Gap – Rouen (Ligue Magnus, 22e journée)

31

Le 4e du classement (Gap), reçoit le 3e (Rouen) ! Match au sommet pour cette journée. Les Rapaces ont déjoué le piège niçois en se qualifiant pour les quarts de finale de la coupe de France (6-2), mardi.

Gap conserve sa deuxième place en nombre de buts marqués (68). Marc-André Bernier a toujours le leadership des Rapaces avec 22 points.

Les Dragons ont remporté leur match de coupe à Valenciennes en écrasant le petit poucet (1-15)… En championnat, Rouen possède un groupe offensif avec la deuxième attaque (69 buts) sans placer de marqueur dans les 10 premiers. Le danger est donc multiple et solide avec Sacha Treille, Thinel ou encore Guénette. Le recrutement de l’Américain Adam Miller donne encore un sérieux appui offensif. Partout où il est passé, il a inscrit au moins 50 points. La défense est aussi solide avec Matheson, Coulombe. Mais le renfort de Chad Langlais qui arrive de Gap apporte un jeu vers l’avant important. Meilleur défenseur-offensif la saison dernière.

Cette partie contre les Dragons est un vrai test de haut niveau et les erreurs ne seront pas permises pour pouvoir s’imposer. Le jeu des unités spéciales sera crucial. Mais les rapaces comptent de nombreux absents : Bullock – Loïc Chapelier – Pierre Crinon – Dave Labrecque

GapRou1King trouve le premier lancer dans les bottes de Sabourin (0’22). Gap est présent dans le registre physique avec Mac Eachen qui déloge Bedin. Les bleus prennent le jeu en main. Isackson remonte le puck le long de la bande et repique au centre jusque dans le slot. Un petit tour sur lui-même et il peut placer le palet dans les bottes du portier (2’29). Mais Rouen répond avec Lampérier qui remonte le jeu et place une belle passe, le tir est bloqué par Fouquerel (3’14).

La première infériorité des bleus est bien négociée avec un bon pressing défensif sur le porteur du puck. Miller gagne tout de même un duel sur Craige mais sans conséquence. Chad Langlais reprend une passe et loge le shoot sur Fouquerel bien en place (4’16). Les Rapaces posent leurs griffes sur la partie, duels gagnés, passes transmises correctement, et avec de la vitesse de jeu. Thillet et Bernier s’imposent en zone offensive et récupèrent des bons palets. Rech trouve une bonne occasion avec un lancer dans l’épaule du portier (7’06). La menace des dragons est toujours présente car on sait que ce groupe n’a pas besoin de beaucoup d’occasions pour scorer.

GapRou2Un violent lancer de la bleue de Dame-Malka est dévié mais freiné par le gardien gapençais (8’05). Isackson qui fait un début de partie explosif est le plus dangereux et incisif. Il remonte le palet, dribble et s’ouvre le champ. Il repique au centre et arrive juste devant Sabourin. D’un revers, il ouvre la marque (9’08 : 1-0).

Rien à faire pour les Dragons, Gap est dans son match et tient le cap. Une pénalité ne permet pas à Rouen de recoller au score, là encore c’est défensivement solide. On retrouve encore Dame-Malka pour planter un gros shoot. Sacha Treille, dans la continuité de l’action, lance pleine lucarne, mais Fouki stoppe l’action d’une mitaine solide. Le match se densifie physiquement avec Serer qui charge près des entrées de bancs, Balsamo place un énorme bouchon sur Chakiachvili qui a du mal à se relever. Da Costa chipe le palet à Thinel qui voulait s’avancer en zone offensive. Gap est parfait ! Mais Perret placé juste devant Fouquerel dévie un tir et marque (16’09 : 1-1).

Rouen en profite pour imposer un pressing avant infernal pour pouvoir finir le tiers devant. Les Rapaces ne peuvent plus sortir. Mais Balsamo trouve tout de même le moyen de s’échapper seul. Il lance mais la mitaine de Sabourin est fébrile (19’36). La partie des Gapençais est excellente mais Rouen n’est pas encore battu.

