solidité défensive et un très bon Sabourin.

Après son ouverture du score précoce, Grenoble a semblé en panne de solution offensive dans cette rencontre, notamment dans les situations de jeu à cinq contre cinq. À tel point qu’Edo Terglav a changé ses lignes en cours de match pour essayer de réveiller ses attaquants que l’on a connus plus en réussite cette saison. Il faudra plus de percussion offensivement demain soir lors du match 2 pour revenir à égalité dans une série qui s’annonce très serrée.

(Photos Philippe Crouzet)

Commentaires d’après-match :

2017 03 14 Grenoble Rouen7Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « J’ai bougé mes lignes dans le troisième tiers pour essayer d’aller chercher plus de rythme. En première période, l’énergie n’était pas là. On n’avait pas les jambes. C’était dur de se mettre dans le match après plusieurs jours sans jouer. Où peut-on être plus fort et faire les choses d’une meilleure manière ? »

Matthias Arnaud (attaquant de Grenoble) : « C’était un match très serré, avec un score très serré comme il est de coutume en play-offs. Contre Amiens, nous l’avions déjà vu en nous imposant souvent d’un but. Face à Rouen, nous avons eu beaucoup d’opportunités durant la partie. Nous en avons manqué beaucoup aussi. Ça se joue sur des détails. Pour ce match, ça tourne en leur faveur…. Peut-être que nous n’avons pas assez frappé à la cage. Je pense que l’envie était là mais pas durant les 60 minutes de la rencontre. Nous renverserons la tendance demain soir pour le match 2. Rouen est une grosse cylindrée, c’est une grosse équipe, même si elle avait joué quatre ou sept matchs, elle aurait été présente. Comme nous, les Dragons possèdent un gros banc et ils sont capables de faire jouer toutes les lignes. »

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « On savait que cette série allait être serrée, qu’elle allait se jouer sur des détails. On a bien entamé le match. On a bien tué les pénalités aussi. On a réussi à les contrer. »

 

Grenoble – Rouen 2-3 (1-2, 1-0, 0-1)
Mardi 14 mars 2017 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2529 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay et Jimmy Bergamelli assistés de Yann Furet et Matthieu Barbez
Pénalités : Grenoble 6′ (2’, 2’, 2’), Rouen 8’ (4’, 2’, 2’)
Tirs : Grenoble 28 (10, 13, 5), Rouen 35 (16, 12, 7)

Évolution du score :
1-0 à 06’01 » : Rodman assisté de Goličič et Chouinard
1-1 à 12’36 » : Raux assisté de D. Koudys et Langlais (inf. num.)
1-2 à 17’12 » : Y. Treille assisté de Miller et Lampérier (sup. num.)
2-2 à 22’40 » : Arnaud assisté de Rohat (inf. num.)
2-3 à 44’15 » : Miller assisté de Thinel et Chakiachvili

Grenoble

Attaquants :
Eric Chouinard (C) – Boštjan Goličič [puis Gauthier] – David Rodman (4’)
Sébastien Rohat [puis Goličič] – Alexandre Texier – Anže Kuralt
Norbert Abramov – Sébastien Gauthier (2’) [puis Rohat] – Mathias Arnaud [puis Bly]
Julien Baylacq – Christophe Tartari (A) – Rhett Bly [puis Arnaud]

Défenseurs :
Kyle Hardy – Sébastien Bisaillon
Teddy Trabichet (A) – Nicolas Favarin
Aziz Baazzi – Stéphane Gervais
Quentin Scolari

Gardien :
Lukáš Horák [sorti de 59’19 » à 60’00 »]

Remplaçants : Antoine Bonvalot (G), Antoine Torres. Absent : Camilo Miettinen (blessé)

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Sacha Treille
Jordann Perret – Adam Miller (2’) – Marc-André Thinel (4’)
Joris Bedin – Matt Hussey – Dan Koudys
Fabien Colotti – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Défenseurs :
Chad Langlais – Olivier Dame-Malka
Florian Chakiachvili (2’) – Mark Matheson
Patrick Coulombe (C) – Patrick Koudys
Aurélien Dorey

Gardien :
Dany Sabourin

Remplaçants : Quentin Papillon (G), Vincent Nesa.

Les commentaires sont fermés.

Nullam consequat. Donec Aenean risus. in ut dapibus libero ipsum