Date limite des échanges : qui sont les acheteurs ?

Source : NHL.com
338

La date limite des transactions risque d’être agitée cette année. Certaines organisations ont officiellement annoncé ce qu’elles souhaitaient faire. Vendre ou acheter. Comme dans toute formule d’échange, c’est l’offre et la demande qui va dicter le prix à payer. Beaucoup de changements à venir ? Quelles équipes vont bouger ?

 

Quelques clarifications pour commencer

Les équipes ne peuvent pas faire tout et n’importe quoi. Il y a des règles à respecter. Chaque franchise a une limite de 50 contrats professionnels (NHL & AHL). Si l’une d’entre elles souhaite acquérir un joueur mais a déjà son quota, elle devra échanger au moins un joueur.

Il y a également une limite de 23 joueurs dans l’alignement NHL jusqu’à la date limite. Pour faire simple, avant le 26 février c’est 23, après c’est « illimité » en respectant le plafond salarial.

Concernant la valeur des contrats, il reste seulement 30% (environ) à payer. Si un joueur fait 6M$/année, son coup sur la masse salariale sera de 1,77M$. Vous suivez toujours ? Les équipes peuvent retenir 50% du salaire restant pour faciliter l’échange. Donc ce même joueur à 6M$/année pourrait compter pour 900 000$ !

Les équipes ont un espace disponible à la date limite sur leur cap. Il diffère pour chaque formation mais il est judicieux de le prendre en considération. Point non négligeable, en séries : il n’y a plus de limite pour le cap ! Les joueurs sont payés pendant la saison régulière. Si des joueurs sont blessés, ils peuvent être placé sur la liste de blessés à long terme et donc ne plus compter sur la masse. Les Blackhawks ont utilisé cet aspect de la convention collective lors de leur dernière conquête. Patrick Kane et son salaire ont « disparu » et Chicago a pu ajouter Antoine Vermette et Kimmo Timonen.

Il y a quatre catégories distinctes parmi les vendeurs : All-in (gagner maintenant à presque n’importe quel prix), Transaction majeure (à la recherche de joueurs avec un contrat valide après la saison), À la recherche de profondeur secondaire (rien d’extravagant, juste un peu d’aide pas trop cher payée), et statu quo (rien ou presque).

 

CONFÉRENCE EST

Lightning de Tampa Bay 

Stratégie : ALL IN

Contrats : 44/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $8,954,035

Atouts : Beaucoup de prospects et des choix à disposition

Après une saison décevante, le Lightning est all-in cette année. Ils ne souhaitent pas toucher à leur alignement actuel ou en tout cas rien sacrifier. Les jeunes Gourde, Point et Sergachev sont des aubaines dans une ère de plafond salarial. Les bons prospects n’auront pas tous une place dans cet organigramme rempli de talent et de jeunesse. Steve Yzerman sera prêt à en sacrifier un ou deux avec quelques choix pour rendre son équipe encore plus redoutale.

Besoin : Profondeur à la défense, et peut-être à l’attaque

Candidats possibles : Mike Green, Jack Johnson, Cody Ceci, Ryan McDonagh, et Patrick Maroon

 

Pingouins de Pittsburgh

Stratégie : ALL IN

Contrats : 45/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite :  $927,996

Atouts : Prospects, joueurs LNH de profondeur, et quelques choix

Et s’ils le faisaient ? Trois coupes en trois ans ! Le noyau est mature et il ne semble manquer que des petits détails à cette équipe pour être très dangereux. Avec Crosby et Malkin dans la trentaine, il faudrait peut-être capitaliser avant qu’il ne soit trop tard. Longtemps douté, Riley Sheahan répond aux attentes placées en lui. Lors des séries, les détails font la différence entre une simple participation et une conquête. Le seul problème des Pingouins est leur manque d’espace sur leur masse. Il faudrait que le ou les joueurs qui viendront se greffer aient une partie de leurs salaires retenue par leur ancienne organisation. Ou qu’un joueur actuel fasse le chemin inverse. Le tout a un prix. Jim Rutherford a prouvé plus d’une fois qu’il n’a pas froid aux yeux. Le marché pour leur besoin est assez restreint et risque donc de coûter un peu plus cher. L’offre et la demande ! Point positif, certains centres disponibles ont joué et même gagné avec la franchise.