GapRou3Au retour des vestiaires, les Dragons se jettent sur la glace avec de la vivacité et du physique. Rouen n’est pas revenu pour rigoler. Rech traverse la défense mais ne peut pas remettre sur Sabourin (21’05). Mais les Normands paient ce trop plein d’agressivité par une pénalité. Mac Eachen-Bernier-Thillet proposent un jeu à trois conclu en one-timer (22’40). Toujours en supériorité, Thillet s’impose et arrive à pleine vitesse devant Sabourin sans pouvoir inscrire de but (23’00). On retrouve de belles échappées et actions toutes en vitesse avec Essery qui dévie, Sacha Treille répond avec un lancé, esseulé dans l’enclave.

Le match devient rude et Gap tient en infériorité avec un harcèlement de Faure et Balsamo. Fouquerel écœure Matheson avec une mitaine spectaculaire (26’50). Le plus dur est fait avec la pénalité tuée mais une période de flottement à 5 contre 5 permet à Rouen de marquer. Bedin pousse un palet qui traîne et mal nettoyé dans le slot (27’13 : 1-2). Le plus dur était fait mais Rouen a su maintenir le puck et la pression juste devant la cage.

GapRou4Les Rapaces ne lâchent pourtant pas l’affaire et continuent à produire un jeu incisif, mais Rouen est intraitable dans sa zone. Sean Ringrose est seul, décalé au deuxième montant, et reprend une bonne passe. Sabourin se déplace en grand écart rapidement pour repousser le tir (28’12). Rouen répond avec un duo Treille-Raux mais tire à côté (28’36). Encore pénalisés, les Rapaces sont de nouveau à quatre. Essery s’extirpe de son camp et part seul mais Sabourin a le dernier mot (31’09). Gap confirme son jeu défensif efficace en tuant la pénalité. Mais là encore, Sacha Treille crucifie les bleus dès le retour à cinq. Il propulse le puck alors qu’à nouveau le jeu est resté fixé en zone défensive sans pouvoir clarifier l’enclave (33’32 : 1-3).

Les Dragons sont galvanisés tel Bedin qui se jette sur ses adversaires. À la suite d’un faire trébucher non sifflé, Lampérier prend un 2’+ 10’ pour charge à la tête sur Thillet. Gap ne parvient toujours pas à régler son problème d’efficacité du jeu de puissance. Sabourin reste hyper solide et bloque tous les palets.

Le tiers se termine sur cette montée d’adrénaline. Gap produit un jeu rapide et technique et solide, mais Rouen a su exploiter les infimes erreurs dans le slot gapençais. On peut tout de même dénoncer le trop d’agressivité rouennaise qui n’a pas besoin de cela et qui est capable de produire du jeu. Car une nouvelle fois, c’est Gap qui a produit le jeu vers l’avant.

GapRou5Troisième vingt, et les Dragons ont décidé de gérer leur avance. Les duels sont gagnés par les Normands et l’échec-avant ne laisse aux bleus que des tirs de loin comme réponse. Il faut attendre 44’40 pour voir Craige gagner le puck dans la zone offensive et le décaler mais personne n’est présent pour reprendre la passe. Le blocus défensif rouennais est impénétrable et les contres rapides et incisifs. Il faut un magnifique déplacement de Fouquerel pour empêcher l’aggravation de la marque (45’55).

Gap ne peut plus s’approcher du slot des Dragons, qui, eux, envoient à l’avant Guenette ou encore Dan Koudys. Ce dernier part avec un patinage explosif mais sans succès. La pression monte et Coulombe qui se fait bouger, répond et c’est la sortie de « la boite à gifles ! » Isackson et Yorrick Treille sont pénalisés mais le Rouennais prend 10’.

Le tiers se termine, et l’on ne voit pas de possibilités quand le trio Valier – Bouvet – Rech s’impose. Rech qui se place juste devant la zone du gardien lève son palet sous la barre et relance la partie (56’33 : 2-3). Gap fait le forcing mais Rouen maintient le blocus en zone neutre. La sortie de Fouquerel à 58’55 engage le jeu à six, mais sur une remontée normande, Thinel reprend le palet issu du tour de cage de Guenette (59’17 : 2-4).

