Division 1 (13e journée) : le(s équipes de) cave se rebiffe(nt) !

Source : Gilles Renaud
475

L’affiche de cette 13e journée de Division 1 se tiendra demain, à l’occasion du derby francilien entre Cergy-Pontoise et Neuilly. En attendant, le dernier maillon du triptyque de tête, Caen, avait la possibilité de passer la nuit en leader unique. Pour ce faire, il fallait s’imposer ce soir à domicile face aux Dogs de Cholet : occasion non saisie par les Drakkars. La si solide défense caennaise a concédé l’ouverture du score par Zach White avant que Jacob Smith ne double la mise. Loup Benoit a permis de réduire la marque mais Alexis Birolini puis Louis-Philippe Simard en cage vide offrent une probante victoire aux Choletais qui rebasculent dans la première partie de tableau. Caen ne pourra prétendre à la première place, à l’issue du match de demain (1-4).

La principale surprise d’une soirée décidément riche en surprises est à aller chercher du côté de la Provence. Les Spartiates de Marseille avaient à cœur de se racheter du match blanc à Dunkerque le week-end passé, et d’aucuns voyaient en la réception de la lanterne rouge Clermont-Ferrand l’occasion idéale de le faire. Mais si Westerlund a débloqué le compteur, Marseille ne marquera plus dans la partie. Dans le même temps les unités spéciales auvergnates auront été efficaces avec 100% de conversion sur les trois situations, auxquels s’ajoutent un but en infériorité numérique et un autre à cinq contre cinq. Les hommes d’Éric Sarlieve ont réalisé un match plein et signent une victoire qui a les traits d’un match référence (1-5).

Il y avait fort à penser que ce succès conduirait les Sangliers à rendre la dernière place, mais les adversaires directs en ont décidé autrement. En commençant par Montpellier, qui était pourtant en déplacement sur la glace de Tours. Les Vipers ont fait preuve d’une grande solidité, avec des buts de Nicolas Siegfriedt et Filip Martinec dans les vingt premières minutes, puis une défense infranchissable avec Tadeas Dvorak qui signe son deuxième blanchissage de la saison (0-2).

Brest aurait également pu retrouver la lanterne rouge, mais les Albatros ont remporté le « derby breton » (ou « derby de l’ouest »… pour certains Bretons !) face à une équipe de Nantes qui commence à présenter de profonds signes d’inquiétude. Karl Leveillé avait pourtant marqué le but inaugural en infériorité numérique, mais l’avance n’aura duré que deux minutes et Marcel Balaz égalisa. On retrouvera le slovaque aux manettes dans la troisième période, tandis que son compatriote Henrich Ruckay s’afférait à donner l’avantage à l’équipe-hôte, et Alex Corvi fut l’auteur du but final en cage vide (4-1). Les Corsaires restent sur une rude série de huit défaites.

Nantes creuse et Strasbourg ne décolle pas. Opposée à Chambéry, adversaire direct de mi-tableau, l’Étoile Noire peine décidément à domicile et s’incline une nouvelle fois. L’ouverture de la marque par Michal Duras, et la clôture par Sébastien Trudeau, n’auront fait qu’encadrer les trois réalisations des Éléphants, par le junior grenoblois Mattéo Daita et le duo Petr Janecek – Alex Vyhonsky. Chambéry poursuit son efficace saison et plonge un peu plus les Alsaciens dans le doute (2-3).

Pour Dunkerque en revanche, la notion d’effet psychologique est portée au rang d’orfèvre ! Depuis le coup de gueule du président, les Corsaires non seulement n’ont plus perdu, mais ils enregistrent des performances de premier ordre. Nouvel exemple ce soir avec un déplacement au Mont-Blanc, quatrième au classement et où il est toujours très difficile de faire un résultat. Les Maritimes ont fait preuve de patience : ils ont égalisé une première fois par Francis Ballet dans la première période, une seconde fois par Kévin Altidor (Jérémy Arès et Arthur Coulon furent les buteurs Yétis), puis Dominik Simcak donnait l’avantage aux siens en fin de deuxième tiers-temps avant que Marek Mikusovic ne ferme la marque en cage vide. Avec cette victoire, Dunkerque revient à égalité de points avec l’adversaire du soir et confirme de manière impressionnante son renouveau, dans un championnat une nouvelle fois resserré et imprévisible (2-4).

Résultats et classement de division 1

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

sed mattis non at id ut in justo Praesent elit.