Autriche – Suède (Czech Hockey Games, 1re journée)

150

Les « Czech Hockey Games », le célèbre tournoi qui précède de quelques jours les Mondiaux et fait guise de belle préparation en ce sens, s’adapte plus qu’il n’innove. La diplomatie internationale du moment contraint à des réorganisations, et c’est ainsi que la Russie n’a été conviée à y participer. Pour remplacer ce pensionnaire habituel quasiment au pied levé, le choix le plus évident portait sur l’Autriche. La sélection autrichienne, repêchée comme la France dans la poule élite, densifie ainsi sa préparation face au gratin en termes d’adversité, et la proximité avec le pays-hôte du tournoi est un facteur facilitant. C’est d’ailleurs à ce titre que cette première rencontre a pu être délocalisée, en se jouant à Vienne.

Ce match commence sur les chapeaux de roues, sans round d’observation. L’Autriche met la pression sur la cage suédoise, la défense cafouille mais c’est finalement sauvé par le gardien (1’47). Petit à petit, les Suédois installent leur jeu et commencent à mettre le danger sur la cage autrichienne en s’exposant défensivement, laissant des espaces à l’attaque autrichienne qui passe proche de l’ouverture du score sur ce un contre un perdu par Brian Lebler contre le Marcus Högberg. Le match s’emballe et les deux équipes se rendent coup pour coup. Un énorme arrêt du gardien autrichien (5’24) puis à son tour un énorme arrêt du gardien Suédois (5’32) donnent le ton. Les erreurs défensives de chaque équipe laissant leurs gardiens respectifs face aux attaquants. Ce sont finalement les Suédois qui sont les premiers à être sanctionnés par les zèbres (5’57). Calle Själin est envoyé en prison pour retenir. L’Autriche pousse, la Suède tient mais passe tout proche de concéder à nouveau le premier but de la partie sur une tentative lourde de Baumgartner qui échoue sur le poteau. La pénalité est tuée. Plus offensifs, les Suédois héritent de trois tentatives bien placées mais échouent trois fois sur Bernhard Starkbaum (12’30). Puis vient le tour de Nico Feldner qui est envoyé en prison pour accrocher (13’37). À l’image d’un premier tiers brouillon malgré de grosses occasions, la Suède voit sa supériorité numérique annihilée. Plus convaincants dans ce premier tiers, les Autrichiens maintiennent ce score vierge jusqu’à la sirène.

La Suède revient mieux dans ce deuxième tiers. Linus Karlsson puis Rosdahl tentent leur chance mais Starkbaum s’interpose. Cette fois-ci, ce sont les Autrichiens qui peinent à installer leur jeu offensif et qui se voient contraints d’évoluer en contre. Malgré deux énormes occasions à deux contre un, ils ne trouvent toujours pas la faille. Le jeu part très vite de l’autre côté de la glace puisque Karlsson voit son tir taper le montant puis rebondir sur le dos du gardien avant de finalement fuir le cadre. Après avoir dominé le premier tiers, les Autrichiens subissent le rythme des Tre Kronor. Piqués au vif, ils entament un temps fort à la mi-match et poussent les Suédois à enchaîner les phases de dépossession. Les deux équipes tentent tour à tour d’imposer leur rythme mais toutes deux se neutralisent. Alors que le tiers s’égraine, une pénalité est appelée contre Ganahl pour faire trébucher (33’48). Les Suédois sont une nouvelle fois en supériorité numérique. Bien qu’ils réussissent à installer leur jeu de puissance, ils manquent le cadre à plusieurs reprises. La pénalité est tuée une nouvelle fois par l’unité spéciale autrichienne. Malgré les velléités offensives des Scandinaves, Bernhard Starkbaum règne et maintient les siens en vie jusqu’à la sirène. Toujours ce score nul et vierge après 40 minutes de jeu donc.

