Angers – Rouen (Ligue Magnus, 30e journée)

480

Le variant omicron très contagieux, qui a forcé à l’annulation du Mondial junior en plein milieu de la compétition, est un défi pour tous les championnats de hockey sur glace. La Ligue Magnus y fait face comme tous les autres, relativement épargnée – en comparaison avec les autres pays – par les annonces gouvernementales du début de semaine avec une prochaine limitation à 2000 spectateurs en intérieur, sans possibilité de manger ou de boire. Des cas positifs ont été détectés à Cergy, Bordeaux, Amiens et Chamonix ces derniers jours.

La programmation télévisée devient un défi. Les caméras de Sport en France devaient successivement se déployer à Cergy, puis à Amiens en solution de recours, ce soir. Elles ont finalement dû filer à Angers-Rouen, pour ce qui est sans doute l’affiche la plus alléchante de la journée, à guichets fermés puisque la jauge ne s’appliquera que lundi. Les deux équipes sont à la lutte pour la deuxième place : les Dragons ont 10 points de retard, mais aussi quatre matches en moins du fait de leurs nombreux reports. Leur match contre Cergy ayant été repoussé, ils viennent de connaître une pause de huit jours (dont trois jours de vacances pour Noël) qui leur a permis de souffler dans cette saison européenne dense.

angers rouen31.12.21 1

Angers démarre avec l’intention claire d’imposer son jeu et s’installe plusieurs fois en zone offensive. Après cinq minutes de forte pression locale, une interception de Dylan Yeo – qui lit très bien les passes croisées d’Angers en zone neutre – provoque une première séquence rouennaise, qui aboutit à un bombardement de loin de ce même Yeo. Le jeu se rééquilibre alors, avec un rythme élevé et une fluidité technique appréciable.

Juste après la mi-tiers, c’est le RHE qui ouvre le score. Le centre de Loïc Lampérier est contré par Manning mais le palet revient sur l’ailier rouennais. Il peut le laisser à Théo Gueurif – en fin de présence – qui marque son premier point de la saison avec une passe transversale parfaitement reprise dans le cercle gauche par Enzo Cantagallo, à mi-hauteur du côté plaque d’Evan Cowley (0-1). Rouen provoque une pénalité de Torquato dans la foulée et finit mieux le tiers-temps en prenant progressivement le dessus avec une forte intensité de jeu.

angers rouen30.12.21 3

Les Ducs ressortent du vestiaire avec des intentions offensives avérées mais le jeu défensif des Dragons, forgé à l’épreuve de la CHL, en a vu d’autres. Florian Chakiachvili fait preuve de sang-froid pour couper au bon moment la liaison Torquato/Sarliève. Rouen ne lésine pas non plus sur les mises en échec. Danick Bouchard peut en témoigner, lui qui avait déjà été emplâtré contre la bande par Chakiachvili et qui finit encore sur la glace après un bon back-checking de Tomasino en zone neutre.

Le meilleur powerplay de Ligue Magnus entre en scène pour la première fois après une faute de Chakiachvili. La pénalité est parfaitement tuée par Rouen avec une passe encore bien lue par Yeo mais aussi une interception de Joris Bedin qui se procure un bon tir en contre-attaque. Est-ce une raison pour se vautrer dans l’indiscipline ? La charge avec la crosse de Gilbert est un avertissement sans frais car Maurin Bouvet part lui aussi en prison pour plongeon, mais voilà que l’incorrigible Yeo prend une pénalité bête pour une crosse dans le coin qui traîne entre les jambes. Angers peut donc jouer à 4 contre 3 et le droitier Danick Bouchard se met dans sa position préférentielle dans le cercle gauche : Enzo Cantagallo se jette courageusement devant son premier one-timer, et le second sera bloqué sans rebond par un Pintaric impeccable. Rouen garde son avantage de 1-0, et finit même le deuxième tiers-temps en avantage numérique après un cinglage de Bouvet.

angers rouen31.12.21 2

Malgré la solide prestation rouennaise, une erreur est toujours possible. À un quart d’heure de la fin, une passe en zone défensive de Chakiachvili pour Gueurif est interceptée, et Bouchard se trouver servi seul entre les cercles… pour un nouvel arrêt décisif de Pintaric. La quatrième ligne rouennaise – alignée jusqu’à la fin – reste très en vue et Tommy Perret centre pour Théo Gueurif face au but, mais Maurin Bouvet revient dans son dos pour lui soulever la crosse.

