Grenoble – Épinal (Ligue Magnus, 13e journée)

68

Les Brûleurs de Loups enfin victorieux à Pôle Sud !

Après la claque reçue contre Amiens (2-5), les Brûleurs de Loups se sont bien repris avec deux succès arrachés à Gap (3-2) puis Angers (2-1), à chaque fois après prolongation. Deux victoires à deux points qui leur permettent de rester au contact au classement mais qui attendent une confirmation à Pôle Sud où Grenoble ne s’est toujours pas imposé depuis le début de la saison. Quatre défaites qui restent en travers de la gorge du public grenoblois, déçu des prestations de ses protégés. Cette rencontre face à Épinal est donc l’occasion de briser le signe indien et de triompher à domicile toute en continuant une petite série de victoires afin de garder le contact avec le top 8. Lors du premier match entre les deux équipes, Grenoble s’était imposé 2-1 à Épinal.

2016 10 18 Grenoble Epinal1Du côté d’Épinal, cinquième, la dernière victoire face à Amiens vendredi (4-2) est venue stopper une série de trois défaites (Rouen, Strasbourg et Lyon). Mais les hommes de Stéphane Barin ont besoin d’enchaîner pour se maintenir dans le haut du tableau et garder leurs distances avec la zone des play-downs. Pour cette rencontre, les deux équipes sont quasiment au complet. Seuls manquent à l’appel le défenseur grenoblois Teddy Trabichet encore un peu trop juste pour reprendre la compétition ainsi que les deux blessés longue durée (Rhett Bly à Grenoble et Mario Scalzo à Épinal). À noter que dans le cadre d’une opération de mobilisation contre le cancer du sein (Octobre Rose), les Brûleurs de Loups abordent une tenue rose inédite ce soir !

Début de rencontre enlevé entre deux équipes qui veulent prendre le jeu à leur compte. Deux premiers lancers de Miettinen puis Scolari testent Hočevar alors que les Brûleurs de Loups mettent une bonne pression dans la zone défensive spinalienne. Mais la défense grenobloise se fait peur en laissant Steven Cacciotti se présenter tout seul devant Lukáš Horák qui réalise un bel arrêt. De retour à l’offensive, ce sont finalement les Brûleurs de Loups qui ouvrent le score. Suite à un lancer non cadré de Scolari, Hočevar reste au sol : Kuralt récupère le palet qui avait rebondi contre la balustrade et marque dans le but vide (1-0, 04’39 »). Coup du sort et coup dur pour Épinal puisque Hočevar, blessé, doit rentrer au vestiaire et laisser sa place à Lucas Savoye.

2016 10 18 Grenoble Epinal2Après une bonne remontée de palet de Baazzi, Grenoble concède sa première pénalité lorsque Tartari part en prison. Épinal est tout près d’égaliser rapidement sur une longue passe de Kloz pour Fujerik, mais Horák ne se laisse pas surprendre. Malgré une bonne occupation de la zone grenobloise en power-play, les Spinaliens n’arrivent pas à trouver le décalage pour prendre Horák en défaut. Sur une contre-attaque, Chouinard lance depuis l’aile gauche mais Savoye maîtrise le palet sans laisser de rebond.

Les débats sont très équilibrés dans la deuxième moitié du tiers disputé avec une belle intensité. Sušanj est obligé de commettre une faute pour empêcher Arnaud de partir seul en contre. Première supériorité numérique pour Grenoble qui s’installe longuement en zone d’attaque et n’est pas loin de trouver l’ouverture sur un lancer de Goličič avec Tartari au rebond. Mais Savoye et la défense spinalienne tiennent bon. Le portier remplaçant d’Épinal s’impose sur une belle déviation de Chouinard suite à un tir de Bisaillon. Grenoble finit fort le tiers avec deux occasions coup sur coup de Texier, à chaque fois repoussés par Savoye.