Besoin : troisième-quatrième centre spécialiste des mises en jeu et en désavantage numérique, un ailier marqueur pas cher.

Candidats possibles : Mark Letestu, Tomas Plekanec, Matt Cullen, Antoine Vermette (s’il devient disponible), Michael Grabner

 

Bruins de Boston

Stratégie : 50% ALL IN

Contrats : 43/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $2,452,057

Atouts : Beaucoup de prospects et de choix à disposition

C’est l’équipe surprise de la conférence Est. Ils sont sur une lancée – plus de 25 matchs – hallucinante. Le virage jeunesse a fonctionné de façon impressionnante. Les Bruins pourraient être plus proches de la Coupe Stanley qu’on ne le pense. Un premier trio du tonnerre capable de tout faire sur la glace, un troisième trio versatile, et un quatrième rempli d’options. Un peu d’aide à l’aile sur la deuxième unité n’est pas obligatoire mais nécessaire pour faire un bout de chemin en séries. La jeunesse est là pour rester, et comme à l’image de Tampa, les jeunes qui poussent n’auront pas tous une « place au soleil » dans les saisons à venir. Don Sweeney va prendre des chances si la tendance se maintient. Dans cette optique, un défenseur offensif de soutien est aussi sur sa liste. Les conditions sont réunies pour réaliser deux gros coups. Seule question, veulent-ils les faire dès cette année ?

Besoin : Ailier buteur de Top 6, et un défenseur offensif capable d’aider sur l’avantage numérique et de prendre un rôle plus important s’il arrive une blessure

Candidats possibles : Rick Nash, Michael Grabner, Evander Kane, Mike Green

 

Maple Leafs de Toronto

Stratégie : Transaction majeure ou statuquo

Contrats : 50/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite :  $4,711,668

Atouts : Beaucoup de prospects et UFA à proposer

Cette équipe s’en va dans la bonne direction. Il y a vraisemblablement deux options pour la date limite : un home-run ou rien. Avec beaucoup de jeunes joueurs de niveau LNH ou presque, Toronto doit leur faire de la place dans la formation mais pourrait aussi faire des dommages en séries et se rendre loin. Ils sont également à la limite en termes de contrats alloués, pour que quelqu’un arrive, un membre actuel doit partir. Leivo et Soshnikov ont un orteil dehors. Les choix sont disponibles au vu de l’âge moyen de l’équipe. Les trois joueurs UFA (Van Riemsdyk, Bozak, & Komarov) pourraient être sacrifiés si un joueur – défenseur – d’impact est disponible. Un centre de quatrième trio pourrait atterrir avec les Maple Leafs.

Besoin : quatrième centre, défenseur de top 4 avec un contrat la saison prochaine

Candidats possibles : Ryan McDonagh, Mark Letestu

 

Capitals de Washington

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire

Contrats : 44/50

Alignement : 22/23

Espace disponible à la date limite :  $1,917,525

Atouts : Choix au repêchage

Pour la première fois depuis un bout de temps, Ovechkin et consorts ne sont pas considérés comme favoris. Certainement pas de folie de leur côté. Une année de transition avant de repartir de plus belle ? Peut-être. Cependant le noyau vieillit lentement mais sûrement. Ils ne dépenseront pas comme la saison passée pour un joueur de location.

Besoin : défenseur droitier

Candidat possible : Mike Green

 

Blue Jackets de Columbus

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire ou statu quo

Contrats : 47/50

Alignement : 22/23

Espace disponible à la date limite : $22,972,897

Atouts : Jack Johnson, Boone Jenner, prospects de deuxième niveau

Rien de majeur à prévoir pour les Blue Jackets. La glissade au classement a quelque peu refroidi les ardeurs de leur DG. Jack Johnson est ouvertement sur le marché et Columbus aimerait ajouter un ailier capable de marquer sur le top 9. Cela ne fait pas grand-chose à offrir. L’état-major ne veut pas sacrifier de choix de première ronde pour un joueur de location. Un autre obstacle dans les négociations. Ils ne veulent également pas toucher à leur bassin de bons prospects. À moins d’un revirement de situation, pas de folie en Ohio cette année.