Les Rapaces sont tombés sur une équipe plus mariole qu’eux qui a exploité les petites erreurs. Mais les Gapençais ont démontré qu’ils avaient les moyens de rivaliser tant dans le physique que la technique. Cette partie est une des plus abouties de cette saison, par contre Rouen n’a pas montré grand-chose au point de vue du jeu. Beaucoup d’agressivité et de pressing sans compter de la violence inutile ! D’ailleurs le match s’est terminé sur une bagarre au coup de sifflet final. Le public n’a vraiment pas apprécié la mentalité des Dragons. Le public a hué les blanc et jaune pendant la cérémonie de remise des prix.

Les deux équipes se retrouveront, mardi à l’île Lacroix pour entamer la 2e série aller-retour.

Elus meilleurs joueurs : Dany Sabourin et Patrick Mac Eachen.

Réactions d’après match :

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : « Il n’y a pas une grosse marge, je vois une équipe qui était à 30% et une qui était au taquet. (…) Je trouve qu’on travaille très fort et sur les derniers mètres on n’a pas cette lucidité, qu’eux ils ont, cette maîtrise. Chapeau à mes gars qui ont travaillé, qui n’ont jamais lâché ! (…) Je ne vais pas couper à 3 lignes pour gagner un match, pas au mois de novembre car on est très très proche de la rupture. (…) Il va falloir simplifier encore plus, on va regarder la vidéo, mais on travaille sur le power-play tous les jours, sur les sorties de zone mais on a pas de résultat. »

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « Les dix premières minutes ont été très difficiles. Avec tout le respect que j’ai pour l’équipe de Valenciennes, on était au même rythme que là-bas. C’était normal que Gap ouvre le score, ils le méritaient amplement. Après on a commencé à réagir et on a fait une bonne entame du deuxième tiers. Ce qui est dommage c’est qu’on pas joué soixante minutes comme ça ! (…) On a été solide défensivement c’est comme ça qu’on peut gagner des matchs à l’extérieur, surtout ici à Gap. On sait que c’est très difficile de gagner ici. »

Gap – Rouen 2-4 (1-0, 1-2, 1-0, 1-0)
Vendredi 25 novembre 2016 à 20h30 – Alp’arena. 2227 spectateurs
Arbitres : M. Barbez assisté de MM. Margry et Barcelo
Pénalités : Gap 10′ (2′, 4′, 4′) – Rouen 30’ (2′, 16′, 12’)
Tirs : Gap 34 (8, 13, 13) – Rouen 31 (9, 11, 11)
Arrêts : Fouquerel (87%) – Sabourin (94,1%)

Score :
1-0 à 09’08 » : Isackson assisté d’Essery
1-1 à 16’09 » : Perret assisté de Miller et Dame-Malka
1-2 à 27’13 » : Bedin assisté de Coulombe et Raux
1-3 à 33’32 » : S. Treille assisté de Matheson et Miller
2-3 à 56’33 » : Rech assisté de Valier et Bouvet
2-4 à 59’17 » : Thinel assisté de Guenette et Matheson

Gap

Attaquants
Marc-André Bernier – Christian Isackson – Dimitri Thillet
Sean Ringrose – Kyle Essery – Kevin King
Anthony Rech – Benoit Valier – Maurin Bouvet
Cédric Di Dio Balsamo – Marius Serer – Kevin Da Costa

Défenseurs
Jesse Craige – Patrick Mc Eachen
Max Ross – Emmanuel Alvarez
Thomas Carr – Raphael Faure
Joris Rama

Gardien
Clément Fouquerel

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Ryan Bullock, Loïc Chapelier, Pierre Crinon, Dave Labrecque.

Rouen

Attaquants
Marc-André Thinel – François-Pierre Guennette – Loïc Lampérier
Sacha Treille – Adam Miller – Jordann Perret
Joris Bedin – Vincent Nesa – Dan Koudys
Damien Raux – Matt Hussey – Yorick Treille
Fabien Colotti

Défenseurs
Patrick Coulombe – Olivier Dame-Malka
Chad Langlais – Mark Matheson
Patrick Koudys – Florian Chakiachvili
Aurélien Dorey

Gardien
Dany Sabourin

Remplaçant : Quentin Papillon (G).

Les commentaires sont fermés.

risus. in Nullam et, Praesent ipsum massa