Épinal démarre fort en deuxième période avec un lancer d’Arrossamena sur Horák bientôt imité par Bouchard. Les ex-Grenoblois se rappellent au bon souvenir de leurs coéquipiers qui adoptent une posture plus défensive en ce début de deuxième tiers, se contentant de bloquer les Spinaliens en sortie de zone. Kyle Hardy fait parler sa vitesse avec une grosse accélération suivie d’un tir bloqué par Savoye sans laisser de rebond. Sur l’engagement qui suit, Tartari gagne le palet et Chouinard tire instantanément au milieu d’une forêt de patins pour surprendre Savoye en lucarne (2-0, 23’07 »).

Épinal repart à l’attaque et obtient une pénalité de Miettinen qui fait trébucher Fujerik. L’occasion est belle de recoller au score. Après une longue circulation du palet en zone offensive, les Gamyos finissent par concrétiser en toute fin de supériorité sur un lancer masqué de la ligne bleue de Jiří Klimíček qui surprend Horák (2-1, 26’03 »).

2016 10 18 Grenoble Epinal3Réaction immédiate de Grenoble avec le duo Miettinen-Abramov tout près de marquer. Mais la réponse spinalienne ne se fait pas attendre, notamment sous l’impulsion de la ligne Sabatier-Cacciotti-Bouchard qui donne le tournis à la défense grenobloise, poussant Horák dans ses retranchements. Les occasions se multiplient des deux côtés avec beaucoup d’espace sur la glace, ce qui provoque de nombreux turnovers avec un palet qui va rapidement d’une cage à l’autre. Sur des accélérations soudaines, Hardy d’un côté et Bouchard de l’autre font passer le frisson dans les défenses mais sans conséquence.

Après une bonne période spinalienne, un lancer de Favarin dans le trafic est capté difficilement par Savoye sur la ligne de but. Malgré toutes leurs occasions, les Brûleurs de Loups se font surprendre sur un palet mal dégagé de la zone défensive : sur un lancer à la cage de Tomáš Klouček, Hordelalay dévie habilement et surprend Horák (2-2, 36’58 »).

Les Grenoblois accusent le coup mais repartent à l’offensive et obtiennent une pénalité de Susanj pour terminer le tiers en supériorité numérique. Après une bonne circulation du palet en power-play, le deuxième bloc grenoblois parvient à trouver l’ouverture sur un lancer de la bleue de Baazzi en lucarne alors que Savoye était masqué par le trafic (3-2, 39’35 »).

2016 10 18 Grenoble Epinal4Après un deuxième tiers riche en buts, tout peut encore arriver dans cette rencontre entre deux équipes très proches. Le but marqué par Grenoble en fin de deuxième période donne un avantage psychologique aux locaux qui débutent prudemment le troisième tiers, laissant le palet aux Spinaliens, obligés de faire le jeu. Une passe de Mulle en sortie de zone est interceptée par Chouinard qui tire seul face à la cage mais Savoye bloque le palet sans rebond. Le capitaine grenoblois retente sa chance quelques instants plus tard sans plus de réussite. Sabatier donne le palet de l’égalisation à Cacciotti sur une contre-attaque qui prend de vitesse la défense grenobloise mais Horák réalise un bel arrêt. Puis c’est au tour d’Arnaud de tenter sa chance de près de l’autre côté de la glace.

Finalement, après une longue présence grenobloise dans la zone spinalienne, Goličič derrière la cage adresse une passe laser sur la palette de Chouinard dont la reprise transperce Savoye (4-2, 46’17 »). Tout est à refaire pour Épinal qui accuse de nouveau un retard de deux buts.

2016 10 18 Grenoble Epinal5Cette fois, les joueurs de Stéphane Barin se ruent à l’attaque mais concèdent un contre de Baylacq qui ne cadre pas son tir. Une charge de Hardy sur Cacciotti offre une opportunité à Épinal de se relancer à dix minutes de la fin. Le power-play spinalien s’installe dans la zone offensive en essayant de trouver une bonne position de tir mais à chaque fois Horák est bien placé sur les tentatives spinaliennes. Grenoble parvient à tuer la pénalité mais Épinal garde la mainmise sur le palet. Sur une contre-attaque spinalienne, Bouchard sert Sabatier d’une magnifique passe du revers mais Horák réalise un gros arrêt.

