Le Mondial B de Fribourg (avant que la France y accède)

295

C’est un dialogue rapporté par la presse suisse de l’époque (1985). Dans un bar de Fribourg, un Français interpelle le patron : « qu’est-ce que la Suisse irait faire dans le groupe A mondial ? »

– La même chose que vous dans le groupe B !, rétorque l’Helvète.

Les Bleus viennent tout juste de remporter le Mondial C et de quitter le niveau-plancher du hockey international dans lequel ils végétaient depuis des lustres. La Suisse, elle, organise le Mondial B, pour la première fois depuis 1971 quand – sous la houlette de Gaston Pelletier – ils avaient accédé à l’élite… avant de connaître deux descentes de suite.

Les années suivantes prouveront que la réplique était plus méchante que vraie. L’équipe de France se ferait vite respecter dans ce Mondial B en se hissant au niveau de cette Suisse qui la regardait de haut.

Quel était ce Mondial B avant l’arrivée des tricolores ? Une compétition qui permet de voir le chemin accompli par les pays depuis. Par exemple cette humiliation inaugurale de la Norvège face au Japon, que n’ont pas relayés des claviers de machine à écrire japonais commandés pour rien.

Quant à la montée, après le match au sommet Suisse-Pologne, elle devait se jouer à la différence de buts. L’entraîneur suisse de l’Autriche donnait-il un coup de main en alignant son second gardien ? Tout se jouait de toute manière au dernier match Suisse – Pays-Bas.

35 ans après cette belle fête de Fribourg, chacun constatera où en sont ces Pays-Bas qui avaient bâti leur ascension sur des Canadiens naturalisés et sur un championnat qui a explosé.

Avec ce compte-rendu complet du Mondial B 1985, c’est la première fois que Hockey Archives ajoute à ses archives un Mondial B, complétons encore son panorama du hockey international. Nous aurons d’autres occasions de revenir sur cette division et notamment sur l’ascension des Bleus jusqu’à l’élite dans d’autres épisodes de nos reconstitutions historiques.

Les commentaires sont fermés.

venenatis luctus id neque. Praesent ut Sed sit elit. porta. non consectetur