Besoin : Ailier de top 9

Candidats possibles : Patrick Maroon

 

Islanders de New York

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire ou statu quo

Contrats : 44/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $6,692,964

Atouts : Choix au repêchage

Les Isles se battent pour leur survie. Du moins au classement pour l’instant. Cette fin de saison sera probablement déterminante dans la décision de John Tavares de rester ou non. Sur le plan offensif tout va pour le mieux. Défensivement c’est beaucoup moins bien. Et devant le filet : une catastrophe. Les choix de draft amassés dans l’échange de Travis Hamonic semblent à première vue être de bons appâts. Dans la réalité, si le capitaine décide d’aller voir ailleurs, ils seront la base de la reconstruction à Long Island. Garth Snow, le DG, sait se montrer audacieux et même trop parfois mais il est conscient du risque. Essayer de faire quelque chose cette saison pour convaincre son meilleur joueur de rester ou ne pas bouger et accroître les chances de le laisser partir libre comme l’air. La défensive est amochée, et les retours de blessures devraient aider. Si un défenseur de soutien est disponible pour un prix modique, il est fort à parier que les Islanders se montreront intéressés. Concernant la situation devant le filet, les choses bougeront probablement cet été.

Besoin : Défenseur de soutien

Candidats possibles : Jason Garrison, Josh Gorges, Nick Holden

 

Flyers de Philadelphie

Stratégie : À la recherche de profondeur ou statu quo

Contrats : 45/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $11,376,546

Atouts : Choix au repêchage

C’est la saison de la rédemption pour les Flyers après les difficultés récentes. Ils sont une situation similaire que les Islanders. En pleine bataille pour les séries, avec peu de choses à offrir, et un besoin de profondeur à la ligne bleue. Ron Hextall va rester sage cette saison.

Besoin : Défenseur de soutien

Candidats possibles : Jason Garrison, Josh Gorges, Nick Holden

 

Devils du New Jersey

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire ou statu quo

Contrats : 46/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $37,113,161

Atouts : Choix au repêchage

Une autre belle surprise de la saison jusqu’à présent. Cette équipe annonce de belles choses pour le futur proche. Même si de l’aide pour marquer des buts à l’aile leur ferait du bien, Ray Shero ne fera pas l’acquisition d’un joueur libre en fin de saison. Enfin presque. Si ce joueur recherché est disponible et prêt à signer un nouveau contrat pourquoi pas. Les Devils sont jeunes et doivent maturer avant d’espérer quoi que ce soit. Le retour de Cory Schneider va leur permettre de retrouver le chemin de la victoire avec plus de constance.

Besoin : Ailier buteur de top 9

Candidats possibles : Tomas Vanek, Patrick Maroon

 

Hurricanes de la Caroline

Stratégie : Statu quo

Contrats : 49/50

Alignement : 21/23

Espace disponible à la date limite : $74,406,171 !

Atouts: Jeff Skinner, et défenseurs de top 4

Les Canes se battent pour une place pour le bal printanier. La lutte s’annonce serrée jusqu’au bout. Malheureusement, ils sont 6 pour 5 places. L’arrivée du nouveau propriétaire apporte une bouffée d’air frais pour cette franchise. Cependant, Tom Dundon ne veut pas précipiter les choses avec son équipe. Il aimerait participer aux séries mais pas à n’importe quel prix. L’alignement est jeune, avec une ligne bleue bien garnie, quelques trous en attaque, et des gardiens inconstants. Cela fait beaucoup à combler et donc à dépenser pour un petit tour et puis s’en va (même si tout est possible en séries). L’entraîneur a mis de la pression sur ses joueurs et sa direction la semaine dernière, en conspuant le manque d’éthique de travail de ses hommes. Il a aussi mentionné que cela prendrait des changements pour faire les playoffs. Le DG a certainement compris le message, mais l’intérêt de la franchise sera de transiger après la saison. La brigade défensive est remplie de joueurs prometteurs, et les prochains joueurs prêts à faire le saut dans le circuit Bettman sont : des défenseurs ! Nul doute qu’un d’entre eux sera sacrifié pour amener un attaquant de talent, et peut-être dès cet été. La situation des gardiens sera également à surveiller.