Terglav demande un temps mort pour faire souffler son équipe. Barin fait sortir Savoye à plus de trois minutes de la fin pour tenter le surnombre en attaque. Arrossamena se retrouve seul devant la cage grenobloise et marque sur son propre rebond après un premier arrêt de Horák mais le but est refusé pour une crosse trop haute. Une pénalité de Rohat permet à Épinal de jouer à six contre quatre. La pression est forte sur la cage de Horák mais le box-play grenoblois tient bon… Les Grenoblois ont plusieurs occasions de marquer en cage vide par Rohat puis Chouinard mais n’y parviennent pas… dans les dernières secondes Horák sort encore un gros arrêt devant Bouchard pour mieux valider le premier succès de Grenoble à Pôle Sud cette saison !

2016 10 18 Grenoble Epinal6Les Brûleurs de Loups sont enfin victorieux devant leur public au terme d’une rencontre âprement disputée qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. L’avantage pour les Grenoblois aura été de prendre une avance tôt dans la rencontre et de ne pas se laisser déstabiliser lorsqu’Épinal est revenu à hauteur dans le deuxième tiers. Emmenée par un Chouinard retrouvé qui confirme son doublé d’Angers avec un nouveau doublé ce soir, l’attaque grenobloise a su marquer au bon moment, juste avant la fin de la deuxième période et au début de la troisième. Mais il a fallu également une grosse présence défensive et un très bon Horák pour repousser les assauts spinaliens en fin de rencontre. Libérés d’un poids avec cette première victoire à domicile, les Brûleurs de Loups enchaînent une troisième victoire de rang. Bon pour la confiance avant un déplacement délicat vendredi chez le leader bordelais.

Épinal a joué de malchance sur l’ouverture du score grenobloise avec la blessure de son gardien titulaire. Le remplaçant, Lucas Savoye, a parfaitement pris la relève en réalisant un match plein, mais les Gamyos ont couru après le score pendant toute la rencontre. Emmenés par un deuxième et un troisième bloc très dangereux offensivement en contre-attaque à l’image d’Hordelalay, Sabatier, Cacciotti et Bouchard notamment, les Spinaliens ont manqué parfois de réalisme devant la cage, notamment en supériorité numérique alors qu’ils avaient la possibilité de revenir au troisième tiers et pourquoi pas aller chercher la prolongation. Stéphane Barin pourra malgré tout retirer quelques satisfactions de cette rencontre avant un nouveau déplacement à Angers vendredi.

Désignés meilleurs joueurs du match : Anže Kuralt (Grenoble) et Lucas Savoye (Épinal)

(Photos Philippe Crouzet : http://www.ipernity.com/doc/182273/album/872520)

Commentaires d’après-match :

Edo Terglav (entraîneur de Grenoble) : « Ce n’était pas le meilleur match qu’on a joué à la maison mais parfois on joue bien et on n’a pas de réussite derrière comme en début de saison. Aujourd’hui, on prend les trois points et la première victoire à la maison. On n’a pas marqué beaucoup lors des derniers matchs, aujourd’hui on en marque quatre, ça fait du bien ! Les joueurs importants comme Eric Chouinard commencent à marquer des buts. Nos gros joueurs sont présents, c’est important. Depuis trois matchs, ces joueurs ont du succès, ils apportent le leadership. En fin de deuxième période et en troisième période, j’ai dit aux joueurs de garder les choses simples. On n’avait pas besoin de changer le style de jeu ni de trop en faire parce qu’on joue à la maison : jouer en avant, mettre le palet à la cage. En deuxième période, on s’est un peu mis dans le trou tous seuls, on était moins intenses. On a gardé les choses un peu trop difficiles et après au troisième on a joué un peu plus, on a marqué le but qu’il fallait… ensuite, c’est sûr qu’au troisième les pénalités nous ont mis dans le trou, mais les joueurs ont bien réagi, bien défendu et c’est sûr que Lukas a fait un très gros match. »

