Rouen – Amiens (Ligue Magnus, 25e journée)

230

Les effrontés !

Amiens, tout juste dans le top 8, débarque à Rouen, virtuel troisième, décimé mais pas inquiet car l’île Lacroix est un terrain de jeu que les visiteurs (Lyon, Grenoble, Angers et Gap) apprécient cette saison parce que leurs hôtes y ont des largesses dont les Gothiques, même bricolés, contraints de faire jouer Béron et Bourgeois en attaque et de faire appel à deux joueurs de moins de 18 ans (Clément Garrido et Lucas Herrera-Mione), pourraient profiter.

Le match débute dès l’avant-match car Mitch O’Keefe quitte l’échauffement avant sa fin, touché au genou gauche. Le gardien amiénois commence la partie devant la cage, mais on l’a senti handicapé sur les deux premiers buts rouennais, marqués par Marc-André Thinel (1-0 à 03’40 en supériorité) et Loïc Lampérier (2-0 à 07’15). Corentin Cunsolo succédera à O’Keefe après le but de l’international français.

ILLUS201612095258

Si les Amiénois manquent d’agressivité défensive – Thinel marque un troisième but (3-0 à 15’07) – ils en démontrent en possession du palet. Bourgeois au lancer non cadré (0’46), Riendeau au rebond (8’33) et Kazarine en power-play dans un jeu en surcharge (10’15) ont clairement eu des occasions franches. Ce n’est pas vraiment une surprise de voir les Gothiques réduire la marque par Riendeau (3-1 à 15’28) avant qu’une bagarre éclate entre Patrick Koudys et Jonathan Narbonn. Les deux protagonistes sont exclus pour le match (16’12).

Le début du deuxième tiers est fidèle au premier. Rouen a très vite et facilement marqué par Damien Raux du revers en infériorité numérique car Cunsolo n’a pas complété son arrêt (4-1 à 21’30). Là, le temps s’est suspendu. Les Dragons arrêtent de jouer alors qu’Amiens est toujours autant ardent en attaque. En moins de trois minutes, menés 1-4, les Picards réussissent l’exploit à prendre l’avantage 5-4. Yanick Riendeau (2 fois), Johansson et Champagne sont les buteurs. Des filets inscrits de manière similaire. Le Gothique, plus rapide, va à la cage et ses coéquipiers suivent les rebonds de près en se jetant sur les rondelles libres. Dans une défense qui ne veut pas payer le prix, c’est terriblement efficace.

ILLUS201612095185

Sans doute KO par cette remontée expéditive, Fabrice Lhenry, n’a même pas pris le temps de demander son temps-mort !

Les Dragons, trop individuels, se montrent rarement capables de réagir. On en voudra à Adam Miller qui manque de lucidité devant une cage ouverte (26’42). Mark Matheson a une chance lui aussi (27’54). Désormais, Corentin Cunsolo, bien loin de l’image qu’on veut lui donner, soutenu par des coéquipiers effrontés inouïs et pugnaces en défense, sera très dominant devant sa cage. Le portier du AHE frustre d’abord de la jambière Perret, au rebond lors d’un avantage numérique rouennais (29’12) et, ensuite, Hussey servi par Raux, d’un exploit assez incroyable en toute fin de tiers (38’50).

Les Normands n’y sont pas à l’image de Yorick Treille qui commet une faute offensive. En infériorité, il faudra encore deux bonnes lectures de jeu de Dany Sabourin, s’imposant devant Béron (34’17) et Hecquefeuille (34’58), pour sauver le titanic noir et jaune de l’île Lacroix.

ILLUS201612095175

Les Dragons ne disposent plus que d’un tiers pour laver l’affront, aussi symbolique ou désuet soit-il, « ne pas jouer Le derby » fait à leur public. La dernière période est insipide quant au jeu. On n’en voudra pas aux Gothiques d’avoir plus pensé à préserver leur courte avance mais pas seulement. Comment Joël Champagne a-t-il pu manquer cette cage ouverte (52’31) ? La meilleure occasion rouennaise aura été… en infériorité grâce à Bedin et Perret, lui, souvent combatif (42’40).

