Amiens – Briançon (Ligue Magnus, 24e journée)

196

Onze jours après leur dernier affrontement, Gothiques et Diables Rouges se retrouvent sur la glace du Coliseum pour le compte de la 24e journée de Ligue Magnus. Rappelons qu’Amiens l’avait emporté 4 buts à 1 face à des Briançonnais solides défensivement notamment grâce à leur gardien, Jiri Blazek. Le seul buteur de la rencontre pour les visiteurs était Evan Richardson. Ce dernier a rejoint les rangs des Gothiques d’Amiens dans la semaine, mais ne sera pas aligné pour la rencontre face à son ancienne équipe. Le faux-pas est interdit pour Amiens qui doit prendre ces points avant d’affronter Rouen et Angers en championnat, puis Gap en Coupe de France.

Le premier arrêt de ce match est signé Lucas Savoye sur un tir en entrée de zone de Gauthier Gibert (0’14). Même pas une minute de jeu, et déjà la première action chaude avec un tir de pénalité provoqué par Jérôme Verrier en échappée. C’est Verrier lui-même qui se charge de le tirer, mais Raphael Sanyas ferme bien l’espace entre les jambes (0’44). Le match débute très fort, mais se calme ensuite avec des erreurs de chaque côté. Briançon se montre dangereux sur la cage de Lucas Savoye qui fait un double arrêt, et dans la continuité de l’action, Raphael Sanyas bloque un 2 contre 1 amiénois (5’10). Amiens prend le dessus dans les duels par rapport à son adversaire du soir, qui ne se laisse pas faire. Sur un lancer d’Axel Prissaint de la ligne bleue, Raphaël Sanyas ne peut que freiner la trajectoire du palet sur sa ligne avant que la défense des Diables Rouges ne dégage ce palet en catastrophe (7’51). Les actions s’enchaînent ensuite de chaque côté, avec des gardiens vigilants sur les déviations de Chamberland (10’06) ou de Matima (10’35). Thomas Suire et Hugo Sarlin se retrouvent tout deux en prison, et sur la situation de 4 contre 4, Bélisle est proche de l’ouverture du score après un gros travail de Philippe Halley (12’33). Très peu de rythme dans ce match, la première ligne amiénoise est la seule vraiment dangereuse. Amiens assiège les Diables Rouges en cette fin de tiers, mais le score reste nul et vierge à la pause.

Début de la deuxième période sur le même tempo. Gauthier Gibert écope d’une pénalité pour accrocher (25’58), mais le power-play amiénois reste muet ce soir. Franson manque encore de réussite après une lumineuse passe de Matima (29’40). Encore une possibilité pour Amiens en avantage numérique avec la crosse haute sifflée contre Kévin Igier (31’34), la seule alerte sur le but de Sanyas est un lancer rapide d’Halley. Le jeu est même stoppé pour savoir si le palet est rentré. Après consultation des images, pas de but pour les Gothiques (32’30). Sur ce faux rythme, Lucas Savoye n’a que très peu de travail mais réalise un arrêt très important face à Félix Plouffe, esseulé devant la cage (35’22). Bis repetita pour Igier qui retourne sur le banc des pénalités pour une crosse haute (36’19). Amiens pousse mais n’y arrive décidément pas et Sanyas empêche les Gothiques d’ouvrir le score. Les esprits s’échauffent après une charge robuste de Rudy Matima contre la bande. Verrier et Plouffe sont pénalisés pour dureté (38’15). La période se termine sur un bien triste 0-0.

Début des vingt dernières minutes avec une pénalité contre le défenseur finlandais Kai Lehtinen pour un faire trébucher (43’15). Pas de danger sur le but amiénois sur la supériorité numérique briançonnaise. Amiens impose son rythme dans ce dernier tiers, Giroux ne cadre pas après un bon décalage de Romand (46’48). Nouvelle supériorité numérique pour les Gothiques avec la charge incorrecte de Fabien Métais (47’51). Le jeu de puissance des locaux n’y est pas du tout ce soir, et le peu d’occasions est bloqué par les défenseurs briançonnais qui font tous les sacrifices pour aller chercher un point au Coliseum. Amiens insiste pour ne pas perdre de point au contraire, Thomas Roussel réalise une percée avant de servir un autre Thomas, le n°21 Thomas Suire qui voit son lancer bloqué du bouclier de Sanyas qui réalise un match colossal (51’03).

Après plus de cinquante minutes de résistance, les Hauts-Alpins vont finir par céder en infériorité numérique. En effet après avoir été pénalisé pour un surnombre, les Diables Rouges doivent s’incliner quelques secondes plus tard sur un jeu rapide entre les trois meilleurs pointeurs amiénois, Giroux transmet à Romand devant le but, il décale intelligemment pour Philippe Halley qui glisse le palet dans le but vide (1-0, 51’52). Enfin le Coliseum exulte et se rassure. Il sera encore plus rassuré quelques instants plus tard quand Francis Drolet glissera le palet entre les jambes de Sanyas une nouvelle fois en supériorité numérique (2-0, 55’46). Briançon ne se laisse pas abattre et essaye de réagir en sortant son gardien à 40 secondes de la fin. Cain Franson, en manque total de confiance en ce moment, frappe le poteau en fin de match dans le but vide, un but qui aurait pu lui faire du bien. Amiens s’impose difficilement 2-0 face à une vaillante équipe de Briançon.

Meilleurs joueurs du match : Lucas Savoye (Amiens) – Raphaël Sanyas (Briançon)

Amiens – Briançon 2-0 (0-0, 0-0, 2-0)
Mardi 3 décembre 2019 à 20h15 au Coliseum d’Amiens. 2750 spectateurs
Arbitres : MM. Dehaen et Cregut assistés de MM. Yssembourg et Caillot
Tirs : Amiens 43 (18, 14, 11) – Briançon 22 (9, 7, 6)
Pénalités : Amiens 6’ (2’, 2’, 2’) – Briançon 16’ (2’, 8’, 6’)

Evolution du score :
1-0 à 51’52 : Halley assisté de Romand et Giroux (sup. num)
2-0 à 54’46 : Drolet assisté de Matima et Prissaint (sup. num)

Amiens

Attaquants :
Tommy Giroux – Philippe Halley – Jérémie Romand
Florian Sabatier – Jérôme Verrier – Cain Franson
Rudy Matima – Francis Drolet – [ ]
Thomas Suire – Michael Babcock – Rayan Belharfi

Défenseurs :
Dan Gibb – Louis Bélisle
Axel Prissaint – Kai Lehtinen
Romain Bault – Thomas Roussel

Gardien :
Lucas Savoye (100%, 22 arrêts sur 22 lancers)

Remplaçant : Henri-Corentin Buysse (G). Absents : Joey West (œil), Spencer Edwards (blessé), Baptiste Bruche (EDF U20), Antonin Plagnat (EDF U20), Yohan Coulaud (EDF U20), Evan Richardson (non qualifié).

Briançon

Attaquants :
Pierre Robert – Nicolas Ruel – Gauthier Gibert
Hugo Sarlin – Félix Plouffe – Killian Lairet
Félix Chamberland – Lucas Bonnardel – Sébastien Delemps

Défenseurs :
Lubomir Dinda – Colin Morillon
Jiri Klimicek – Sean Robertson
Kévin Igier – Fabien Métais

Gardien :
Raphael Sanyas (95,3%, 41 arrêts sur 43 lancers)

Remplaçants : Jiri Blazek (G), Joey Raats, Jonathan Issertine. Absents : Loïc Chapelier, Mathieu André, Calder Brooks, Quentin Fauchon.

Les commentaires sont fermés.