Besoin : Attaquant de top 6 avec un contrat à moyen/long terme et un gardien 1B

Candidats possibles : À voir mais pas maintenant

 

CONFÉRENCE OUEST

Prédateurs de Nashville

Stratégie : ALL IN

Contrats : 43/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $14,869,063

Atouts : Choix au repêchage, Pontus Aberg, et bons prospects

Cette équipe est prête à gagner et elle va tout faire pour le réaliser. Le retour au jeu de Mike Fisher en est la preuve. Tant et aussi longtemps qu’ils resteront en santé, les Preds ont de quoi faire trembler les équipes sur leur route. Et ce, avant même la date limite. Ils sont à la recherche d’un ailier buteur de premier plan et d’un défenseur droitier de soutien. David Poile serait prêt à payer le gros prix si les pièces désirées sont sur le marché. Pour l’attaquant, on préférerait qu’il possède un contrat d’une ou deux supplémentaires. Sinon, on louera, peu importe. Avec cette défensive déjà bourrée de talent, on va chercher à parer toutes blessures ou méformes possibles. La direction aimerait garder l’alignement actuel intact. Ils préfèrent sacrifier des choix voir des prospects (mais pas Tolvanen).

Besoin : ailier buteur avec un contrat si possible et défenseur droitier

Candidats possibles : Rick Nash, Michael Grabner, Max Pacioretty, Mike Hoffman, Mats Zuccarello, Tomas Tatar, Gustav Nyqvist, Mike Green

 

Blues de St. Louis

Stratégie : Transaction majeure ou à la recherche de profondeur

Contrats : 42/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite :  $2,500,000

Atouts : Vladimir Sobotka, choix au repêchage de 2e ordre, et prospects

Les Blues sont dans la même dynamique que les Maple Leafs à l’approche de la date limite. Proches mais pas prêts à payer le gros prix. Ils souhaitent s’améliorer à l’attaque mais la blessure du défenseur Joel Edmundson pourrait les contraindre à revoir leur plan. À la base, St.Louis voulait ajouter un ailier marqueur de but avec du terme sur son contrat. Première étape, faire de la place sur le cap. C’est obligatoire, Vladimir Sobotka semble être le candidat le plus plausible. Avec un membre de la brigade défensive en moins, Doug Armstrong se doit d’aller chercher de l’aide pour combler le trou. Le prix pour cela ne devrait pas être trop élevé. Concernant l’autre élément manquant c’est un autre débat. Robert Thomas fait saliver bien des équipes.

Besoin : ailier buteur avec un contrat si possible et défenseur de soutien

Candidats possibles : Max Pacioretty, Mike Hoffman, Mats Zuccarello, Tomas Tatar, Gustav Nyqvist, Jason Garrison, Josh Gorges, Nick Holden

 

Stars de Dallas

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire

Contrats : 41/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite :  $1,843,776

Atouts : Choix au repêchage et prospect

Les Stars représentent une belle surprise cette saison, et la décevante dernière campagne semble loin. Avec des arrivées majeures en la personne de Bishop, Radulov, et Methot, le DG a fait ce qu’il fallait pour ramener le hockey printanier au Texas. C’est beaucoup certes, mais ce n’est pas assez pour aspirer gagner dès cette année. L’équipe est en constante amélioration et un peu d’aide ne serait pas de refus. Le premier trio est extraordinaire, et connais du succès jusqu’à présent. C’est une bonne chose. Cependant le manque d’offensive du reste des attaquants va être un problème si l’équipe se rend en séries. Un ailier marqueur de buts est recherché par la direction mais pas à n’importe quel coût. L’espace disponible sur le cap est restreint. Les retours combinés de Martin Hanzal et Marc Methot vont grandement aider la troupe de Ken Hitchcock. Si jamais le défenseur n’est pas complètement rétabli avant le 26 février, Jim Nill devra lui trouver un remplacement.