Lors d’un power-play, il aura fallu que Marc-André Thinel mette toute sa hargne dans un slap (gamelle), sitôt une remise en jeu gagnée par Guénette, pour que les Dragons, s’en remettant au coup du sort, arrachent, sur une broutille, la prolongation à une équipe d’Amiens privé d’un tiers de ses titulaires (5-5 à 57’11) !

ILLUS201612094705

De nouveau en supériorité, dans les deux dernières minutes de la rencontre, Rouen, malgré un temps-mort, ne sera pas capable d’aller chercher la victoire en temps réglementaire.

C’est finalement au bout de 23 secondes de prolongation que Marc-André Thinel, encore lui, donnera une victoire amère aux Dragons.

Étoiles du match : Marc-André Thinel *** (Rouen), Yanick Riendeau ** (Rouen) et François-Pierre Guénette * (Rouen).

ILLUS201612095124

Rouen – Amiens 6-5 après prolongation (3-1, 1-4, 1-0, 1-0)
Vendredi 9 décembre 2016 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs (guichets fermés).
Arbitres : M. Damien Bliek assisté de MM. Clément Goncalves et Yann Furet.
Pénalités : Rouen 39′ (2+5+20′, 6’, 6’, 0’) ; Amiens 43′ (4+5+20′, 4′, 10’, 0’)
Tirs : Rouen 40 (14, 13, 12, 1) ; Amiens 29 (9, 13, 7, 0)
Chances : Rouen 7 (1, 4, 2) ; Amiens 6 (3, 2, 1)
Supériorités : Rouen 2/7, Amiens 0/5

Évolution du score :

1-0 à 03’40 : Thinel assisté de Lampérier (sup.num.)

2-0 à 07’15 : Lampérier assisté de Guénette et Matheson

3-0 à 15’07 : Thinel assisté de Guénette

3-1 à 15’28 : Riendeau assisté de Johansson et Bourgeois

4-1 à 21’30 : Raux assisté de D.Koudys (inf.num.)

4-2 à 24’14 : Riendeau assisté de Johansson et Bault

4-3 à 25’36 : Riendeau assisté de Johansson et Brisebois

4-4 à 25’50 : Johansson assisté de Riendeau et Brisebois

4-5 à 26’52 : Champagne assisté de Hecquefeuille et West

5-5 à 57’11 : Thinel assisté de Guénette (sup.num.)

6-5 à 60’23 : Thinel assisté de Guénette

Rouen

Attaquants :

Sacha Treille – Adam Miller – Jordann Perret

Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (C) – Marc-André Thinel (A)

Joris Bedin – Vincent Nesa – Dan Koudys

Mat Hussey – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Arrières :

Aurélien Dorey – Mark Matheson

Florian Chakiachvili – Olivier Dame-Malka

Chad Langlais – Patrick Koudys puis Camil Durand à 16’09

Gardien :

Dany Sabourin (24 arrêts).

Remplaçants : Julien Gaubert (G) et Fabien Colotti. Absents : Patrick Coulombe (C) et Quentin Papillon (France U20).

Amiens

Attaquants :

Grégory Béron (A) – Joël Champagne (C) – Rémi Thomas

Yanick Riendeau – Eric Johansson – Fabien Bourgeois

Yannick Offret – Joey West – Clément Garrido

Fabien Kazarine – Quentin Fauchon – Lucas Herrera-Mione

Défenseurs :

Mathieu Brisebois – Kevin Hecquefeuille

Nicolas Leclerc – Jonathan Narbonne

Maris Jass – Romain Bault

Gardien :

Mitch O’Keefe (3 arrêts) puis à 07’15 Corentin Cunsolo (31 arrêts)

Absents : Tim Crowder, Maxime Legault, Tomas Nechala et Armands Berzins (blessés), Axel Prissaint, Loïc Coulaud, Thomas Suire et Rudy Matima (France U20) et Pert Polodna (départ).

ILLUS201612094754

Les commentaires sont fermés.

venenatis ut consequat. fringilla leo Phasellus Donec ut