Autriche – Finlande (Czech Hockey Games)

80

La préparation pour les championnats du monde continue dans le cadre des Czech Hockey Games 2022.

Défaits lors de la première journée par la Suède (0-1), les Autrichiens reçoivent ce samedi 30 avril les Finlandais, qui avaient eux triomphé de la République Tchèque après une séance de tirs au but. Compte-rendu de ce premier round d’observation entre ces deux futurs adversaires au Mondial de Tampere (Finlande).

Ce match commence sur un petit rythme. Les deux équipes s’observent et tentent timidement de prendre le dessus. Les Autrichiens sont les premiers à connaître un temps fort, mais par deux fois, Tuohimaa s’impose (4’44). Alors que les dix dernières minutes du tiers-temps se profilent, les lions accélèrent. Harri Pesonen tente un joli tir pour alerter le gardien autrichien, qui s’interpose (9’28). Dominic Hackl est envoyé en prison pour faire trébucher (12’00). En supériorité numérique, les Finlandais trouvent la solution par l’intermédiaire de Jere Innala sur un joli tir du poignet (0-1, 13’27). La Finlande ne tarde pas à conclure une nouvelle situation et à faire le break. Le palet est récupéré en zone neutre, puis Sallinen effectue un centre devant la cage que dévie Harri Pesonen pour tromper David Kickert (0-2, 15’22). Sonnés, les Autrichiens subissent la loi des champions olympiques. Dominés, les coéquipiers de Baumgartner sont poussés à la faute, Gerd Kragl retient l’attaquant finlandais (18’42). Les lions poussent jusqu’à la sirène.

Toujours en supériorité numérique au retour des vestiaires, les Finlandais trouvent la solution alors que la pénalité venait d’être tuée. Innala se lance dans une percée devant la cage, contourne le gardien et marque (0-3, 21’14). Asphyxiés, les Autrichiens peinent à sortir le palet de leur zone défensive. Pesonen tente sa chance de la bleue mais David Kickert est sauvé par sa barre transversale. L’apprentissage du niveau élite est dur pour l’Autriche, acculée en défense. Elle parvient enfin à remettre la crosse sur le palet quand Miro Aaltonen est envoyé en prison pour interférence (26’42). Elle pousse et met la défense des lions en grand danger, poussant Tuohimaa à un triple arrêt de grande classe (28’34). Malgré cela, le palet reste dans la défense finlandaise et Dominic Zwerger réussit à pousser le palet au fond du filet après une tentative de Brian Lebler. (1-3, 28’49).

Il n’en fallait pas plus aux Autrichiens pour retrouver la confiance et renverser le momentum. Après dix minutes de grande souffrance, ils parviennent à imposer leur rythme. Plus vaillants, vainqueurs de plus de duels, les blanc et rouge mettent en difficulté la défense adverse. D’abord buteur, Dominic Zwerger se mue en passeur pour trouver Brian Lebler dans le slot qui ajuste Tuohimaa (2-3, 33’47). Piqués au vif, les Lions réagissent et tentent de recréer l’écart au tableau d’affichage sur un tir puissant de Sakari Manninen qui échoue une nouvelle fois sur la transversale (34’26) puis sur la tentative en cage vide de Pesonen qui est stoppée par le sacrifice héroïque d’Alexander Rauchenwald (37’10). Malgré les multiples tentatives finlandaises, le score n’évolue pas avant la sirène.

Tout est donc encore possible alors que débute le troisième tiers. Benjamin Nissner est envoyé en prison pour faire trébucher (41’22), sans conséquence. Les Autrichiens commencent ce tiers comme ils avaient fini le précédent et imposent leur rythme. Les lions subissent, plient mais ne rompent pas alors que le chronomètre continue de s’égrainer en leur faveur. Ils parviennent à reprendre le contrôle de la rondelle et font la différence sur une attaque rapide. En situation de 2 contre 2, Rajala trouve Niko Ojamäki qui ajuste froidement David Kickert (2-4, 49’11). Un quatrième but qui a l’effet d’un coup de bambou sur les têtes des joueurs autrichiens qui multiplient les mésententes offensives. Si la pénalité pour retenir de Lukas Haudum (54’59) est tuée, les Finlandais ont fait le plus dur puisque le match touche à sa fin. Les Lions s’imposent 2-4 et restent invaincus dans le tournoi, l’Autriche continue quant à elle son apprentissage du niveau élite à deux semaines du début du Mondial.

Désignés hommes du match : Dominic Zwerger pour l’Autriche et Harri Pesonen pour la Finlande.

Un article de Nino Bourge-Maldinez

Autriche – Finlande 2-3 (0-2, 2-1, 0-0)
Samedi 30 avril 2022 à 12h00 à la Ostravar Arena d’Ostrava (TCH).
Arbitrage de Daniel Pražák et Adam Kika (TCH) assistés par Miroslav Lhotský et Jiří Svoboda (TCH).
Pénalités : Autriche 8’(4’, 0’, 4’). Finlande 2’(0’, 2’, 0’).
Tirs : Autriche 17 (4, 10, 3). Finlande 39 (17, 12, 10).

Évolution du score :
0-1 à 13’27 : Innala assisté d’Aaltonen et Lehtonen (sup. num.)
0-2 à 15’22 : Pesonen assisté de Sallinen
0-3 à 21’14 : Innala assisté de Pesonen et Lehtonen
1-3 à 28’49 : Zwerger assisté de Lebler et Baumgartner
2-3 à 33’47 : Lebler assisté de Zwerger et Baumgartner
2-4 à 49’11 : Ojamäki assisté de Rajala et Kaski

Autriche

Attaquants :
Manuel Ganahl (+1) – Lukas Haudum (-1, 2’) – Nico Feldner (-1)
Thomas Raffl (-1) – Benjamin Nissner (-1, 2’) – Peter Schneider
Dominic Zwerger (+1) – Benjamin Baumgartner (+1) – Brian Lebler
Kevin Macierzynski – Alexander Rauchenwald – Simeon Schwinger

Défenseurs :
Clemens Unterweger – David Maier (-1)
Dominique Heinrich (-1) – Kilian Zündel (-1)
Bernd Wolf – Dominic Hackl (2’)
Gerd Kragl (2’) – Erik Kirchschläger (-1)

Gardien :
David Kickert

Remplaçant : David Madlener (G). En réserve : Bernhard Starkbaum (G), Nico Brunner, Philipp Wimmer (D), Ali Wukovits, Oliver Achermann, Paul Huber (A).

Finlande

Attaquants :
Miro Aaltonen (-1, 2’) – Sakari Manninen (A, +1) – Jere Innala (+1)
Toni Rajala (+1) – Ville Petman – Niko Ojamäki (+1)
Harri Pesonen (+1) – Jere Sallinen – Petrus Palmu
Eemil Heroltz – Saku Maëlananen – Marko Anttila (C, -1)

Défenseurs :
Mikko Lehtonen (+2) – Oliwer Kaski (+1)
Niklas Friman – Vili Saarijärvi
Kalle Maalahti – Juuso Hietanen
Atte Ohtamaa (A, -1) – Arttu Pelli

Gardien :
Frans Tuohimaa

Remplaçant : Niclas Westerholm (G). En réserve : Jussi Olkinuora (G), Sami Vatanen, Ville Pokka (D), Teemu Hartikainen, Valtteri Filppula, Markus Nenonen, Valtteri Ojantakanen (A).

Les commentaires sont fermés.