Quarts de finale Division 1 – match 3 : Neuilly premier qualifié

519

À l’issue d’une saison régulière qui aura été des plus serrées, il n’est guère surprenant d’assister à un premier tour de play-offs aussi indécis. De fait, trois des quatre demi-finales n’ont pas encore rendu leur verdict.

La seule exception est pour les Bisons de Neuilly-sur-Marne. Les joueurs de Franck Spinozzi auront dominé de la tête et des épaules des Drakkars de Caen qui restent à quai en cette série. Sur la glace de Caen la Mer,  les joueurs de Neuilly furent patients avant de planter des banderilles par l’intermédiaire de Pierre-Charles Hordelalay, Joe Dube, puis Dominik Gabaj. La réduction de la marque par Benjamin Berard ne changera pas la destinée de cette rencontre (1-3). Les Bisons accèdent aux demi-finales pour la deuxième saison consécutive.

Le quart de finale entre Briançon et Marseille était attendu, et il tient toutes ses promesses. À l’occasion de ce premier match à René Froger où les deux équipes se présentaient avec une manche chacune, les Diables Rouges ne doivent leur salut qu’à une entame de rencontre idéale, qui les vit mener de trois buts après dix minutes de jeu. Les Spartiates ont réagi tout au long de la rencontre et ont mis les joueurs locaux en grande difficulté, mais les Phocéens échouèrent à un but de décrocher les prolongations (5-4). En cas de victoire à domicile demain, Briançon rejoindra Neuilly en demi-finale.

Les Albatros de Brest avaient l’occasion de terminer la série en cas de victoire sur la patinoire dunkerquoise de Raffoux. Privés de leur gardien titulaire Carmine Guerriero suspendu pour un vilain geste, les Bretons misaient sur Alexis Neau pour stopper les assauts pirates. Las, les Corsaires ont dominé la partie, bien aidée par une indiscipline adverse en des instants clés du match (5-1). Dunkerque reste dans la course et tentera demain de s’octroyer le droit à un dernier voyage en terres armoriques.

Enfin, l’opposition entre Cholet et Cergy est toujours aussi détonante ! Quatre buts marqués après quatre minutes de jeu, huit à l’issue de la première période (ce n’était plus arrivé dans la Division depuis le 17 octobre 2015 et une victoire d’Anglet face à Vanoise sur le score de 17 à 2), six égalisations, un quadruplé pour Alex Botten et des Jokers en extrême difficulté dans la série mais qui restent en vie ce soir au prix d’efforts dantesques (7-6). Les deux équipes se retrouvent donc demain, même lieu, pour un match qui promet beaucoup.

Les commentaires sont fermés.

ut ut mi, mattis consequat. mattis venenatis, facilisis vel, tempus