Division 2 – Lutte à quatre pour trois places en poule B

342

Il faudra attendre samedi prochain pour voir la 18e et dernière journée officielle de Division 2, mais cela a tout de même joué cette semaine et ce week-end, pour un grand brassage de matchs en retard. On fait le point complet.

Dans la poule A tout d’abord, un important match pour les play-offs se jouait dimanche dernier entre les Français Volants de Paris et les Ducs d’Angers 2. Au lendemain d’une défaite surprise face à Courbevoie, les Parisiens avaient à coeur de réagir et s’y sont employés avec Mans Papaux et Matteo Mahieu dans le premier tiers. Angers revenait au retour des vestiaires grâce à Marius Magrangeas et Louis Vincent Derian, mais Léo Cuzin permettait aux pensionnaires de Bercy de repasser en tête. Il s’agira du but vainqueur car l’AHCA ne reviendra pas, et le duo Axel Benet – Arthur Nadaux parachèvera le succès parisien dans le dernier acte, synonyme de qualification en play-offs (5-2).

Nous avons retrouvé cette équipe de Paris sur la glace hier avec la réception de Reims. Les Phénix démarraient très fort la rencontre en inscrivant trois buts dans les dix premières minutes, par l’intermédiaire de Pierre Lathuilliere, Nicholas Gravina et Jakub Bernad. Du mal au démarrage pour les Français Volants mais ils sauront patiemment revenir grâce à Gaëtan Portier, Oleg Kuzmin et Arthur Nadaux. Mans Papaux donnera même l’avantage aux siens en fin de deuxième tiers-temps, mais Reims aura à cœur de ne pas revenir à vide de son escapade dans la capitale : Bernad marquera le but égalisateur, et les Phénix remporteront finalement la partie sur un but en prolongations de Quentin Dewolf (4-5 a.p). Avec quatre points sur les deux derniers matchs, Paris est remonté à la cinquième place, tandis que Reims conforte sa troisième position.

L’autre match de la poule était le duel de bas de tableau entre les Jets d’Évry-Viry et les Coqs de Courbevoie, avec une victoire qui se devait impérative pour l’entente si elle voulait encore croire en ses chances d’atteindre les play-offs. Cela démarrait en ce sens avec des buts d’Edwin Gamiette et Bailey Bilney Morissette, mais Courbevoie réagissait par Adrien Sel et le Hongrois Viktor Papp. La partie demeurait serrée quand Cody Williams permettait aux Jets de repasser devant, mais William Prudent égalisait de nouveau. Bis repetita avec Alexandre Monnier contré par un but de Sel à onze minutes du terme. Mais bien que compétitifs, les Coqs craqueront finalement sous les buts de Jérémy Pigeot, Williams et Micke Niemelä. Le dernier but d’Adrien Sel ne changera pas le scénario du match (7-5). L’entente n’a plus son destin en main : il lui faut s’imposer à Valenciennes le prochain week-end, et espérer une défaite d’Angers à Rouen. Dans tout cela, Courbevoie n’est pas encore mathématiquement hors-course au crédit de matchs en retard, mais il lui faudrait un sans faute en démarrant à Valenciennes aujourd’hui, puis contre Rouen vendredi et Wasquehal samedi, ce qui semble tout de même compliqué.

Meilleurs marqueurs de la poule A :
1- Valérian Mathieu (Meudon) – 53 points (21+32)
2- Thomas Mathieu (Meudon) – 41 points (18+23)
3- Romans Nekludovs (Meudon) – 40 points (15+25)

À une semaine de la fin officielle de saison régulière, la situation est toujours aussi peu lisible en poule B. La semaine à venir sera chargée en matchs en retard, mais le calendrier était tenu jusqu’au report du match programmé hier entre Colmar et Poitiers. Si cela demeurait sans incidence sportive pour les Dragons déjà condamnés à disputer la poule de maintien sans possibilité de bouger de sa dernière place, c’est plus gênant pour les Titans toujours en ballotage pour l’accès aux play-offs. Les instances et les deux équipes devront donc réfléchir rapidement à une reprogrammation qui dans l’idéal ne doit pas excéder le week-end prochain.

Le dernier match de la dix-septième journée s’est disputé dimanche dernier, entre Roanne et Vaujany-Grenoble. Si les Grizzlys se sont replacés dans la course aux play-offs, la semaine dernière aura refréné la dynamique avec la défaite sur la glace de l’HCMP, puis ce lourd échec à Roanne sans inscrire le moindre but. Jérémy Laframboise a marqué un doublé, et cinq autres joueurs ont également trouvé le filet côté Renards : Eddy Thonnessen, Remy Granoux, Aurélien Haaser, Charles-Olivier Ouimet et Allan Villand (7-0).