Besoin : un ailier de location – ou pas – capable de marquer et de jouer sur le top 6 et un défenseur pour pallier provisoirement – ou pas – l’absence de Methot

Candidats possibles : Evander Kane, Rick Nash, Michael Grabner, Luca Sbisa, Nick Holden

 

Kings de Los Angeles

Stratégie : Transaction majeure ou statu quo

Contrats : 43/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $16,899,993

Atouts : Peu de bons prospects et choix au repêchage

Les Kings sont proches de la croisée des chemins. Cette année pourrait être l’une dernière chance de gagner avant de devoir se rajeunir. Les transactions passées – qui ont décimé les choix de première ronde et bons prospects – ont coûté l’emploi au dernier DG. Rob Blake se voit face à un dilemme pour cette date limite. Dépenser et peut-être aller loin en séries, ou rester sage et espérer que tout se passe bien. Le retour de Jeff Carter va amener un vent de fraîcheur pour la dernière ligne droite. Assez pour faire les playoffs ? J’en doute.

Besoin : troisième centre, un ailier buteur avec ou sans contrat, et un défenseur de top 4

Candidats possibles : Tomas Plekanec, Mark Letestu, Zack Smith, Max Pacioretty, Rick Nash, Mats Zuccarello, Dion Phaneuf

 

Sharks de San Jose

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire ou statu quo

Contrats : 46/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $24,272,684

Atouts : Bons prospects

Avec très peu de choix lors du repêchage de cette année, les Sharks risquent d’être conservateurs à la date limite. Seule la gravité de la blessure de Joe Thornton obligerait l’organisation à bouger. Certainement un été chargé et plein de nouveaux arrivants le 1er juillet.

Besoin : Centre capable de jouer sur un top 6 mais qui finira sur le troisième trio

Candidat possible : Tomas Plekanec

 

Flames de Calgary

Stratégie : À la recherche de profondeur secondaire ou statu quo

Contrats : 46/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $10,450,987

Atouts : Bons prospects

Les Flames chercheraient à combler le départ de Jaromir Jagr. Donc un ailier, oui encore ou un joueur avec un bon gabarit ! Le tout pour le troisième trio. Il y a de la place sur le cap mais pas de choix intéressants de disponible car Travis Hamonic a coûté les choix de première et deuxième ronde 2018. Là aussi, on bâti pour l’avenir, et l’addition ne se fera que si le joueur n’est pas une location de luxe. Quelques jeunes joueurs devront être envoyés en retour. Cependant, la gravité de la blessure de Mike Smith pourrait dicter l’approche choisi pour cette journée charnière. En attendant, John Gillies qui vient d’être rappelé de Ligue Américaine intéresserait de potentiels vendeurs.

Besoin : ailier buteur ou joueur de gabarit avec un minimum de talent offensif

Candidats Possibles : Mike Hoffman, Zack Smith.

 

Wild du Minnesota

Stratégie : Statu quo

Contrats : 49/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite :  $695,584

Atouts : Choix au repêchage de 2e ordre

L’acquisition de Martin Hanzal l’année passée a coûté cher et rapporté quasiment rien. L’espace disponible est également un problème pour le Wild. Bruce Boudreau va devoir faire avec ce qu’il a sous la main et ce s’ils font les séries. La lutte ne fait que commencer.

 

Jets de Winnipeg

Stratégie : Statu quo

Contrats : 43/50

Alignement : 23/23

Espace disponible à la date limite : $25,108,796

Atouts : Choix au repêchage, et bons prospects

Les Jets rentrent officiellement dans le club des prétendants aux grands honneurs. Dans un monde idéal, ils auraient aimé ajouter de la profondeur à l’attaque. Dans la réalité, le budget du propriétaire ne le permet pas. De plus, 8 contrats de jeunes joueurs sont à renégocier cet été. Le DG préfère garder des cartes dans sa manche dans l’éventualité d’un échange « forcé » par un de ses protégés désireux d’obtenir le salaire qu’il pense mériter.

Statu quo également pour les Ducks, l’Avalanche et les Golden Knights.

 Les chiffres proviennent de Capfriendly.