Même une séquence à 4 contre 4 est favorable à Rouen avec une bonne séquence d’Andrew Johnston. Les jaunes passent beaucoup de temps en zone offensive, et la possession de la rondelle est encore la meilleure défense pour protéger leur avance. Ils savent se défaire du pressing angevin. Seul l’agile Philippe Halley parvient encore à s’infiltrer jusqu’au but à trois minutes de la fin. Ethan Goldberg sort son gardien tôt car il faut provoquer la chance tant les ouvertures sont rares. Danick Bouchard arme encore son puissant lancer sur réception… qui frappe le poteau !

angers rouen30.12.21 5

Le retour de la quatrième ligne – après sa première place aux Mondiaux juniors de D1B – aura permis aux Rouennais de patiner fort grâce la rotation complète et de livrer ainsi un match à haute énergie, digne d’un vrai choc au sommet de Ligue Magnus. Angers est parti fort mais les Dragons ont semblé prendre le dessus au fil de la soirée. Déjà vainqueurs 3-0 lors de leur première visite dans le Maine-et-Loire, ils ont donc passé 120 minutes sans prendre de but à l’IceParc, d’où une seule autre équipe (Gap) a ramené une victoire. C’est un précieux avantage psychologique car ces deux équipes risquent fort de se retrouver en play-offs.

Désignés joueurs du match : Evan Cowley pour Angers et Matija Pintaric pour Rouen.

(photos Anthony Mangeard)

angers rouen30.12.21

Angers – Rouen 0-1 (0-1, 0-0, 0-0)
Jeudi 30 décembre 2021 à 20h30 à l’IceParc d’Angers. 3536 spectateurs.
Arbitrage de Jérémy Rauline et Alexandre Hauchart assistés de Cyril Debuche et Clément Goncalves.
Pénalités : Angers 10′ (2′, 6′, 2′) ; Rouen 10′ (0′, 8′, 2′).
Tirs : Angers 43 (13, 17, 13), Rouen 40 (18, 11, 11).

Évolution du score :
0-1 à 10’48 : Cantagallo assisté de Gueurif et Lampérier

Angers

Attaquants :
Tommy Giroux – Philippe Halley – Maurin Bouvet (4′)
Loïc Farnier – Nicolas Ritz (A) – Robin Gaborit (A, 2′)
Danick Bouchard – Zachary Torquato (2’) – Teo Sarliève
Cédric DiDio Balsamo – Marius Serer – Riley Guenther

Défenseurs :
Patrick Coulombe (C) – Connor Hardowa
Kévin Dusseau (2′) – Antonin Manavian
Neil Manning – Jerret Smith

Gardien :
Evan Cowley [sorti à 57’33]

Remplaçant : Julian Barrier (G). Absent : Vincent Llorca (blessé).

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier (A) – Kelsey Tessier – Vincent Nesa
David Gilbert (2′) – Joël Caron – Joris Bedin (2′)
Jordan Hervé – Andrew Johnston – Rolands Vigners
Tommy Perret – Théo Gueurif – Quentin Tomasino

Défenseurs :
Florian Chakiachvili (A, 4′) – Enzo Cantagallo
Dylan Yeo (2′) – Mark Flood (C)
Sacha Guimond – Marc-André Dorion

Gardien :
Matija Pintaric

Remplaçant : Valentin Duquenne (G). Absents : Anthony Guttig, Joran Reynaud (choc contre Amiens).

Les commentaires sont fermés.