Ce succès était important dans la grosse semaine des Ligériens, qui se sont rendus mercredi à Annecy. Si Clément Grossetete s’octroyait un doublé dans le premier tiers, il voyait les Chevaliers du Lac réagir par Cyril Papa puis Benjamin Arnaud. Eddy Thonnessen redonnait l’avantage à Roanne, mais les locaux revenaient par Niklas Westerlund, puis prirent l’avantage pour la première fois de la rencontre grâce à Hugo Moncenix. Il inscrira même un doublé qui s’avèrera précieux, car Jérémy Laframboise marquait à son tour, mais ce but sera insuffisant (5-4).

Pour achever la semaine, Roanne ne connut aucun répit car elle recevait hier le leader Morzine-Avoriaz. Tandis qu’on semblait se diriger vers un retour aux vestiaires nul et vierge, Charles-Olivier Ouimet ouvrait le score à moins d’une minute de la sirène, mais Thibaud Masson égalisait trente secondes plus tard. Tomas Marcinek donnait l’avantage aux siens mais Ouimet égalisera à quatre minutes du terme, offrant un peu de temps de glace supplémentaire aux Renards qui n’en avaient pourtant pas manqué depuis dimanche dernier. Cela ne sera affaire que d’une minute et vingt-sept secondes, le temps pour Marcinek d’inscrire le but vainqueur pour les Pingouins (2-3 a.p). Avec quatre points pris sur neuf possibles dans cette semaine marathon, Roanne conserve sa troisième place. En tête du classement, Morzine ne peut plus être rejointe depuis plusieurs semaines.

La lutte pour les play-offs se poursuit et on retrouve Vaujany-Grenoble, qui accueillait Toulouse-Blagnac ce samedi. Dany Coulombe permettait aux Bélougas de virer en tête à l’issue du premier acte, mais les Isérois firent réagirent dans le deuxième tiers avec l’égalisation de Matias Bachelet. Flaury Bermond donnait à nouveau l’avantage aux Occitans, mais Vaujany allait passer devant grâce à Maxime Corvez et Titouan Blanchard, pour un succès confirmé par le but de Léo Lesage à dix minutes de la fin (4-2). Les Grizzlys sont du bon côté de la zone, à la septième place, mais il faudra peut-être lutter jusqu’à la dernière minute pour y rester. Toulouse perd virtuellement l’avantage de la glace en play-offs, en se retrouvant cinquième.

Dans cet emballage final, on retrouve également les Ours de Villard-de-Lans, condamné à une grande performance à domicile contre Annecy. C’était d’autant plus vrai avec l’ouverture du score des Chevaliers après seize secondes, par Hugo Moncenix. Mais Pavel Kordule lançait les Ours, qui ne s’arrêteront plus en prenant l’avantage à mi-match par Maël Lecomte, puis en prenant le large dans le dernier acte grâce à Kordule, Jaromir Florian et Thomas Ruel (5-1). Après trois défaites, les Vertacomicoriens réagissent au meilleur des moments, comptant comme Vaujany quatre points d’avance sur l’équipe en neuvième position, Colmar qui compte de fait un match de retard sur les deux représentants de l’Isère. Cela ne bouge pas pour Annecy, pas encore complètement assurée de conserver sa deuxième place à la fin de saison, mais à qui il ne manque qu’un point pour cela.

La très mauvaise opération est pour l’équipe de Valence, qui a commencé la saison en tête avant de glisser irrémédiablement vers le bas de tableau. Les Lynx étaient en déplacement pour affronter Courchevel-Méribel-Pralognan, et il ne fallait pas arriver en retard à Courchevel car le score était de 3-2 après douze minutes de jeu, avec des buts de Martin Kalinovic en supériorité puis en infériorité, Marvin Krukoff en infériorité, Alex Corvi et Yohann Dannerolle pour les Drômois, tous deux en supériorité. Jan Dlouhy (là encore en powerplay), permettait aux Lynx d’égaliser, mais l’HCMP reprend le dessus par Romain Bureau et Kalinovic pour son triplé. Les locaux ajouteront deux buts dans le dernier tiers, par Thibault Fillion-Nicollet et Kurt Sonne (7-3). Si le HCMP en profite pour chiper à Toulouse la quatrième place, Valence tombe encore et se retrouve en huitième position, virtuellement à égalité de points avec Colmar en cas de victoire des Titans face à Poitiers. L’agenda n’est de surcroît pas simple pour les rouges, qui recevront le dauphin Annecy lundi, puis se déplacer à Vaujany samedi, dans une confrontation directe.

Meilleurs marqueurs de la poule B :
1- Kurt Sonne (HCMP) – 42 points (21+21) / + un but et trois passes
2- Tomas Marcinek (Morzine-Avoriaz) – 37 points (22+15) / + deux buts
3- Martin Kalinovic (HCMP) – 37 points (16+21) / + trois buts

La Division 2 sur Hockey Archives

(Illustration : Denis Rodriguez)

Les commentaires sont fermés.