Eric Chouinard (capitaine de Grenoble) : « On est très heureux de cette victoire. On a un groupe qui est plaisant, c’était une question de temps avant d’aller chercher les trois points à domicile, on est bien content de l’avoir fait ce soir. En début de saison, j’avais beaucoup de lancers et le palet ne voulait pas rentrer, mais dernièrement ça commence à rentrer pour moi… J’ai des belles complicités avec les joueurs avec lesquels je joue, j’essaie de donner mon maximum pour l’équipe et ce qui prime ce sont les résultats de l’équipe. On a démontré beaucoup de caractère depuis le début de l’année en gagnant énormément de matchs à l’extérieur. C’est pas une chose facile à faire dans n’importe quel sport, on veut gagner à la maison aussi mais on veut bâtir sur les choses positives. »

Danick Bouchard (attaquant d’Épinal) : « On n’est pas satisfait avec la défaite mais je pense qu’on a mieux joué que lors de notre dernier match et on a gagné contre Amiens en jouant de manière très ordinaire et ce soir on joue une deuxième moitié presque parfaite et on ressort avec une défaite, le hockey c’est comme ça… Le troisième but grenoblois après une punition fait mal en fin de deuxième période mais derrière on a quand même la troisième période pour revenir, on a dominé et eu des occasions de marquer mais Horák a été bon, il a sorti une grosse troisième période. »

 

Grenoble – Épinal 4-2 (1-0, 2-2, 1-0)

Mardi 18 octobre 2016 à 20h15 à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3100 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Matthieu Barbez et Guillaume Barthe
Pénalités : Grenoble 8′ (2’, 2’, 4’), Épinal 4′ (2’, 2’, 0’)
Tirs cadrés : Grenoble 35 (14, 12, 9), Épinal 39 (9, 14, 16)

Évolution du score :

1-0 à 04’39 » : Kuralt assisté de Scolari
2-0 à 23’07 » : Chouinard assisté de Goličič et Tartari
2-1 à 26’03 » : Klimíček assisté de Hordelalay et Soudek
2-2 à 36’58 » : Hordelalay assisté de Klouček et Soudek
3-2 à 39’35 » : Baazzi assisté de Miettinen et Texier (sup. num.)
4-2 à 46’17 » : Chouinard assisté de Goličič et Baazzi

Grenoble

Attaquants :

Eric Chouinard (C) – Christophe Tartari (A) (2’) [puis Gauthier à 40’] – Boštjan Goličič
Norbert Abramov – Alexandre Texier – Camilo Miettinen (2’)
Mathias Arnaud – Sébastien Gauthier [puis Tartari à 40’] – Anže Kuralt
Antoine Torres – Sébastien Rohat (A) (2’) – Julien Baylacq

Défenseurs :

Kyle Hardy (2’) – Sébastien Bisaillon
Nicolas Favarin – Aziz Baazi
Quentin Scolari – Stéphane Gervais

Gardien :

Lukáš Horák

Remplaçant : Antoine Bonvalot (G). Absent : Teddy Trabichet (genou), Rhett Bly (ligaments du genou)

Épinal

Attaquants :

Romain Gutierrez – Dominik Fujerik – Nicolas Arrossamena (C)
Florian Sabatier – Steven Cacciotti (A) – Danick Bouchard
Pierre-Charles Hordelalay – Matthieu Le Blond (A) – Robin Soudek
Romain Chapuis – Alexandre Mulle – Hugo Vinatier

Défenseurs :

Jiří Klimíček – Vojtěch Kloz
Gašper Sušanj (4’) – Arnaud Faure
Martin Charpentier – Tomáš Klouček

Gardien :

Andrej Hočevar (puis Lucas Savoye à 04’39 », sorti de 56’18″à 60’00 »)

Remplaçants : Maxime Martin, Anthony Rapenne. Absent : Mario Scalzo (clavicule).

Les commentaires sont fermés.