Division 2 (12e journée) : Pluie de Comètes…

Crédit : Christophe Mafranc
523

La journée de Division 2 était amputée de deux matchs, un dans chaque poule (qui se joueront en 2020). Dans la poule Nord, le leader Épinal était au repos et son dauphin Meudon avait la possibilité de revenir à égalité de points (avec un match en plus) en cas de succès à domicile face aux Lions de Wasquehal. La rencontre a tout simplement tourné à la correction pour les malheureux nordistes, de l’ouverture du score par Joe Mitchell après quatre minutes de jeu, à la dernière réalisation de Maxim Boltushkin à cinquante secondes du terme. Soixante très longues minutes pour les Lions qui vont encaisser dix-sept buts, dont huit en première période. Le gardien des Comètes Devin McDonald signe un blanchissage, le défenseur Cédric Chouinard signe une fiche à +10 et neuf points personnels (pour… un seul but), ce qui est probablement un record pour un défenseur dans ce championnat. Aurélien Zajac a été exclu de la rencontre pour une incorrection envers les officiels, dans un match qui risque de laisser des traces (17-0).

Derrière Meudon, la réserve de Rouen s’accroche. À domicile face à Courbevoie, les jeunes Dragons ont fait le travail pour se mettre à l’abri sans creuser un écart démesuré. La licence bleue Caen-réserve rouennaise Théophile Miquelot a inscrit un doublé, pour son deuxième match en jaune et noir, et Rouen de rester troisième à quatre points des leaders (6-2).

Les Coqs restent en bas, à égalité de points avec les Gaulois de Châlons en Champagne. Ces derniers étaient en déplacement sur la glace d’Évry-Viry et n’ont su prendre la mesure de cette rencontre, même si un doublé de Mikula leur permettait tout de même de mener 1-2 en début de deuxième tiers-temps. Mais les Franciliens n’ont pas paniqué et s’imposent assez nettement, grâce entre autres à un doublé de la toute fraiche recrue slovaque Martin Mikolasek (6-2).

Enfin la bataille pour la quatrième place se poursuit entre Amnéville et Paris. Les Parisiens avaient un avantage de trois points avant la rencontre, avantage doublé au sortir du voyage en Moselle. La partie fut hachée par de nombreuses pénalités, et le score serré un bon moment mais les Français Volants ont terminé le travail par Hugo Dumont et Léo Cuzin. Belle performance pour une équipe qui s’appuie toujours sur Trystan Tricoche, gardien de 17 ans, devant le filet (4-6).

Photographe : Dominique Bonnefond

Dans la poule sud, personne n’attendait de miracle dans la rencontre entre Morzine-Avoriaz, leader invaincu, qui recevait la réserve de Strasbourg, qui n’a toujours pas enregistré le moindre point. Et miracle il n’y eut guère puisque l’Etoile Noire concède une nouvelle défaite à deux chiffres. Mattéo Orme-Lynch et Théo Perrenoud ont tous les deux marqué en solitaire, pour le reste les Pingouins ont déroulé tranquillement avec des doublés d’Evan Schultz et Morgan Vialle, des buts de Nick Cyr, Léo Dutruel, Peter Holecko, Cédrick Chagnon, Geoffrey Parisot et Benjamin Eyre. Douze joueurs de champ et deux gardiens s’étaient déplacés pour Strasbourg (10-2).

Les Ours de Villard de Lans ont pris du temps pour s’installer à la deuxième place, ils ne comptent visiblement plus la lâcher. Sur la glace d’André Ravix, les dangereux Renards de Roanne avaient des arguments pour mettre à mal les Isérois, mais ces derniers se sont mis en sécurité en rentrant aux vestiaires avec trois buts d’avance au bout des premières vingt minutes. En sécurité… ou non, puisque les Renards ne s’avouaient pas vaincus. Nicolas Bellerose, Vladislavs Lescovs et Thomas Saunier sont allés chercher l’égalisation. Avaient-ils laissé trop de forces dans cette folle remontée ? Toujours est-il que Martin Matejcek et Jaromir Florian firent parler la poudre pour permettre à Villard de signer son cinquième succès de série (5-3).

Après un bon début de saison, deux équipes commencent peu à peu à décrocher. C’est le cas des Lynx de Valence qui étaient en déplacement à Mulhouse pour affronter les Titans de Colmar. Les Alsaciens restaient sur une victoire surprise à Annecy le week-end dernier, ils ont récidivé ce soir en disposant des Drômois sans trembler. Tomas Marcinek aura réalisé un très bon match personnel, ponctué d’un triplé, mais l’attaquant québécois de Colmar Vincent Bruyère aura fait mieux avec quatre buts. Les Titans sont restés longtemps dans la ligne de mire de Strasbourg, ils ont depuis largement pris les distances (douze points d’avance) (7-4).

L’autre formation qui enregistre une baisse de régime est sans conteste celle des Chevaliers du Lac d’Annecy. Les rouges se déplaçaient chez le huitième, Toulouse-Blagnac. Florentin Lardy a ouvert le score, puis les Hauts-Savoyards ont connu un long trou d’air durant lequel les Toulousains ont marqué par quatre buteurs différents (Axel Laffin, Eddy Martin-Whalen, Sébastien Pommier et Jacob Lapierre). Yann Diaferia a tout fait pour décrocher les prolongations mais il manque un but aux Chevaliers pour revenir. Victoire importante pour les Bélougas, tandis que Colmar performe, et quatrième défaite consécutive pour Annecy (4-3).

Résultats et classements de division 2.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

odio risus. Praesent massa consequat. id, leo. luctus sem, Nullam venenatis