Le troisième tiers peine quant à lui à se dessiner. Au cours d’un match où chaque équipe a eu son tiers temps de domination, les deux équipes s’observent à la recherche de la moindre faille. Dominic Hakl est finalement le premier à être sanctionné pour accrocher (45’13). La Suède évolue alors en jeu de puissance et trouve finalement la solution. Linus Karlsson allume la mèche depuis le côté droit et trouve le filet de Starkbaum bien masqué par Joakim Nordström (0-1, 45’38). Les Autrichiens se reprennent à dix minutes du terme et multiplient les occasions sur la cage d’un Högberg bien présent. Malgré leur volonté, le chronomètre s’écoule en faveur des Suédois qui mettent la crosse sur le palet sans pour autant mettre un quelconque danger sur le but autrichien. Mais les résidents du «Pays des Montagnes» tentent le tout pour le tout et forcent Högberg à s’illustrer. Sur une contre-attaque éclair, Kilian Zündel est envoyé en prison pour cinglage sur Karlsson qui se présentait seul au but et est envoyé en prison (56’14). Bien que la pénalité soit tuée, le plus dur est fait pour les Tre Kronor qui font défiler le chronomètre. Jusqu’à son terme, les Autrichiens poussent et mettent le danger sur la cage scandinave alors que Starkbaum quitte son but. Malgré cela et dans un effort collectif, les Tre Kronor tiennent jusqu’à la fin du temps réglementaire, s’offrant par la même occasion, une victoire sur la plus petite des marges.

Désignés hommes du match : Bernhard Starkbaum (G) pour l’Autriche et Marcus Högberg (G) pour la Suède.

Un article de Nino Bourge-Maldinez

Autriche – Suède 0-1 (0-0, 0-0, 0-1)
Jeudi 28 avril 2022 à 19h00 à la Steffl Arena de Vienne. 3000 spectateurs
Arbitrage de Stefan Siegel et Ladislav Smetana (AUT) assistés par David Nothegger et Simon Riecken (AUT).
Pénalités : Autriche 6’ (2’, 2’, 4’). Suède 2’ (2’, 0’, 0’).
Tirs : Autriche 34 (20, 4, 10). Suède 33 (9, 14, 10).

Évolution du score :
0-1 à 45’38 : Karlsson assisté de Själin et Wallmark (sup. num.)

Autriche

Attaquants :
Manuel Ganahl (2’) – Lukas Haudum – Brian Lebler
Thomas Raffl – Benjamin Nissner – Peter Schneider
Dominic Zwerger – Benjamin Baumgartner – Nico Feldner (2’)
Ali Wukovits – Oliver Achermann – Paul Huber

Défenseurs :
Clemens Unterweger – David Maier
Dominique Heinrich – Kilian Zündel (2’)
Dominic Hackl (2’) – Bernd Wolf (2’)
Nico Brunner – Philipp Wimmer

Gardien :
Bernhard Starkbaum (32 arrêts) sorti à 59’03.

Remplaçant : David Kickert (G). En réserve : David Madlener (G), Erik Kirchschläger, Gerd Kragl (D), Kevin Macierzynski, Alexander Rauchenwald, Simeon Schwinger (A).

Suède

Attaquants :
Joakim Nordström – Lucas Wallmark – Linus Karlsson
Kim Rosdahl – Fredrik Olofsson – Patrik Karklvist
Mathias Bromé – Joel Kellman – Sebastian Hartmann
Oskar Lang – Nils Åman – Albin Lundin

Défenseurs :
Anton Lindholm – Joel Persson
Calle Själin (2’) – Jesper Pettersson
Filip Roos – Adam Ollas Mattsson

Gardien :
Marcus Högberg (34 arrêts)

Remplaçant : Oscar Dansk (G). En réserve : Jhonas Enroth (G), Henrik Tömmernes, Jonathan Pudas (D), Max Friberg, Elmer Söderblom (A).

Les commentaires sont fermés.